Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Babysitting 2

    star 03.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    L'heure est aux vacances pour Franck (Philippe Lacheau) et ses potes d'enfance et c'est un beau voyage qui les attend puisqu'ils partent au Brésil ! C'est en effet là-bas que vit Jean-Pierre (Christian Clavier), le père de Sonia (Alice David) qui s'occupe d'un magnifique complexe hôtelier écologique. Pour Franck, ce cadre paradisiaque est l'occasion parfaite pour demander sa belle petite-amie en mariage mais un événement va tout remettre en question. Alors que le couple traverse une petite crise, Sam (Tarek Boudali) de son coté cherche à séduire 2 jeunes femmes qu'il a récemment rencontré et va ainsi organiser une petite excursion qui ne manquera pas de leur réserver quelques surprises.

    01.jpg

    Plus de 2 millions de spectateurs avec le 1er épisode, le succès a tout naturellement rappelé Philippe Lacheau et sa bande pour cette suite pour notre plus grand plaisir. Changement total de décor puisqu'on se retrouve sous le soleil brésilien où les dangers ne manquent pas mais soyez également rassurés car les rires eux sont toujours au rendez-vous ! Exit le petit garçon et place ici à une mamie qui n'a pas froid aux yeux pour accompagner nos potes peu dégourdis dans une jungle où tout peut arriver. La recette peut certes avoir un arrière-goût de réchauffé avec toujours une partie de la réalisation en found-footage ce qui n’empêche pas Babysitting 2 de se montrer drôlement efficace à condition d'adhérer à son humour délicieusement absurde.

     

    Il faut le voir pour : Penser à tenir la corde avant de la lancer !

     

    Découvrir la Présentation de Babysitting 2 par l'équipe ?

    En savoir plus sur Babysitting ?

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Docteur Frankenstein

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il n'y a encore pas si longtemps, il se faisait surnommer le bossu et se contentait de jouer les clowns dans un crique. Depuis, Victor Frankenstein (James McAvoy) est passé par là et sa vie a totalement changé puisqu'il s'appelle désormais Igor (Daniel Radcliffe). S'il a été libéré du cirque c'est grâce à ces grandes connaissances en matière de médecin, un atout aux yeux de Victor qui travaille justement sur un projet insensé. En effet, tout comme la vie est temporaire il est persuadé que la mort pourrait l’être tout autant. Ses recherches ont donc comme objectif de donner la vie et pour cela il va donner naissance à une créature qui restera dans les mémoires.

    01.jpg

    Le mythe de Frankenstein revient régulièrement sur le grand écran et c'est cette fois le réalisateur Paul McGuigan de livrer sa version. Globalement l'histoire en connaît pas de grands bouleversements l'accent étant mis ici sur l'excentricité du savant fou et ses motivations personnelles. On ne peut pas dire que le casting se montre exceptionnel en dehors de l'association James McAvoy / Daniel Radcliffe plutôt sympathique. Même topo pour la mise en scène dynamique privilégiant les scènes d'action mais qui se succèdent sans réel enthousiasme. Docteur Frankenstein ne se montre donc pas très exaltant et peine à s'imposer comme le divertissement qu'on attendait.


    Il faut le voir pour : Apprendre à traiter votre bosse !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Strictly criminal

    star 03.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    South Boston dans les années 1970. Alors que Bill Bulger (Benedict Cumberbatch) est en passe de devenir sénateur, son frère Whitey (Johnny Depp) a lui pris un chemin très différent. Après quelques années passé derrière les barreaux, ce dernier joue en effet les parrains dans son quartier flirtant avec la légalité et n'hésitant pas, s'il le faut, à se débarrasser de ses rivaux. C'est alors qu'un agent du FBI le contacte mais pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de son pote d'enfance John Connelly (Joel Edgerton) ! Au nom de leur éternel amitié il y aura ainsi un échange de bons procédés entre eux et Whitey va surtout en profiter supprimer la concurrence en toute impunité.

    01.jpg
    Adepte de la transformation, notre pote Johnny Depp se grime cette fois en caïd en incarnant James "Whitey" Bulger. Autour de lui, on ne peut qu'apprécier les présences de Benedict Cumberbatch & Joel Edgerton ou encore Kevin Bacon qui viennent s'ajouter à un beau casting tout cela supervisé par le réalisateur Scott Cooper. Clairement ce Strictly criminal ne manque pas sa cible grâce à ces protagonistes charismatiques, son atmosphère anxiogène et ses règlements de compte à l'ancienne. Il n'y a pas longtemps à hésiter ; voilà tout simplement un policier solide comme on les aime et un biopic réellement passionnant.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais dévoiler une recette de famille !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • 21 nuits avec Pattie

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Elle était aux Baléares lorsqu’elle a appris la disparition de sa mère Isabelle (Mathilde Monnie) dite Zaza emportée par une crise cardiaque. Notre pote Caroline (Isabelle Carré) s’est ainsi rendu dans le Sud de la France pour organiser l’enterrement et s’occuper également de la vente de la maison d’une mère dont elle n’était pas vraiment proche. En arrivant sur place, elle fait la connaissance de Pattie (Karin Viard), la femme de ménage mais aussi de Jean-Marc (Philippe Rebbot) qui est là pour effectuer quelques travaux. Après avoir dîné avec Pattie, Caroline a la désagréable surprise de constater que le corps de sa mère a mystérieusement disparu !

    01.jpg
    7ème long-métrage des frères Arnaud & Jean-Marie Larrieu et on peut dire que 21 nuits avec Pattie réserve son lot de surprises du moins dans sa première partie. Un cadavre qui se volatilise, une Pattie qui ne manque pas d’histoires coquines ou encore le bel mais incompréhensible étalon Denis Lavant ; on ne sait plus où donner de la tête. Cependant, une fois qu’on a fait le tour de tous ces personnages hauts en couleur, le film s’essouffle par la suite jusqu’à laisser s’installer un certain ennui. Même si Isabelle Carré & Karin Viard se montrent irrésistibles dans leurs rôles respectifs, c’est moins le cas de cette comédie en demi-teinte.

     


    Il faut le voir pour : Préparer une daube si jamais vous percutez par accident une biche !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Je suis un soldat

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Cela fait des mois qu’elle a perdu son job et qu’elle déploie son énergie à en trouver un autre, notre pote Sandrine (Louise Bourgoin) est désormais obligée de quitter son appartement. Forcée de retourner vivre chez sa mère Martine (Anne Benoit), elle apprend que sa sœur Audrey (Nina Meurisse) et son mari Tony (Nathanaël Maïni) se sont eux aussi installés temporairement dans la maison familiale. L’argent ne tombant pas du ciel, Sandrine accepte d’aller travailler pour son oncle Henri (Jean-Hugues Anglade) qui s’occupe d’un chenil. Ce n’est pas un boulot très excitant mais cela va lui permettre de gagner beaucoup d’argent car l’activité d'Henri n’est pas toujours très légale.

    01.jpg
    C’est d’abord le constat d’une triste réalité ; la vie d’une famille empêtrée dans les difficultés financières. On découvre ensuite le quotidien d’un chenil peu recommandable et attention aux âmes sensibles car on est loin de l’esprit 30 millions d’amis. Si vous êtes un amoureux des chiens, il n’est pas impossible que quelques images vous donnent mal au cœur en les voyant être traités comme une vulgaire marchandise. Je suis un soldat est un drame social prenant qui malheureusement met en lumière cette propension de l’être humain à piétiner la morale pour ses intérêts personnels. La distribution est excellente de Louise Bourgoin à Jean-Hugues Anglade en passant par Anne Benoit, à découvrir.

     


    Il faut le voir pour : Vous mettre tout nu pour séduire mais faites attention, on peut aussi vous arrêter pour ça !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Le voyage d'Arlo

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il y a 65 millions d'années, une comète a frôlé la Terre et si elle avait touché notre planète ; cela aurait pu avoir de lourdes conséquences. Des millions d'années plus tard, on y retrouve des dinosaures vivant toujours en paix à l'image d'Henry & Ida qui viennent d'avoir le bonheur de voir naître leurs enfants Buck, Libby & Arlo. Cette famille s'occupe d'une ferme où elle cultive le maïs cependant depuis quelques temps, un animal sauvage rode et vole des épis. Arlo est ainsi chargé par son père de neutraliser ce voleur mais notre pote manque souvent de courage mais sa rencontre avec un petit humain sauvage va lui changer la vie !

     01.jpg

    Et si les dinosaures n'avaient pas disparu de notre planète ? Tel est le point de départ de cette nouvelle production des studios Pixar. Le voyage d'Arlo nous amène ainsi à découvrir la Terre telle qu'on la rêverait, où la Nature n'a pas eu à subir l'influence des Hommes. Une fois encore on a droit à de fabuleux graphismes avec tout même une mention particulière pour les paysages montagneux ou les cours d'eau qui sont d'un réalisme saisissant. Ajoutez à ça deux héros aussi différents l'un de l'autre qu'ils sont attachants néanmoins on regrette que l'émotion ne soit pas vraiment au rendez-vous. En dépit de cela, nul doute que les petits et grands spectateurs sauront se satisfaire de ce petit voyage initiatique.

     

    Il faut le voir pour : Laisser votre empreinte !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Les Suffragettes

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Angleterre en 1912. Depuis l'age de 7 ans, notre pote Maud Watts (Carey Mulligan) travaille à la blanchisserie Glasshouse. Alors qu'elle était chargée d'assurer la livraison d'un paquet, elle s'est retrouvée sans le vouloir au milieu d'une action menée par les Suffragettes. Derrière ce nom sont en fait regroupées des femmes militant pour leurs droits sous l'impulsion de leur leader Emmeline Pankhurst (Meryl Streep). Parmi les Suffragettes se trouve Violet Miller (Anne-Marie Duff) qui est arrivée récemment à la blanchisserie et qui va finir par convaincre Maud de rejoindre leurs rangs mais cela ne se fera pas sans certains sacrifices.

    01.jpg

    Les Suffragettes revient ainsi sur une page importante de l'Histoire de l'Angleterre en nous dévoilant les circonstances qui ont mené à la proclamation de la loi autorisant le droit de vote aux femmes. Si le film de Sarah Gavron ne se distingue aucunement par sa mise en scène, on peut compter sur les présences conjuguées de Carey Mulligan & Helena Bonham Carter pour rendre ce récit captivant. On a quand même l'impression que le scénario a pris un malin plaisir à accentuer les malheurs de Maud pour susciter au mieux l'empathie du spectateur. Enfin, il est à noter un résumé particulièrement intéressant de l'évolution du Droit de vote des femmes dans le monde.

     

    Il faut le voir pour : Rappeler à votre femme pourquoi elle ne doit pas oublier d'aller voter !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • L'hermine

    star 03.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il a attrapé une vilaine grippe mais notre pote Michel Racine (Fabrice Luchini) n’a pas vraiment le temps de se reposer. C’est en effet le début d’une longue semaine de travail pour ce Président de la Cour d’assises qui va devoir examiner une sordide affaire. Alors qu’il procède au tirage au sort des jurés qui vont assister au procès, il est abasourdi lorsqu’il tire le nom de Ditte Lorensen-Coteret (Sidse Babett Knudsen). Il se trouve en effet que cette femme n’est pas totalement inconnue aux yeux de Michel mais leur rencontre remonte déjà à un certain temps. Parallèlement au procès, il va ainsi essayer de se rapprocher de Ditte.

    01.jpg
    C’est quand même un drôle de film que cette réalisation de Christian Vincent. Étrange parce qu’il démarre sur une tragédie familiale dévoilée en pleine cour d’assises traitée de manière on ne peut plus réaliste, une atmosphère pesante désamorcée tout de même par quelques sourires. Et puis en marge de cela, il y a ce lien particulier entre le Président et ce juré d'assises. On a une distribution vraiment séduisante avec en tête un Fabrice Luchini égale à lui-même mais c’est surtout la présence de Sidse Babett Knudsen qui enchante littéralement l’écran. L'hermine est donc une belle surprise qui mérite d’être découverte.

     


    Il faut le voir pour : Arrêter de confondre le Juge et le Président de la Cour d’assises.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Hunger Games - La révolte Partie 2

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Si Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) est heureuse d’avoir de nouveau à ses cotés son pote d’enfance Peeta Mellark (Josh Hutcherson), celui-ci n’est plus vraiment le même. Plus que jamais, elle est déterminée à se rendre au Capitole afin d’éliminer une fois pour toutes l’homme responsable de tous ses maux : le Président Snow (Donald Sutherland) ! De leurs cotés, Alma Coin & Plutarch Heavensbee (Julianne Moore & Philip Seymour Hoffman) entendent surtout préserver le Geai moqueur, symbole de la révolte mais ils ne pourront pas retenir longtemps Katniss qui va d’abord se rendre dans le District 2.

    01.jpg

    C’est la lutte finale pour l’héroïne désormais culte des romans de Suzanne Collins et ce Hunger Games - La révolte Partie 2 cristallise les éternels défauts de la saga. Ça jacasse pendant plus d'une heure - au moins on connaît les couleurs préférées de Katniss & Peeta - avant qu’une scène d’action potable vienne poindre le bout de son nez. Et puis il faut en profiter parce que la suite n’est pas beaucoup plus intense nous laissant avec l’impression d’une conclusion en demi-teinte. Si la fin réserve tout de même un moment d’émotions pour les fans ; les autres risque surtout de fustiger un manque évident de panache et on se dit qu'il y a eu beaucoup de bruit pour rien.

     


    Il faut le voir pour : Arrêter de crier contre votre chat, il ne vous a rien fait !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Les Anarchistes

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Paris en 1899. Parce qu’il a un certain don pour l’écriture, Jean (Tahar Rahim) a tapé dans l’œil de Gaspard (Cédric Kahn) qui lui propose une mission particulière : infiltrer les Anarchistes. Il commence ainsi à se faire embaucher dans une clouterie avant de se rapprocher de Biscuit (Karim Leklou). C’est à son contact qu’il va par la suite entrer en relation avec Elysée (Swann Arlaud) et sa bande d’anarchistes. Régulièrement, Jean doit ainsi faire remonter toutes les informations qu’il aura récolté, une mission qu’il doit mener avec délicatesse s’il ne veut pas être démasqué par ses désormais nouveaux potes d’enfance.

    01.jpg
    Le premier aspect intéressant avec Les Anarchistes c’est qu’on a droit à un casting plutôt étoffé composé de vrais talents. Outre le couple Adèle Exarchopoulos / Tahar Rahim, on apprécie en effet les présences de Swann Arlaud, Guillaume Gouix ou encore Karim Leklou (remarqué dans Coup de chaud) malheureusement les réjouissances semblent presque s’arrêter là. Les personnages sont quasi fantomatiques car peu mis en valeur dans leurs actions ; en dehors de quelques discours et cambriolages, on ne peut pas dire que le film d'Elie Wajeman se montre très éclatant. Un film décevant qui n'arrive à aucun moment à captiver le spectateur.

     

     
    Il faut le voir pour : Offrir un livre lorsque vous voulez rompre avec quelqu’un, ça lui fera peut-être plaisir !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire