Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Premières Impressions 2012 - Page 3

  • Populaire

    star 02.5.jpg

    3502058702.108.jpg

    Toutes les femmes rêvent de devenir secrétaire et notre pote Rose Pamphyle (Deborah François) n’échappe pas à ce phénomène, elle qui tente aujourd’hui sa chance chez Louis Echard (Romain Duris). La première impression n’est pas très brillante mais la jeune femme lui fait alors une démonstration de ses talents sur la machine à écrire et ça marche. Si elle s’avère être une piètre secrétaire, Louis voit en elle un incroyable talent à façonner et va ainsi la convaincre de participer au concours régional de vitesse dactylographique. Ce ne sera qu’une question de temps avant que Rose ne devienne championne de Basse-Normandie mais se profilent déjà à l’horizon les championnats de France et du Monde !

    01.jpg

    Et oui avant les ordinateurs et leurs logiciels de traitement de textes, nous avions l’archaïque machine à écrire. Par son sujet atypique, Populaire surfe sur la vague nostalgique d’une bonne partie des spectateurs à travers son atmosphère très rétro. Cela n’efface pas pour autant le défaut majeur de ce premier film de Régis Roinsard à savoir l’absence d’un véritable enjeu lors des différentes phases de concours. En dehors des cliquetis incessant des machines à écrire, les scènes se suivent et se ressemblent avant de nous offrir une conclusion écrite (à la machine) d’avance. L’idée était intéressante mais le plaisir n’est pas vraiment au rendez-vous.

     

    Il faut le voir pour : Oublier Word et ressortir votre vieille machine à écrire du grenier.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Rebelle

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Elle n’avait que 14 ans lorsque c’est arrivé et c’est un évènement qui l’a traumatisé pour le reste de sa vie. Notre pote Komona (Tachel Mwanza) a assisté impuissante à la destruction de son village par les rebelles ne laissant comme seuls survivants que les enfants. Déjà plongée dans l’horreur, la jeune fille allait en plus être forcée d’exécuter elle-même ses parents avant de rejoindre les troupes du Tigre. Avec les autres enfants, elle sera entraînée pour le combat mais une fois sur le terrain, ils tombent sous les balles du gouvernement. Seule Komona réussit à s’en sortir aidée par un don exceptionnel ; une fois la sève blanche bue, elle est capable de voir les fantômes qui hantent les lieux.

    01.jpg

    Pas d’histoire de princesse ici mais celle d’une adolescente arrachée de son village et qui va perdre toute notion d’innocence. Le film de Kim Nguyen fait un peu penser à celui de Jean-Stéphane Sauvaire Johnny Mad Dog, les 2 cinéastes apportent un point de vue extérieur sur le sort des enfants-soldats sur le continent africain. Autre point commun ; l’appel à des amateurs pour camper les personnages principaux qui donnent instantanément une réelle authenticité véritable force de ce Rebelle. De par son sujet, le film risque de ne pas trouver audience auprès du grand public mais fera office de belle séance découverte pour les curieux de cinéma.

     

    Il faut le voir pour : Comprendre pourquoi certains mecs ne supportent plus la vue de certains fruits.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Tango libre

    star 01.jpg

    aff.jpg

    Depuis qu’il a rencontré cette femme à son cours de Tango, notre pote JC (François Damiens) ne cesse de penser à elle. Quelle surprise lorsqu’il l’aperçoit à la prison où il travaille comme gardien, Alice (Anne Paulicevich) se présente au parloir pour voir son mari … mais aussi son amant ! Fernand & Dominic (Sergi López & Jan Hammenecker) se sont retrouvés derrière les barreaux après un braquage qui a mal tourné et ils se rendent vite compte qu’Alice ne laisse pas insensible leur maton. Apprenant cela, Fernand se met en tête de prendre lui aussi des cours de malgré le fait qu’il soit enfermé dans une prison ; il part à la recherche d’un argentin.

    01.jpg

    On en a eu des films sur la prison mais c’est bien la première fois qu’on y intègre de la danse et en l’occurrence du Tango ! Pas sur qu’il s’agisse là d’une bonne inspiration car le film de Frédéric Fonteyne risque de vous donner rapidement envie de quitter la piste voire même de ne pas y entrer. Sur un scénario écrit par la comédienne et compagne du réalisateur Anne Paulicevich, on entre dans une drôle de danse dans un ménage pour le moins hors-normes. On n’est pas plus séduit par des personnages sans profondeur que par le triste spectacle offert par ce Tango libre qui pour le coup risque d’atterrir droit au trou.

     

    Il faut le voir pour : Noter qu’on peut prendre des cours de danse même en prison !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Chasing Mavericks

    star 01.5.jpg

    2535282206.19.jpg

    Fasciné par la mer, notre pote Jay Moriarty (Cooper Timberline / Jonny Weston) a échappé de peu à la noyade alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Le destin a mis sur son chemin Frosty Hesson (Gérard Butler) qui lui sauva la vie mais surtout qui allait devenir dans le même temps un véritable modèle. Désormais adolescent, Jay est devenu un bon surfeur et un soir intrigué, il décide de suivre Frosty. C’est à cette occasion qu’il fait une découverte phénoménale ; les Mavericks, ces vagues gigantesques ne sont pas un mythe ! Dès lors, il n’a plus qu’une seule envie : surfer sur ces vagues mais avant de s’y attaquer, il faudra qu’il suive un entrainement intensif durant 12 semaines.

    01.jpg

    Il n’y a que les spécialistes du surf qui doivent connaitre Jay Moriarty, jeune surfeur de Californie qui s’est fait connaitre pour avoir maitrisé le Maverick’s point à seulement 16 ans. Chasing Mavericks se présente donc comme un bon vieux biopic bien romancé avec son lot de tragédies et bien sur la naissance d’un surfeur exceptionnel. Si l’on apprécie l’hommage qui lui est rendu, en tant que spectateur on aurait été bien plus sensible avec un documentaire plutôt que de nous imposer un film qui ne fera pas de grandes vagues. Il y a de belles images qui impressionnent tout comme les séquences de surf finalement les seuls éléments qui ne prennent pas l’eau.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de vous entrainer à rester sous apnée quand vous êtes en cours !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Silent Hill : Révélation 3D

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Une nouvelle école, c’est devenue une vraie rengaine pour notre pote Heather (Adelaide Clemens) qui, avec son père Harry (Sean Bean), ne cesse de déménager depuis qu’elle a l’âge de 11 ans. N’allez pas croire qu’ils prennent plaisir à bouger aussi régulièrement, c’est surtout qu’ils n’ont pas le choix car Harry fait tout ce qui est en son pouvoir pour protéger sa fille. Celle-ci est en proie à de nombreux cauchemars, des visions d’horreur qui la perturbent et qui se mêlent aussi parfois à la réalité tout ça dans le but d’attirer de nouveau cette adolescente à Silent Hill. Pourtant Heather va devoir y retourner d’elle-même avec l’aide de Vincent (Kit Harington), camarade de classe car son père a été fait prisonnier.

    01.jpg

    En 2006 il y a eu l’adaptation du survival horror de Konami dirigé par Christophe Gans, un film plutôt correct mais qui n’a pas non plus marqué les esprits. Pour cette suite, le réalisateur français a laissé place à Michael J. Bassett dont la filmographie compte le désastreux Solomon Kane et qui donne à la franchise une orientation bien décomplexée. Certains pourraient prendre ça pour un compliment mais c’est loin d’être le cas, avec cet épisode Silent Hill est en train de prendre un virage à la Resident Evil ! Budget investi dans les effets spéciaux au cœur d’un scénario expédié et sans idées Silent Hill : Révélation 3D risque bien d’enterrer la saga du moins au cinéma.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à préparer un beau discours pour vous présenter auprès de vos nouveaux camarades de classe.


    En savoir plus sur Silent Hill ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Les cinq légendes

    star 04.jpg

    2167860595.81.jpg

    Les enfants courent un grand danger ! A quelques jours de fêter Pâques, le maléfique Pitch est revenu et le croque-mitaine a pour ambition de transformer les merveilleux rêves des enfants en de terribles cauchemars. Heureusement, le Père Noël veille et fait appel à d’autres gardiens pour contrer cette menace ; c’est ainsi qu’il réunit la Fée des dents, le Marchand de sable et le Lapin de Pâques. Toutefois, l’équipe n’est pas encore au complet et c’est l’Homme-lune qui va désigner celui qui deviendra le prochain gardien : Jack Frost ! Peu d’enfants le connaissent et pourtant il apporte chaque année beaucoup de bonheur puisque c’est grâce à lui qu’on peut s’amuser dans la neige.

    01.jpg

    Le Père Noël, le Marchand de sable, le Lapin de Pâques et la Fée des dents (sans oublier sa filiale française) ; c’est une rencontre au sommet qui vous attend là. Dreamworks livre un film magnifique où l’on ne s’ennuie jamais d’autant plus qu’on est subjugué par la beauté et la finesse des graphismes notamment le soin apporté sur le givre et le sable. Bourré d’action, délicieusement drôle, c’est un vrai feu d’artifice pour les yeux et vous comprendrez aisément qu’il s’agit là d’un légendaire Coup de cœur Ciné2909 ! Avec Les cinq légendes, vous allez retrouver avec grand plaisir votre âme d’enfant et ça s’impose comme le rendez-vous familial incontournable.

     

    Il faut le voir pour : Continuer à faire de beaux rêves !

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Royal affair

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Fin du 18ème siècle. Alors qu’elle n’a jamais eu l’occasion de quitter l’Angleterre, Caroline Mathilde (Alicia Vikander) est devenue souveraine du Danemark. On a en effet arrangé son mariage avec le roi Christian VII (Mikkel Boe Folsgaard) et si elle avait au départ l’espoir de rencontrer un homme d’exception, la réalité la ramène vite sur terre. Il est vrai que Christian est un drôle d’énergumène et certains diraient même qu’il est fou. C’est pour cela qu’on lui adjoint un médecin personnel et son choix va se porter sur Johann Struensee (Mads Mikkelsen) qui deviendra également un vrai pote d’enfance. Son influence sur le roi est telle qu’elle va permettre au Danemark d’entrer de plein pied dans une nouvelle ère mais le médecin va également se faire remarquer en entretenant une relation avec Caroline.

    01.jpg

    L’histoire de la monarchie danoise ne figure pas forcément dans nos centres d’intérêts mais cette reconstitution historique mérite bien un coup d’œil. Déjà la présence de Mads Mikkelsen est un gage de qualité d’autant plus qu’il est en charmante compagnie avec la belle Alicia Vikander mais tous deux se font voler la vedette par Mikkel Boe Folsgaard dans le rôle de ce roi excentrique. Que ce soit à travers ses actions ou bien même sa façon de s’exprimer, on croirait ce personnage tout droit sorti d’une comédie ce qui fait donne à Royal affair une vraie identité. Une belle distribution, une histoire captivante mais aussi drôle ; c’est vraiment une bonne découverte qui nous change des reconstitutions trop souvent poussiéreuses.

     

    Il faut le voir pour : Commencer à s’intéresser à l’Histoire du Danemark !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • The impossible

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Maria & Henry Bennett (Naomi Watts & Ewan McGregor) et leurs 3 enfants Lucas, Thomas & Simon (Tom Holland, Samuel Joslin, Oaklee Pendergast) se sont offerts de magnifiques fêtes de fin d’année. C’est en Thaïlande, à Khao lak qu’ils célèbrent ainsi Noël mais le paysage idyllique va bientôt laisser place à un vrai cataclysme. Le 26 Décembre 2004, le monde découvre avec horreur les ravages provoqués par le plus grand tsunami de l’histoire dévastant tout sur son passage et faisant des milliers de victimes. La famille Bennett n’échappe à la tragédie, Maria & Simon parviennent à se retrouver mais la mère est gravement blessée et semble résignée à l’idée d’avoir perdu son mari et ses 2 autres fils.

    01.jpg

    Au cœur de cette terrible tragédie qu’a représenté le Tsunami de 2004 émergent tout de même quelques belles histoires comme celle vécue par une famille espagnole qui a inspiré ce film. Evidemment ce n’est pas vraiment trahir le secret en vous révélant que la fin "heureuse" et on a également un peu de mal à supporter cette mise en scène finale beaucoup trop théâtrale. Notre regard se posera plutôt sur l’environnement apocalyptique que nous propose le réalisateur Juan Antonio Bayona. The impossible est parsemée de certaines images très violentes, de scènes intenses reflétant l’horreur provoquée par cette catastrophe naturelle et c’est ce qu’on préférera garder de ce drame.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus avoir honte de porter un maillot de bain ridicule car ça peut servir !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • End of watch

    star 03.jpg

    3502058702.84.jpg

    Equipiers mais surtout potes d’enfance Brian Taylor & Mike Zavala (Jake Gyllenhaal & Michael Peña) sont flics à Newton, Californie où l’action ne manque pas. Fusillades, tapages nocturnes, incendie …Impossible de prévoir ce que chaque jour leur réserve et encore moins de savoir s’ils retrouveront leurs proches. D’autant plus que la ville est gangrénée par une féroce rivalité entre les hispaniques et les afro-américains pour le contrôle du marché de la drogue et on n’hésite pas à faire couler le sang pour se faire respecter. En voulant simplement faire leur job, les 2 officiers vont se mettre à dos les cartels qui règnent sur la région jusqu’à ce qu’un contrat sur leurs têtes soit lancé.

    01.jpg

    Plongée au cœur de l’action en compagnie du tandem Gyllenhaal/ Peña à travers des caméras embarquée, End of watch est un film brut de décoffrage. D’ailleurs, il y a bien quelques images qui risquent de vous remuer un peu ; le reste du temps on suit ces flics dans leur quotidien aussi bien dans leurs sphères professionnelles que privées. L’intérêt du film se résume donc à cette réalisation au plus près de l’action mais la bonne complicité entre les 2 acteurs apporte aussi un plus indéniable. S’il ne propose rien de vraiment génial, sa mission première de nous divertir est remplie et ce n’est pas donné à tout le monde !

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais vous cacher dans la chambre de vos beaux-parents.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Comme des frères

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    "Et si vous le faisiez quand même ce voyage ?", telles sont les dernières volontés de leur pote Charlie (Mélanie Thierry) et pour lui rendre hommage ils sont décidés à le faire immédiatement. Boris, Elie & Maxime (François-Xavier Demaison, Nicolas Duvauchelle & Pierre Niney) prennent ainsi la route pour la Corse avec l’espoir d’évacuer un peu de leur tristesse. Au fil de la route, des souvenirs remontent à la surface ; Charlie était pour eux plus qu’une amie et c’est d’ailleurs par son intermédiaire qu’ils se sont connus. Ils n’avaient rien en commun et l’entente n’était pas évidente au début mais au fil des années ils ont appris à se connaitre et sans vraiment s’en rendre compte ils sont devenus comme des frères !

    01.jpg

    Un road-movie croisé à un bon film de potes, voilà le cocktail préparé par Hugo Gélin pour sa toute première réalisation et dans l’ensemble c’est plutôt réussi ! On apprécie d’abord la bande qu’il a formé avec tout d’abord la rayonnante Mélanie Thierry mais les vraies vedettes sont évidemment ces frères Demaison/ Niney / Duvauchelle. Trois personnalités totalement différentes et, c’est là le principal reproche, un peu trop formatées mais qui parviennent à dégager une vraie complicité. Comme des frères fonctionne également grâce à quelques dialogues qui font mouche ; rires et émotion sont donc au rendez-vous et le grand public devrait sans difficultés y trouver son compte.

     

    Il faut le voir pour : Oublier le costume de Charlot pour votre prochaine soirée costumée.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire