Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Premières Impressions 2008

  • Burn after reading

    aff.jpg

    Il s’est fait crucifié ! Les mots sont peut-être un peu fort mais voilà ce que ressent notre pote Osborne Cox (John Malkovitch) après avoir été viré de la CIA. Après cette terrible nouvelle, il décide alors de se lancer dans l’écriture de ses mémoires car en tant qu’ancien analyste, il a vu passé pas mal de choses. Ce qu’il ne sait pas c’est que sa femme Katie (Tilda Swinton) a l’intention de le quitter et rassemble actuellement des informations confidentielles à son insu. Pendant ce temps, dans un club de gym, des employés tombent sur un CD qui semble être d’une grande importance et ils parviennent à identifier un nom, celui d’Osborne Cox !

    01.jpg

    Après l’énorme succès critique recueilli par No country for old men ; les frères Coen reviennent à la comédie. Pour l’occasion, ils se sont payés le luxe de réunir les 2 playboys d’Hollywood George Clooney & Brad Pitt dans des rôles complètement contre-natures.  Le premier est un playboy de bas étage adepte du jogging post-coït tandis que le second est un coach de gym qui a regardé un peu trop de films. Décalé, Burn after reading est une bonne petite comédie qui doit beaucoup également aux présences remarquées de Tilda Swinton & Frances McDormand.

     

    Il faut le voir pour : Se poser des questions sur les hommes qui font beaucoup de jogging.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Le jour où la terre s’arrêta

    aff.jpg

    Helen Benson (Jennifer Connelly) s’apprêtait à diner tranquillement avec son fils Jacob (Jaden Smith) lorsque le téléphone sonna. A sa porte, un important dispositif est déployé afin qu’elle soit transportée en urgence dans une des bases de la NASA car l’histoire est en train de s’écrire. Selon les dernières estimations, Manhattan devrait être détruite par l’arrivée d’un objet provenant tout droit de l’espace. A l’heure de l’impact, tout le monde est heureux de constater qu’il ne s’est rien passé et pourtant au cœur de Central Park trône une énorme sphère d’où sort une créature appelée Klaatu (Keanu Reeves).

    01.jpg

    57 ans après le film de Robert Wise, Scott Derrickson nous présente son remake de Le jour où la terre s’arrêta et c’est incroyablement…ennuyeux ! Hormis l’arrivée de la sphère sur la Terre et quelques scènes de destructions assez jouissives, ce n’est pas vraiment le film qui nous en mettra plein les yeux. Si vous parvenez à rester éveillé pendant la 1ère heure du film, vous aurez alors droit au message ridiculement grotesque sur l’avenir de l’humanité. En gros on est de mauvaises personnes, on le sait mais on ne changera que lorsque le pire sera arrivé ; c’est pas nouveau tout ça ! A éviter car une fois dans la salle, on a vraiment l’impression que la Terre s’est arrêté de tourner.

     

    Il faut le voir pour : Echapper aux extra-terrestres qui trainent au McDo du coin.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Pour elle

    aff.jpg

    En un instant leur vie s’est retrouvée bouleversée. C’était il y a 3 ans ; une journée tout ce qu’il y avait d’ordinaire jusqu’au moment où la police a débarqué chez Lisa & Julien (Diane Kruger & Vincent Lindon). Ils sont venus pour arrêter Lisa accusée d’un horrible meurtre et le tout devant leur fils Oscar (Lancelot Roch) en larmes. Aujourd’hui, Julien tente plus que jamais de faire éclater la vérité mais il n’y a aucun élément nouveau qui pourrait remettre en cause la condamnation de sa femme. Celle-ci ne peut accepter l’idée de passer 20 ans derrière les barreaux alors qu’elle est innocente. Il va donc devoir agir et prend la décision insensée de la faire évader.

    01.jpg

    Quand vous vous mariez, vous vous engagez à vivre ensemble pour le meilleur et pour le pire. Le pire, c’est ce qui est réservé au couple Vincent Lindon/ Diane Kruger victimes d’une erreur judiciaire qui va bouleverser leur vie. Pour elle est un thriller bien fichu au scénario d’autant plus efficace que l’on pourrait facilement s’identifier au personnage de Julien, simple prof de français désemparé par la situation. Il s’agit du premier film de Fred Cavayé et il s’en tire avec les honneurs, on croise les doigts pour que le reste de sa filmographie suive le même rythme ce qui ferait un bien fou au cinéma français. M’étonnerait pas qu’on voit fleurir un remake américain à court-terme !

     

    Il faut le voir pour : Ecrire sur votre mur, c’est plus pratique !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Délire express

    aff.jpg

    Dale Denton (Seth Rogen) a un job plutôt cool ; il est notificateur honoraire c’est-à-dire qu’il est chargé de distribuer des notifications au nom des avocats. Ça lui permet de se fumer un max de joints et quand les réserves sont à plat, il lui suffit de passer chez son pote d’enfance Saul Silver (James Franco). Seulement, Dale est dans une sacrée galère car il a été témoin d’un meurtre impliquant notamment une femme flic. Pris de panique, il a pris les jambes à son coup mais a commis une terrible erreur : en jetant son mégot, il a laissé un précieux indice qui pourrait remonter jusqu’à Saul. En effet, il est le seul à dealer de la Pineapple Express !

    01.jpg

    Vous êtes du genre à aller au cinéma pour étancher votre soif de culture ? Alors dans ce cas, Délire Express n’est pas du tout fait pour vous car vous n’aurez pas besoin de vos neurones ce coup-ci ! Après En cloque mode d’emploi, Seth Rogen nous revient dans une comédie encore plus, disons le franchement, con ! En compagnie de James Franco connu pour avoir incarné Harry Osborn dans la trilogie Spider-man ; vous serez vite séduit par l’humour absurde de ce duo bien qu’il manque un petit quelque chose pour en faire une comédie vraiment incontournable.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de jeter vos mégots dans la rue !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Agathe Cléry

    aff.jpg

    Pas facile de travailler avec notre pote Agathe Cléry (Valérie Lemercier). Cette jeune femme ambitieuse vient d’être promue Directrice Marketing de Guinard, un grand groupe pharmaceutique mais ne recueille pas vraiment l’assentiment de ses collègues. Passe encore que son caractère de business-woman énerve certains mais ce sont surtout ses constantes réflexions et son attitude vis-à-vis de certaines personnes qui dérangent. Oui, Agathe Cléry est raciste, ce n’est un secret de polichinelle mais le destin lui réserve un triste sort. Suite à une maladie extrêmement rare, la pigmentation de sa peau fonce à vue d’œil jusqu’à ce qu’elle devienne noire !

    01.jpg

    Parce que le racisme est encore un sujet brulant, une comédie semblait l’idéal pour détendre l’atmosphère. Emmenée par une Valérie Lemercier en demi-teinte ; on ne peut pas dire qu’Agathe Cléry soit la grande comédie que l’on attendait. La faute d’abord à une accumulation de clichés que l’on ressasse sans cesse et qui finissent par nous lasser, encore si cela était drole… Etrangement, les premières minutes enchainent les phases de comédie musicale pour disparaitre par la suite. Beaucoup de déception donc de la dernière comédie d’Etienne Chatillez.

     

    Il faut le voir pour : Aller faire un tour dans l’Eure

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Madagascar 2

    aff.jpg

    Un avion transperce les nuages en direction de New-York. A bord, on retrouve nos potes d’enfance Alex, Marty, Gloria & Melman qui avaient échoué à Madagascar et qui sont maintenant bien décidés à retrouver leur zoo. Seulement, en confiant les commandes aux pingouins, ils ne pouvaient pas s’imaginer que leur voyage se terminerait en Afrique ! Terre d’origine de nos potes, il semble que ce soit la providence qui ait guidé leurs pas car le lion Alex a le bonheur de retrouver ses parents après des années d’absence. Le bonheur sera de courte durée car Makunga lorgne sur le sceptre de Zuba, père d’Alex et pour obtenir ce pouvoir il est prêt à tous les subterfuges.

    01.jpg

    Le grand succès des studios Dreamworks fait son come-back et de façon tip top caviar s’il vous plait ! On quitte donc l’exotisme de Madasgacar pour se retrouver en plein cœur d’une réserve africaine de toute splendeur. C’est avec grand bonheur que l’on retrouve notre quatuor accompagné des pingouins et d’une mamie plus en forme que jamais. Techniquement, il n’y a rien à reprocher ; il suffit aussi bien pour les petits que pour les grands d’ouvrir les yeux pour profiter de la beauté des images. Drôle et divertissant, on ne s’ennuie jamais devant Madagascar 2 qui constituera la sortie familiale par excellence en ces périodes de fêtes.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais voler le sac de mamie !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Hunger

    aff 03.jpg

    Irlande du Nord, 1981. C’est dans la prison de Maze que sont retenus les membres de l’IRA qui entament actuellement le Blanket & No Wash Protest afin d’obtenir le statut de prisonniers politiques. Les cellules sont dans un état déplorable, les murs sont recouverts d’excréments et les asticots grouillent au milieu des restes des repas. Malgré tout cela, ils n’obtiennent pas satisfaction et pire encire, ils sont traités avec mépris par les gardiens qui ne sont pas à l’abri d’une "vengeance". Pour se faire entendre, un certain Bobby Sands (Michael Fassbender) a décidé d’entamer une grève de la faim.

    03.jpg

    Steve McQueen est de retour au cinéma ! Evidemment, il ne s’agit pas du mythique acteur mais du réalisateur homonyme qui entre dans le 7ème art par la grande porte. Hunger est sans aucun doute un des grands films de cette fin d’année aussi bien par le sujet passionnant qu’il aborde -la détention des membres de l’IRA- que par la mise en scène. Entre l’introduction du film, le dialogue entre Bobby Sands et le pasteur et j’en passe ; ce n’est pas étonnant que le film ait obtenu la Caméra d’or à Cannes. Du grand cinéma qu’on voit rarement et ce qui explique mon Coup de cœur Ciné2909 !

     

     

    Il faut le voir pour : La déchéance de Bobby Sands.

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Le plaisir de chanter

    aff.jpg

    Si vous les croisez dans la rue, vous auriez beaucoup de mal à croire que Muriel & Philippe (Marina Foïs & Lorànt Deutsch) sont des agents secrets. Pour leur dernière mission, ils doivent mettre la main sur une clé USB contenant de précieuses informations et pour cela ils vont devoir s’inscrire à un cours de chant lyrique. En effet, c’est là que se trouve leur cible : Constance (Jeanne Balbar), la veuve d’un trafiquant d’uranium. En intégrant ce cours, ils espèrent donc mettre rapidement la main sur ces précieux documents mais ils ne sont pas les seuls à vouloir s’en emparer.

    01.jpg

    Ce qui est sur c’est que ce film ne ressemble à rien de ce que l’on a pu voir jusqu’à présent et par conséquent il ne va pas plaire à tout le monde. Difficile de définir Le plaisir de chanter tant il joue sur différents tableaux et c’est d’ailleurs le coté espionnage complètement décalé qui donne au film tout son potentiel comique. Pour l’apprécier comme il se doit, il faut entrer dans l’univers un peu loufoque de Ilan Duran Cohen et savoir le considérer au second degré.

     

    Il faut le voir pour : Vous inscrire à des cours de chants.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Le transporteur 3

    aff.jpg

    Après un bon petit diner, Frank Martin (Jason Statham) s’était assoupi quelques instants et lorsqu’il s’est levé, une voiture a encastré son mur et finit sa course dans le salon. Au volant, c’est son pote d’enfance Malcolm (David Atrakchi) qui était censé faire son job de transporteur mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévus. Frank n’a pas le temps de comprendre ce qui se passe qu’il est assommé puis équipé d’un bracelet explosif. Il vient d’être recruté de force par un certain M.Johnson (Robert Knepper) pour effectuer la livraison d’un colis de la plus haute importance. La surprise ne s’arrête pas là puisqu’il va devoir effectuer la course en compagnie de Sacha (Natalya Rudakova).

    01.jpg

    Si la saga Le transporteur ne brille en aucun cas par la qualité de ses scénarios, il faut bien reconnaitre que ce sont des films d’action qui font plaisir aux yeux. Pour ce 3ème épisode, c’est le français Olivier Megaton qui conduit les nouvelles aventures de Frank Martin. On retrouve tout ce qui nous plait à savoir de la vitesse et de la baston avec un Jason Statham en pleine forme physique. N’oublions pas non plus la Transporteur-girl avec la belle Natalya Rudakova découverte par le producteur Luc Besson parfaite dans son rôle de potiche de service. Le transporteur 3 ne révolutionnera rien mais reste un excellent divertissement pour des spectateurs peu exigeants.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à vous battre en costume-cravate.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Two lovers

    aff.jpg

    Fragilisé par une rupture douloureuse, Leonard Kraditor (Joaquin Phoenix) est revenu vivre chez ses parents. Il travaille ainsi avec son père dans un pressing et c’est à l’occasion d’un diner qu’il fait la connaissance de Sandra (Vinessa Shaw). La jeune femme a complètement craqué pour Leonard qui reste plutôt insensible aux charmes de cette demoiselle. Le lendemain, il croise Michelle (Gwyneth Paltrow) une voisine de son immeuble et là c’est le coup de foudre. Il ne pensait pas pouvoir ressentir à nouveau un tel sentiment mais tout porte à croire qu’il est redevenu amoureux.

    01.jpg

    Entre le polar et le film romantique, il y a un sacré écart que notre pote James Gray (La nuit nous appartient) n’a pas hésité à faire et avec brio s’il vous plait ! Pour l’occasion, il retrouve le sous-estimé Joaquin Phoenix (dans son hypothétique dernier rôle) qu’il pousse dans les bras de Vinessa Shaw & Gwyneth Paltrow. Il ne faut pas prendre Two lovers pour un énième film romantique, Gray donne une autre dimension au genre sous l’impulsion d’un émouvant Joaquin Phoenix dans le rôle de cet amoureux blessé. Encore un grand film pour un réalisateur décidément hors-norme.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à danser en boite de nuit.

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire