Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le jour des Corneilles

star 02.5.jpg

01.jpg

Son père l’ogre Courge n’a cessé de lui répéter qu’il n’y avait rien au-delà de la forêt et notre pote avait fini par le croire. Pourtant, il va devoir s’y aventurer car la nuit dernière Courge a fait une violente chute et s’est gravement blessé au pied. Encouragé par les animaux, le fils découvre ainsi qu’il y a une vie en dehors de la forêt et il se retrouve dans le village où il ne tarde pas à se faire remarquer. Il est pris en charge par le Docteur qui va s’occuper de la jambe de son père tandis que le garçon est confié aux bons soins de Manon, la fille du médecin. Alors que l’ogre se remet de sa blessure, quelques villageois ont du mal à accepter sa présence et celle de son fils.

01.jpg

Adaptation du roman de Jean-François Beauchemin, Le jour des Corneilles est pourvu d’un héros assez atypique ; un garçon sauvage élevé dans une forêt et qui va découvrir l’existence d’un monde extérieur. Techniquement, on peut apprécier de retrouver un film d’animation "à l’ancienne" mais les dessins tout comme l’animation sont juste convenables pour ne pas dire quelconques. Bien sur, l’esthétique n’est qu’un pan de l’œuvre mais l’histoire manque elle aussi de rythme, les personnages sont peu attachants comme ces animaux aux corps humains assez déconcertants avant l’explication dans la conclusion qui donne une certaine note poétique. Loin d’être inoubliable.

 

Il faut le voir pour : Apprendre à faire parler les corneilles.

Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.