Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

patrick timsit

  • La Dream Team

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Ce n'était encore qu'un adolescent lorsque notre pote Maxime Belloc (Medi Sadoun) a quitté le Berry pour rejoindre le centre de formation du PSG. A la suite de cela, sa carrière a vite explosé ; footballeur d'exception il enchaîne les succès sans oublier les juteux contrats publicitaires qui ont fait sa fortune. Pourtant, aujourd'hui âgé de 33 ans, le joueur semble sur le déclin comme l'atteste sa non-sélection avec l'équipe de France. Pour ne rien arranger, il s'est bêtement blessé et sera ainsi éloigné des terrains et son agent trouver alors l'idée d'un retour aux sources. C'est ainsi qu'il revient là où tout a commencé à Mareuil-en-bresle où il retrouve son père Jacques (Gérard Depardieu) avec qui les relations sont tendues.

    02.jpg

    Si vous appréciez le ballon rond autant que le cinéma, vous savez sans doute que le mariage des deux donne rarement de bons résultats. La Dream Team n'échappe hélas pas à cette règle car notre pote Thomas Sorriaux nous a pondu une comédie on ne peut plus convenue. Une star du foot à l'ego surdimensionné et critiquée de toutes parts retrouve son village natal et un Gérard Depardieu en père un peu bourru. Le dénouement de l'histoire n'est pas très difficile à deviner sans oublier la présence de Barbara Cabrita pour apporter un peu de romance. En fait, si vous avez moins de 12 ans alors oui cette comédie pourra prétendre à vous faire passer un bon moment autrement vous pouvez passer votre chemin.

     

     

    Il faut le voir pour : Éviter de vous tatouer des caractères chinois !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Robin des bois, la véritable histoire

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Tout le monde connaît l'histoire de Robin des bois (Max Boublil), le Prince des voleurs qui prenait aux riches pour donner aux pauvres. Tout ça est bien beau mais la réalité est toute autre ! Accompagné de son pote d'enfance Tuck (Malik Bentalha), ils préfèrent en fait s'en prendre aux enfants, aux femmes ou aux infirmes pour se remplir les poches ! Robin a toutefois besoin de faire un gros coup s'il veut pouvoir racheter l'affaire d'Alfred (Patrick Timsit) qui lui propose de reprendre le Pussycat, un bar à prostituées dont le succès ne se dément pas. Le destin va lui donner un coup de pouce en lui faisant rencontrer le gang de Sherwood mené par Petit Jean (Ary Abittan).

    01.jpg

    Associés sur le film Les gamins, le réalisateur Anthony Marciano & Max Boublil poursuivent leur collaboration avec une nouvelle comédie. La légende du Prince des voleurs prend ainsi un sacré coup et on est bien loin du héros exemplaire tout comme on est aussi loin de se marrer. Robin des bois, la véritable histoire s'appuie sur un casting résolument jeune (Géraldine Nakache, Malik Bentalah, Ary Abittan, le duo Eric Metzger & Quentin Margot du Petit journal) mais aussi sur un humour plus souvent lourd que drôle. Les bonnes idées sont à l'image du courage de nos héros à savoir inexistant et on a donc une comédie loin de se montrer brillante. A oublier très vite !

     

    Il faut le voir pour : Vous poser des questions si les gens détournent la tête quand vous leur parlez.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Mimi-Siku - Un indien dans la ville

    Bonjour !

    2167860595.128.jpg

    01.jpgMoi c’est Mimi-Siku (Ludwig Briand), je viens d’arriver dans ce grand village avec Baboun (Thierry Lhermitte). Avant, je vivais à Lipo-Lipo avec ma mère Palikou (Miou-Miou) puis Baboun est venu et m’a promis qu’on irait voir la Tour-Eiffel quand je deviendrais un homme.

     

    Depuis qu’on est là, on n’a pas passé beaucoup de temps ensemble car il dit qu’il a beaucoup d’obligations. C’est pour ça que j’ai décidé de visiter ce grand village tout seul et d’aller voir la Tour-Eiffel.

     

    02.jpgJ’ai aussi rencontré Sophie (Pauline Pinsolle). Elle est belle et j’ai toujours son visage devant moi, Baboun me dit que je suis amoureux mais la vie à Lipo-Lipo me manque tellement.

     

     

    En savoir plus sur Un indien dans la ville ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Prêt à tout

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Max (Max Boublil) a fait fortune avec ses potes d’enfance Malik & Jim (Redouanne Harjane & Steve Tran) grâce à un site Internet mais il est toujours à la recherche de l’amour. La femme de sa vie, il l’a rencontré voici 8 ans sur les bancs de la fac mais à l’époque il s’était pris un énorme râteau. Quand il a revu le visage d’Alice (Aïssa Maïga) à la télévision, son cœur a de nouveau chaviré et aujourd’hui il se sent prêt à tout pour la séduire. C’est donc sans hésitations qu’il a racheté l’usine de Bang où travaille justement la jeune femme pour se rapprocher d’elle. Mieux encore, il va se faire passer pour un ouvrier récemment embauché mais même avec tout ça, c’est loin d’être gagné !

    01.jpg

    C’est en partant du vieil adage que l’argent ne fait pas le bonheur que s’est construit le scénario de Prêt à tout, énième comédie romantique. Ce n’est pas du coté de l’histoire et encore moins de son dénouement écrit d’avance (Max réussira-t-il à séduire Alice, quel suspense !!) qu’on trouvera la moindre satisfaction reste donc le couple Aïssa Maïga / Max Boublil. On ne peut pas dire que l’alchimie du duo soit flagrante mais ils parviennent quand même à apporter un peu de bonne humeur sans jamais provoquer les fous rires. Pas grand-chose à retenir de ce film donc, on passe tout de même un bon moment ce qui vous permettra de vous changer les idées mais rien de plus.

     

    Il faut le voir pour : Faire une grève au boulot pour obtenir des massages au bureau !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Un indien dans la ville

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Pour notre pote Stéphane (Thierry Lhermitte), ce voyage au Venezuela ne devait être qu’une formalité. Il pensait en effet rapidement signer les papiers de son divorce avec Patricia (Miou-Miou) qu’il n’avait pas revu depuis 13 ans et retourner en France pour reprendre son travail et épouser Charlotte (Arielle Dombasle). Cependant, lorsqu’il retrouve la trace de son ex-femme dans un village appelé Lipo-Lipo, il apprend qu’à l’époque où elle m’avait quitté elle était enceinte. Le voilà donc père de Mimi-Siku (Ludwig Briand), un jeune indien qu’il va devoir accueillir chez lui à Paris après une promesse un peu précipitée. C’est la découverte d’un univers totalement différent pour le garçon et son voyage en France ne manquera pas d’animation !

    01.jpg

    Ce ne sera pas forcément le cas de tout le monde mais Un indien dans la ville faisait partie de ma culture ciné durant mon adolescence. Je vous l’accorde, la comédie d’Hervé Palud a pris quelques rides depuis sa sortie en 1994 mais le plaisir de la redécouvrir est intact. Il y a d’abord le duo Lhermitte / Timsit qui fonctionne à merveille et surtout Ludwig Briand qui aura marqué la mémoire de milliers de spectateurs avec le rôle de l’attachant Mimi-Siku tout cela accompagné du Chacun sa route de Tonton David. Evidemment, ceux qui découvrent le film aujourd’hui ne partageront pas le même enthousiasme et ne verront qu’une réalisation bateau et un scénario aussi léger que la tenue des villageois de Lipo-Lipo.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • Une chanson pour ma mère

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    La famille est au grand complet parce que leur mère (Michèle Moretti) n’en a plus pour très longtemps. Ses enfants Sylvie (Sylvie Testud) accompagnée de son mari Jean (Patrick Timsit) et de leur fille Adeline (Mathilde Goffart) ainsi que Michel, Antoine & Simon (Fabrizio Rongione, Sam Louwyck & Guy Lecluyse) sont tous venus à son chevet. C’est un moment difficile pour tous et cette réunion ravive quelques tensions dans la fratrie mais très vite ils se fédèrent pour offrir une dernière joie à leur mère. Il se trouve que Dave est en concert non loin de là, un artiste que leur mère adore plus que tout et on pourrait même dire qu’il fait partie de la famille. L’idée est donc de le faire venir et pour y arriver, ils ne vont rien trouver de mieux que de le kidnapper.

    01.jpg

    Pas la peine d’être son pote d’enfance depuis 40 ans pour apprécier Dave et je dois vous dire que j’aime beaucoup ce chanteur. Plutôt ravi donc de le voir faire ses premiers pas pour son premier vrai rôle dans une comédie assez déjantée mais qui manque tout de même de profondeur. On pense notamment à ces 3 frères animés d’un certain désamour dont on aurait bien aimé avoir un peu plus d’explications. D’autant plus dommage qu’Une chanson pour ma mère réserve tout de même 2 beaux moments d’émotion avec la fameuse rencontre entre Dave & la maman ainsi qu’une conclusion qui donne la larme à l’œil. Une bonne idée sur laquelle repose un peu trop ce premier film de Joël Franka pas tout à fait abouti.

     

    Il faut le voir pour : Commencer à penser à votre cercueil !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Stars 80

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Potes d’enfance, Vincent & Antoine (Richard Anconina & Patrick Timsit) travaillent aussi ensemble mais les nombreuses affaires qu’ils ont monté n’ont jamais rencontré un grand succès. Une situation qui est loin de satisfaire leur banquier qui les somme de régler leurs dettes et c’est là que Vincent a une idée lumineuse : organiser une tournée avec les stars des années 1980. Hier soir encore, ils réécoutaient non sans plaisir les vieux 45 tours avec des tubes comme Femme libérée, Voyage voyage ou encore Banana split qui n’ont pas pris une ride alors pourquoi le public ne serait-il pas au rendez-vous ? Le duo a du mal à convaincre mais ne se décourage pas pour autant et va aller solliciter directement la participation de ces anciennes vedettes.

    01.jpg

    Stars 80 séduira avant tout une certaine génération de spectateurs. Celles et ceux qui ont connu ces nombreux artistes prendront grand plaisir à réécouter les nombreux hits qui ont abreuvé le Top 50 et qui composent cette comédie écrasée par son concept. S’inspirant de l’histoire vraie des producteurs Hugues Gentelet & Olivier Kaefer, on est tenté de croire également que le film arrive un peu tard. Il suffit aujourd’hui d’allumer sa télévision pour trouver une émission sur cette période dorée, une vague nostalgique dont on est abreuvée en permanence et dans laquelle on n’a pas forcément envie de s’y replonger dans les salles obscures. Ajouté à ça un semblant de scénario qui ne fait pas illusion très longtemps et un jeu très grossier, le seul plaisir reste donc de revoir les idoles de notre jeunesse mais on se sent vieux après ça !

     

    Il faut le voir pour : Constater que Sabrina est restée en forme(s) !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Sur la piste du Marsupilami

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Journaliste télévisé sur le déclin, notre pote Dan Geraldo (Alain Chabat) est à deux doigts de perdre son poste sur la chaine V8. On lui a posé un ultimatum ; sa dernière chance est de faire un carton d’audience pour sa prochaine émission qu’il présentera en direct de Palombie sur les lieux-mêmes où sa carrière a commencé. A lui de se débrouiller pour dénicher le scoop du siècle en l’occurrence l’interview exclusive du chef de la tribu des Payas. Sur place, il devra retrouver son guide Pablito Camaron (Jamel Debouzze), un homme dont tout le monde se moque car il aurait vu un animal qu’on pensait qui n’existe pas mais qui n’existe : le Marsupilami !!

    01.jpg

    Après Astérix, c’est désormais le célèbre Marsupilami du génial Franquin qui se voit adapter sur le grand écran confié aux bons soins d’Alain Chabat. Il fait de nouveau confiance à l’intenable Jamel Debbouze pour nous faire bondir dans tous les sens et nous pondre une comédie familiale réussie. L’ex-Nul est fidèle à sa réputation et a glissé de nombreuses références au cœur d’un scénario riche en personnages ; les rires ne manqueront pas avec Sur la piste du Marsupilami. On gardera notamment à l’esprit un splendide hommage de Lambert Wilson à Céline Dion, une séquence d’ores et déjà culte et rien que pour ça c’est un Coup de cœur Ciné2909 !

     

    Il faut le voir pour : Eviter d’acheter un gâteau au fruit de la passion, personne n’aime ça !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Les coups de coeur, Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • L'emmerdeur

    aff.jpg

    C’est à Nice qu’a lieu le procès de Randoni (Michel Aumont) qui déchaine toutes les passions. On attend en effet de grandes révélations de sa part impliquant des gens hauts-placés et l’atmosphère est de plus en plus électrique. Ralph Milan (Richard Berry) vient d’arriver à son hôtel situé juste en face du palais de justice et sa mission est simple : éliminer Randoni pour le faire taire. Il avait tout prévu sauf … son voisin de chambre ! Il s’agit d’un certain François Pignon (Patrick Timsit), journaliste en pleine dépression qui ne se remet pas de sa rupture d’autant plus que sa petite-amie s’est installée dans la région de Nice.

    01.jpg

    La nouvelle cuvée de Francis Veber est donc arrivée et pour succéder à Gad Elmaleh dans le rôle si glorieux de François Pignon, c’est Patrick Timsit qui s’y colle. L’emmerdeur porte plutôt bien son nom car c’est exactement le rôle du film à l’humour beaucoup trop téléphoné et super poussif (Cf. le rôle des deux jeunes). Le duo Richard Berry/Patrick Timsit ne parvient en aucun cas à sauver les meubles et nous n’évoquerons pas les présences fantomatiques de Virginie Ledoyen & Pascal Elbé. A vouloir faire du neuf avec du vieux, on en vient parfois à faire un film complètement dépassé. Oublions vite en attendant un prochain épisode d’un Pignon plus inspiré.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais prendre de chambre avec une porte communicante.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Par suite d’un arrêt de travail

    bbd9d0abf2da89232af4271a81026e21.jpg

    C’est la gal’RER pour notre pote Marc Roux (Patrick Timsit) ! Tout le pays est en proie à des grèves et alors qu’il doit absolument se rendre à Milan pour signer un contrat primordial pour la suite de sa carrière ; il se retrouve bloqué. Bien décidé à se rendre en Italie, il décide de prendre sa belle Mercedes et invite Vincent Disse (Charles Berling), un mec qu’il avait abordé quelques minutes plus tôt et qui veut lui aussi aller à milan. La route va être longue et ne sera pas de tout repos car Vincent est un sacré personnage.

    28877b0cb2f9c1959087481df569c8d3.jpg

    On dit que tous les chemins mènent à Rome et nos 2 voyageurs du dimanche vont en faire l’expérience dans ce road-movie sur fond de mouvement social. De Paris à Rome en passant par l’arrêt de bus de Chasse-Mouche, ce sont 2 hommes que tout semble opposer qui vont apprendre à se connaitre. Comme dans tout bon duo, le caractère de chacun est complémentaire à l’autre ce qui vous promet quelques bons moments de rires mais rien de bien transcendant dans l’ensemble. Par suite d’un arrêt de travail n’est vraiment pas le film à découvrir au cinéma, sympa mais de là à payer une place…

     

    Il faut le voir pour : Tester la méthode du Je sais tout !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire