Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

eric cantona

  • Le voyage d'Arlo

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il y a 65 millions d'années, une comète a frôlé la Terre et si elle avait touché notre planète ; cela aurait pu avoir de lourdes conséquences. Des millions d'années plus tard, on y retrouve des dinosaures vivant toujours en paix à l'image d'Henry & Ida qui viennent d'avoir le bonheur de voir naître leurs enfants Buck, Libby & Arlo. Cette famille s'occupe d'une ferme où elle cultive le maïs cependant depuis quelques temps, un animal sauvage rode et vole des épis. Arlo est ainsi chargé par son père de neutraliser ce voleur mais notre pote manque souvent de courage mais sa rencontre avec un petit humain sauvage va lui changer la vie !

     01.jpg

    Et si les dinosaures n'avaient pas disparu de notre planète ? Tel est le point de départ de cette nouvelle production des studios Pixar. Le voyage d'Arlo nous amène ainsi à découvrir la Terre telle qu'on la rêverait, où la Nature n'a pas eu à subir l'influence des Hommes. Une fois encore on a droit à de fabuleux graphismes avec tout même une mention particulière pour les paysages montagneux ou les cours d'eau qui sont d'un réalisme saisissant. Ajoutez à ça deux héros aussi différents l'un de l'autre qu'ils sont attachants néanmoins on regrette que l'émotion ne soit pas vraiment au rendez-vous. En dépit de cela, nul doute que les petits et grands spectateurs sauront se satisfaire de ce petit voyage initiatique.

     

    Il faut le voir pour : Laisser votre empreinte !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • The salvation

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    1871. Cela fait 7 ans que notre pote John (Mads Mikkelsen) et son frère Peter (Mikael Persbrandt) ont quitté le Danemark pour s’installer aux Etats-Unis où ils espèrent y trouver une vie meilleure. En quittant son pays, John a également laissé derrière lui sa femme Marie (Nanna Øland Fabricius) et leur fils Kresten (Toke Lars Bjarke) mais aujourd’hui l’heure des retrouvailles est arrivé. Le bonheur de cette famille réunie sera de courte durée puisque le trajet en diligence va se terminer de manière sanglante. Parmi les victimes se trouvait notamment le frère de Delarue (Jeffrey Dean Morgan) qui entend bien mettre la main sur l’homme responsable de cette exécution.

    01.jpg

    Voilà un western qui a de la gueule avec son casting hétéroclite où l’on retrouve Mads Mikkelsen, Jeffrey Dean Morgan, Eva Green et même notre cher Eric Cantona. Tout ce beau monde est réuni autour d’un scénario centré sur la vengeance et avec en toile de fonds les prémices de la Révolution industrielle à travers les découvertes des gisements de pétrole aux Etats-Unis. Le film de Kristian Levring se montre peu bavard à l’image du personnage de Madelaine, The salvation préfère en effet laisser les cliquetis des éperons ou les détonations des fusils faire leurs effets. A défaut de parvenir à nous surprendre, c’est efficace et on peut difficilement bouder son plaisir.

     

    Il faut le voir pour : Utiliser vos bottes pour planquer votre argent mais ne le dites à personne !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Les Kaïra

    star 03.jpg

    2167860595.68.jpg

    Après avoir bouffé leurs grecs, Mousten & Abdelkrim (Franck Gastambide & Medi Sadoun) sont allés faire un tour du coté de leur pote d’enfance Momo (Jib Pocthier) histoire de passer le temps. Et puis en feuilletant quelques magazines, ils tombent sur une annonce pour un boulot de rêve : devenir acteurs porno ! Ils se retrouvent ainsi devant Un producteur (François Damiens) qui est prêt à leur donner une chance s’ils lui rapportent une bande démo. Nos Kaïra doivent donc réaliser une vidéo de leurs plus belles prouesses mais encore faut-il pour cela trouver des femmes. Avec la caisse d’Abdelkrim, ils se rendent donc à Paris mais leurs plans risquent vite de partir en c……. !

    01.jpg

    Salut bande de bâtards ! Après avoir détourné le téléshopping via leur websérie, Les Kaïra reviennent en force au cinéma donnant l’opportunité à Frank Gastambide de réaliser son premier long-métrage. On retrouve ainsi le trio de personnages propulsés en pleine recherche d’un emploi très particulier, un parcours qu’il faut savoir évidemment au second degré. Si les rires s’enchainent dans un premier temps, la comédie a un peu de mal à se renouveler heureusement il y a quelques éclairs avec les irrésistibles imitations de Medi Sadoun et son coming-out. Bien pêchu et rythmé par de sympathiques caméos, si vous avez adhéré à Kaïra-shopping vous ne serez pas déçu par cette comédie.

     

    Il faut le voir pour : Adopter un ours !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • De force

    Bonjour, je m’appelle Manuel Makarov (Eric Cantona).

    2167860595.24.jpg

    01.jpgJ’ai fait des conneries dans ma vie ; j’ai été braqueur et je me suis tapé 15 ans de prison. J’avais décidé de reprendre ma vie en mains et de tourner une page et pour cela je n’attendais plus que ma conditionnelle pour retrouver ma femme et ma fille.

     

    Et puis vous avez certainement entendu parler de mon évasion mais croyez-le ou non, j’ai été évadé de force ! L’ordre est venu d’en haut, ce sont les flics qui ont tout organisé pour m’obliger à les aider, à devenir une balance.

     

    02.jpgJe devais prendre contact avec Jimi Weiss (Simon Abkarian), celui que l’on soupçonne d’être à la tête d’une bande de braqueurs appelé les All blacks. Et puis ça a fini par mal tourné et je me retrouve ainsi avec ces 3 otages mais je tenais à témoigner pour que la vérité éclate au grand jour !

     

     

     

    En savoir plus sur De force ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • De force

    aff.jpg

    Ils sont surnommés les All blacks et ont encore fait parler d’eux dans les médias après cette nouvelle attaque d’un fourgon blindé. Parmi les victimes se trouve le fils d’un ministre et dès lors, la recherche de ces criminels va devenir la priorité de la Procureure Danielle Canetti (Anne Consigny). Clara Damico (Isabelle Adjani), commandant de la BRB a désormais carte blanche pour arrêter ce gang et elle se tourne vers Manuel Makarov (Eric Cantona), ancien criminel reconverti mais celui-ci n’a aucune intention d’aider les flics. Ce choix, il ne l’aura plus lorsqu’il va se faire évader de force ; à lui désormais de prendre contact avec Jimi Weiss (Simon Abkarian) et découvrir leur prochain coup.

    01.jpg

    On va essayer de peser les mots : De force est une grosse daube ! Bon, voilà un poids en moins et si vous trouvez ce jugement sévère c’est que vous n’avez vraiment pas vu le film de Franck Henry. Déjà le scénario est d’une niaiserie déconcertante : un fils de ministre de passage dans un fourgon blindé se fait descendre et donc là les flics décident de faire leur travail. Vient s’ajouter à cela un jeu d’acteur désastreux à l’image de la participation de Francis Kuntz, une scène qu’on croirait sortie directement d’une émission du Groland. Tout tourne tellement au ridicule qu’on ne peut s’empêcher de s’esclaffer devant tant d’absurdités mais je ne suis pas sur que c’était l’effet espéré par le réalisateur.

     

    Il faut le voir pour : Se demander si le réalisateur n’a pas interverti les répétitions avec son film ?


    Découvrez le film Dans la peau du héros !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Switch

    aff.jpg

    Cet été s’annonçait sinistre pour notre pote Sophie Malaterre (Karine Vanasse) ! Cette québécoise sombrait en effet dans une certaine dépression ; célibataire et sans emploi, elle avait clairement besoin de se changer les idées. On lui parle alors d’un site Internet : Switch.com qui lui permettrait d’échanger son logement avec d’autres personnes à travers le monde. Elle se lance dans l’aventure et son choix se porte sur un somptueux appartement situé à Paris et à sa grande surprise, la propriétaire Bénédicte Serteaux (Karina Testa) accepte l’échange. En quelques heures, les bagages sont faits et direction la France où elle redécouvre les charmes de la vie parisienne mais Sophie va vite déchanter. Le lendemain matin de son arrivée, la police débarque chez elle et découvre le corps d’un homme décapité mais le plus incroyable dans tout ça, c’est que son identité a été volée.

    01.jpg

    Le scénario signé conjointement par Jean-Christophe Grangé & Frédéric Schoendoerffer n’est pas sans rappeler le récent Sans identité à la différence qu’ici notre héroïne est une femme tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Cela constitue d’ailleurs un des reproches que l’on peut faire au film, pour servir le développement de l’intrigue le scénario se permet quelques facilités ; on peine à imaginer qu’une frêle demoiselle réussisse à mettre la misère à notre Cantona national. C’est l’occasion tout de même de faire connaissance avec Karine Vanasse propulsée héroïne quant à l’ancien footballeur, son rôle de flic bourru aurait mérité d’être un peu plus tempéré. Si ce genre de détails ne vous hérisse pas le poil alors oui, vous saurez apprécier à juste titre Switch, un thriller qui ne manque pas d’action.

     

    Il faut le voir pour : Réfléchir à 2 fois avant d’échanger votre logement pour les vacances !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Ensemble c'est trop

    aff.jpg

    Toute la famille s'était réunie pour célébrer l'anniversaire de grand-mère et soudain le drame arriva. En voulant sortir un mouchoir, notre pote Henri (Pierre Arditi) retire involontairement de sa poche une culotte. Ni une ni deux, sa femme Marie-France (Nathalie Baye) pique une crise et pour la calmer, sa belle-fille Clémentine (Aissa Maïga) l'invite à passer quelques temps à la maison en compagnie de son fils Sébastien (Jocelyn Quivrin) et de leurs enfants. Ils pensaient que cette crise ne serait que passagère mais quand ils apprennent qu'Henri sort avec une ancienne camarade de classe de son fils et que celle-ci attend un enfant, ils savent qu'ils ne sont pas prêts de voir Marie-France les quitter.

    01.jpg

    Fallait pas l'inviter ! Ensemble c'est trop est une petite comédie française qui tourne sur la crise de la soixantaine de notre chère Nathalie Baye provoquée par les coucheries de son mari. Il y avait là matière à nous proposer quelque chose de drôle et surtout de plus rythmé ; dommage que Nathalie Baye ne se soit pas lâchée davantage. Il y a quand même quelques bonnes répliques et un casting riche mais inexploitée avec Aissa Maïga, Laurent Lafitte, Jacques Weber ou encore Eric Cantona. On retiendra évidemment la dernière apparition du comédien Jocelyn Quivrin tragiquement décédé avant la sortie de ce film en salles.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Looking for Eric

    aff1.jpg

    Plus rien ne va dans la vie de notre pote Eric (Steve Evets). Sa séparation avec Lily (Stephanie Bishop), son premier amour a certainement été l’erreur de sa vie et aujourd’hui il se retrouve dans une maison s’occupant de 2 beaux-fils qui daignent à peine le regarder. Les pintes de bière et les pétards ne suffisent plus à lui faire oublier ces tracas jusqu’au jour où il assiste à une apparition divine : Eric Cantona se dresse devant lui. Le meilleur joueur de l’histoire de Manchester United et la plus grande idole d’Eric, va l’aider à se reprendre en main et lui redonner un peu de joie dans sa vie.

    02.jpg

    Elevé au statut de joueur emblématique du club de football anglais Manchester United, Eric Cantona est un personnage hors-norme sur lequel s’est attardé Ken Loach. Après avoir dénoncé l’esclavage moderne avec It’s a free world, il dépeint cette fois la vie d’un postier un peu perdu qui va retrouver son salut grâce aux apparitions du footballeur. Cantona distille sa philosophie mais le véritable héros reste Steve Evets totalement impliqué dans son rôle. Il y a 2-3 scènes et quelques répliques qui font mouche ; Looking for Eric est tout simplement un excellent film qui redonnera un peu de peps aux supporters de Man United!

     

    Il faut le voir pour : Ne plus avoir honte de vos chaussures en velours bleu.

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Le deuxième souffle

    957e12f5312f3b9ad4434f7693db0515.jpg

    Les années 1960 à Paris, Gustave Minda (Daniel Autueil) a réussi à s’évader de la prison centrale et sa cavale va vite le ramener auprès de celle qu’il aime Manouche (Monica Bellucci). Il doit quitter la France mais pour le moment, il va devoir se faire discret ce qui l’amène à se rendre dans la région de Marseille en attendant de partir vers l’Italie. Sur place, il se voit proposer un job intéressant : participer à un casse qui devrait lui rapporter une belle somme ; une énorme opportunité pour lui. La cible est une cargaison d’or dont a eu vent Venture Ricci (Daniel Duval) qui a constitué une belle équipe mais attention au commissaire Blot (Michel Blanc) qui n’est pas né de la dernière pluie.

    4eaa62ac6710dc0fd9da02853d38fe47.jpg

    La bande-annonce était assez alléchante et puis surtout c’est la belle distribution qui avait attiré mon attention mais ce fut une belle déception. Premièrement, Daniel Auteuil manque cruellement de charisme pour incarner Gu, un gangster dont la réputation le précède et ça plombe déjà pas mal le film. A cela s’ajoute la présence de personnages pas vraiment indispensables comme Manouche & Alban interprétés respectivement par Monica Bellucci & Eric Cantona. Le deuxième souffle aurait gagné à être un peu plus rythmé en raccourcissant certaines scènes mais ça reste un film différent de ce que l’on a l’habitude de voir avec le cinéma français.

     

    Il faut le voir pour : L'impressionnant casting.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire