Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

craig roberts

  • Kill your friends

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Notre pote Steven Stelfox (Nicholas Hoult) est Directeur artistique de musique et pour réussir dans ce métier, il faut se montrer ambitieux. Chaque année, ce sont plus de 500 000 démos qui défilent et au mieux 10 contrats seront signés, autant vous dire que vous aurez certainement plus de chances à la loterie nationale. Pour Steven, la difficulté est donc de trouver la perle rare, le titre qui aura le potentiel de devenir un hit et donc d’assurer son avenir. Son objectif est de devenir Directeur artistique en chef mais d’autres collègues sont également de possibles candidats à ce poste … pour le moment !

    01.jpg
    Adaptation du roman éponyme de John Niven, Kill your friends nous donne ainsi l’opportunité d’observer les coulisses de l’industrie du disque. Si cela vous évoque directement des soirées se terminant en orgie où se mêlent sexe et drogues alors vous avez tapé dans le mille ! Le plus intéressant restant tout de même l’attitude désinvolte de Steven, anti-héros par excellence et brillamment interprété par Nicholas Hoult. Réalisation dynamique pour le premier long-métrage d'Owen Harris qui nous offre aussi quelques apartés en tête à tête avec le personnage principal ; un film assez fun parsemé de quelques scènes assez violentes.

     


    Il faut le voir pour : Arrêter de croire le mec qui vous a dit qu’il avait aimé le 3ème morceau de votre album !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Nos pires voisins

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Un bébé et une maison, nos potes Kelly & Mac Radner (Rose Byrne & Seth Rogen) sont passés à une nouvelle étape de leurs vies. Pas question pour autant de ressembler aux autres parents qui n’ont plus de loisirs et qui ont effacé le mot "fun" de leur vocabulaire. Ils vont d’ailleurs avoir l’occasion de faire la fête et même plus qu’ils ne le souhaiteraient lorsque de nouveaux voisins s’installent. Il s’agit en fait d’une fraternité étudiante : les Delta Psi Beta présidé par Teddy Sanders (Zac Efron) et les soirées risquent donc d’être animées dans le voisinage. Le couple décide de prendre les devants en leur demandant d’y aller mollo mais pas sur que le message soit bien passé !

    01.jpg

    La guerre des voisins est déclarée ! D’un coté on a le couple Byrne / Rogen, jeunes parents mais qui veulent rester cools et de l’autre le duo Zac Efron / Dave Franco (qui ressemble de plus en plus à son grand frère James) et tous les coups sont permis surtout les plus bas ! Allergiques à l’humour potache et graveleux, Nos pires voisins risque de paraitre pour vous comme un véritable calvaire car cette comédie en est repue. Pour les autres, c’est juste un bon moment à passer devant un film sans grandes surprises et qui ne cherchera rien d’autre qu’à vous dérider un peu et peut-être de faire oublier vos soucis avec vos voisins !

     

    Il faut le voir pour : Apprendre qui a inventé le beer-pong (enfin c’est une vérité un peu arrangée).

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Submarine

    03.jpg

    Ne vous étonnez pas lorsque vous croiserez notre pote Oliver Tate (Craig Roberts) dans les couloirs du lycée s’il a l’air d’avoir la tête ailleurs. Il aime se déconnecter du monde extérieur s’imaginant par exemple mort et provoquant alors une mobilisation nationale en sa mémoire. Et puis il y a aussi Jordana (Yasmin Paige) qui occupe ses pensées, une ado spontanée dont le seul défaut serait ses plaques d’eczéma qu’elle arbore ici et là. A la maison, Oliver n’est guère plus expansif ; ses parents semblent en froid (ils n’ont pas eu de rapports depuis 7 mois, c’est scientifiquement prouvé !) et son père notamment reste prisonnier d’une profonde dépression. Les choses pourraient vite changer car le jeune homme apprend que leur nouveau voisin Graham (Paddy Considine) est une vieille connaissance puisqu’il s’agit d’un ex de sa mère !

    02.jpg

    Si l’ensemble du film avait été pareil à ce qui nous est proposé durant la première demi-heure, on aurait eu droit à une jolie surprise. Submarine nous ramène à l’âge de l’adolescence, période à la fois si agréable mais également tellement compliquée. On accompagne ainsi Oliver dans ses premiers émois amoureux mais surtout à travers la crise familiale qui se déroule sous ses yeux, une vision décalée qui donne au film un ton particulier dans la première partie. Malheureusement, cela ne dure qu’un temps et on finit par se retrouver devant quelque chose de plus conventionnel et par conséquent moins attirant. Même si on passe un bon moment, on a cette désagréable impression qu’on est passé tout près d’un grand film et ça reste plutôt frustrant !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter votre période chapeau, ça va pas le faire.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire