Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

laurent capelluto

  • Je suis un soldat

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Cela fait des mois qu’elle a perdu son job et qu’elle déploie son énergie à en trouver un autre, notre pote Sandrine (Louise Bourgoin) est désormais obligée de quitter son appartement. Forcée de retourner vivre chez sa mère Martine (Anne Benoit), elle apprend que sa sœur Audrey (Nina Meurisse) et son mari Tony (Nathanaël Maïni) se sont eux aussi installés temporairement dans la maison familiale. L’argent ne tombant pas du ciel, Sandrine accepte d’aller travailler pour son oncle Henri (Jean-Hugues Anglade) qui s’occupe d’un chenil. Ce n’est pas un boulot très excitant mais cela va lui permettre de gagner beaucoup d’argent car l’activité d'Henri n’est pas toujours très légale.

    01.jpg
    C’est d’abord le constat d’une triste réalité ; la vie d’une famille empêtrée dans les difficultés financières. On découvre ensuite le quotidien d’un chenil peu recommandable et attention aux âmes sensibles car on est loin de l’esprit 30 millions d’amis. Si vous êtes un amoureux des chiens, il n’est pas impossible que quelques images vous donnent mal au cœur en les voyant être traités comme une vulgaire marchandise. Je suis un soldat est un drame social prenant qui malheureusement met en lumière cette propension de l’être humain à piétiner la morale pour ses intérêts personnels. La distribution est excellente de Louise Bourgoin à Jean-Hugues Anglade en passant par Anne Benoit, à découvrir.

     


    Il faut le voir pour : Vous mettre tout nu pour séduire mais faites attention, on peut aussi vous arrêter pour ça !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Je suis à vous tout de suite

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    S'il y a bien un trait de caractère dont a hérité notre pote Hanna (Vimala Pons), c'est bien la gentillesse de ses parents. Sa mère Simone (Agnès Jaoui) est toujours à l'écoute des autres tandis que son Père (Ramzy Bedia) tient une petite épicerie où il offre plus qu'il ne vend. Dès sa plus tendre enfance, Hanna a donc appris à tendre la main aux autres et aujourd'hui encore cette gentillesse maladive lui joue des tours surtout quand elle doit licencier quelqu'un ! Dire non est difficile et elle ne pouvait donc pas refuser de donner un rein à son frère Hakim (Mehdi Djaadi) même si entre eux il y a de vraies tensions.

    01.jpg

    Quand on se fie aux bande-annonces de Je suis à vous tout de suite, on s'attend à se retrouver devant une comédie pas très raffinée et en réalité c'est un tout autre film qu'on découvre. On fait ainsi la connaissance d'une famille plutôt atypique puisqu'elle déborde de bonnes intentions ce qui est assez rare pour être signalé. Une gentillesse qui atteint de telles proportions qui précipite la toujours pétillante Vimala Pons dans des situations parfois bien cocasses. Le plus étonnant en fait dans ce film c'est qu'il présente finalement un aspect bien plus dramatique que ce que l'on attendait si bien qu'au générique de fin le tout est assez mitigé.

     
    Il faut le voir pour : Mieux négocier votre licenciement !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Joe - Je te survivrai

    Allô Keke (David Murgia) ?

     

    2167860595.148.jpg

    01.jpgC’est Joe (Jonathan Zaccaï), bon j’espère que tu recevras ce message. Alors première chose à faire : il faut que tu contactes M. Jacquemin du garage Audi pour repousser notre rendez-vous mais attention hein ; tu fais ça avec délicatesse, je compte sur toi !

     

    Bon après ça, il faut que tu m’aides. Je suis coincé chez moi enfin plus exactement je me trouve au fond de mon puits qui se trouve près de la maison de la vieille Blanche (Ben Riga). J’y suis descendu pour couper l’arrivée d’eau de Carabosse en espérant qu’elle s’assèche et se décide enfin à débarrasser le plancher.

     

    02.jpgAvec ça c’est certain, mon terrain de golf va faire un tabac ! Par contre j’ai été un peu imprudent et mon échelle a lâché donc il faut que tu me sortes de là, fais vite. Bon maintenant je vais essayer de lancer ce portable hors du puits pour t’envoyer ce message, en espérant que ça marche …

     

     

     

    En savoir plus sur Je te survivrai ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Je te survivrai

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Agent immobilier, notre pote Joe (Jonathan Zaccaï) est un vendeur hors-pair et qui fait les beaux jours d’Immo V. Vendre des maisons c’est une chose mais lui est sur un projet de plus grande envergure avec la construction d’un terrain de golf sur sa propriété seulement il y a un obstacle de taille. Il s’agit de sa voisine Blanche (Ben Riga), une vieille femme avec laquelle il n’est pas vraiment en bons termes et qu’il cherche à faire partir depuis presque (j’ai bien dit presque) 5 ans. Lui vient alors l’idée de la priver d’eau et c’est ainsi qu’il entreprend de descendre dans un puits qui se trouve sur son terrain mais Joe aurait du prendre plus de précautions avant de se lancer là-dedans.

    01.jpg

    Dans les premiers instants, il est franchement difficile de prendre Je te survivrai au sérieux avec les personnages hyper-stéréotypés que sont Joe et ses collègues. Par la suite, le film tourne davantage sur la confrontation entre les 2 voisins laissant moins de place à la fantaisie malgré le fait que Jonathan Zaccaï nous gratifie d’une interprétation personnelle de Star Wars assez amusante. Bien qu’au fond du trou, le comédien se trouve même à son avantage renforçant encore un peu plus le double visage de ce premier long-métrage de Sylvestre Sbille. Divertissant à condition de savoir faire preuve de second degré.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus manger de fromages grecs !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Je te survivrai

    "Je te survivrai" ! Non attendez revenez il ne s'agit pas de la chanson de Jean-Pierre François, on va vous parler du film de Sylvestre Sbille où l'on découvrira un Jonathan Zaccaï vraiment au fond du trou et s'il veut s'en sortir il devra convaincre sa voisine Ben Riga mais c'est pas gagné !

    Date de sortie : 28 Mars 2014.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • La vie domestique

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Cela fait un peu moins d’1 an que Juliette (Emmanuelle Devos) et son mari Thomas (Laurent Poitrenaux) se sont installés dans cette maison située en Seine & Marne où leurs enfants peuvent profiter d’un beau jardin. La vie de cette mère de famille pourrait prochainement changer puisqu’elle attend la réponse pour un travail ce qui nécessiterait quelques aménagements dans son emploi du temps déjà bien chargé. Juliette doit d’ailleurs préparer le diner de ce soir où elle a invité quelques potes d’enfance et notamment Betty (Julie Ferrier) qu’elle vient de croiser sur le chemin de l’école. Surtout, elle guette le coup de fil de Mathieu (Laurent Capelluto) dans le cadre de son futur job car elle pourrait devoir se rendre en toute urgence à Montrouge.

    01.jpg

    C’est vraiment un drôle de film que nous présente ici Isabelle Czajka puisque La vie domestique se résume à la journée ordinaire au cœur d’une résidence en banlieue parisienne. Au départ c’est la description d’une vie dont beaucoup rêve ; celle d’une famille réunie dans une belle maison mais ce quotidien ordinaire dévoile ensuite des aspects plus controversés. Maris aux abonnés absents, femmes absorbées par leur rôle de mères ou encore foyers aseptisés on a là un miroir aux reflets peu flatteurs de cette fameuse vie domestique. Certains diront qu’il ne s’y passe rien mais voilà une belle version française des véritables Desperate Housewives où brille le quatuor Emmanuelle Devos, Julie Ferrier, Héléna Noguerra & Natacha Régnier.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir ce que fait votre femme à la maison !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Le temps de l’aventure

    star 03.jpg

    aff.jpg

    La journée s’annonce longue pour notre pote Alix (Emmanuelle Devos) qui doit effectuer l’aller-retour de Calais à Paris. Elle doit se rendre dans la capitale afin de passer des essais mais cette comédienne va faire une rencontre déterminante dans le TGV. Un homme (Gabriel Byrne) se trouve face à elle et les larmes qui coulent de son visage l’intrigue. Elle apprendra qu’il doit se rendre à l’église Sainte-Clotilde puis leurs chemins se séparent à la Gare du Nord. Pourtant plus tard dans la journée, Alix ressent le besoin de le retrouver ; une attraction mutuelle qui ne durera que le temps d’une aventure.

    01.jpg

    On ne sera pas trop surpris, le film de Jérôme Bonnell évoque cette liaison entre Emmanuelle Devos et Gabriel Byrne, 2 inconnus pris d’un coup de passion. Le temps de l’aventure fait preuve d’une éclatante élégance puisque le temps semble s’arrêter lorsque nos héros roucoulent ensemble ce qui aussi le cas du spectateur. Le rythme est assez lent et heureusement que l’intervention de Gilles Privat ainsi que la petite visite chez la sœur d’Alix viennent apporter un petit peu d’animation dans tout ça. Bien entendu, on retiendra avant tout la performance exceptionnelle des 2 interprètes.

     

    Il faut le voir pour : Devenir suspicieux si votre femme loupe 2 fois de suite son train !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Trois mondes

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    C’est presque une nouvelle vie qui va commencer pour Alain (Raphaël Personnaz) qui va prochainement se marier avec Marion (Adèle Haenel) et devenir le prochain directeur d’une concession automobile. Il a fait ses preuves chez Testard (Jean-Pierre Malo) qui a décidé de le récompenser, geste d’autant plus compréhensible qu’il s’agit aussi de son futur gendre. L’avenir s’annoncer donc plutôt radieux mais une soirée trop arrosée va bouleverser tout ça. Tard dans la nuit, Al qui était au volant avec ses potes d’enfance Franck & Martin (Reda Kated &Alban Aumard) va heurter accidentellement un homme dans les rues de Paris.  Paniqués, ils décident de s’enfuir sans même porter secours à la victime et sans se douter que Juliette (Clotilde Hesme) a été témoin de toute la scène.

    01.jpg

    Le point de départ, c’est un tragique fait-divers tristement banal et ses répercussions sur 3 individus et c’est là que le casting prend toute son ampleur. Clotilde Hesme & Arta Dobroshi (qu’on avait découverte dans Le silence de Lorna) entourent Raphaël Personnaz rongé dans la culpabilité et qui se trouve pris dans un vicieux engrenage. Jeu remarquable de la part de ce trio d’acteurs qui nous ferait presque oublier des personnages un peu lisse additionné à la réalisation de Catherine Corsini qui signe un film dramatique trop commun. Trois mondes ne propose donc rien de bien transcendant pour le spectateur si ce n’est la présence de ces comédiens talentueux mais encore peu exposés.

     

    Il faut le voir pour : Bien comprendre que le don d’organes ne rapportera rien à vos proches !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Au galop

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Paul (Louis-Do de Lencquesaing) est un écrivain dont le dernier ouvrage est en passe d’être publié. Séparé de sa femme avec qui il a eu une fille Camille (Alice de Lencquesaing), cette dernière cohabite avec lui dans le même immeuble. Récemment, il est tombé sous le charme d’Ada (Valentina Cervi) qui travaille pour sa maison  d’édition mais cette relation s’annonce déjà bien compliquée. Cette femme est aussi celle qui emploie Camille comme baby-sitter et puis surtout elle doit prochainement épouser Christian (Laurent Capelluto). Au même moment, la santé du père de Paul est inquiétante et celui-ci vient d’être conduit à l’hôpital.

    01.jpg

    Première réalisation pour notre pote Louis-Do de Lencquesaing et on s’accordera à dire qu’Au galop lui ressemble assez bien. Il se dégage de l’acteur une certaine image de bobo appuyé par son comportement nonchalant, une aisance qu’on retrouve également du coté du scénario. C’est une tranche de vie qu’on partage avec Paul & Camille incarnée par la propre fille de l’acteur, leur complicité constituant le seul point notable. Il y a des moments assez drôles comme cette crise de rire devant le cercueil ou bien cette mère qui perd la tête mais le film ne cravache pas beaucoup et ce n’est vraiment qu’au petit trot que vous seriez tenté d’y aller.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas laisser votre mère prendre le taxi seule !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Je me suis fait tout petit

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Yvan (Denis Ménochet) a la tête dans les cartons ; il prépare son prochain déménagement dans sa Bretagne natale. Depuis sa rupture avec Eve, cet homme n’est plus vraiment le même et a laissé ses 2 filles s’éloigner. Elles vivent avec leur tante Ariane (Léa Drucker) qui a d’ailleurs une nouvelle importante à annoncer à son frère : Zoé est revenue et lui a confié la garde de son fils Léo (David Carvalho-Jorge). Lorsqu’Yvan apprend cela, son sang ne fait qu’un tour  et il décide de récupérer le garçon pour le rendre à Claire (Valérie Karsenti), la sœur d'Eve qui ne peut malheureusement pas s’en occuper. Le voilà maintenant avec un enfant sur les bras, une situation qui est loin de le ravir !

    01.jpg

    Les apparences nous laissaient à penser que cette première réalisation de Cecilia Rouaud serait une énième comédie romantique sans caractère mais ce serait trop vite le cataloguer ! Je ne pense pas briser le moindre suspense puisqu'on s'attend tous à voir un couple se former dans le film cependant l’originalité de Je me suis fait tout petit provient essentiellement de sa galerie de personnages "bizarres". Léa Drucker est névrosée, Vanessa Paradis gaffeuse invétérée ou nous avons aussi un Laurent Capelluto profondément gentil. Ces portraits au final tellement humains donnent ainsi à ce film une atmosphère tout particulière à laquelle le plaisir est bel et bien au rendez-vous; une belle découverte !

     

    Il faut le voir pour : Ne plus avoir peur d'être bizarre !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire