Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

carrie fisher

  • Star wars : Le réveil de la force

    star 03.jpg

    01.jpg

    Des cendres de l'Empire a émergé les forces du Premier ordre emmené par le Supreme leader Snoke (Andy Serkis). Pour leur faire face, une vague de résistance s'est organisée sous l'impulsion de Leia Organa (Carrie Fisher) mais le combat est difficile. Le rapport de forces pourrait changer s'ils savaient où se trouve Luke Skywalker (Mark Hamill), le dernier des chevaliers Jedi. Celui-ci a en effet mystérieusement disparu et afin de retrouver sa trace, Leia a envoyé Poe Dameron (Oscar Isaac), son meilleur pilote sur la planète Jakku où il doit récupérer une carte qui mènerait à Luke. Le Premier ordre représenté par Kylo Ren (Adam Driver) aimerait également le retrouver afin de s'assurer de l'extinction totale des Jedi.

    AFF1 (2).jpg

    Après avoir relancé la franchise Star trek, J.J. Abrams continue d'explorer l'espace en donnant une suite aux aventures de Luke, Leia et compagnie mais place surtout aux nouveaux visages avec Rey, Finn ou encore Dameron. En revanche, le méchant de service n'a pas plus de charisme qu'une quiche lorraine ce qui n'arrange pas vraiment une histoire qui respire le déjà-vu. Le réalisateur a voulu rendre hommage au travail de George Lucas et ça se ressent un peu trop (on attend un "Je suis ta mère" pour l'épisode 8) jusqu'à reprendre la trame scénaristique de l'épisode 4 ! L'attente était grande et la découverte de ce Star wars : Le réveil de la force se fait avec pas mal de déceptions. Espérons que les prochains volets montrent un peu plus de magie car là la force est encore un peu endormie !

     

    Il faut le voir pour : Ressortir votre sable laser !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Maps to the stars

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Après un séjour en Floride, notre pote Agatha (Mia Wasikowska) vient de débarquer à Hollywood et ce n’est pas vraiment pour partir à la chasse aux autographes ! Pourtant grâce à la relation qu’elle a tissée avec Carrie Fisher, la jeune femme va devenir l’assistante personnelle de l’actrice Havana Segrand (Julianne Moore). Cette dernière veut par tous les moyens décrocher un rôle important dans le prochain film Stolen waters. Il s’agit en fait d’un remake et la particularité c’est que Clarice Taggart (Sarah Gadon), la mère d’Havana tenait le premier rôle de l’œuvre originale il y a 30 ans. Ce serait un coup du destin magnifique d’autant que les relations entre cette mère et cette fille ont été pour le moins tumultueuses.

    01.jpg

    Hollywood ce n’est pas que le strass et les paillettes, non ici c’est plutôt cures de désintoxications associées à des relations familiales plus qu’ambigües avec une bonne dose de cynisme. Si Juliane Moore se montre savoureuse en actrice névrosée et sans scrupules, on est aussi séduit par le jeune Evan Bird qui fait preuve d’une maturité étonnante. Malheureusement, au-delà de ces performances Maps to the stars n’a rien de très attractif puisqu’on tombe rapidement dans une espèce de léthargie dont on ne sortira jamais. Une fois encore David Cronenberg nous déstabilise mais dans le cas présent ce n’est pas vraiment de manière positive.

     

    Il faut le voir pour : Créer un compte Twitter si vous voulez devenir pote d’enfance avec des stars.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Cougar Club

    star 0.5.jpg

    aff.jpg

    Fraichement diplômés de leur école de commerce, nos potes Spencer & Hogan (Jason Jurman & Warren Kole) n’ont pas le temps de souffler. S’ils fêtent dignement l’évènement, ils vont vite se remettre à travailler enfin cela était vrai jusqu’à ce qu’Hogan se mettre à coucher avec la femme de leur ex-futur nouveau patron. Finalement, ils parviennent à se faire embaucher chez Stack, Conrad & Archibald et Spencer compte sur cette expérience pour se faire recommander son entrée à Yale. Comme à son habitude, Hogan lui préfère penser aux femmes mais uniquement aux femmes expérimentées et il se voit offrir une opportunité en or. La loi de l’offre et de la demande va lui permettre de créer le Cougar Club où les membres devront payer des cougars prêtes à chasser le gibier.

    01.jpg

    Avec un scénario pareil, on s’attend évidemment à une petite resucée de ces teen-movies à la American Pie. Subtile nuance de ce film, il s’intéresse au phénomène des cougars, ces femmes d’un certain âge qui n’ont plus la moindre appréhension à s’amuser avec les jeunes (Demi, si tu me lis salut !). A part ce détail, on retrouve tout ce qui fait le succès du genre à savoir quelques femmes topless avec ou sans raisons (un soi-disant pari perdu par exemple), une fiesta avec une piscine et quelques vannes salaces. En fait la seule chose qui m’aura fait sourire c’est ce running-gag avec le jardinier mexicain en arrière-plan soit tout au plus 1 minute d’intéressante sur l’ensemble de Cougar Club. On se demande quand même comment Faye Dunaway & Carrie Fischer ont pu atterrir ici !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • The Women

    aff.jpg

    Qui aurait pu croire qu’une simple séance de manucure pouvait à ce point bouleverser votre vie. En effet, c’est en voulant prendre soin de ses ongles que Mary Haines (Meg Ryan) découvre de manière inopinée la liaison de son mari Stephen (????) avec Crystal Allen (Eva Mendes), une vendeuse de parfum. Sur les conseils de sa mère, Mary ne dévoile rien à ce sujet et surtout pas à ses potes d’enfance Edie, Sylvie & Alex (Debra Messing, Annette Benning & Jada Pinkett Smith) mais elle ignore à ce moment celles-ci sont déjà au courant. Quelques jours plus tôt, Sylvie était venue voir cette même manucure et apprenait la terrible nouvelle sans jamais oser l’avouer à son amie.

    01.jpg

    Voilà un film qui va faire plaisir à celles qui ne supportent pas même la vision d’un homme car le seul qui apparaitra le fera de manière symbolique durant la conclusion. Les hommes sont infidèles, incapables d’accepter la réussite professionnelle des dames ou tout simplement des personnes sans intérêt ; voici ce qu’il ressort de The Women, remake du film Femmes sorti dans les années 1930. A l’époque ce type de message pouvait peut-être paraitre un brin provocateur et aider à l’émancipation des femmes mais ça n’a plus aucun intérêt aujourd’hui. Le film ressemble à une conversation de femmes, c’est long et il n’y a rien d’intéressant !

     

    Il faut le voir pour : Prendre rendez-vous chez votre manucure pour être au courant des derniers ragots.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire