Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nicholas hoult

  • Kill your friends

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Notre pote Steven Stelfox (Nicholas Hoult) est Directeur artistique de musique et pour réussir dans ce métier, il faut se montrer ambitieux. Chaque année, ce sont plus de 500 000 démos qui défilent et au mieux 10 contrats seront signés, autant vous dire que vous aurez certainement plus de chances à la loterie nationale. Pour Steven, la difficulté est donc de trouver la perle rare, le titre qui aura le potentiel de devenir un hit et donc d’assurer son avenir. Son objectif est de devenir Directeur artistique en chef mais d’autres collègues sont également de possibles candidats à ce poste … pour le moment !

    01.jpg
    Adaptation du roman éponyme de John Niven, Kill your friends nous donne ainsi l’opportunité d’observer les coulisses de l’industrie du disque. Si cela vous évoque directement des soirées se terminant en orgie où se mêlent sexe et drogues alors vous avez tapé dans le mille ! Le plus intéressant restant tout de même l’attitude désinvolte de Steven, anti-héros par excellence et brillamment interprété par Nicholas Hoult. Réalisation dynamique pour le premier long-métrage d'Owen Harris qui nous offre aussi quelques apartés en tête à tête avec le personnage principal ; un film assez fun parsemé de quelques scènes assez violentes.

     


    Il faut le voir pour : Arrêter de croire le mec qui vous a dit qu’il avait aimé le 3ème morceau de votre album !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Dark Places

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    C’était il y a 30 ans, en 1985 dans une ferme du Kansas que la vie de notre pote Libby Day (Sterling Jerins / Charlize Theron) a basculé. Sa mère et ses deux sœurs ont été tuées et le plus horrible est que le coupable n’est autre que son propre frère Ben (Tye Sheridan / Corey Stoll). Ce dernier a ainsi été condamné à la prison depuis ce crime tandis que Libby s’efforce de continuer à vivre grâce aux dons qu’elle a reçus mais aujourd’hui ce pactole a fondu comme neige au soleil. Elle en est réduite à accepter une invitation rémunérée au Kill Club réunissant des amateurs de fait-divers et ceux-ci sont convaincus de l’innocence de Ben dans cette affaire.

    01.jpg

    C’est notre pote Gilles Paquet-Brenner qui a hérité de ce projet avec l’adaptation du roman écrit par Gillian Flynn, auteure du génial Gone Girl. Dark Places revient sur un événement dramatique qui aura décimé une famille à travers l’enquête menée par la seule rescapée. C’est donc un ballet entre présent et images du passé qui vient à la fois nous présenter les différents protagonistes - donc les éventuels suspects - et alimenter le suspense. Un casting efficace couplé à une intrigue qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement final grâce à quelques révélations ; pas de doute ce thriller tient largement ses promesses.

     

    Il faut le voir pour : Essayer de garder de bons rapports avec vos frères et sœurs !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Jack le chasseur de géants

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Son oncle lui avait demandé d’aller vendre un cheval et c’est ainsi que notre pote Jack (Nicholas Hoult) s’est retrouvé dans les ruelles du village. C’est là qu’il rencontre un drôle de moine qui lui subtilise son canasson et lui donne en échange un sac contenant … des haricots. Evidemment, en rentrant à la maison, Jack se faire sévèrement sermonner mais il est sur le point de vivre une formidable aventure. En effet, il égare un des haricots qui, au contact de l’eau, va faire pousser une plante géante s’élevant dans le ciel et qui va devenir une passerelle. Lorsqu’il était enfant, il a entendu de nombreuses histoires mais cette fois c’est la réalité ; il va bientôt pénétrer dans le monde des Géants !

    01.jpg

    C’est ce qu’on appelle la loi des séries ; après Sam Raimi et Le monde fantastique d'Oz c’est maintenant à l’ancien réalisateur d’X-Men Bryan Singer de s’attaquer à un conte pour enfants. Avec Jack le chasseur de géants, vous aurez tous reconnu les histoires de Jack et le Haricot magique & Jack le tueur de géants mais cette adaptation n’est pas vraiment de taille. Disons que le grand public trouvera quand même son compte puisque l’aventure est au rendez-vous, les effets spéciaux sont de bonne facture hormis peut-être ces géants trop superficiels à mon gout. Tout ça manque tout de même de spectacle en dehors de la scène finale tout comme ce couple Eleanor Tomlinson / Nicholas Hoult qui manque singulièrement de prestance. Un film au final assez sage et qui ne cherche pas à dépasser le statut d’un simple divertissement familial.

     

    Il faut le voir pour : Réfléchir à deux fois avant d’avaler un haricot !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Warm bodies

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Ça fait des jours et des jours que notre pote R (Nicholas Hoult) traine dans cet aéroport et pour cause c’est un mort-vivant ! Alors qu’il partait à la recherche d’un petit en-cas, il tombe sur un groupe d’humains parmi lequel se trouve la belle et très vivante Julie (Teresa Palmer). Vous ne le croirez peut-être pas mais notre zombie a un vrai coup de foudre et après avoir dégusté un peu de cervelle, il réussit à la ramener dans son antre ; un avion abandonné. Evidemment, Julie a du mal à comprendre ce qui lui arrive mais s’aperçoit rapidement que R ne lui veut pas de mal bien au contraire et si ces morts-vivants étaient capables de redevenir les êtres humains qu’ils étaient avant ?

    01.jpg

    Le zombie fait toujours recette au petit comme au grand-écran mais avec Warm bodies on change les habitudes puisqu’on nous réserve une petite comédie romantique ! Mais oui après les vampires et les loups-garous,  les mort-vivants ont eux aussi le droit d’aimer et ça pourrait même les conduire à une guérison inespérée. Une idée plutôt amusante pour une comédie qui se contente du strict minimum car on ne peut pas dire qu’on s’éclate à faire réveiller des morts. C’est sur qu’on passe un moment sympathique en compagnie de nos héros mais l’histoire adopte un schéma convenu ce qui enlève pas mal de charme au film.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir que tous les chômeurs portent des sweat-shirts à capuche !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • A single man

    aff2.jpg

    Cela faisait 16 ans que Jim (Matthew Goode) illuminait ses journées et depuis la mort de celui-ci, George (Colin Firth) voit son existence s'évanouir. Un deuil d'autant plus difficile à accepter que la famille de Jim s'évertue à le tenir éloigné allant jusqu'à lui cacher l'accident mortel de son compagnon. Déprimé, George se réconforte comme il le peut auprès de sa pote d'enfance Charley (Julianne Moore) mais rien n'y fait et il se résout à préparer la fin de son histoire. Il a minutieusement tout préparé, pris toutes ses dispositions et alors qu'il s'apprête à passer à l'acte, Charley le convie à boire un verre et la nuit ne va pas se terminer comme il se l'imaginait.

    03.jpg

    Christopher Isherwood avait écrit le roman Un homme au singulier dans les années 1960 et un demi-siècle plus tard, le voilà adapté pour le grand écran. Un film qui va vite donner le ton, son rythme extrêmement lent vous fera soit rapidement fuir soit vous permettra d'apprécier à loisir le jeu de Colin Firth dans un de ses meilleurs rôles. En dehors de ça, on pourra également le contexte historique dans lequel se déroule ce drame et surtout l'esthétique de A single man avec un intéressant jeu sur les couleurs.

     

    Il faut le voir pour : Trouver un moyen infaillible d'avoir du pain frais à tout moment.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire