Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

animation

  • Angry Birds - Le film

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    La fête d'anniversaire qu'il était chargé d'animer a tourné au fiasco et notre pote Red est dans l'obligation de suivre aujourd'hui un stage pour canaliser sa colère. Il n'est pas le seul dans ce cas puisqu'il se retrouve aux cotés de Chuck, Bomb & Terrence mais un événement va venir bouleverser la vie de l'ile des oiseaux. Un bateau accoste avec à son bord des cochons verts et immédiatement Red se montre très méfiant vis-à-vis de ces explorateurs. Sont-ils réellement des gens bons comme ils le prétendent ou cachent-ils quelque chose ? C'est ce que Red va tenter de découvrir mais le plus difficile sera de convaincre son entourage.

    02.jpg

    A moins de faire partie des résistants aux smartphones et tablettes numériques, le nom d'Angry birds ne doit pas vous être totalement inconnu. Il s'agit donc à la base d'un jeu pour mobiles qui aura pris une incroyable dimension jusqu'à se marier à des univers comme Transformers ou encore Star Wars. La franchise n'est pas prête de s'éteindre puisque la conquête se poursuit désormais à travers le grand écran avec ce film d'animation et Angry Birds - Le film réussit l'essentiel à savoir ne pas nous décevoir. Un univers hautement coloré, des graphismes séduisants, quelques références cinématographiques mêlées à des jeux de mots (les gens bons m'a marqué !) ; voilà une récréation qui devrait faire la joie des petits comme des grands.

     


    Il faut le voir pour : Éviter de boire l'eau d'un lac !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Anomalisa

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Notre pote Michael Stone, auteur du livre Comment puis-je vous aider à les aider ?, vient d’atterrir à Cincinnati car le lendemain il doit assister à un congrès. La soirée est déjà bien avancée lorsqu'il commande un dîner à son hôtel avant de prendre des nouvelles de sa femme et de son fils. Peu de temps après, il repense à la lettre qu'il avait reçu de la part d'une ex-petite amie qui vit justement à Cincinnati et il n'en faut pas plus pour qu'il la contacte. Les retrouvailles espérées tournent court à la suite d'une dispute et Michael semble bien parti pour terminer la soirée seul jusqu'à ce qu'il fasse la connaissance de Lisa, une admiratrice logeant dans le même hôtel.

    01.jpg

    S'il s'agit d'un film d'animation réalisé avec la technique du Stop-motion, Anomalisa est destiné à un public adulte. Cette réalisation que l'on doit au duo Charlie Kaufman / Duke Johnson a de quoi perturber dans ses premiers instants avec l'aspect robotisé des personnages et leurs voix uniformisés. Il faudra finalement attendre l'arrivée de Lisa pour mieux prendre en compte la profondeur d'un scénario qui flirte aussi bien avec l'étrange que le réalisme (sachant que dans le projet initial, il s'agissait d'une pièce de théâtre sonore). On peut donc considérer qu'il s'agit là d'un ovni, une véritable curiosité sur lequel il faudra jeter un œil.

     


    Il faut le voir pour : Tester le Chili lorsque vous irez à Cincinnati

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Dofus - Livre 1 : Julith

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    C'est un grand jour pour Joris puisqu'il va avoir l'opportunité d'approcher son idole : Khan Karkass le célèbre champion de Boufbowl. Seulement, il va y avoir un problème car Kerubim Crepin, son père adoptif, ne peut l'emmener au stade. Il vient en effet d'apprendre une nouvelle importante révélée par Bakara : Julith est de retour et s'est emparée du Dofus ébène ! Le but de cette dernière est désormais d'approcher Joris qui n'est autre que son fils car c'est en lui que réside les pouvoirs de l’œuf de dragon. Notre jeune héros est lui loin de se douter de tout ça et ne pense qu'à aller voir Khan Karkass même si son Papycha lui a demandé de garder la boutique avec sa pote d'enfance Lilotte.

    01.jpg
    Jeu vidéo édité par la société Ankama, l'univers de Dofus s'est propagé depuis 2004 et le succès l'a conduit jusqu'aux écrans télévisées avant de s'inviter au cinéma. S'il s'adresse d'abord aux fans de la première heure, ce film d'animation ne néglige pas pour autant les spectateurs qui découvrent l'univers du MMORPG comme moi. Dofus - Livre 1 : Julith bénéficie de graphismes agréables et surtout d'une superbe animation plus particulièrement dans les phases de combat. Des héros mignons et attachants, une bonne dose d'humour avec Khan Karkass (qui a une sacrée force dans les jambes!) et maintenant on ne se demande plus qu'une chose :à quand la suite ?

     


    Il faut le voir pour : Apprendre que les chats sans poils peuvent être complexés !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Zootopie

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Depuis qu'elle est enfant, notre pote Judy ne rêve que d'une chose : devenir policier ! Pour ses parents, il était impossible qu'un lapin puisse rejoindre les forces de l'ordre mais à force d'abnégation et de courage, elle y est parvenue. C'est ainsi que Judy quitte sa famille pour s'installer à Zootopie mais sa première journée ne se déroule pas comme elle l'espérait puisqu'elle se retrouve à dresser des PV. Elle finira tout de même par se voir confier une enquête importante avec la mystérieuse disparition d'une loutre et elle n'a que 48 heures pour résoudre cette affaire. Pour l'y aider, elle pourra aussi compter sur Nick Wilde, un renard qui ne manque pas d'ingéniosité.

    01.jpg

    Bienvenue à Zootopie autrement dit le 55ème classique d'animation des studios Disney où les animaux prennent le pouvoir. La découverte de cette ville est déjà un émerveillement pour nos yeux avec notamment cette belle idée de diviser la ville en différents quartiers. C'est beau mais c'est aussi très drôle grâce aux divers clins d’œils cinématographiques et quelques moments d'anthologie comme cette visite chez les paresseux ou encore le coup de la carotte ! A travers l’enquête menée par le duo de choc Judy / Nick, l'histoire délivre un joli message en prônant le vivre ensemble. Un nouveau film à ne pas manquer et qui va faire la joie des spectateurs de tout age.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de dire à un lapin qu'il est mignon !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Tout en haut du monde

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Son grand-père Oloukine était parti en expédition à bord du Davaï avec l’objectif d’atteindre son rêve : le Pôle Nord ! Malheureusement, il ne donnera plus aucun signe de vie ce qui désole notre pote Sacha. De nombreuses recherches ont pourtant été menées et il y a même une récompense d’1 million de Roubles qui est offerte à celui qui retrouvera le Davaï réputé insubmersible mais sans résultats jusqu’à maintenant. Sacha va alors mettre la main sur un précieux document qui semble indiquer que son grand-père a emprunté un chemin différent de ce que tout le monde pensait. Impossible de convaincre son entourage aussi l’adolescente de 15 ans décide-t-elle de quitter Saint-Pétersbourg pour tenter de retrouver le navire. 

    01.jpg

    Coproduction danoise et française, Tout en haut du monde bénéficie de très beaux graphismes épurés où les couleurs chatoyantes côtoient l’environnement glacial du Pôle Nord. Un aspect visuel qui n’est pas sans rappeler celui offert par l’univers de Tomm Moore et l’expérience de Rémi Chayé en tant qu’assistant-réalisateur notamment sur Brendan et le secret de Kells n’y est sans doute pas pour rien (le personnage de Katch a d’ailleurs des similarités physiques avec ce personnage). Si on apprécie cette petite héroïne qui ne manque pas de caractère, on peut tout de même se montrer un peu déçu de son aventure qui ne déborde pas non plus d’enthousiasme. Un très joli film d’animation auquel il ne manque finalement qu’un peu de magie pour se rendre indispensable.

     

     Il faut le voir pour : Faire croire aux enfants qu’il est amusant d’éplucher des patates !

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Planète Hulk

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Les Illuminati ont fait leur choix : Hulk est bien trop dangereux est c'est pourquoi ils ont pris une décision difficile en l'exilant sur une lointaine planète. Bien entendu, le géant de jade n'accepte pas cette sentence et va sans le vouloir dévier la trajectoire de sa navette spatiale. Il atterrit ainsi sur la planète Sakaar où il est rapidement capturé puis traité comme un esclave. Il n'est pas le seul dans ce cas, il se retrouve en compagnie d'Elloe, Miek, Korg, Hiroim & Laven qui deviendront ses nouveaux compagnons d'arme. Ils sont en effet conduit vers le Colisée où une série de combats va avoir lieu sous les yeux du Roi rouge ; pour survivre ils devront en sortir victorieux !

    01.jpg

    Adaptation du comic-book The incredible Hulk et plus précisément de l'arc narratif développé entre les numéros 92 & 106. On a ainsi l'occasion de voir évoluer notre géant vert préféré dans un nouvel environnement et pour cause, il est expédié à l'autre bout de la galaxie ! Hulk aimant s'exprimer à travers ses poings, il a ici l'opportunité de se lâcher à travers une arène de combat rappelant les jeux du cirque de l'époque romaine. On appréciera d'ailleurs les quelques clins d’œil glissés dans la goule où l'on peut notamment reconnaître Gamora ou encore Adam Warlock. Planète Hulk est une adaptation plutôt réussie mais aussi tronquée puisque le film d'animation ne reprend pas l'intégralité de l'histoire originale.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Alvin et les Chipmunks - A fond la caisse

    star 01.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Depuis qu'il est devenu le producteur d'Ashley (Bella Thorne), notre pote Dave (Jason Lee) n'a que peu de temps libre à consacrer aux Chipmunks. Il a cependant tenu à aller joueur au golf miniature car il tient à leur présenter sa petite-amie Samantha (Kimberly Williams-Paisley). Si cette jeune femme se révèle tout à fait charmante, ce n'est pas le cas de son fils Miles (Josh Green) qui se montre lui rapidement assez déplaisant. Alvin, Simon & Theodore ne sont pas au bout de leur peine car ils apprennent que Dave a en sa possession une bague ce qui signifie qu'il va demander Samantha en mariage et que Miles pourrait devenir leur beau-frère !

    01.jpg

    Pour le plus grand plaisir des enfants (mais certainement moins des parents), on accueille les célèbres Chipmunks pour leur 4ème aventure cinématographique. Le scénario nous réserve cette fois une petite virée de Los Angeles jusqu'à Miami en passant notamment par la Nouvelle-Orléans. C'est évidemment l'occasion pour nos petits rongeurs d’enchaîner les gaffes sans oublier le plus important ; nous gratifier de leurs reprises musicales même si elles prennent un peu moins de place dans cet épisode. Destiné évidemment à un très jeune public, Alvin et les Chipmunks - A fond la caisse sait en tout cas mettre les moyens pour séduire les enfants qui n'y résisteront pas.

     

    Il faut le voir pour : Signaler à vos potes médecins qu'ils ont encore oublié leur stéthoscope autour du cou !

     

    En savoir plus sur Alvin et les Chipmunks ?

    En savoir plus sur Alvin et les Chipmunks 2 ?

    En savoir plus sur Alvin et les Chipmunks 3 ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Street Fighter II - Le film

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    L'organisation criminelle Shadaloo est plus puissante que jamais ; son influence s'étend sur le monde entier et ils l'ont encore prouvé. Un ministre vient d’être assassiné à Londres par Cammy White, agent du MI6 qui a subi un lavage de cerveau. Shadaloo recrute en effet les meilleurs combattants de la planète pour les transformer en terroristes et le Commandeur Vega semble s'intéresser de près à un certain Ryu. Ce dernier possède en effet une grande force qui lui a d'ailleurs permis de vaincre le champion Sagat. Pendant ce temps, l'agent d'Interpol Chun-Li prend la direction des États-Unis afin de collaborer avec Guile avec l'objectif de neutraliser l'organisation de Vega et ses acolytes.

    01.jpg

    Retour en 1994, le célèbre jeu vidéo de Capcom se décline avec une adaptation live avec l'unique JCVD mais il y a aussi ce film d'animation plus intéressant. A première vue, on a droit à des graphismes agréables si ce n'est qu'on déplore rapidement cette tendance à faire de chaque héros des armoires à glace. Le fan service est quant à lui bien assuré à travers différents combats le plus souvent sans intérêt mais qui permettent de faire apparaître tous les personnages de l'univers de Super Street Fighter II (même notre pote Akuma). Loin de se montrer éclatant, Street Fighter II - Le film fait tout de même l'affaire pour se détendre entre deux parties de console mais si vous ne faites pas partie des fans du jeu l’intérêt s'en trouve vite amoindri.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Le garçon et la bête

    star 04.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Bien que ses parents aient divorcé, Ren ne comprend pas pourquoi son père ne vient pas le récupérer alors que sa mère vient de disparaître. C'est ainsi que le jeune garçon a été confié à de proches parents, une décision qu'il rejette en s'enfuyant. Il se retrouve alors dans les rues du quartier de Shibuya à Tokyo où il va faire une étrange rencontre lorsqu'un certain Kumatetsu l'interpelle. Celui qui se dresse devant Ren n'est pas humain ; il vient d'un monde parallèle au notre où ne vivent que des bêtes. Kumatetsu est à la recherche d'un disciple et songe sérieusement à prendre cet humain avec lui mais ce choix ne serait pas forcément bien vu lors de son retour à Jutengai.

    01.jpg

    Un peu plus de 3 ans après le magnifique Les enfants loups, Ame & Yuki ; notre pote Mamoru Hosoda est de retour pour notre plus grand bonheur. Le garçon et la bête nous emporte d'abord dans le monde des bêtes, l'occasion pour le spectateur de s'émerveiller devant l'univers de Jutengai. L'histoire est passionnante nourrie par des graphismes et une animation magnifiques, des héros attachants sans oublier une bonne dose d'humour ; tout est réuni pour qu'on se laisse séduire. Éblouissant de bout en bout (ce combat dans l'arène ça laisse sans voix), un film d'animation qui devient instantanément un indispensable et surtout un Coup de cœur Ciné2909 !

     


    Il faut le voir pour : Manger des œufs crus pour devenir plus fort sinon vous pourrez toujours en faire une omelette au jambon !

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Wonder Woman

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Après un terrible combat, la Reine Hippolyte et ses Amazones ont triomphé du machiavélique Arès et c'est à l'issue de cette guerre que s'est fondée l’île de Themyscira. Ne pouvant plus supporter le comportement violent des Hommes, elle souhaitait s'isoler et c'est en ce lieu qu'elle allait donner vie et élever sa fille Diana. La paix de l’île va cependant être troublée lorsque l'avion de Steve Trevor s'y écrase accidentellement. Cet homme sera par la suite relâché mais pour le reconduire dans son monde, les Amazones doivent désigner leur ambassadrice. En remportant le tournoi, Diana a prouvé qu'elle avait toutes les qualités requises et c'est ainsi que commence la légende de celle que le monde connaît sous le nom de Wonder Woman !

    01.jpg
    Parce qu'il faut bien qu'elle tire de temps en temps la couverture vers elle, notre pote Diana Prince a.k.a. Wonder Woman a les honneurs de ce film d'animation. Visuellement, les dessins font tout de suite penser au style imposé par Bruce Timm (présent ici en tant que producteur / doubleur) depuis son avènement avec la série animée Batman. Pour le scénario, ce film constitue le parfait point de départ pour tous les néophytes qui ont ainsi l'opportunité de découvrir, certes de manière succincte, les origines de la célèbre amazone et sa rencontre avec l'incontournable Steve Trevor. Une aventure qui n'est pas spécialement extraordinaire mais pour une fois que l’héroïne n'a pas ses collègues de la Justice League dans les pattes, on ne va pas s'en plaindre !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire