Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alexandra leclère

  • Le grand partage

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    A situations exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Une vague de grand froid s’abat sur la France et l’État a décidé d’agir avec un décret obligeant les propriétaires de grands logements à partager leur hébergement. Inutile de préciser que dans ce bel immeuble du 7ème arrondissement de Paris, la nouvelle fait jaser et notamment notre pote Pierre Dubreuil (Didier Bourdon). D’autres se réjouissent de pouvoir aider et d’avoir par la même occasion un peu de compagnie. Grégory Bretzel (Michel Vuillermoz) aimerait se montrer aussi généreux mais sa femme Béatrice (Valérie Bonneton) est beaucoup moins encline à ouvrir ses portes malgré ses idéologies politiques.

    01.jpg
    Le grand partage ça aurait pu être une sorte de Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ? à savoir une comédie basée sur une avalanche de clichés. En la matière, le film d'Alexandra Leclère n’y va pas avec le dos de la cuillère ; de la sempiternelle opposition politique Droite / Gauche à la gardienne ouvertement raciste, on ne nous épargne rien. Si tout cela s’accompagnait de crises de rires, on aurait pu se montrer plus conciliant seulement ici c’est loin d’être le cas. Le personnage de Didier Bourdon devient vite irritant, on ne comprend pas trop ce que vient faire Patrick Chesnais dans ce fatras ; ce casting qui apparaissait comme un atout n’apporte finalement pas grand-chose à une comédie ratée.

     


    Il faut le voir pour : Voter au centre !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Maman

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Sandrine (Mathilde Seignier) n’a pas sauté au plafond lorsqu’elle a appris par sa sœur Alice (Marina Foïs) que leur mère s’apprêtait à emménager à Paris et pour cause cela fait 20 ans qu’elles ne s’étaient pas revu ! Paulette (Josiane Balasko) - mais ne l’appelez surtout pas comme ça - a en effet décidé de monter à la capitale après sa rupture mais ce retour soudain dans la vie de ses filles va causer plus de problèmes qu’autre chose. La première réunion de famille se solde par une nouvelle dispute et le départ précipité de Sandrine et ses 2 fils. Plus tard, lorsque les esprits se sont calmés ; Paulette se voit invitée à déjeuner par ses filles mais ceci n’est en fait qu’une excuse car celles-ci vont en fait la kidnapper et demander quelques explications.

    01.jpg

    Traitant de la relation Mère / Fille, Maman trouvera certainement un plus grand écho auprès du public féminin d’autant plus que la réalisatrice Alexandra Leclère y a imprimé une touche très personnelle. Impossible de passer à coté de ce magnifique trio d’actrices avec les 2 caractères forts que sont Josiane Balasko & Mathilde Seignier et une extraordinaire Marina Foïs qui n’est pas en reste lorsqu’elle pète les plombs ! On est par contre moins convaincu par le face à face entre les filles et leur mère ; il n’y a pas véritablement d’explications sur leurs relations conflictuelles comme si  on avait un peu survolé le thème essentiel du film. Un point faible qui retire beaucoup et l’on devra donc se contenter de l’admirable interprétation des comédiennes pour constituer le cœur de ce long-métrage.

     

    Il faut le voir pour : Être bien content de ne pas avoir besoin de kidnapper votre mère pour lui parler !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire