Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

espionnage

  • 007 Spectre

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    L'espionnage britannique est en pleine réforme et cela pourrait bien mener à la disparition du programme 00 considéré par certains comme obsolète. Les récents exploits d'un certain James Bond (Daniel Craig) au Mexique ne vont pas arranger les choses cependant l'agent secret suivait en fait une piste que lui a confié une source de confiance. Cela va le conduire par la suite à Rome où une mystérieuse organisation s'est réunie et au cours des discussions est évoqué le sort d'un certain Roi pâle, une cible à éliminer. Une surprise attend également James qui va retrouver un visage bien familier ; Franz Oberhauser (Christoph Waltz) qui jusqu'à présent était déclaré mort aux yeux du monde entier.

    01.jpgLes diamants sont éternels et on dirait bien que le héros de Ian Fleming le soit tout autant ! Après Skyfall, notre pote Sam Mendes rempile donc à la réalisation et retrouve le toujours impeccable Daniel Craig. Comme tout James Bond qui se respecte on retrouve tout ce qui a contribué au succès de la saga et c'est bien ce qui nous embête un peu car on aurait apprécié quelque chose de plus surprenant. Bien entendu quand vient le temps de l'action, 007 Spectre fait le job (d'ailleurs ils auraient pu filer un peu plus de dialogues à Dave Bautista parce que là ça fait "cognes et tais-toi !"). Il serait peut-être injuste de dire qu'on nous sert du réchauffé mais les effluves sont là et apporter du sang neuf à la saga ne serait pas du luxe.

     

    Il faut le voir pour : Équiper votre voiture d'une sortie aérienne, ça peut être utile !

     

    En savoir plus sur Casino Royale ?

    En savoir plus sur Quantum of solace ?

    En savoir plus sur Skyfall ?

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Mission : Impossible - Rogue nation

    star 03.5.jpg

    AFF1.jpg

    Mission Impossible Force c'est fini ! Alan Hunley (Alec Baldwin) a réussi à obtenir son démantèlement alors qu'au même moment Ethan Hunt (Tom Cruise) tombe dans un piège tendue par une organisation appelé le Syndicat et qu'il traque depuis un an. Il échappe de peu à la mort et devra faire profil bas pendant quelques mois avant de reprendre contact avec son pote Benji (Simon Pegg). Ethan veut connaître l'homme qui se trouve à la tête du Syndicat et cela va l'amener à croiser le chemin d'Ilsa Faust (Rebecca Ferguson) dont la position n'est pas très claire. Pendant ce temps, William Brandt (Jeremy Renner) veut retrouver la trace d’Ethan avant la CIA et pour cela il aura besoin de l'aide de Luther Stickell (Ving Rhames).

    02.jpg

    Les épisodes se succèdent et la valse des réalisateurs se poursuit puisque c'est maintenant au tour de notre pote Christopher McQuarrie de prendre en main ce nouveau volet. Ça sonne aussi des retrouvailles puisque le réalisateurs avait déjà dirigé Tom Cruise dans l'efficace Jack Reacher. Ce Mission : Impossible - Rogue nation répond parfaitement au cahier des charges avec un cocktail savamment dosés en action (enfin il faut attendre le voyage au Maroc) et en espionnage. La belle surprise de cet épisode viendra de la présence de Rebecca Ferguson qui donnerait envie à plus d'un spectateur de se laisser prendre entre ses jambes. On peut quand même regretter que Jeremy Renner ne soit pas plus impliqué dans les scènes d'action sinon on a ce qu'on attendait !

     

    Il faut le voir pour : Travailler votre apnée !

     

    En savoir plus sur Mission : Impossible - Protocole fantôme ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Kingsman : Services Secrets

    star 04.jpg

    AFF.jpg

    Après avoir "emprunté" une voiture et tenter d'échapper aux flics, notre pote Eggsy (Taron Egerton) s'est logiquement retrouvé au poste de police. Il se retrouve ainsi dans une sacrée galère et va s'en sortir grâce au numéro inscrit sur le médaillon qu'il porte. Il y a 17 ans, un homme s'est présenté pour annoncer la disparition de son père et lui avait confié ce médaillé avec la promesse de lui offrir un service quel qu'il soit. Aujourd'hui, Eggsy est libre grâce à l'intervention d'Harry Hart (Colin Firth) alias Galahad mais le jeune homme va aussi apprendre les véritables circonstances de la mort de son père. C'est ainsi qu'il découvre les services secrets de Kingsman et Harry voit en lui un incroyable potentiel qui pourrait lui permettre de devenir le prochain Lancelot.

    01.jpg

    Matthew Vaughn aime les comics puisqu'après Kick-Ass et X-Men : Le commencement ; voilà qu'il s'embarque dans l'adaptation de l’œuvre de Mark Millar & Dave Gibbons. De l'action, de l'espionnage, des éclats de violence tout cela enrobé d'une bonne dose de fun ; voilà ce que vous réserve Kingsman : Services Secrets ! Si dans la première partie, on s'amusera surtout avec un Colin Firth tiré à quatre épingles ou le zozotement de Samuel L. Jackson et son look improbable vient ensuite la scène de l'église qui a toutes les chances de marquer et pour longtemps les mémoires. Rien que pour ça, c'est un Coup de cœur Ciné2909 et qu'on se le dise Quentin Tarantino a maintenant un vrai concurrent de poids !

     

    Il faut le voir pour : Remplacer votre vieux parapluie !

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • The november man

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Alors qu’il coulait des jours heureux en Suisse à Lausanne ; notre pote Peter Devereaux (Pierce Brosnan) a reçu la visite d’Hanley (Bill Smitrovich). Ce dernier lui apprend que Natalia Ulanova (Mediha Musliovic), qu’il connait bien, se trouve dans une situation délicate à Moscou. Peter va donc devoir laisser sa fille Lucy (Tara Jevrosimovic) pour reprendre son costume d’agent secret pour aller lui prêter main-forte. Il parvient ainsi à la tirer d’affaire mais va avoir un véritable choc lorsqu’il verra sur son chemin son ancien protégé David Mason (Luke Bracey). Sa mission l’amènera ensuite à assurer la protection d’une certain Alice Fournier (Olga Kurylenko) qui détient des informations capitales.

    01.jpg

    A défaut de pouvoir réendosser les habits de l’espion de Sa majesté, Pierce Brosnan revient tout de même à l’action avec The november man. Même si le film est loin de se montrer flamboyant sur ses phases d’action, ça reste assez efficace pour satisfaire le spectateur. Là où on est bien moins enthousiasmé, c’est concernant un scénario qui aurait grandement gagné à offrir plus de clarté. En fait ça donne l’impression de vouloir nous dévoiler une histoire légèrement alambiquée façon John Le Carré alors que ça ne s’y prête pas réellement. Rien de transcendant donc avec ce film qu’on regardera sans grande passion mais au moins on constate que l’ex-agent 007 porte toujours aussi bien le costume.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de trop bien former vos successeurs, on ne sait jamais !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Kidon

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Le corps de Mahmoud al-Mabhouh, responsable du Hamas palestinien de 50 ans a été retrouvé sans vie dans une chambre d’hôtel de Dubaï. La nouvelle fait la une de tous les journaux d’autant plus qu’on sait qui est à l’origine de ce meurtre ; Einav Schwartz, Daniel Lévi, Antoine Simon & Eric Fliman (Bar Refaeli , Tomer Sisley, Kev Adams & Lionel Abelanski) sont actuellement recherchés. Beaucoup pense qu’il s’agit d’une opération montée par le Mossad par l’intermédiaire de son unité secrète appelé le Kidon. L’arrestation des suspects ne tardera pas mais on va également s’apercevoir dans le même temps que la vérité est bien plus complexe qu’on ne le supposait !

    01.jpg

    Bon l’idée du film d’Emmanuel Naccache n’était pas mauvaise mais une fois qu’on l’a devant les yeux, c’est quand même un sacré fouillis ! Il faut en effet s’accrocher avant de comprendre réellement ce que nous propose Kidon et rien ne dit que vous ayez la patience pour cela. L’autre gros souci c’est le casting qui est totalement loupé ; il y a bien Tomer Sisley qui surnage un peu au milieu de ce naufrage mais pour le reste on préférera l’oublier. Avec une intrigue épurée et des acteurs convaincants, ça aurait pu donner quelque chose de plutôt sympathique mais là on est dans le domaine de l’imaginaire et ici on ne peut rien faire à part constater les dégâts.

     

    Il faut le voir pour : Se méfier des joueurs de tennis que vous croisez !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • The Ryan initiative

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Les attentats du 11 Septembre 2001 ont été un vrai déclic pour notre pote Jack Ryan (Chris Pine) et c’est là qu’il a décidé de s’engager dans l’armée pour défendre son pays. Sa carrière sera stoppée net après un terrible crash d’hélicoptère. Sa rééducation commence et c’est aussi à ce moment-là qu’il rencontre la belle Cathy (Keira Knightley) et tout semble indiquer qu’un nouveau couple est en train de se former. Surtout son courage et son abnégation tapent dans l’œil de Thomas Harper (Kevin Costner) qui lui propose de rejoindre les rangs de la CIA. Les années passent, Jack enquête sur les financements terroristes et il va devoir se rendre à Moscou dans le cadre d’une mission secrète qui va mal se passer.

    01.jpg

    Que ce soit par les livres ou les films qui en sont adaptés, le nom de Jack Ryan ne vous est certainement pas inconnu. Personnage crée par la plume de Tom Clancy, il a déjà eu droit à de nombreuses incarnations et c’est cette fois Chris Pine qui décroche la timbale. C’est toujours agréable de voir un nouveau visage mais l’acteur manque franchement de charisme pour nous embarquer dans son aventure. Avec The Ryan initiative, on a donc un beau mélange entre espionnage et action mais la sauce a vraiment du mal à prendre ou du moins ça nous laisse assez indifférent même si le film de Kenneth Brannagh (qui incarne aussi le bad guy de service) reste un brin divertissant.

     

    Il faut le voir pour : Appeler la CIA pour refaire votre salle de bain en un temps record !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Skyfall

    star 03.5.jpg

    2167860595.80.jpg

    Le MI6 est dans la tourmente ; une liste de tous les agents de l’OTAN en pleine mission d’infiltration a été dérobée. La position de M (Judi Dench) à la tête de l’organisation est plus que menacée mais elle entend bien remettre un peu d’ordre avant sa retraite forcée. Alors qu’on le croyait mort, James Bond (Daniel Craig) est de retour mais sa blessure et son absence ont laissé quelques traces sur ses aptitudes. M compte toutefois sur lui pour se rendre à Shanghai et retrouver l’homme qui a volé la liste et surtout celui qui l’a acheté. Ce dernier n’a pas tardé à utiliser ces précieuses informations et commence à s’amuser avec le MI6 en exécutant quelques agents à travers le monde.

    01.jpg

    On peut dire que Quantum of solace avait été une profonde déception qu’on va vite tenter d’oublier avec cette 3ème aventure de Daniel Craig dans le smoking de 007. Après un somptueux générique, on se dit alors qu’on va retrouver le James Bond de nos lointains souvenirs mais ce n’est pas le cas puisque Skyfall reste dans la lignée de Casino Royale. L’action est encore et toujours rendez-vous jusqu’à cette conclusion assez sauvage où l’agent secret préfère s’amuser avec son arsenal d’armes à feu aux dépens de gadgets. En revanche, quelle belle surprise que ce personnage de Raoul Silva incarné à merveille par Javier Bardem mais qui est clairement sous-exploité. Un bon film d’action certes mais difficile encore de le considérer comme une véritable aventure de James Bond.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à rester classe après avoir fracassé un train !


    En savoir plus sur Casino Royale ?


    En savoir plus sur Quantum of solace ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • La taupe

    star 04.jpg

    aff.jpg

    Le Circus. Siège des services de renseignements britanniques dirigés par Control (John Hurt). Une information capitale est parvenue à ses oreilles, il existerait une taupe parmi eux et il confie à Jim Prideaux (Mark Strong) le soin de se rendre à Budapest pour obtenir ce précieux renseignement. L’opération tourne au fiasco et l’agent Prideaux est froidement abattu. Un an plus tard, le gouvernement britannique reçoit un coup de fil d’un certain Ricky Tarr (Tom Hardy) qui relance la rumeur de la taupe. On fait alors appel à George Smiley (Gary Oldman), ancien membre du Circus et proche de Control afin de tirer toute cette histoire au clair et découvrir l’identité du traitre qui sommeille dans leurs rangs.

    01.jpg

    C’est l’un des rares films que j’ai été amené à revoir dans la foulée ! Non pas que j’ai été emballé mais tout simplement parce que j’avais été totalement largué lors de la première séance au point d’être incapable de vous résumer l’histoire. Il est ainsi impératif au spectateur de rester très attentif devant La taupe pour ne serait-ce que comprendre la trame scénaristique car un simple mot ou un nom évoqué suffit pour vous entrainer en un autre lieu ou  à une autre époque. La mise en scène de Tomas Alfredson, le papa de Morse, semble au premier abord amorphe mais j’avoue que ce n’est qu’à la seconde vision que j’ai pu entrevoir toutes les subtilités de la réalisation et apprécier comme il se doit les prestations d’un casting impressionnant. Une 3ème séance ne serait peut-être pas inutile !

     

    Il faut le voir pour : Apprendre qu’il n’est pas si facile de déterrer une taupe !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Kiss & kill

    aff.jpg

    Ils se sont rencontrés il y a 3 ans à Nice, Jen (Katherine Heigl) venait de se faire plaquer et Spencer (Ashton Kutcher) lui était en mission pour la CIA. Ce fut immédiatement le coup de foudre mais bien sur la jeune femme ignorait tout de la double vie que menait l'homme qui allait devenir son mari. Spencer avait de toute façon décidé de raccrocher, il voulait à tout prix reprendre une vie normale sans plus entendre parler d'espionnage mais après tout ce temps, son ancienne existence remonte brusquement à la surface. Il devient en effet la cible numéro 1 car il y a une récompense de 20 millions de dollars sur sa tête et la vie qu'il pensait s'être construite se désagrège en un rien de temps.

    01.jpg

    Un film alliant espionnage et comédie sentimental qui n'est pas sans rappeler M. & Mrs Smith bien que le couple Katherine Heigl / Ashton Kutcher ait beaucoup moins de sex-appeal que leurs ainés. L'action est donc bien au rendez-vous et même si l'escapade à Nice est rafraîchissante, on reste clairement sur notre faim. Sans être désagréable à voir, Kiss & kill ne fait que reprendre des choses que l'on nous a déjà servi évitant toute tentative d'introduire un tant soit peu d'originalité. A la limite si un soir vous mourrez d'ennui vous pouvez toujours jeter un coup d'œil à ce film mais ne soyez pas pressé, attendez la sortie en location !

     

    Il faut le voir pour : Vous laisser pousser la moustache (mais pas pour vous les filles !).

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • L’affaire Farewell

    aff.jpg

    Début des années 1980 à Moscou, l’histoire est en train de s’écrire car nous sommes en plein coeur du conflit que l’on connait aujourd’hui comme La guerre froide. Au départ, Pierre Froment (Guillaume Canet) voulait juste rendre service en servant de messager mais sa rencontre avec Sergueï Gregoriev (Emir Kusturica), agent du KGB va être déterminante pour sa vie future. C’est à partir de ce moment là qu’il est devenu le seul interlocuteur pour Gregoriev qui lui confie des informations de la plus haute importance. Ce que l’on surnomme en haut lieu L’affaire Farewell est d’une telle envergure qu’elle implique des chefs d’état comme Ronald Reagan (Fred Ward) ou encore François Mitterrand (Philippe Magnan).

    01.jpg
    Se reposant sur des faits réels, L’affaire Farewell s’annonçait comme un thriller passionnant mais dès lors que l’intrigue a été mise en place, le film nous abandonne dans l’expectative. Christian Caron préfère alors s’attarder sur la vie personnelle des deux personnages campés respectivement par Guillaume Canet & Emir Kusturica reléguant pratiquement l’aspect espionnage au second plan. D’une affaire d’importance internationale, on passe à des choses futiles comme l’adultère de Gregoriev ou la crise maritale de Froment. De cette grosse baisse de rythme, le film ne s’en relèvera à aucun moment malgré un duo d‘acteurs prestigieux ; scénario potentiellement intéressant mais résultat final indigeste !



    Il faut le voir pour : Verrouiller les portes de votre voiture quand vous vous arrêtez aux feux rouges.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire