Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le nouveau

    star 03.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Benoît (Rephael Ghrenassia) et sa famille viennent d’emménager à Paris et il est difficile pour lui de se faire de nouveaux potes d’enfance car il souffre d’une timidité maladive. Une boite de chocolat lui aura permis de briser la glace avec Charles (Eytan Chiche) et sa bande mais ça n’est pas allé plus loin. C’est finalement auprès de la belle Johanna (Johanna Lindstedt), une suédoise qui est en train d’apprendre le français, qu’il va trouver son bonheur. Avec le temps, Benoît va se rapprocher d’autres camarades comme Aglaé, Constantin (Géraldine Martineau, Guillaume Cloud Roussel) ou encore Joshua (Joshua Raccah).

    01.jpg
    La comédie sur l’adolescence est un genre casse-gueule car il faut savoir adopter le ton juste afin de pouvoir embarquer les spectateurs. Mission accompli et de belle manière avec Le nouveau qui évite non seulement de tomber dans les clichés faciles mais peut aussi compter que une formidable brochette de jeunes acteurs. Du jeune Rephael Ghrenassia à Géraldine Martineau en passant par Joshua Raccah ; ils forment assurément une belle bande et font preuve d’un naturel qui fait la force du film. Une comédie aussi simple qu’elle est drôle et qui a toutes les chances de devenir culte pour toute une génération.

     
    Il faut le voir pour : Arrêter de faire des listes !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Le grand partage

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    A situations exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Une vague de grand froid s’abat sur la France et l’État a décidé d’agir avec un décret obligeant les propriétaires de grands logements à partager leur hébergement. Inutile de préciser que dans ce bel immeuble du 7ème arrondissement de Paris, la nouvelle fait jaser et notamment notre pote Pierre Dubreuil (Didier Bourdon). D’autres se réjouissent de pouvoir aider et d’avoir par la même occasion un peu de compagnie. Grégory Bretzel (Michel Vuillermoz) aimerait se montrer aussi généreux mais sa femme Béatrice (Valérie Bonneton) est beaucoup moins encline à ouvrir ses portes malgré ses idéologies politiques.

    01.jpg
    Le grand partage ça aurait pu être une sorte de Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ? à savoir une comédie basée sur une avalanche de clichés. En la matière, le film d'Alexandra Leclère n’y va pas avec le dos de la cuillère ; de la sempiternelle opposition politique Droite / Gauche à la gardienne ouvertement raciste, on ne nous épargne rien. Si tout cela s’accompagnait de crises de rires, on aurait pu se montrer plus conciliant seulement ici c’est loin d’être le cas. Le personnage de Didier Bourdon devient vite irritant, on ne comprend pas trop ce que vient faire Patrick Chesnais dans ce fatras ; ce casting qui apparaissait comme un atout n’apporte finalement pas grand-chose à une comédie ratée.

     


    Il faut le voir pour : Voter au centre !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Le goût des Merveilles

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    A la disparition de son mari, notre pote Louise (Viriginie Efira) a repris ses activités dans l'agriculture mais elle rencontre de nombreuses difficultés financières. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de ses enfants Emma & Felix (Lucie Fagedet & Léo Lorléac'h) mais la vie de cette famille va être bouleversée avec l'arrivée de Pierre (Benjamin Lavernhe). Tout a commencé lorsque Louise l'a percuté avec sa voiture et l'a invité à la maison pour le soigner mais il s'avère que cet homme est différent. Il va ainsi passer la nuit chez Louise où il se sent particulièrement bien ce qui est plutôt curieux lui qui n'est d'ordinaire pas l'aise avec les inconnus.

    01.jpg

    L'air pur de la campagne et un brin de romance ; voilà ce qui vous attend avec Le goût des Merveilles. Inutile de s'interroger très longtemps sur l'issue de la comédie d'Eric Besnard mais elle a tout de même la spécificité de nous présenter un personnage atypique et c'est pour nous l'occasion de découvrir un peu plus Benjamin Lavernhe, pensionnaire de la Comédie française. Pierre c'est un peu le mélange de Rain man et Forrest Gump ce qui le rend évidemment attachant mais le jeu de l'acteur peut aussi par moments agacer. Un film qui offre un petit moment d'évasion malgré des personnages beaucoup trop lisses.

     

    Il faut le voir pour : Pincer les gens quand vous les aimez !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Star wars : Le réveil de la force

    star 03.jpg

    01.jpg

    Des cendres de l'Empire a émergé les forces du Premier ordre emmené par le Supreme leader Snoke (Andy Serkis). Pour leur faire face, une vague de résistance s'est organisée sous l'impulsion de Leia Organa (Carrie Fisher) mais le combat est difficile. Le rapport de forces pourrait changer s'ils savaient où se trouve Luke Skywalker (Mark Hamill), le dernier des chevaliers Jedi. Celui-ci a en effet mystérieusement disparu et afin de retrouver sa trace, Leia a envoyé Poe Dameron (Oscar Isaac), son meilleur pilote sur la planète Jakku où il doit récupérer une carte qui mènerait à Luke. Le Premier ordre représenté par Kylo Ren (Adam Driver) aimerait également le retrouver afin de s'assurer de l'extinction totale des Jedi.

    AFF1 (2).jpg

    Après avoir relancé la franchise Star trek, J.J. Abrams continue d'explorer l'espace en donnant une suite aux aventures de Luke, Leia et compagnie mais place surtout aux nouveaux visages avec Rey, Finn ou encore Dameron. En revanche, le méchant de service n'a pas plus de charisme qu'une quiche lorraine ce qui n'arrange pas vraiment une histoire qui respire le déjà-vu. Le réalisateur a voulu rendre hommage au travail de George Lucas et ça se ressent un peu trop (on attend un "Je suis ta mère" pour l'épisode 8) jusqu'à reprendre la trame scénaristique de l'épisode 4 ! L'attente était grande et la découverte de ce Star wars : Le réveil de la force se fait avec pas mal de déceptions. Espérons que les prochains volets montrent un peu plus de magie car là la force est encore un peu endormie !

     

    Il faut le voir pour : Ressortir votre sable laser !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Cosmos

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Afin de se consacrer aux révisions de ses cours de Droit, Witold (Jonathan Genet) était à la recherche d’une chambre d’hôtel lorsque le hasard lui fait croiser Fuchs (Johan Libéreau). Instantanément, ils deviennent potes d’enfance et trouvent un logement dans une pension de famille, chez Madame Woytis (Sabine Azéma) où le séjour s’annonce animé. Dès son arrivée, Witold a constaté des choses étranges dans la région et très vite la perspective de ses prochains examens laisse place à l’écriture d’un roman. Il est en effet inspiré par les mystères de ce lieu mais aussi et surtout par la belle Lena (Victória Guerra) qui l’obsède totalement mais qui est déjà engagée.

    01.jpg
    On commence avec un moineau retrouvé pendu puis on enchaine avec une Sabine Azéma délirante et capable à tout moment de bugger en pleine conversation et il y a aussi un mec déguisé en Tintin. Si vous ne l’aviez pas encore compris, oui ce Cosmos est assurément un film étrange avec ses personnages hauts en couleurs et ses dialogues lunaires. Il faut donc s’accrocher les premiers instants pour entrer dans le délire instauré par le réalisateur Andrzej Zulawski même si j’avoue avoir été largué totalement dans la dernière demi-heure. Son titre offre un indice, c’est sur qu’on a là un drôle d’ovni à réserver aux curieux mais tout le monde n’aura peut-être pas le courage de rester jusqu’au bout !

     


    Il faut le voir pour : Faire attention si vous croisez un poulet pendu !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Oups ! J'ai raté l'arche …

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Notre pote Dave et son fils Finny ont du mal à trouver leur place et une fois encore ils s’apprêtent à déménager. Il faut dire qu'une énorme inondation s'annonce et tous les animaux se sont réunis sous les ordres du roi : le lion. Pour échapper à l'inondation, un certain Noé a eu la bonne idée de construire une arche et tous les animaux sont les bienvenus ! Du moins ceux qui sont sur la liste. En tant que Nestriens, Dave se fait d'abord rejeté de l'arche mais parvient à trouver un déguisement parfait pour s'incruster auprès d'Hazel et sa fille Leah, des Grymps. Alors que l'inondation approche, Leah & Finny décident de jeter un œil dehors mais vont accidentellement quitter l'arche.

    01.jpg
    L'histoire de l'arche de Noé tout le monde la connaît mais elle nous est offerte du point de vue des animaux et pas n'importe lesquels. Oups ! J'ai raté l'arche … s'est en effet permis de créer de nouvelles espèces avec les Grymps et surtout les Nestriens qui savent se rendre attachants et devraient rapidement conquérir le cœur des enfants. Il faut dire que leur apparence donne l'impression d'avoir à l'écran des peluches colorées capables de produire de la fumée bleue ou encore d'illuminer certaines parties de leurs corps. Une petite aventure amusante destinée aux plus jeunes, rien de plus.

     

    Il faut le voir pour : Éviter d'effrayer un Nestrien !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Belle et Sébastien : L’aventure continue

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    1945 au village de Saint-Martin. Sébastien & César (Félix Bossuet & Tcheky Karyo) piaffent d’impatience de revoir enfin la douce Angelina (Margaux Châtelier) partie depuis maintenant 2 ans. Malheureusement, ils vont apprendre une terrible nouvelle ; l'avion militaire qui la transportait s’est écrasé provoquant par la même occasion un gigantesque incendie de foret. César refuse de croire que sa nièce est morte et va se rendre sur les lieux de l’accident pour mener lui-même les recherches. Avec le feu, la tache est difficile voire impossible aussi la seule solution serait de survoler la zone accidentée et pour cela il aura besoin de l’autre, un sale type nommé Pierre (Thierry Neuvic).

    01.jpg
    Dans la foulée du succès du premier épisode, la suite s'est vite imposée et on retrouve tous nos héros accueillant un Thierry Neuvic dont le personnage aura une certaine importance. Notons aussi que Nicolas Vanier a laissé son siège de réalisateur à Christian Duguay sans que cela ne chamboule réellement les choses. Retrouvailles avec des héros populaires et / ou moment d’émotion pour les plus nostalgiques, petite parenthèse dans un magnifique environnement naturel ; il y a de nombreuses raisons à se réunir en famille pour aller découvrir Belle et Sébastien : L’aventure continue. Cela ne fait pas oublier qu'on a quelque chose d'assez banal qui s'apparente à un téléfilm.


    Il faut le voir pour : Découvrir l’arrivée du chewing-gum en France !

     

    En savoir plus sur Belle et Sébastien ?

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Kill your friends

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Notre pote Steven Stelfox (Nicholas Hoult) est Directeur artistique de musique et pour réussir dans ce métier, il faut se montrer ambitieux. Chaque année, ce sont plus de 500 000 démos qui défilent et au mieux 10 contrats seront signés, autant vous dire que vous aurez certainement plus de chances à la loterie nationale. Pour Steven, la difficulté est donc de trouver la perle rare, le titre qui aura le potentiel de devenir un hit et donc d’assurer son avenir. Son objectif est de devenir Directeur artistique en chef mais d’autres collègues sont également de possibles candidats à ce poste … pour le moment !

    01.jpg
    Adaptation du roman éponyme de John Niven, Kill your friends nous donne ainsi l’opportunité d’observer les coulisses de l’industrie du disque. Si cela vous évoque directement des soirées se terminant en orgie où se mêlent sexe et drogues alors vous avez tapé dans le mille ! Le plus intéressant restant tout de même l’attitude désinvolte de Steven, anti-héros par excellence et brillamment interprété par Nicholas Hoult. Réalisation dynamique pour le premier long-métrage d'Owen Harris qui nous offre aussi quelques apartés en tête à tête avec le personnage principal ; un film assez fun parsemé de quelques scènes assez violentes.

     


    Il faut le voir pour : Arrêter de croire le mec qui vous a dit qu’il avait aimé le 3ème morceau de votre album !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Demain

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Tout a commencé il y a 3 ans lorsque Cyril Dion est allé à la rencontre de Mélanie Laurent pour évoquer l’avenir écologique de notre monde. C’est ainsi que le projet de Demain est né ; avec l’appui d’autres personnalités du cinéma ils ont alors entrepris de tourner ce documentaire afin de nous présenter les différentes perspectives d’évolution pour l'humanité. Aujourd’hui nous sommes en effet à une date charnière, nous devons impérativement commencer à agir sérieusement si l’on souhaite léguer un monde encore viable aux futures générations. A travers les 4 coins du monde, de nombreuses initiatives sont ainsi crées pour tenter de changer les choses.

    01.jpg
    On en parle partout mais les actions tardent encore à se manifester ; l’avenir de notre planète ainsi que ses ressources naturelles sont menacés à court-terme, une réalité que certains semblent accepter avec fatalisme. Demain est donc un documentaire qui vient sonner, une énième fois, la sonnette d’alarme et surtout en nous proposant des alternatives déjà développés à travers le monde. Que ce soit les cultures urbaines de Boston, la création de ces monnaies de quartier ou encore cette éco-entreprise lilloise ce sont autant de pistes de réflexion qui méritent d'être développés. Même s'il y a quelques longueurs, ça reste très instructif mais on espère surtout que ce monde utopique puisse devenir un jour réalité !

     


    Il faut le voir pour : Regarder autrement les écrans de publicités qui traînent dans les stations de métro !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Comment c'est loin

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il y a 5 ans, nos potes Orel & Gringe (Orelsan & Gringe) se sont fait remarquer lors d’un passage sur Radio Phénix. Ces rappeurs avaient ainsi montré qu’ils avaient un sacré talent et c’est pourquoi Ablaye & Skread (Ablay & Skread) se sont proposés de devenir leurs producteurs. Le temps a passé et depuis ils n’ont pas beaucoup avancé car incapables d’enregistrer un album ou ne serait-ce qu'un morceau. Les choses ne peuvent pas continuer ainsi ; un ultimatum est lancé pour Orel & Gringe. S’ils ne parviennent pas à sortir un titre d’ici 24 heures, ils pourront faire une croix sur leurs producteurs ! Plus de temps à perdre mais le duo ne semble pas plus stressés que ça et décident d’aller d'abord faire un tour au centre commercial.

    01.jpg

    En dehors d'une petite apparition dans Les gars et le titre musical La terre est ronde, je ne suis pas très familier avec l'univers d'Orelsan. L’artiste se lance ainsi dans le cinéma avec la réalisation d'un premier film réunissant son pote d’enfance Gringe pour une comédie originale inspirée de leur album Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters. Avec ses héros atypiques et certifiés glandeurs professionnels accompagnés par un humour délicieusement absurde (magnifique le coup du thé !), Comment c'est loin est sans conteste une belle surprise. Pour un coup d'essai, c'est une réussite que vous devriez d'autant plus apprécier si la carrière du rappeur normand n'a pas de secrets pour vous !

     


    Il faut le voir pour : Aller vous acheter un sandwich triangle après la séance.

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire