Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lorànt deutsch

  • Un village presque parfait

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Autrefois, Saint-Loin-La-Mauderne était un village prospère mais de mauvais choix et la crise sont passés par là. Aujourd'hui les habitants sont obligés d'aller en ville pour trouver du travail mais notre pote Germain (Didier Bourdon) n'entend pas baisser les bras aussi facilement. Il est parvenu à obtenir une aide de Bruxelles afin de financer l'ouverture d'une Scop mais avant cela le village doit se doter d'un médecin pour au moins 5 ans. Bien sur, les candidatures ne se bousculent pas au portillon mais ils réussiront tout de même à attirer Maxime (Lorànt Deutsch), reste maintenant à le convaincre de rester ce qui est loin d’être gagné !

     

    01.jpg

    Stéphane Meunier, ce nom doit forcément vous dire quelque chose (enfin surtout pour les amateurs de foot!) puisqu'il s'agit du réalisateur du documentaire Les yeux dans les bleus qui s'intéressait à la consécration des Bleus en 1998. Il signe ainsi sa première incursion au cinéma avec Un village presque parfait qui est en fait le remake d'un succès canadien La grande séduction. L'histoire est plutôt simple et aussi très prévisible rappelant un peu le schéma utilisé dans Bienvenue chez les Ch'tis sans pour autant abuser des bons sentiments. Une comédie simple sans prises de risques qui permet de passer un bon moment de détente.


    Il faut le voir pour : Vous mettre au cricket !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Blu - Rio 2

    Salut !

    2167860595.138.jpg

    01.jpgEst-ce que par hasard vous sauriez où se trouve l’Amazonie ? J’ai l’impression que mon GPS ne fonctionne pas très bien et peut-être même que je suis un peu perdu. Oh pardonnez-moi, je me présente, je m’appelle Blu et voici ma famille.

     

    On était à Rio quand on a appris à la télévision que nos potes d’enfance Linda & Tulio ont fait une incroyable découverte au cœur de l’Amazonie. Il y aurait d’autres aras bleus que nous et ça c’est une sacrée nouvelle alors on a décidé de les rejoindre.

     

    02.jpgJe ne sais pas trop ce qui nous attend mais ce qui est sur c’est que ce voyage va être une véritable aventure pour tout le monde et surtout pour moi ! Par contre, j’ai une drôle d’impression comme si nous étions suivis … ba je dois me faire des idées.

     

    En savoir plus sur Rio 2 ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Astérix - Le domaine des Dieux

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    C’est en allant chasser le sanglier que nos potes Astérix, Obélix et Idéfix sont tombés sur Anglaigus. Ce romain a en fait été chargé par César de construire le Domaine des Dieux au cœur de cette foret d’Armorique. L’empereur romain espère ainsi que sous l’influence de la société, ce village d’irréductibles gaulois sera enfin sous sa coupe ! Bien sur, Astérix n’entend pas leur faciliter la tache mais les premiers romains prennent possession des lieux et leur arrivée est plutôt bien acceptée par les autres gaulois. Il faut dire qu’il s’agit là d’une nouvelle clientèle et certains y voient l’occasion de faire fructifier leurs commerces.

    01.jpg

    Après le film de Laurent Tirard, notre héros gaulois revient pour ses 9èmes aventures sous forme d’un film d’animation. Première grande révolution pour nos héros nationaux avec le passage à l'animation 3D et qu'on se rassure, le résultat est réussi avec des graphismes de toute beauté et on ne peut plus fidèles à l’œuvre originale. L'autre grande nouveauté c'est l'apport d'Alexandre Astier qui participe à la réalisation, au doublage et au scénario ce qui se ressent à travers certains dialogues où on retrouve la patte du créateur de l’univers de Kaamelott. Astérix - Le domaine des Dieux est une excellente adaptation qui redonne une seconde jeunesse à nos gaulois préférés !

     

    Il faut le voir pour : Découvrir des gaulois civilisés !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Rio 2

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Blu, Perla et leurs 3 enfants croyaient être les derniers aras bleus de la planète mais ils viennent de voir à la télé qu’il y aurait d’autres oiseaux de leur espèce en Amazonie. C’est d’ailleurs leurs potes d’enfance Tulio & Linda qui ont fait cette incroyable découverte et la famille de Blu prend alors la décision folle de les rejoindre. Ils quittent ainsi Rio accompagnés de Rafael, Nico & Pedro et sans le savoir ils vont croiser sur leur chemin le cacatoès Hector qui n’a pas oublié ce qu’il a subi autrefois. Bien décidé à se venger, il se lance à leur poursuite jusque dans la jungle amazonienne où Perla va avoir une grande surprise !

    01.jpg

    Le Brésil ce n’est pas que le football, c’est aussi notre pote Blue qui revient pour de nouvelles aventures au cœur de l’Amazonie. Les studios Blue Sky nous régalent de nouveau visuellement avec un retour en pleine nature et le film d’animation prend même parfois des allures de spectacle musical. On ne s’ennuye pas avec Rio 2 cependant on peut pointer du doigt un scénario qui n’ose pas grand-chose et en dehors du héros principal les autres personnages ont beaucoup de mal à exister (comme dans le 1er épisode) mais cela les enfants ne devraient pas en tenir rigueur. S’il est loin d’atteindre les sommets du Corcovado, ça reste simplement une petite récréation sympathique et haute en couleurs pour réunir toute la famille.

     

    Il faut le voir pour : Oublier votre GPS si vous souhaitez aller en Amazonie !

     

    En savoir plus sur Rio ?

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Bienvenue chez les Rozes

    cinéma, film, comédie, Bienvenue chez les Rozes,  Carole Bouquet, Lorànt Deutsch, Michel Duchaussoy, Olivier Saladin, Yolande Moreau, Dominique Pinon, Jean Dujardin, André Wilms, Francis Palluau

    aff.jpg

    C’est sur une route située en plein milieu d’une foret qu’on a découvert un véhicule de police abandonné ainsi que les corps sans vie de 2 officiers. Manquent à l’appel les 2 prisonniers qu’ils transportaient sans doute les responsables de ce malheur mais l’histoire est bien plus complexe. Pour l’heure retrouvons MG &  Gilbert (Jean Dujardin & Lorànt Deutsch), nos 2 évadés qui se savent recherchés et qui vont donc devoir se planquer en attendant que les choses se calment un peu. C’est ainsi qu’ils se retrouvent coincés chez les Rozes, une famille vraiment pas comme les autres !  Bien que pris en otage, Béatrice (Carole Bouquet), son mari Daniel (André Wilms) et leur fille Magali (Clémence Poésy) ne semblent vraiment pas paniqués par la situation.

    01.jpg

    On est d’accord, Bienvenue chez les Rozes ne laissera pas un souvenir impérissable aux spectateurs mais il dispose d’une certaine originalité. Francis Palluau, pour sa première et unique réalisation à ce jour, donne un caractère assez loufoque à cette cavale à l’image de cette famille qui rende nos 2 ravisseurs plus nerveux qu’ils ne les rassurent. Quelques éléments assez marrants baignent dans une atmosphère à prendre absolument au 2nd degré, dommage que cet aspect n’ait pas été un peu plus marqué. On sera par contre bien moins convaincu par le duo Dujardin/Deutsch bien loin d’être étincelant. De bonnes idées disséminées dans cette comédie un peu brouillonne et loin de s’avérer indispensable.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • Le ciel, les oiseaux … et ta mère !

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Grace à un concours vidéo qu’ils ont brillamment remporté, nos potes Youssef, Christophe & Stéphane (Jamel Debbouze, Lorànt Deutsch & Stephane Soo Mongo) s’apprêtent à passer d’inoubliables vacances ! Ils prennent en effet la direction de Biarritz où un appartement est mis à leur disposition ; à eux la plage, la fête et surtout les femmes enfin c’est ce qu’ils s’étaient imaginé. La réalité est moins belle et ils déchantent vite en constatant que sans thunes il n’y a pas grand-chose à faire sur la cote. Heureusement, l’arrivée de Lydie (Olivia Bonamy) et de ses amis dans l’appartement d’à-côté tout comme celle de Mike (Julien Courbey) qui a décidé de taper l’incruste va apporter un peu d’animation à leur séjour.

    01.jpg

    Il faut être objectif, c’est loin d’être une comédie rayonnante mais elle avait au moins le mérite à l’époque de lancer la carrière ascendante de Jamel Debbouze. Un premier rôle qui a évidemment contribué au succès du film d’autant plus qu’il est bien accompagné avec Lorànt Deutsch & Julien Courbey, 2 acteurs qui font toujours preuve d’une certaine gouaille. La tchatche et le langage employé amuse un moment mais devient vite rédhibitoire et par chance ça s’allège un peu dans la seconde partie sans quoi la migraine nous guettait. Le ciel, les oiseaux … et ta mère ! marque également la première réalisation de Djamel Bensalah qui déroule une histoire bien trop balisée.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • Le jour des Corneilles

    star 02.5.jpg

    01.jpg

    Son père l’ogre Courge n’a cessé de lui répéter qu’il n’y avait rien au-delà de la forêt et notre pote avait fini par le croire. Pourtant, il va devoir s’y aventurer car la nuit dernière Courge a fait une violente chute et s’est gravement blessé au pied. Encouragé par les animaux, le fils découvre ainsi qu’il y a une vie en dehors de la forêt et il se retrouve dans le village où il ne tarde pas à se faire remarquer. Il est pris en charge par le Docteur qui va s’occuper de la jambe de son père tandis que le garçon est confié aux bons soins de Manon, la fille du médecin. Alors que l’ogre se remet de sa blessure, quelques villageois ont du mal à accepter sa présence et celle de son fils.

    01.jpg

    Adaptation du roman de Jean-François Beauchemin, Le jour des Corneilles est pourvu d’un héros assez atypique ; un garçon sauvage élevé dans une forêt et qui va découvrir l’existence d’un monde extérieur. Techniquement, on peut apprécier de retrouver un film d’animation "à l’ancienne" mais les dessins tout comme l’animation sont juste convenables pour ne pas dire quelconques. Bien sur, l’esthétique n’est qu’un pan de l’œuvre mais l’histoire manque elle aussi de rythme, les personnages sont peu attachants comme ces animaux aux corps humains assez déconcertants avant l’explication dans la conclusion qui donne une certaine note poétique. Loin d’être inoubliable.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à faire parler les corneilles.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • 3 zéros

    aff.jpg

    Tibor Kovacs & Manu (Lorànt Deutsch & Samuel Le Bihan) se sont connus en prison et sont rapidement devenus des potes d’enfance. Tibor s’est retrouvé derrière les barreaux en raison de mauvaises fréquentations mais possède un vrai talent pour le football. Manu l’a bien compris et à leur sortie de prison, il va faire des pieds et des mains pour lui décrocher un contrat en or et c’est ainsi qu’il fait la connaissance d’Alain Colonna (Gérard Lanvin), célèbre agent basé désormais au Brésil. Ce dernier fait débuter Tibor dans un petit club de banlieue mais pour Manu, c’est du temps perdu, ce qu’il faut à son poulain c’est de la magie soit le PSG ! Hélas, tous deux vont vite apprendre que le monde footballistique est devenu un business où chacun cherche avant tout à tirer son profit personnel.

    01.jpg

    Tout d’abord précisons qu’il s’agit là d’une comédie signée Fabien Onteniente ce qui en fera fuir plus d’un ! Personnellement je maintiens haut et fort que son cinéma me fait rire et chose plus rare, ses films se laissent revoir non sans plaisir mais voici qu’arrive l’exception qui confirme la règle : 3 zéros. Difficile de ne pas voir combien cette comédie a pris un sacré coup de vieux décrivant le milieu du ballon rond comme un univers étincelant de paillettes (ce qui n’a pas cessé avec le poids des années). Le réalisateur a d’ailleurs convié de nombreuses vedettes comme Ronaldinho, Raï, Luis Fernandez ou encore Rolland Courbis pour quelques clins d’œil qui n’intéresseront que les footeux comme ce film très léger.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Tu seras mon fils

    aff1.jpg

    Les vendanges approchent à grands pas et Paul De Marseul (Niels Arestrup) vient d’apprendre une terrible nouvelle : son régisseur et pote d’enfance François (Patrick Chesnais) est atteint d’un cancer ! Bien entendu, l’état de santé de son ami occupe ses pensées mais il est également inquiet pour l’avenir de son domaine viticole malgré la présence à ses cotés de Martin (Lorànt Deutsch). Il faut dire que les relations entre le père et le fils sont particulièrement difficiles et Paul n’imagine pas une seule seconde que celui-ci soit capable de prendre en charge les vendanges. Il entre alors en contact avec Philippe (Nicolas Bridet), fils de François actuellement en Californie pour l’informer de la maladie de son père. Lorsque celui-ci fait son retour au domaine, l’idée de faire de lui le prochain régisseur fait progressivement son chemin.

    01.jpg

    Que celles et ceux qui apprécient le cinéma et le bon vin se lèvent car voici le film indispensable du moment pour eux. Tu seras mon fils, c’est la confrontation entre un père et son fils unis en apparence mais tellement étrangers l’un pour l’autre à la suite un drame qui aura bouleversé leurs vies. A l’image d’un bon vin, plus le temps s’écoule et plus l’immense Niels Arestrup devient irrésistible et c’est l’occasion de découvrir Lorànt Deutsch dans un registre bien différent lui qu’on a plutôt l’habitude de voir dans des comédies. Le film de Gilles Legrand évoque également l’univers des vignobles où se perpétue savoir-faire ancestrale et traditions familiales, une plongée véritablement passionnante. Un excellent cru à déguster sans modération !

     

    Il faut le voir pour : Eviter les vins de l’année 1963, ils ont un gout particulier.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Rio

    aff.jpg

    Cela fait maintenant plus de 15 ans que notre pote Blu vit avec Linda dans le Minnesota ; drôle de destin pour cet ara bleu originaire du Brésil. D’ailleurs Tulio, un chercheur, est venu pour voir Blu qui est le dernier mâle de son espèce. Le but est de le ramener à Rio afin qu’il y rencontre Perla, le dernier ara femelle afin que de leur rencontre naissent de nouveaux oiseaux. Direction le Brésil où tout le monde est en effervescence et pour cause ; le carnaval de Rio va bientôt commencer ! Hélas, ce voyage ne se passera pas comme ils l’avaient prévu car Perla & Blu sont enlevés par des malfrats bien décidés à s’enrichir.

    01.jpg

    C’est le nouveau bébé des créateurs de L’âge de glace et soyez assurés qu’avec notre pote Blu, vous allez en voir de toutes les couleurs !  L’action se situant au Brésil (d’où est originaire le réalisateur Carlos Saldanha), il était indispensable que Rio se mette au diapason du célèbre carnaval ; ça danse et ça chante et les spectateurs que nous sommes ressortent de la salle enchantés. Son scénario convenu et son humour bon enfant en feront surtout un film d’animation prisé avant tout par les petites têtes blondes. On peut enfin lui reprocher des héros peu attachants et surtout des personnages secondaires manquant de caractère mais l’essentiel est là ; on s’amuse comme un enfant.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que oui, il y a des oiseaux qui ne savent pas voler !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire