Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

thierry neuvic

  • Belle et Sébastien : L’aventure continue

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    1945 au village de Saint-Martin. Sébastien & César (Félix Bossuet & Tcheky Karyo) piaffent d’impatience de revoir enfin la douce Angelina (Margaux Châtelier) partie depuis maintenant 2 ans. Malheureusement, ils vont apprendre une terrible nouvelle ; l'avion militaire qui la transportait s’est écrasé provoquant par la même occasion un gigantesque incendie de foret. César refuse de croire que sa nièce est morte et va se rendre sur les lieux de l’accident pour mener lui-même les recherches. Avec le feu, la tache est difficile voire impossible aussi la seule solution serait de survoler la zone accidentée et pour cela il aura besoin de l’autre, un sale type nommé Pierre (Thierry Neuvic).

    01.jpg
    Dans la foulée du succès du premier épisode, la suite s'est vite imposée et on retrouve tous nos héros accueillant un Thierry Neuvic dont le personnage aura une certaine importance. Notons aussi que Nicolas Vanier a laissé son siège de réalisateur à Christian Duguay sans que cela ne chamboule réellement les choses. Retrouvailles avec des héros populaires et / ou moment d’émotion pour les plus nostalgiques, petite parenthèse dans un magnifique environnement naturel ; il y a de nombreuses raisons à se réunir en famille pour aller découvrir Belle et Sébastien : L’aventure continue. Cela ne fait pas oublier qu'on a quelque chose d'assez banal qui s'apparente à un téléfilm.


    Il faut le voir pour : Découvrir l’arrivée du chewing-gum en France !

     

    En savoir plus sur Belle et Sébastien ?

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Antigang

     

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

     

    Notre pote Serge Buren (Jean Reno) est à la tête d'une équipe de la BRI assez particulière puisqu'elle n’hésite pas à employer des méthodes peu orthodoxes. Si les résultats sont au rendez-vous, ce n'est pas au goût de tout le monde et notamment de Becker (Thierry Neuvic). Pour ne rien arranger, ce dernier vient d’être nommé au poste de Commissaire devenant ainsi son supérieur hiérarchique avec comme but avoué de dissoudre l'unité de Serge. Entre les deux hommes, les relations sont donc plus que tendues mais ils vont devoir faire abstraction de tout ça pour le moment car un braquage sanglant vient d'avoir lieu dans une bijouterie.

    01.jpg

    Autant vous l'annoncer tout de suite, Antigang est un film bien bourrin mais clairement efficace pour le spectateur qui cherche à reposer son cerveau. De la baston à coups de battes de base-ball, des gunfights, des poursuites à 100 à l'heure ; la réalisation de Benjamin Rocher propose des scènes d'action qui ne manquent pas de punch. Néanmoins, la contrepartie de tout ça c'est que le scénario est basique et les personnages bien trop stéréotypés. Outre le face à face aux effluves de testostérone opposant Jean Reno à Thierry Neuvic, on est ravi de voir la présence au casting d'Alban Lenoir qui semble bien s'éclater. A voir sans prise de tête avec son petit paquet de pop-corn.

     

    Il faut le voir pour : Vous tenir loin des policiers armés de battes de base-ball !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Seb - Les Francis

    Salut !

     

    2167860595.151.jpg

    01.jpgMoi c’est Seb (Thomas VDB). Je suis DJ, en fait mon de scène c’est DJ Alpha ça te dit rien ? Non, bon … Je viens d’arriver en Corse. En fait avec mes potes Medi & Willy (Medi Sadoun & Cyril Gueï) on a décidé d’accompagner Jeff (Lannick Gautry).

     

    Son grand-père vient de mourir et il lui a confié qu’un secret de famille l’attendait dans le village de Fozzano et c’est pour ça qu’on est là. En fait on s’est arrêté dans une boite de nuit et c’est là que nos problèmes ont commencé et c’est un peu de ma faute.

     

    02.jpgEn fait j’avais repéré la belle Vanina (Alice David) et il semblerait que j’ai un peu énervé son frère Dumé (Thierry Neuvic) qui cherche maintenant à nous faire la peau.  Bref c’est la galère pour nous. Tiens au fait, t’as pas un peu de weed à fumer ? Après la trifouille des flics, j’ai plus rien !

     

     

     

    En savoir plus sur Les Francis ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • L’affaire SK1

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Octobre 1991. C’est un rêve d’enfant qui devient réalité pour notre pote Franck Magne (Raphaël Personnaz) qui intègre le prestigieux 36, quai des orfèvres. Ses talents d’enquêteur vont immédiatement être mis à contribution avec l’affaire Pascale Escarfail, une jeune femme retrouvée égorgée, violée et torturée. Si Franck surnommé désormais Charlie parvient à identifier des pistes intéressantes, aucune d’entre elles ne s’avèrent réellement concluantes et ce dossier va le tourmenter pendant des années. La liste des victimes s’allonge et malgré les efforts de la police, aucune piste ne leur permet de mettre la main sur le coupable. Il faudra attendre les progrès en matière de génétique pour qu’on identifie l’ADN d’un certain Guy Georges (Adama Niane) !

    01.jpg

    Le tueur Guy Georges avait plongé la France et notamment la ville de Paris dans une véritable psychose. L’affaire SK1 revient ainsi sur ce fait-divers hors-norme d’abord par l’horreur des crimes perpétrés mais aussi parce qu’il marque une évolution pour la police avec la mise en place du fichier national des empreintes ADN sur notre territoire. Le réalisateur Frédéric Tellier a fait le choix de s’intéresser non seulement à la traque du tueur mais aussi à son procès en 2001 alternant ainsi les 2 récits menés par Raphaël Personnaz et Nathalie Baye. A leurs cotés, on appréciera également les présences de Michel Vuillermoz, Olivier Gourmet, Thierry Neuvic ou encore la méconnue Chloé Stefani. Excellent film haletant de bout en bout.

     

    Il faut le voir pour : Vérifier que votre mec n’a pas le pied égyptien !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Les Francis

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Son grand-père l’a élevé et c’est pourquoi à sa mort, Jeff (Lannick Gautry) fut particulièrement touché mais il peut compter sur le soutien de ses potes d’enfance Medi, Seb & Willy (Medi Sadoun, Thomas VDB & Cyril Gueï). Avant de mourir, son grand-père lui a confié une photo en lui demandant de se rendre en Corse, dans le village de Fozzano où un secret familial lui sera alors révélé. C’est ainsi que cette bande de 4 potes prennent la direction de l’ile de beauté mais leur séjour ne va pas se passer comme ils l’avaient espéré. La faute à Seb qui accumule les gaffes et qui va finir par provoquer l’ire d’un certain Dumé (Thierry Neuvic) convaincu que ces Francis a fait du mal à sa sœur Vanina (Alice David).

    01.jpg

    Au premier abord, c’est un nouveau film de potes d’enfance donc une comédie destinée à nous changer un peu les idées. Seulement pour sa première réalisation Fabrice Begotti patine sacrément car Les Francis ne dispose d’aucuns atouts pour nous faire rire. Le cause principale à tout ça, c’est d’abord le quatuor formé par Lannick Gautry, Medi Sadoun, Thomas VDB & Cyril Gueï avec lequel on ne ressent aucune osmose et sans cela, ça part sur de mauvais rails. De plus, il faudra faire abstraction des gros clichés sur nos amis corses (une pensée évidemment au personnage de Dumé) pour supporter une comédie qui n’aura comme seul mérite de nous faire découvrir un peu les jolis paysages de l’ile.

     

    Il faut le voir pour : Vous méfier de la trifouille la prochaine fois que vous irez en Corse !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Au bonheur des ogres

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Officiellement, notre pote Benjamin Malaussène (Raphaël Personnaz) est contrôleur technique dans le grand magasin Au bonheur parisien mais en fait, il sert surtout de bouc-émissaire. Quand quelqu’un est mécontent, c’est à lui qu’on fait appel afin de tout lui mettre sur le dos avec véhémence de sorte à apitoyer les clients qui renoncent alors à porter plainte. Un travail peu gratifiant que mais indispensable pour Benjamin qui doit prendre soin de ses 4 frères et sœurs que lui a confié sa mère partie en voyage. Le magasin fait parler de lui aux actualités car une explosion a eu lieu provoquant la mort d’un employé mais ce qui semblait n’être qu’un simple accident est en fait le début d’un plan longuement préparé.

    01.jpg

    Publié en 1985, le roman de Daniel Pennac prend vie avec les caméras de Nicolas Bary qui nous avait bien surpris en 2007 avec Les enfants de Timpelbach. Cette fois on sera moins enthousiasme car si on retrouve des personnages hauts en couleur et un univers assez loufoque ; on a beaucoup plus de mal à accrocher à la réalisation chaotique. On a donc beaucoup de mal à prendre du plaisir dans ce capharnaüm malgré le fait qu’on s’attache à la famille Malaussène et plus particulièrement au personnage de Benjamin. Au bonheur des ogres est donc une comédie assez amusante sur la durée mais qui risque vous faire perdre pied bien avant le dénouement.

     

    Il faut le voir pour : Changer votre pyjama si vous avez le même que celui de Benjamin !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les papas du dimanche

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    C’est un Antoine (Thierry Neuvic) furieux que nos potes Léa & Léo (Marilyne Canto & Olivier Baroux) ont vu débarquer chez eux et il y a de quoi ! Il vient en effet de quitter sa maison après avoir découvert que sa femme avait une liaison avec son associé. Le plus douloureux restant tout de même de se séparer de ses 3 enfants Alice, Vincent & Nine (Nina Rodriguez, Nicolas Rompteaux & Arauna Bernheim-Dennery) en attendant qu’il puisse reconstruire sa vie. Cet architecte naval va donc devoir dans un premier temps trouver un nouveau travail et rénover la maison de ses parents mais c’est une situation que les enfants ont du mal à comprendre. A coté de ça, Antoine peine à tourner la page et même lorsqu’il fait la rencontre de Jeanne (Hélène Fillières).

    01.jpg

    Le divorce des parents est et restera une épreuve difficile tant pour les intéressés mais surtout pour des enfants qui perdent soudainement leurs repères. Les papas du dimanche s’intéresse lui plus particulièrement sur le sort des hommes qui souffrent eux aussi de la séparation avec leurs enfants. Le sujet n’a pas été choisi totalement par hasard par le réalisateur Louis Becker qui a fait justement cette amère expérience et nous retranscrit son ressenti avec beaucoup de pudeur. Beaucoup de simplicité dans ce film constituant pour les uns un atout tandis que les autres y verront plutôt son point faible. Il n’y a pas vraiment d’histoire à proprement parler juste une chronique familiale à laquelle tout le monde ne sera pas sensible.

     

    Il faut le voir pour : Trouver une bonne idée pour avoir l’aide de vos enfants afin de refaire la peinture de la maison.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Derrière les murs

    aff.jpg

    Son arrivée n’est pas passée inaperçu dans ce village d’Auvergne ; Suzanne (Laetitia Casta) est une romancière parisienne qui a décidé de quitter la ville pour se ressourcer. Dans la maison qu’elle occupe, elle va découvrir une sorte de grotte dans sa cave qui était dissimulée derrière un mur de briques. C’est dans cette pièce qu’elle va installer son bureau pour écrire son prochain roman mais la jeune femme est hantée par un douloureux souvenir ; celui de sa fille disparue. Est-ce pour combler ce manque qu’elle s’est spontanément proposer des cours particuliers à une jeune fille de la région ? Toujours est-il que lorsque celle-ci disparait soudainement, tous les regards se portent immédiatement sur Suzanne.

    1273829916_Prison-Break-1600x1200-Wallpaper.jpg

    Bon déjà, une précision qui a son importance ; le film est sorti en version 3D dont vous pouvez largement vous en dispenser car dormir avec les lunettes sur le nez n’est pas très pratique. Oui, vous l’aurez deviné, Derrière les murs a toutes les chances de vous assoupir car il ne s’y passe strictement rien à part quelques apparitions de jeunes en robe et une invasion de rats, bouh qu’est ce que ça fout les jetons ! La prestation de Casta est dans l’ensemble anodine ce qui ne sert pas l’intérêt général de ce film. Ce n’est pas avec ce genre de productions qu’on sera tenté de franchir le mur, surtout au prix actuel du billet de cinéma.

     

    Il faut le voir pour : Penser à aller acheter un piège à rats !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Au-delà

    aff.jpg

    Ils s’appellent Marie, George & Marcus (Cécile de France, Matt Damon & George / Frankie McLaren) et ont tous trois vécu une expérience avec la mort. Alors qu’elle était en vacances en Thaïlande, Marie fut victime du terrible Tsunami qui ravagea l’Asie à la fin de l’année 2004. Miraculeusement, elle a survécu à ce drame mais cela a laissé des traces dans son quotidien. George lui a un don particulier ; celui de communiquer avec les disparus par simple contact des mains. Il avait fait de ce don son métier puis a tout abandonné du jour au lendemain pour mener une vie normale. Enfin, Marcus a eu le malheur de voir mourir son frère jumeau, un deuil qu’il n’arrive pas à accepter.

    01.jpg

    Incontestablement, Clint Eastwood a gagné ses lettres de noblesse en tant que réalisateur et chacun de ses films sera désormais attendu de pied ferme par tous les amateurs de cinéma. Hélas, notre patience n’est pas vraiment récompensée ! S’il y a bien une chose à ne pas manquer dans Au-delà, c’est bien la séquence d’ouverture qui nous replonge dans le drame du Tsunami de 2004 après ça c’est le néant. Le reste du film se contente de brosser le portrait de 3 personnages qui vont évidemment finir par se rencontrer. Le hic c’est qu’on a un peu de mal à voir l’intérêt du personnage de Marie, il aurait été plus intéressant de creuser la personnalité du jeune Marcus et de ses rapports avec George. Franchement décevant.

     

    Il faut le voir pour : Prendre des cours de cuisine … surtout si vous êtes célibataire !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire