Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

virginie efira

  • Et ta sœur

    cinéma,film,comédie,et ta soeur,marion vernoux,grégoire ludig,virginie efira,géraldine nakache,mélanie malhère,vincent furic,alexandra sallé

    AFF1 (2).jpg

    Depuis la mort de son frère, Pierrick (Grégoire Ludig) est à la dérive. Après avoir dilapidé en 6 mois l'argent qui lui avait été légué, il vient de gâcher une soirée en hommage à son frère ce qui inquiète au plus haut point sa pote Tessa (Géraldine Nakache). Celle-ci va alors le convaincre de faire un break dans une maison située sur une île. Pierrick pourra profiter du calme afin de réviser en vue de son concours de bibliothécaire mais il n'avait pas prévu d'avoir de la compagnie. Dans la maison se trouve en effet Marie (Virginie Efira) qui n'est autre que la demi-sœur de Tessa. La jeune femme se remet de la fin d'une longue relation et lorsque la soirée est arrosée avec une bouteille de Vodka, ça peut créer des surprises !

    01.jpg

    En 2013 sortait Ma meilleure amie, sa sœur et moi de Lynne Shelton dont Et ta sœur est l'adaptation autrement dit c'est un remake. L'histoire est, dans ses grandes lignes, identique à savoir qu'un huis-clos se dessine en compagnie de nos 3 personnages formant un faux triangle amoureux. Ce qu'on regrettera c'est que la réalisatrice française Marion Vernoux n'ait pas apporté une plus-value sur sa version. On a un casting plutôt sympathique et qui fonctionne bien avec la réunion de Géraldine Nakache / Virginie Efira / Grégoire Ludig. Si vous faites partie des spectateurs n'ayant pas eu l'occasion de découvrir l'original, vous pouvez vous laisser tenter avec cette comédie légère mais divertissante.

     


    Il faut le voir pour : Vérifier vos capotes avant de les utiliser !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Le goût des Merveilles

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    A la disparition de son mari, notre pote Louise (Viriginie Efira) a repris ses activités dans l'agriculture mais elle rencontre de nombreuses difficultés financières. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de ses enfants Emma & Felix (Lucie Fagedet & Léo Lorléac'h) mais la vie de cette famille va être bouleversée avec l'arrivée de Pierre (Benjamin Lavernhe). Tout a commencé lorsque Louise l'a percuté avec sa voiture et l'a invité à la maison pour le soigner mais il s'avère que cet homme est différent. Il va ainsi passer la nuit chez Louise où il se sent particulièrement bien ce qui est plutôt curieux lui qui n'est d'ordinaire pas l'aise avec les inconnus.

    01.jpg

    L'air pur de la campagne et un brin de romance ; voilà ce qui vous attend avec Le goût des Merveilles. Inutile de s'interroger très longtemps sur l'issue de la comédie d'Eric Besnard mais elle a tout de même la spécificité de nous présenter un personnage atypique et c'est pour nous l'occasion de découvrir un peu plus Benjamin Lavernhe, pensionnaire de la Comédie française. Pierre c'est un peu le mélange de Rain man et Forrest Gump ce qui le rend évidemment attachant mais le jeu de l'acteur peut aussi par moments agacer. Un film qui offre un petit moment d'évasion malgré des personnages beaucoup trop lisses.

     

    Il faut le voir pour : Pincer les gens quand vous les aimez !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Hôtel Transylvanie 2

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Entre nos potes Mavis & John, tout va pour le mieux ! Après un magnifique mariage, ils ont donné naissance un an plus tard à un petit garçon nommé Dennis. Drac est désormais grand-père et il est aux anges, il n'a qu'une hâte que les canines de son petit-fils apparaissent mais celles-ci tardent à se montrer. Et si le petit Dennis n'était qu'un simple humain ? C'est une chose que Drac ne peut pas imaginer et il fait tout son possible pour lui apprendre à se transformer en chauve-souris mais en vain. De son coté, Mavis s'interroge sur l'avenir de sa famille puisqu'elle envisage sérieusement de quitter la Transylvalnie pour s'installer en Californie.

    01.jpg

    Ils sont de retour et si cela peut en laisser certains indifférents, les enfants devraient eux se réjouir de revoir Drac et tous ses monstrueux potes d'enfance. La bande accueille pour l'occasion un tout nouveau venu dans la famille avec l'arrivée du tout mignon Dennis et sa touffe de cheveux roux. Malheureusement, Hôtel Transylvanie 2 ne se montre pas plus enthousiasmant que son prédécesseur et ce dès les premières minutes durant lesquelles on assiste à un mariage mené avec l'énergie d'un zombie. Un film d'animation qui n'a vraiment rien d'exceptionnel mais qui n'oublie pas l'essentiel à savoir amuser les jeunes spectateurs !

     

    Il faut le voir pour : Vérifier si les canines de vos enfants ont poussé.

     

    En savoir plus sur Hôtel Transylvanie ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Une famille à louer

    star 01.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    C’est en créant des logiciels que notre pote Paul-André (Benoit Poelvoorde) a fait fortune ce qui ne l’a pas rendu plus heureux pour autant. Bien au contraire, c’est un homme seul et déprimé jusqu’au jour où il aperçoit à la télé Violette (Virginie Efira), une mère de famille qui lui redonne du baume au cœur. Empêtrée dans les problèmes, elle va être contactée par Paul-André qui souhaiterait l’engager dans le cadre d’une drôle d’expérience. Intéressé par le concept de famille, il aimerait bien effectuer un test avant de s’engager officiellement ; voilà comment il se retrouve du jour au lendemain avec une femme et deux enfants mais pourra-t-il supporter longtemps cette situation ?

    01.jpg

    Après Les émotifs anonymes, Benoit Poelvoorde et le réalisateur Jean-Pierre Améris se retrouvent pour une nouvelle comédie. Il est important de le préciser parce qu’on se met à douter devant le film et on se demande même où cet humour a bien pu se planquer, peut-être dans le frigo ? Le seul élément un tant soit peu intéressant qu’on peut trouver à Une famille à louer c’est cette relation amour / haine qu’entretiennent les personnages de Paul-André et sa mère. Pour le reste, ce n'est pas fameux et on déplorera aussi qu'entre l’acteur belge et Virginie Efira, on ne décèle aucune alchimie plombant un peu plus ce film où tout sonne faux.

     

    Il faut le voir pour : Organiser plus souvent des pique-niques avec votre famille !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Caprice

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Jusqu’à présent il l’admirait à l’écran ou sur les planches de théâtre mais aujourd’hui, Alice (Virginie Efira) se tient juste devant lui ! Notre pote Clément (Emmanuel Mouret) croit rêver et ce n’est pas fini puisqu’après l'avoir côtoyé un certain temps ; ils vont même sortir ensemble. Cette belle romance serait parfaite si entre ce nouveau couple ne s’était pas immiscée une certaine Caprice (Anaïs Demoustier). Jeune comédienne, elle a eu l’occasion de croiser à plusieurs reprises Clément ce qui lui fait croire que c’est la destinée qui les a réunit et qu’ils sont fait pour être ensemble. Evidemment, pour le moment Alice n'est pas au courant de cette histoire mais cela ne saurait tarder.

    01.jpg

    Après Une autre vie qu'on peut considérer comme un faux pas, notre pote Emmanuel Mouret revient à ses premiers amours avec cette douce comédie sentimentale. Il se met de nouveau en scène dans ce film avec un personnage qui nous est familier (du moins si vous connaissez sa filmographie) à savoir quelqu'un qui se rend attachant par sa maladresse. Pour l’accompagner, il peut compter sur les présences pleines de charme de Virginie Efira & Anaïs Demoustier afin de nous livrer sa version du triangle amoureux. On retrouve le cinéma qui caractérise ce réalisateur ; avec Caprice on sait d'avance à quoi s'attendre mais le charme opère toujours et on passe donc un bon moment.

     

    Il faut le voir pour : Convaincre vos enfants de faire autre chose que lire des livres !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • En solitaire

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    On peut dire que notre pote Yann Kermadec (François Cluzet) a le vent en poupe puisqu’après un accident, il a remplacé au pied levé son beau-frère Franck Drevil (Guillaume Canet) dans la prestigieuse course du Vendée Globe. C’est un rêve qui se réalise pour lui et il est en passe de réaliser un exploit en laissant ses rivaux derrière lui. La chance va finir par l’abandonner puisque son voilier percute quelque chose et il est obligé de s’arrêter pour effectuer des réparations. Déterminé à refaire son retard, il se lancer à la poursuite des autres concurrents mais va avoir la désagréable surprise de constater que quelqu’un est monté à bord de son bateau. Il s’appelle Mano Ixa (Samir Seghir) et veut rejoindre la France pour se faire soigner.

    01.jpg

    Si vous êtes du genre à avoir le mal de mer même au cinéma, mieux vaut ne pas tenter le diable ! On embarque en effet en compagnie de François Cluzet pour cette incroyable compétition du Vendée Globe avec de somptueuses images. Même si on n’est pas forcément attiré par cet univers maritime, il y a quelque chose de fascinant voire de relaxant à voir ces bateaux filer au gré du vent. S’il n’y a rien à redire sur la prestation de Cluzet, c’est au niveau du scénario qu’En solitaire prend un peu l’eau. Il ne se passe rien de très passionnant durant cette course et même la relation entre Yann & Mano nous laisse sur faim. Sans compter que les quelques scènes qui nous ramènent sur la terre ferme sont tout simplement inutiles.

     

    Il faut le voir pour : Croiser les doigts pour avoir un cadeau de Noël aussi séduisant !

    Lien permanent 0 commentaire
  • En solitaire

    Participer au Vendée Globe, tel est le rêve que notre pote François Cluzet vient de réaliser en remplaçant au pied levé Guillaume Canet. Le voilà donc En solitaire et en pleine mer, une course pour laquelle il est plutôt bien placé jusqu'à ce qu'il s'aperçoive qu'il a quelqu'un d'autre sur le bateau : Samy Seghir !

    Date de sortie : 06 Novembre 2013.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Les invincibles

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Momo, Jacky & Zézé (Atmen Kélif, Gérard Depardieu & Bruno Lochet) ont monté une belle combine pour gagner un peu d’argent grâce à la pétanque. Si cela leur permet d’arrondir leurs fins de mois ça reste quand même une solution provisoire et ils ont besoin d’un gros coup et celui-ci pourrait bien être le World petank tour. Stéphane Darcy (Edouard Baer) a en effet décidé de lancer un tournoi mondial avec une récompense de 500 000€ pour l’équipe gagnante. Il a en outre chargé René Martinez (Daniel Prévost) de constituer l’équipe de France et c’est là que Momo entre en jeu. A lui de montrer toute l’étendue de son talent de bouliste et intégrer ainsi la sélection française ce qui résoudrait pas mal de problèmes.

    01.jpg

    Déjà, ne comptez pas sur moi pour faire cette blague pourrie du film de boules, je suis vraiment au-dessus de tout ça ! Comédie populaire à la manière d’une réalisation de Fabien Onteniente, Les invincibles s’intéresse donc à l’univers de notre sport national à savoir la Pétanque avec en fond un joli message d’intégration. Si le casting est plutôt réussi en particulier avec l’irrésistible Daniel Prévost, ce beau monde n’arrive pas à nous emballer à travers un scénario beaucoup trop plat. On ne peut pas dire non plus qu’assister à des parties de pétanque nous conduise jusqu’aux portes de l’excitation. Alors la question finale c’est on tire ou on pointe ? En tout cas, j’en connais qui ne se priveront pas pour se tirer.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir que Depardieu a aussi la nationalité Algérienne !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les invincibles

    Un film de boules ça vous tente ? Allons, je parle de pétanque bien sur ! Avec Les invincibles on va pouvoir suivre le parcours d'Atmen Kélif, un futur grand champion de pétanque coaché par rien moins que Gérard Depardieu. Alors on tire ou on pointe ?

    Date de sortie : 18 Septembre 2013


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Dead man talking

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Il est 20H et notre pote William (Patrick Ridremont) vit ses derniers instants. Reconnu coupable d’homicide, sa sentence est la mort ; on s’apprête ainsi à procéder à une injection létale cependant ce programme va être perturbé par un évènement inattendu. Comme tout condamné, William a droit à ses dernières paroles et il se trouve qu’il a pas mal de choses à raconter ce qui a tendance à énerver Karl Raven (François Berléand), le nouveau directeur de la prison. Selon la loi, il ne peut être exécuté tant qu’il a quelque chose à dire et passé minuit, l’exécution devra être reportée au lendemain. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, le condamné va ainsi devenir la vedette d’un show télévisé qui va tenir en haleine des milliers de spectateurs.

    01.jpg

    Pour son premier film comme réalisateur, notre pote Patrick Ridremont n’a pas ménagé ses efforts puisqu’outre le fait d’écrire le scénario, il incarne aussi l’un des rôles principaux. Il y a une excellente idée de départ avec Dead man talking, un thriller sombre éclairé de temps à autres par un humour belge de bon aloi. Assez prenant dans sa première partie, le film a beaucoup plus de mal à convaincre par la suite la faute principalement à un personnage qui ne provoque pas la moindre empathie. Difficile par conséquent de s’intéresser à son parcours jusqu’au couloir de la mort si bien que ce qui nourrit le film devient aussi ennuyeux qu’interminable.

     

    Il faut le voir pour : Préparer correctement vos dernières paroles.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire