Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

benjamin lavernhe

  • Le goût des Merveilles

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    A la disparition de son mari, notre pote Louise (Viriginie Efira) a repris ses activités dans l'agriculture mais elle rencontre de nombreuses difficultés financières. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de ses enfants Emma & Felix (Lucie Fagedet & Léo Lorléac'h) mais la vie de cette famille va être bouleversée avec l'arrivée de Pierre (Benjamin Lavernhe). Tout a commencé lorsque Louise l'a percuté avec sa voiture et l'a invité à la maison pour le soigner mais il s'avère que cet homme est différent. Il va ainsi passer la nuit chez Louise où il se sent particulièrement bien ce qui est plutôt curieux lui qui n'est d'ordinaire pas l'aise avec les inconnus.

    01.jpg

    L'air pur de la campagne et un brin de romance ; voilà ce qui vous attend avec Le goût des Merveilles. Inutile de s'interroger très longtemps sur l'issue de la comédie d'Eric Besnard mais elle a tout de même la spécificité de nous présenter un personnage atypique et c'est pour nous l'occasion de découvrir un peu plus Benjamin Lavernhe, pensionnaire de la Comédie française. Pierre c'est un peu le mélange de Rain man et Forrest Gump ce qui le rend évidemment attachant mais le jeu de l'acteur peut aussi par moments agacer. Un film qui offre un petit moment d'évasion malgré des personnages beaucoup trop lisses.

     

    Il faut le voir pour : Pincer les gens quand vous les aimez !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Radiostars

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Ben (Douglas Attal) est de retour de New-York où il était parti pour tenter sa chance en tant que comique mais les choses ne se sont pas très bien passées. A peine de retour en France, Sabrina (Ana Girardot) son ex-petite-amie le pistonne pour qu’il vienne travailler chez Blast FM et plus précisément dans l’émission du morning qui cartonne actuellement : le Breakfast. Il découvre ainsi ses nouveaux collègues, une joyeuse bande de drilles qui oublient parfois leur conscience professionnelle. Quand leur patron apprend que le dernier sondage place la radio en seconde position, le couperet tombe ; pas de vacances pour l’équipe et ils vont devoir partir en tournée pour booster les audiences sinon l’émission sera tout simplement supprimé.

    01.jpg

    C’est une belle équipe qu’a constitué là notre pote Romain Lévy et inutile de vous dire que cela constitue l’essence même de ce Radiostars. Ça ne se prend (presque) jamais au sérieux, ça n’arrête pas de se balancer des vannes et du coup cette bonne ambiance se ressent aussi bien dans les salles obscures. On pardonnera facilement certains personnages très caricaturaux comme Léonard de Vitry, Smiters ou Jérémie d’autant que pour ces derniers cela permet de faire fonctionner un superbe running-gag avec Daniel(le ?). A cela on peut aussi reprocher un manque de profondeur, on pensait tenir quelque chose avec l’excellent Pascal Demolon et puis ça s’envole aussitôt. Une comédie qu’on regarde avec l’esprit léger, le choix idéal pour qui veut se détendre sans se prendre la tête et prendre un vrai plaisir.

     

    Il faut le voir pour : Toujours avoir le dernier mot !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire