Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

science-fiction

  • 10 Cloverfield lane

    star 03.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Notre pote Michelle (Mary Elizabeth Winstead) a pris une décision difficile en quittant Ben (Bradley Cooper) et a ainsi pris la route lorsqu’elle a été victime d'un accident. A son réveil, la jeune femme s'aperçoit qu'elle est retenue captive du moins c'est ce qu'elle pense dans un premier temps. Apparait alors Howard (John Goodman) qui l'a secouru et soigné, celui-ci lui annonce alors une terrible nouvelle. Il y a eu une attaque foudroyante et on ignore encore s'il s'agit d'une déclaration de guerre d'un autre pays ou d'une menace extraterrestre. Toujours est-il que l'air est devenu toxique et que Michelle va devoir rester dans ce bunker en compagnie d'Howard mais aussi d'Emmett (John Gallagher Jr.).

    03.jpg

    Il s'agissait d'une des affaires rentables de l'année 2008, Cloverfield avait su piquer la curiosité des spectateurs et on n'est pas vraiment surpris de voir un nouveau volet débarquer. Un épisode toutefois assez différent d'abord avec la réalisation de Dan Trachtenberg qui laisse de côté le Found-footage pour une réalisation plus classique. Surtout 10 Cloverfield lane introduit de nouveaux personnages qui se dévoilent au cours d'un huis-clos où la tension va grandissant. Avec une pointe d'action dans ses derniers instants, le film sait donc se montrer plutôt divertissant sans pour autant marquer nos mémoires.

     


    Il faut le voir pour : Penser à ajouter un bunker si vous faites construire votre maison !

     

    En savoir plus sur Cloverfield ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Parallels

    star 01.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu de nouvelles de son père aussi ce fut une surprise pour notre pote Ronan Carver (Mark Hapka) de recevoir un message de sa part. Il lui a ainsi demandé de revenir dans la maison familiale où il va retrouver sa sœur Beatrix (Jessica Rothe). Elle aussi a eu le même message mais n'a pas vu son père et le mystère s'épaissit lorsqu'ils découvrent un sac à dos où ils y trouvent un drôle d'objet. Accompagné d'un de leurs voisins Harold (Eric Jungmann), ils partent à la recherche de leur père ce qui va les conduire jusqu'à cet immeuble qui recèle un secret puisqu'il serait le portail vers des terres alternatives !

    01.jpg
    Le multivers ou les terres alternatives en voilà un sujet passionnant proposé par Parallels du moins c'est vrai sur le papier. C'est bien beau de vouloir nous proposer différentes versions de notre réalité encore faut-il avoir les moyens de ses ambitions ce qui n'est évidemment pas le cas ici. Déjà en termes de découvertes ça se limite à 2 univers et encore cela se déroule de manière très sommaire et puis l'intrigue est aussi excitante qu'un rendez-vous chez mon podologue. En fait le film développe peu de choses en dehors de notre ennui devant l'écran et on espère simplement pour le bien de tous que ce film n'existe pas dans d'autres réalités !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Mad Max : Au-delà du Dôme du tonnerre

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il a tout perdu ! Notre pote Max (Mel Gibson) vient de se faire attaquer et surtout voler son véhicule avec tout ce qu'il possédait sans ça, sa survie risque d’être bien plus difficile. Heureusement, il se trouve près de Trocpolis où il aura l'occasion de se refaire en offrant ses services. C'est ainsi qu'il est présenté auprès d'Entity (Tina Turner) qui va lui confier une mission de la plus haute importance. Max devra se débarrasser d'une montagne de muscles nommée Bombe (Paul Larsson) et pour cela, il devra participer à un combat dans l'impitoyable Dôme du tonnerre. Les règles sont simples ; il n'y en a pas et seul le vainqueur se verra le droit de sortir du dôme.

    01.jpg

    4 ans après le second opus, George Miller rempile pour de nouvelles aventures de notre pote Max le survivant. Direction Trocpolis où on est quand même surpris d'y trouver Tina Turner. Ce volet offre en fait un sentiment mitigé ; si on retrouve dans la première partie ce monde post-apocalyptique qui nous fascine (le combat dans le Dôme du tonnerre frise toutefois aujourd'hui le ridicule), on a ensuite une autre pour le moins étonnante. Passé ce moment de circonspection, on se console avec cette poursuite finale où l'on retrouve l'extravagance du réalisateur. Mad Max : Au-delà du Dôme du tonnerre apporte donc une amère déception ; après avoir goûté à l'excellence de Mad Max 2 : Le défi il est difficile de se contenter de cet épisode ronronnant.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Mad Max 2 : Le défi

    star 03.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Les réserves de pétrole sont devenues rares ce qui a entraîné le déclin de l'humanité. Ancien flic, notre pote Max (Mel Gibson) n'a pu que constater ces conséquences désastreuses ; pour obtenir de l'essence les hommes sont désormais prête à tout et la vie ne semble n'avoir plus aucune valeur. Errant dans le désert, Max va croiser la route de Gyro (Bruce Spence) et apprend qu'une raffinerie se trouve non loin de là. Celle-ci attire évidemment de nombreuses convoitises comme celle du Seigneur Humongus (Kjell Nilsson) et de son gang qui sont venus les mettre en garde ; s'ils veulent rester vivants ils doivent abandonner le camp et l'essence. La seule solution est de s'enfuir et c'est Max qui se propose d'aller récupérer un camion pour tracter le réservoir.

                                    01.jpg   02.jpg   03.jpg

    Vous avez vu Mad Max ? Vous pouvez l'oubliez totalement car cette suite présente un tout autre visage. Sans contestation possible, ce n'est réellement qu'avec Mad Max 2 : Le défi que l’œuvre de George Miller prend son ampleur. L'histoire reprend tout de même des éléments du premier épisode en accentuant l'aspect fin du monde apocalyptique. Les décors désertiques parcourus par des véhicules rafistolés, une humanité en décomposition et des scènes d'action déjà bluffants (ça date quand même de 1981!) prémices de l'explosif Mad Max : Fury Road ; voilà l'essence même de la saga qui se dévoile devant nos yeux ! Un épisode qui marque les esprits Pour l'éternité, un film culte tout simplement.

     

    La scène à ne pas louper : La poursuite du camion-citerne !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • L'attaque de la Moussaka géante

    star 01.5.jpg

    AFF.jpg

    C'est une nouvelle dispute qui anime le dîner de notre pote Aris (Eugene Dimitriou) et le repas qui lui est servi ne semble pas vraiment l'enchanter. Il échappe à la surveillance de ses parents pour apporter son assiette de Moussaka à un chien mais un événement inattendu se produit alors. Cela peut paraître improbable mais c'est bel et bien une soucoupe volante qui fait son apparition dans le ciel d'Athènes. Un rayon surgit et frappe l'assiette, l'improbable se produit alors : la Moussaka devient géante et se met à se déplacer ! Très vite, la nouvelle parcourt le monde entier et surtout le nombre de victimes ne cesse d'augmenter.

    01.jpg


    Allons droit au but ; la Grèce se résume à ses grands philosophes et à L'attaque de la Moussaka géante ! Ce film de Panos H. Koutras sorti en 2001 est une petite merveille de kitsch avec ces chercheurs homo en blouses roses, des transsexuels en guise de héros et bien sur cette spécialité culinaire devenue menace planétaire. Avec une telle idée de génie en guise de scénario, une réalisation inspirée et des effets spéciaux à faire pâlir Hollywood ; on sait bien sur à quoi s'attendre et on est vraiment pas déçu par le résultat. Un classique parmi les nanars, il faudra quand même que je pense un jour à le voir en étant sobre mais ça ce n'est pas gagné !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • L'homme homard venu de Mars

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Notre pote J.P. Sheldrake (Tony Curtis) est riche seulement ce producteur risque aussi d’être condamné pour fraude fiscale. Une des solutions qui s'offrent à lui serait alors de sortit un film qui se transformerait en gouffre financier autrement dit un bide ! Hasard ou coïncidence, au même moment le réalisateur amateur Stevie Horowitz (Dean Jacobson) souhaiterait lui présenter son film : L'homme homard venu de Mars. Sheldrake va ainsi découvrir une incroyable histoire où des extraterrestres débarqueraient sur Terre pour tenter de voler notre oxygène. Il semblerait bien que le navet qu'il attendait s'offre à lui.

    01.jpg

    En voilà titre pour le moins explicite : L'homme homard venu de Mars sorti en 1989 n'est pas là pour être pris au sérieux. Un second degré qu'on retrouve tout au long du film que ce soit à travers ses effets spéciaux, ses personnages misogynes, les homards croisés avec des chauves-souris ou encore ses incroyables costumes. Il y aura plus d'une occasion de sourire devant cet univers totalement délirant où on peut quand même s'étonner d'y voir les participations de nos potes Tony Curtis & Patrick Macnee. Petit regret pas de traces de ces fameux lapins de Neptune, peut-être dans une suite ou un reboot ? Un film qui a toute sa place parmi les nanars !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Extraterrestrial

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    April (Brittany Allen) pensait qu’elle passerait un petit week-end en amoureux avec Kyle (Freddie Stroma) mais ce dernier a invité quelques potes d’enfance. Les voilà donc en compagnie de Melanie, Lex & Seth (Melanie Papalia, Anja Savcic & Jesse Moss) pour aller s’éclater dans un chalet isolé au milieu d’une foret mais une drôle de surprise les attend. Des choses étranges se déroulent dans la région et plus exactement dans le ciel puisque cette bande va se retrouver nez à nez avec des extraterrestres ! Dans la panique, April récupère une arme appartenant à son père et abat un des envahisseurs ce qui sera suivi de représailles.

    01.jpg

    Extraterrestrial part avec les bases d’un slasher ; une bande de jeunes insouciants qui vont avoir une très mauvaise surprise pendant leur week-end. L’originalité si on peut dire ici c’est que la menace n’est pas un psychopathe meurtrier mais nous vient tout droit de l’espace et ces aliens n’ont pas forcément de bonnes intentions. On retrouve tout le folklore habituel autour des extraterrestres avec les enlèvements, le gouvernement qui veut étouffer la vérité (c’est moi ou à la fin il y a un hommage au Smoking man d’X-Files ?) et même l’apparence des créatures correspond à la représentation populaire. Difficile de nous captiver avec autant de clichés sans compter que les héros sont aussi charismatiques que des épouvantails.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Star wars : Le réveil de la force

    star 03.jpg

    01.jpg

    Des cendres de l'Empire a émergé les forces du Premier ordre emmené par le Supreme leader Snoke (Andy Serkis). Pour leur faire face, une vague de résistance s'est organisée sous l'impulsion de Leia Organa (Carrie Fisher) mais le combat est difficile. Le rapport de forces pourrait changer s'ils savaient où se trouve Luke Skywalker (Mark Hamill), le dernier des chevaliers Jedi. Celui-ci a en effet mystérieusement disparu et afin de retrouver sa trace, Leia a envoyé Poe Dameron (Oscar Isaac), son meilleur pilote sur la planète Jakku où il doit récupérer une carte qui mènerait à Luke. Le Premier ordre représenté par Kylo Ren (Adam Driver) aimerait également le retrouver afin de s'assurer de l'extinction totale des Jedi.

    AFF1 (2).jpg

    Après avoir relancé la franchise Star trek, J.J. Abrams continue d'explorer l'espace en donnant une suite aux aventures de Luke, Leia et compagnie mais place surtout aux nouveaux visages avec Rey, Finn ou encore Dameron. En revanche, le méchant de service n'a pas plus de charisme qu'une quiche lorraine ce qui n'arrange pas vraiment une histoire qui respire le déjà-vu. Le réalisateur a voulu rendre hommage au travail de George Lucas et ça se ressent un peu trop (on attend un "Je suis ta mère" pour l'épisode 8) jusqu'à reprendre la trame scénaristique de l'épisode 4 ! L'attente était grande et la découverte de ce Star wars : Le réveil de la force se fait avec pas mal de déceptions. Espérons que les prochains volets montrent un peu plus de magie car là la force est encore un peu endormie !

     

    Il faut le voir pour : Ressortir votre sable laser !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Hunger Games - La révolte Partie 2

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Si Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) est heureuse d’avoir de nouveau à ses cotés son pote d’enfance Peeta Mellark (Josh Hutcherson), celui-ci n’est plus vraiment le même. Plus que jamais, elle est déterminée à se rendre au Capitole afin d’éliminer une fois pour toutes l’homme responsable de tous ses maux : le Président Snow (Donald Sutherland) ! De leurs cotés, Alma Coin & Plutarch Heavensbee (Julianne Moore & Philip Seymour Hoffman) entendent surtout préserver le Geai moqueur, symbole de la révolte mais ils ne pourront pas retenir longtemps Katniss qui va d’abord se rendre dans le District 2.

    01.jpg

    C’est la lutte finale pour l’héroïne désormais culte des romans de Suzanne Collins et ce Hunger Games - La révolte Partie 2 cristallise les éternels défauts de la saga. Ça jacasse pendant plus d'une heure - au moins on connaît les couleurs préférées de Katniss & Peeta - avant qu’une scène d’action potable vienne poindre le bout de son nez. Et puis il faut en profiter parce que la suite n’est pas beaucoup plus intense nous laissant avec l’impression d’une conclusion en demi-teinte. Si la fin réserve tout de même un moment d’émotions pour les fans ; les autres risque surtout de fustiger un manque évident de panache et on se dit qu'il y a eu beaucoup de bruit pour rien.

     


    Il faut le voir pour : Arrêter de crier contre votre chat, il ne vous a rien fait !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Le labyrinthe : La terre brûlée

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Ils ont échappé à Wicked et son désormais en sécurité dans un sanctuaire dirigé par un certain Janson (Aidan Gillen). Place au soulagement pour Thomas (Dylan O'Brien), Teresa (Kaya Scodelario) et leurs potes d'enfance mais ils vont également découvrir qu'ils ne sont pas les seuls à s’être échappés d'un labyrinthe. Parmi eux se trouve Aris (Jacob Lofland) qui va alerter Thomas d'un drôle de manège au sein de ce fameux sanctuaire qui n'est pas l'abri qu'on leur annonçait. Après avoir découvert la vérité sur Janson et ses intentions, ils parviennent à prendre la fuite et se retrouvent dans le désert de la Terre brûlée. D'autres dangers les attendent puisque cela grouille de Fondus, des créatures assoiffées de sang !

    01.jpg

    Second volet de la saga imaginée par James Dashner, on reprend les mêmes et on recommence ! Toujours aussi en jambes, nos jeunes héros ne vont pas non plus s'ennuyer avec cet épisode où la menace des araignées mécaniques laisse place à celle pas très originale des Fondus, de dangereux zombies. On en découvre toujours un peu plus avec une histoire mettant plus particulièrement en lumière le duo Thomas / Teresa reléguant davantage les autres personnages en tant que faire-valoir. Malgré tout, ça reste toujours aussi riche en action et on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer avec Le labyrinthe : La terre brûlée ce qui en fait un sympathique divertissement. On prend déjà rendez-vous pour le prochain épisode !

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que rien ne sert de courir … enfin si quand même !

     

    En savoir plus sur Le labyrinthe ?

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire