Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lio

  • Stars 80

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Potes d’enfance, Vincent & Antoine (Richard Anconina & Patrick Timsit) travaillent aussi ensemble mais les nombreuses affaires qu’ils ont monté n’ont jamais rencontré un grand succès. Une situation qui est loin de satisfaire leur banquier qui les somme de régler leurs dettes et c’est là que Vincent a une idée lumineuse : organiser une tournée avec les stars des années 1980. Hier soir encore, ils réécoutaient non sans plaisir les vieux 45 tours avec des tubes comme Femme libérée, Voyage voyage ou encore Banana split qui n’ont pas pris une ride alors pourquoi le public ne serait-il pas au rendez-vous ? Le duo a du mal à convaincre mais ne se décourage pas pour autant et va aller solliciter directement la participation de ces anciennes vedettes.

    01.jpg

    Stars 80 séduira avant tout une certaine génération de spectateurs. Celles et ceux qui ont connu ces nombreux artistes prendront grand plaisir à réécouter les nombreux hits qui ont abreuvé le Top 50 et qui composent cette comédie écrasée par son concept. S’inspirant de l’histoire vraie des producteurs Hugues Gentelet & Olivier Kaefer, on est tenté de croire également que le film arrive un peu tard. Il suffit aujourd’hui d’allumer sa télévision pour trouver une émission sur cette période dorée, une vague nostalgique dont on est abreuvée en permanence et dans laquelle on n’a pas forcément envie de s’y replonger dans les salles obscures. Ajouté à ça un semblant de scénario qui ne fait pas illusion très longtemps et un jeu très grossier, le seul plaisir reste donc de revoir les idoles de notre jeunesse mais on se sent vieux après ça !

     

    Il faut le voir pour : Constater que Sabrina est restée en forme(s) !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Un poison violent

    aff.jpg

    A 14 ans, notre pote Anna (Clara Augarde) est à un moment fatidique de sa vie où elle se pose beaucoup de questions. Alors que sa confirmation religieuse approche à grands pas, elle assiste impuissant au mal-être de sa mère Jeanne (Lio) dont le mari a quitté le domicile conjugale après avoir rencontré une autre femme. Entre le couple, les disputes se succédaient et c'est pour épargner leur fille qu'ils avaient décidé de la placer en internat. Troublée, Anna l'est également par les transformations de son corps et ses rapports avec les hommes. Elle devient une fille très séduisante qui ne laisse d'ailleurs pas indifférent le jeune Pierre (Youen Leboulanger Gourvil) qui manifeste son attirance avec maladresse.

    à&.jpg

    Portrait d'une adolescente en pleine découverte spirituelle mais également physique, Un poison violent nous permettra surtout d'apprécier la prestation de la jeune Clara Augarde. Pour le reste, le film est plutôt monotone ; on regrette le manque de vitalité dans le portrait des personnages secondaires qu'on mettra sur le compte du manque d'expérience de la réalisatrice Katell Quillévéré. En dépit de quelques scènes particulièrement osées (la libido débordante du grand-père Michel Galabru devant sa petite-fille, le rapport ambigu entre Jeanne et le père François), c'est un film qui passera totalement inaperçu.

     

    Il faut le voir pour : Penser à trouver un texte sympa à lire pour votre enterrement.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire