Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Premières Impressions 2012 - Page 5

  • La traversée

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Il y a 2 ans Sarah & Martin (Emilie Dequenne & Michaël Youn) ont vécu un véritable cauchemar ; leur fille Lola (Pauline Haugness) a disparu. Le couple n’a pas survécu à ce drame mais alors que tout espoir semblait perdu, Lola réapparait sur l’ile même où elle a été vue pour la dernière fois. Ses parents s’apprêtent ainsi à la retrouver or au dernier moment Sarah abandonne l’idée et laisse ainsi Martin partir seul. Si la joie de retrouver sa fille est indéniable, il se pose tout de même des questions sur le comportement de son ex-femme. Des suspicions qui vont progressivement se transformer en certitudes puisque Lola lui avoue que sa mère était au courant de tout ce qu’il s’est réellement passé.

    01.jpg

    Vous avez certainement entendu parler du film de Jérôme Cornuau peut-être pas pour ses qualités mais pour la participation de Michaël Youn dans un rôle qualifié d’à contre-emploi. Le comédien n’en est pas à son coup d’essai puisqu’après avoir incarné le clown triste dans le tout aussi triste Héros, il se met cette fois dans la peau d’un père désemparé face à la disparition de sa fille. La traversée s’annonce bien longue en partie parce que le jeu de Youn manque de spontanéité au point que ça en devient insignifiant. Rien d’exaltant à se mettre sous la dent, c’est ennuyeux la plupart du temps sans oublier les explications qui laissent perplexes et qui risquent de vous rester au travers de la gorge !

     

    Il faut le voir pour : Donner du sable à vos enfants, ils vous confieront des secrets !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Argo

    star 03.5.jpg

    3502058702.80.jpg

    1979. Après avoir été chassé du pouvoir par son peuple, le Shah a trouvé refuge aux Etats-Unis mais les iraniens veulent le juger. Pour se faire entendre, des manifestations sont organisées et l’une d’entre elles va dégénérer en une prise d’otage. Le 04 Novembre, l’ambassade américaine est prise d’assaut mais 6 diplomates parviennent à s’enfuir et à trouver refuge auprès de l’ambassade canadienne. A tout moment ils sont susceptibles d’être découverts et d’être confondus comme des espions aussi envisage-t-on leur extradition. Il faudra attendre plus de 2 mois  avant qu’un plan ne soit mis en œuvre à travers le projet insensé de Tony Mendez (Ben Affleck) : faire passer ces diplomates pour une équipe de cinéma.

    01.jpg

    Ce n’est vraiment plus une surprise, dès que notre pote Ben Affleck passe derrière la caméra ça donne un bon film ! Inspiré de la véritable aventure de l’agent de la CIA Tony Mendez, une histoire rendue publique en 1997, qui est tout bonnement incroyable. Coté réalisation, on est admiratif devant le soin apporté à la reconstitution des évènements et le générique de fin est là pour finir de nous en convaincre. Un bémol tout de même, les faits historiques sont réduits en un simple résumé dans l’introduction du film et il aurait été bien appréciable que cet aspect soit un peu plus développé. On passera aussi sous silence son dénouement tellement évident pour ne retenir d’Argo qu’un divertissement réussi.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à monter un faux film mais qui inspirera plus tard un vrai film !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Paranormal Activity 4

    star 01.jpg

    aff.jpg

    En 2006, Katie (Katie Featherston) assassina sa sœur ainsi que le mari de celle-ci et s’était enfuie avec leur fils Hunter (William Juan Prieto) dans les bras. Depuis ce sanglant fait-divers, on n’a plus jamais retrouvé leurs traces du moins jusqu’en 2011 dans le Nevada. C’est là que vivent Holly & Doug (Alexondra Lee &  Stephen Dunham) et leurs 2 enfants Alex & Wyatt (Kathryn Newton & Aiden Lovekamp). Une famille tout ce qu’il y a de plus ordinaire et qui va accueillir sur leur toit le jeune Robbie (Brady Allen). Celui-ci se retrouve en effet seul depuis que sa mère a été hospitalisée et c’est tout naturellement qu’en bons voisins Holly & Doug se sont proposé de l’héberger. Le garçon se comporte de façon étrange mais le plus inquiétant c’est que d’inquiétants phénomènes apparaissent dans la maison.

    01.jpg

    Saga évidemment très rentable Paranormal Activity va remplir un peu plus les poches de ses producteurs d’autant qu’un 5ème épisode se profile déjà à l’horizon d’Halloween 2013. Si l’épisode précédent jouait la carte du prequel, celui-ci reprend la suite du 2ème et c’est auprès d’une nouvelle famille que les esprits vont frapper. Les caméras de surveillance laissent place aux vidéos enregistrés par ordinateur ou encore d’une X-Box allumée toute la journée (bonjour les économies d’énergie). Plus les années passent et plus les "qualités" de cette franchise s’effondrent et cela est encore plus flagrant avec ce Paranormal Activity 4 loin de nous offrir les frissons promis. Ce n’est pas le clin d’œil à Shining qui va nous faire oublier l’ennui perpétuel dans lequel on est plongé attendant vainement que le film ne démarre réellement.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir comment fonctionne le Kinect de votre X-box 360.

     

    En savoir plus sur Paranormal Activity ?

    En savoir plus sur Paranormal Activity 2 ?

    En savoir plus sur Paranormal Activity 3 ?

    En savoir plus sur Paranormal Activity 5 : Ghost dimensions ?

    En savoir plus sur Paranormal activity : The marked ones ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Looper

    star 03.jpg

    2167860595.70.jpg

    En 2074, le voyage dans le temps est devenu possible mais fut aussi immédiatement déclaré comme illégal compte tenu des menaces qu’il peut engendrer. Seules les mafias utilisent ses machines lorsqu’ils veulent se débarrasser de quelqu’un de gênant ; ils l’expédient 30 ans en arrière et c’est un looper qui est chargé de l’exécution. C’est justement le lot quotidien de notre pote Joe (Joseph-Gordon Levitt), un job qui lui permet de s’offrir pas de mal de bon temps mais il arrive un moment où un looper se retrouve face à lui-même. On appelle cela "Boucler sa boucle" et à partir de ce moment-là, il ne lui reste donc plus que 30 ans à vivre et c’est ce que le destin réserve à Joe.

    01.jpg

    Un scénario alléchant, le plaisir de revoir notre pote Bruce " Yipee-Ki-Yay" Willis et un nouveau monde futuriste qui s’ouvre à nous ; il y a avait effectivement de quoi nous donner l’eau à la bouche. Si le résultat final est plutôt convaincant, il y a quand même quelques zones d’ombre pour ne pas dire d’incohérences dans le scénario. Difficile de croire que seule la mafia puisse profiter de cette technologie aussi pointue qu’est le voyage dans le temps … Looper prend aussi le parti de ne pas s’abandonner dans un flot d’action, intention louable mais à double tranchant puisque vient un petit creux au milieu du film. Un univers riche qui ne demande qu’à être davantage exploré dans une éventuelle suite ?

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de vous mettre des gouttes dans les yeux !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Frankenweenie

    star 03.5.jpg

    3502058702.90.jpg

    Notre pote Victor Frankenstein est un enfant assez solitaire ; la seule compagnie qu’il accepte c’est celle de son chien Sparky. Inséparables jusqu’au jour où un grand malheur frappe le jeune maitre ; son chien se lance à la poursuite d’une balle de baseball et va mourir heurté par une voiture. Pour Victor, c’est une disparition déchirante dont il a du mal à se remettre et il va alors envisager une idée insensée : le ressusciter ! New Holland est une ville où la foudre frappe en abondance et c’est en mettant en application quelques cours qu’il souhaite utiliser l’incroyable énergie déployée pour redonner vie à Sparky et le plus beau dans tout ça c’est que ça marche. Il est vivant, il est vivant !!

    01.jpg

    Retour à l’animation pour notre pote Tim Burton 8 ans après Les noces funèbres et il s’intéresse cette fois à la jeunesse d’un certain Victor Frankenstein. Dans l’esprit, ça rappelle un peu le récent L’étrange pouvoir de Norman sur la forme aussi puisqu’on est devant du stop-motion mais ce Frankenweenie tire davantage son inspiration des films des années 1930 d’où le choix audacieux du noir et blanc. On ne s’y trompe pas lorsqu’on voit débarquer cette belle galerie de monstres qui nous rappellent les plus grandes œuvres de l’époque. On retrouve enfin le génie du réalisateur américain qui nous embarque pour une excellente récréation et le coup de foudre n’est pas loin.

     

    Il faut le voir pour : Être plus attentif aux cours de science !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Le jour des Corneilles

    star 02.5.jpg

    01.jpg

    Son père l’ogre Courge n’a cessé de lui répéter qu’il n’y avait rien au-delà de la forêt et notre pote avait fini par le croire. Pourtant, il va devoir s’y aventurer car la nuit dernière Courge a fait une violente chute et s’est gravement blessé au pied. Encouragé par les animaux, le fils découvre ainsi qu’il y a une vie en dehors de la forêt et il se retrouve dans le village où il ne tarde pas à se faire remarquer. Il est pris en charge par le Docteur qui va s’occuper de la jambe de son père tandis que le garçon est confié aux bons soins de Manon, la fille du médecin. Alors que l’ogre se remet de sa blessure, quelques villageois ont du mal à accepter sa présence et celle de son fils.

    01.jpg

    Adaptation du roman de Jean-François Beauchemin, Le jour des Corneilles est pourvu d’un héros assez atypique ; un garçon sauvage élevé dans une forêt et qui va découvrir l’existence d’un monde extérieur. Techniquement, on peut apprécier de retrouver un film d’animation "à l’ancienne" mais les dessins tout comme l’animation sont juste convenables pour ne pas dire quelconques. Bien sur, l’esthétique n’est qu’un pan de l’œuvre mais l’histoire manque elle aussi de rythme, les personnages sont peu attachants comme ces animaux aux corps humains assez déconcertants avant l’explication dans la conclusion qui donne une certaine note poétique. Loin d’être inoubliable.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à faire parler les corneilles.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Amour

    star 03.jpg

    2535282206.17.jpg

    C’est une retraite paisible que vivent nos potes Anne & Georges (Emmanuelle Riva & Jean-Louis Trintignant) mais du jour au lendemain, leur quotidien ne sera plus jamais le même. Tout a commencé un matin alors qu’ils prenaient leur petit-déjeuner ; sans s’en rendre compte Anne est resté figée imperméable aux interpellations de son mari. Le verdict tombe implacablement quelques jours plus tard, elle est atteinte d’un cancer et la maladie ne cessera d’empirer. Conséquence de ce mal, elle est entièrement paralysée du coté droit et doit désormais se déplacer dans un fauteuil roulant et avec l’aide de Georges. Ce dernier assiste impuissant aux souffrances de sa femme.

    01.jpg

    Paré de sa Palme d’or glanée au Festival de Cannes 2012, ce film de Michael Haneke divisera une fois encore les critiques. D’un coté, il faut bien se dire qu’il ne se passe quasiment rien au niveau de l’histoire ; on est les témoins du parcours difficile d’un couple de retraités au cœur d’un combat contre la maladie. Là où on pourra trouver un point d’accord c’est concernant les prestations conjuguées d’Emmanuelle Riva et de Jean-Louis Trintignant qui sont tous deux poignants dans leurs rôles. Cet Amour ne frappera donc pas tout le monde de la même façon ; on pourra aussi bien le considérer comme une longue agonie cinématographique ou comme le chef d’œuvre annoncé.

     

    Il faut le voir pour : Laisser les pigeons entrer chez vous.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Stars 80

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Potes d’enfance, Vincent & Antoine (Richard Anconina & Patrick Timsit) travaillent aussi ensemble mais les nombreuses affaires qu’ils ont monté n’ont jamais rencontré un grand succès. Une situation qui est loin de satisfaire leur banquier qui les somme de régler leurs dettes et c’est là que Vincent a une idée lumineuse : organiser une tournée avec les stars des années 1980. Hier soir encore, ils réécoutaient non sans plaisir les vieux 45 tours avec des tubes comme Femme libérée, Voyage voyage ou encore Banana split qui n’ont pas pris une ride alors pourquoi le public ne serait-il pas au rendez-vous ? Le duo a du mal à convaincre mais ne se décourage pas pour autant et va aller solliciter directement la participation de ces anciennes vedettes.

    01.jpg

    Stars 80 séduira avant tout une certaine génération de spectateurs. Celles et ceux qui ont connu ces nombreux artistes prendront grand plaisir à réécouter les nombreux hits qui ont abreuvé le Top 50 et qui composent cette comédie écrasée par son concept. S’inspirant de l’histoire vraie des producteurs Hugues Gentelet & Olivier Kaefer, on est tenté de croire également que le film arrive un peu tard. Il suffit aujourd’hui d’allumer sa télévision pour trouver une émission sur cette période dorée, une vague nostalgique dont on est abreuvée en permanence et dans laquelle on n’a pas forcément envie de s’y replonger dans les salles obscures. Ajouté à ça un semblant de scénario qui ne fait pas illusion très longtemps et un jeu très grossier, le seul plaisir reste donc de revoir les idoles de notre jeunesse mais on se sent vieux après ça !

     

    Il faut le voir pour : Constater que Sabrina est restée en forme(s) !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Skyfall

    star 03.5.jpg

    2167860595.80.jpg

    Le MI6 est dans la tourmente ; une liste de tous les agents de l’OTAN en pleine mission d’infiltration a été dérobée. La position de M (Judi Dench) à la tête de l’organisation est plus que menacée mais elle entend bien remettre un peu d’ordre avant sa retraite forcée. Alors qu’on le croyait mort, James Bond (Daniel Craig) est de retour mais sa blessure et son absence ont laissé quelques traces sur ses aptitudes. M compte toutefois sur lui pour se rendre à Shanghai et retrouver l’homme qui a volé la liste et surtout celui qui l’a acheté. Ce dernier n’a pas tardé à utiliser ces précieuses informations et commence à s’amuser avec le MI6 en exécutant quelques agents à travers le monde.

    01.jpg

    On peut dire que Quantum of solace avait été une profonde déception qu’on va vite tenter d’oublier avec cette 3ème aventure de Daniel Craig dans le smoking de 007. Après un somptueux générique, on se dit alors qu’on va retrouver le James Bond de nos lointains souvenirs mais ce n’est pas le cas puisque Skyfall reste dans la lignée de Casino Royale. L’action est encore et toujours rendez-vous jusqu’à cette conclusion assez sauvage où l’agent secret préfère s’amuser avec son arsenal d’armes à feu aux dépens de gadgets. En revanche, quelle belle surprise que ce personnage de Raoul Silva incarné à merveille par Javier Bardem mais qui est clairement sous-exploité. Un bon film d’action certes mais difficile encore de le considérer comme une véritable aventure de James Bond.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à rester classe après avoir fracassé un train !


    En savoir plus sur Casino Royale ?


    En savoir plus sur Quantum of solace ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Au galop

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Paul (Louis-Do de Lencquesaing) est un écrivain dont le dernier ouvrage est en passe d’être publié. Séparé de sa femme avec qui il a eu une fille Camille (Alice de Lencquesaing), cette dernière cohabite avec lui dans le même immeuble. Récemment, il est tombé sous le charme d’Ada (Valentina Cervi) qui travaille pour sa maison  d’édition mais cette relation s’annonce déjà bien compliquée. Cette femme est aussi celle qui emploie Camille comme baby-sitter et puis surtout elle doit prochainement épouser Christian (Laurent Capelluto). Au même moment, la santé du père de Paul est inquiétante et celui-ci vient d’être conduit à l’hôpital.

    01.jpg

    Première réalisation pour notre pote Louis-Do de Lencquesaing et on s’accordera à dire qu’Au galop lui ressemble assez bien. Il se dégage de l’acteur une certaine image de bobo appuyé par son comportement nonchalant, une aisance qu’on retrouve également du coté du scénario. C’est une tranche de vie qu’on partage avec Paul & Camille incarnée par la propre fille de l’acteur, leur complicité constituant le seul point notable. Il y a des moments assez drôles comme cette crise de rire devant le cercueil ou bien cette mère qui perd la tête mais le film ne cravache pas beaucoup et ce n’est vraiment qu’au petit trot que vous seriez tenté d’y aller.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas laisser votre mère prendre le taxi seule !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire