Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

épouvante-horreur

  • Chair de poule - Le film

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Nouveau départ pour notre pote Zach (Dylan Minnette) qui vient de quitter New York pour s’installer à Madison dans le Delaware. Ce déménagement fait suite à la nomination de sa mère Gale (Amy Ryan) au poste de Directrice Adjointe du lycée et c’est aussi l’occasion pour elle de se rapprocher de sa sœur Lorraine (Jillian Bell). De son côté, Zach n’est pas particulièrement enthousiaste mais il s’apprête à vivre une aventure fabuleuse. Tout a commencé avec sa rencontre avec Hannah (Odeya Rush), sa voisine et dont le père va s’avérer être un écrivain populaire puisqu’il s’agit de R.L. Stine (Jack Black). Il est en effet l’auteur de la collection de livres Chair de poule et avait jusqu’alors mystérieusement disparu et il y a une raison pour cela !

    02.jpg

    Des centaines de millions de livres vendus à ce jour, une série télé et même des jeux vidéo ; il était écrit que l’œuvre née sous la plume de Robert Lawrence Stine ne pouvait pas échapper à l’adaptation cinématographique. Le cœur de cible étant les jeunes spectateurs, tout l’attirail nécessaire a été déployé avec en guise de héros un joli petit couple, un rigolo de service et notre pote Jack Black pour chapeauter ce beau monde. Les monstres font aussi partie de la fête qu’il s’agisse de l’énorme Mante religieuse, de l’abominable homme des neiges, de la marionnette (mais ne le dites pas trop fort) Slappy ou encore de ces coriaces nains de jardin. Si Chair de poule - Le film n’a rien de très magique, il fait cependant ce qu’il faut pour conquérir son public juvénile et ces aventures ne font que commencer !

     

     

    Il faut le voir pour : Réfléchir à deux fois la prochaine fois que vous voudrez ouvrir un livre !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • The boy

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Notre pote Greta (Lauren Cohan) avait besoin de s'éloigner temporairement des États-Unis et c'est ce qui l'a conduit à devenir nounou au Royaume-Uni. Le couple M. & Mme Heelshire (Jim Norton & Diana Hardcastle) l'a ainsi engagé pour veiller sur leur fils Brahms mais la jeune femme est pour le moins surprise lorsqu'elle découvre qu'il s'agit … d'une poupée ! Aussi étrange que représente cette situation, elle a besoin d'argent et va donc conserver ce travail qui ne la rassure pas vraiment. Alors que les Heelshire s'octroient quelques vacances, Greta se retrouve seule avec Brahms et va constater que d'étranges phénomènes se produisent dans cette demeure.

    01.jpg
    Une grande maison isolée à la campagne, une poupée qui n'inspire pas confiance tel est le point de départ de The boy, lointain cousin d'Annabelle. Ça a l'apparence d'un film d'horreur-épouvante mais au fil des minutes ça tire plus vers le thriller, autant vous dire que si vous cherchiez à avoir des frissons vous risquez d’être déçu. L'histoire d'abord assez rocambolesque ne se montre pas non plus des plus extraordinaires avec un dénouement lui aussi pas loin de nous laisser indifférent. Les amateurs du petit écran et notamment de la série The walking dead seront ravis de revoir un visage familier en la personne de Lauren Cohan en dehors de ça un film qui s'oublie assez rapidement.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de jouer à la poupée !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Extraterrestrial

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    April (Brittany Allen) pensait qu’elle passerait un petit week-end en amoureux avec Kyle (Freddie Stroma) mais ce dernier a invité quelques potes d’enfance. Les voilà donc en compagnie de Melanie, Lex & Seth (Melanie Papalia, Anja Savcic & Jesse Moss) pour aller s’éclater dans un chalet isolé au milieu d’une foret mais une drôle de surprise les attend. Des choses étranges se déroulent dans la région et plus exactement dans le ciel puisque cette bande va se retrouver nez à nez avec des extraterrestres ! Dans la panique, April récupère une arme appartenant à son père et abat un des envahisseurs ce qui sera suivi de représailles.

    01.jpg

    Extraterrestrial part avec les bases d’un slasher ; une bande de jeunes insouciants qui vont avoir une très mauvaise surprise pendant leur week-end. L’originalité si on peut dire ici c’est que la menace n’est pas un psychopathe meurtrier mais nous vient tout droit de l’espace et ces aliens n’ont pas forcément de bonnes intentions. On retrouve tout le folklore habituel autour des extraterrestres avec les enlèvements, le gouvernement qui veut étouffer la vérité (c’est moi ou à la fin il y a un hommage au Smoking man d’X-Files ?) et même l’apparence des créatures correspond à la représentation populaire. Difficile de nous captiver avec autant de clichés sans compter que les héros sont aussi charismatiques que des épouvantails.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Phantom of the paradise

    star 04.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Lorsque notre pote Winslow Leach (William Finley) a appris que M. Swan (Paul Williams) en personne avait particulièrement apprécié sa cantate dédié à Faust, il en était tout bouleversé. Un mois plus tard ce n’est plus la même chanson puisque Winslow découvre que non seulement on lui a volé son œuvre mais celle-ci va faire l’ouverture du Paradise avec la participation de ces satanés Juicy fruit. Il tente bien de faire réparer cette injustice mais cela se retourne contre lui et il finira derrière les barreaux. Du temps passe avant qu’il ne parvienne à s’échapper de Sing Sing et en voulant se venger, c’est une nouvelle sentence qui s’abat sur lui puisqu’il aura le visage totalement défiguré.

                                01.jpg    02.jpg   03.jpg

    Retour au milieu des années 1970 avec le réalisateur Brian De Palma et n’ayons pas peur de dire que son Phantom of the paradise est et reste toujours aussi psychédélique ! Comédie musicale, romance, drame, ou encore fantastique ; ce sont autant de genres embrassés par ce film porté également par une magnifique bande originale. Si le personnage du Fantôme est là pour apporter sa folie, le spectateur est aussi subjugué par la performance de Paul Williams (réputé surtout pour ses activités de compositeur). Un film qui restera indéniablement Pour l'éternité et qui aura également eu une certaine influence auprès d'un certain George Lucas qui planchait alors sur Star Wars.

     


    La scène à ne pas louper : Swan "fabriquant" la voix de Winslow !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Docteur Frankenstein

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il n'y a encore pas si longtemps, il se faisait surnommer le bossu et se contentait de jouer les clowns dans un crique. Depuis, Victor Frankenstein (James McAvoy) est passé par là et sa vie a totalement changé puisqu'il s'appelle désormais Igor (Daniel Radcliffe). S'il a été libéré du cirque c'est grâce à ces grandes connaissances en matière de médecin, un atout aux yeux de Victor qui travaille justement sur un projet insensé. En effet, tout comme la vie est temporaire il est persuadé que la mort pourrait l’être tout autant. Ses recherches ont donc comme objectif de donner la vie et pour cela il va donner naissance à une créature qui restera dans les mémoires.

    01.jpg

    Le mythe de Frankenstein revient régulièrement sur le grand écran et c'est cette fois le réalisateur Paul McGuigan de livrer sa version. Globalement l'histoire en connaît pas de grands bouleversements l'accent étant mis ici sur l'excentricité du savant fou et ses motivations personnelles. On ne peut pas dire que le casting se montre exceptionnel en dehors de l'association James McAvoy / Daniel Radcliffe plutôt sympathique. Même topo pour la mise en scène dynamique privilégiant les scènes d'action mais qui se succèdent sans réel enthousiasme. Docteur Frankenstein ne se montre donc pas très exaltant et peine à s'imposer comme le divertissement qu'on attendait.


    Il faut le voir pour : Apprendre à traiter votre bosse !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Crimson peak

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Notre pote Edith Cushing (Sofia Wells / Mia Wasikowska) a eu le malheur de perdre sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant. La jeune fille a cependant eu l'occasion de sentir de nouveau sa présence ; c'est son fantôme qui est apparu devant elle en lui demandant de se méfier de Crimson Peak. Un nom qui restera mystérieux durant de longues années. En grandissant, Edith s'est découvert une passion pour l'écriture mais rares sont ceux qui la prennent au sérieux ; il n'y a que Sir Thomas Sharpe (Tom Hiddleston) qui s'est réellement intéressé à son travail. Ce dernier est venu aux États-Unis accompagné de sa sœur Lucille (Jessica Chastain) avec un but bien précis.

    01.jpg

    Après nous avoir offert le monstrueux Pacific Rim, notre pote Guillermo Del Toro revient à un univers plus familier. Crimson peak met un peu de temps à se dévoiler ou plus exactement on a du mal à y trouver la patte du réalisateur mexicain. Il faut donc attendre de pénétrer dans Allerdale Hall et surtout de découvrir ce magnifique manoir au toit ouvert pour retrouver l'ambiance baroque et la poésie qu'on lui connaît. On regrettera par contre un scénario qui est loin de nous emballer et on se consolera avec ce casting 3 étoiles où brillent Mia Wasikowska, Jessica Chastain & Tom Hiddleton. S'il ne se montre pas forcément exceptionnel, le film réussit sans mal à nous embarquer.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à danser la valse avec une bougie

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • The visit

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Cela fait des années qu'elle (Kathryn Hahn) est en froid avec ses parents mais les choses pourraient prochainement s’améliorer. C’est du moins ce qu’espèrent ses enfants Becca & Tyler (Olivia DeJonge & Ed Oxenbould) qui vont avoir l’occasion de passer une semaine avec des grands-parents qu’ils n’ont jamais vu. Passionnée de cinéma, Becca profite de cette occasion pour tourner un documentaire sur cette éventuelle réconciliation mais elle est loin de se douter que cette visite sera riche en événements. Les enfants vont en effet constater que leurs Grands-parents (Deanna Dunagan & Peter McRobbie) font parfois preuve de comportements suspects.

    01.jpg

    The visit commence comme beaucoup de films d’épouvante-horreur qui plus est adoptant une réalisation en found-footage. A ce moment-là difficile alors de deviner que celui qui se cache derrière la caméra n'est autre que Night Shyamalan, le roi des twists qui n’est pas prêt de lâcher sa couronne. On est donc assez surpris de le retrouver dans ce genre d'exercice même si ça se ressent au niveau de la mise en scène bien plus soignée que la moyenne. On retrouve ainsi un niveau d'angoisse allant grandissant associé à quelques notes d'humour sans oublier la petite surprise du chef (assez prévisible) ; un film qui fonctionne bien donc mais vu le réalisateur on attendait bien plus !

     

    Il faut le voir pour : Demander à vos enfants de nettoyer le four !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Battlefield baseball

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Au Japon, le rêve de tout élève pratiquant le baseball est un jour de disputer un match dans le prestigieux stade Kōshien. Cette année, l'établissement Seido et notamment son principal et entraîneur de l'équipe espèrent qu'ils atteindront cet objectif. C'est donc une véritable désillusion lorsqu'ils apprennent que leurs premiers adversaires seront les membres de l'équipe de Gedo car ceux-ci pratiquent un baseball très particulier. Composée de zombies, ils ne pensent qu'à tuer tous ceux qui se présentent devant eux et à la fin des matchs, les terrains laissent place à des champs de guerre. Il reste toutefois un espoir ; il vient d'arriver à Seido et s'appelle Yakyû Jubei (Tak Sakaguchi).

    01.jpg

    Du baseball oui mais il y a aussi des zombies, des joueurs robotisés, un mec qui ne cesse de rajeunir ou encore une mamounette très effrayante ! Autant vous prévenir que si vous n'appréciez pas le caractère souvent loufoque des japonais, vous pouvez d'ores et déjà passer votre chemin. En dehors de quelques lancers de balles et coups de battes, le sport est quant à lui relégué au second plan préférant les scènes qu'on dirait tout droit sorties d'un dessin animé, des bastons improbables mais aussi quelques séquences de comédies musicales. Sorti en 2003, Battlefield baseball a clairement pris quelques rides mais ça reste malgré cela un délire bien sympa à mater.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Leprechaun : Origins

    star 01.5.jpg

    AFF1.jpg

    Nos potes d'enfance Sophie, Jeni, Ben & David (Stephanie Bennett, Melissa Roxburgh, Andrew Dunbar & Brendan Fletcher) se sont dits qu'ils passeraient un bon moment en Irlande pour leurs vacances. Ils se retrouvent ainsi dans un bar et le temps de descendre leurs pintes, ils font la connaissance d'Hamish (GarryChalk) qui va leur conseiller une visite inoubliable. Il y a en effet un lieu qui n’apparaît dans aucuns guides touristiques la Clocha de na Deithe, un site historique qu'il ne faut pas louper ! Le quatuor accepte ainsi de tenter cette expérience et vont alors passer la nuit dans une petite maison isolée ; ils ne se doutent pas une seule seconde qu'ils vont vivre une nuit de cauchemar.

    03.jpg

    C'est censé être un reboot de la saga Leprechaun qui a vu le jour dans les années 1990 et ce sont les studios de la ligue de catch WWE qui ont récupéré le projet. D'ailleurs, si vous aimez les anecdotes qui ne servent à rien il faut savoir que derrière la créature se cache la "star" du ring Dylan Hornswoggle Postl qui se retrouve avec un rôle aux antipodes de son personnage. Pour en revenir à ce Leprechaun : Origins ; on ne peut que constater les dégâts avec son scénario recyclé, ses personnages avec le charisme d'une huître (et là les huîtres pourraient presque m'en vouloir) et puis pour trembler il faudra aussi repasser. Un film qu'on préférera oublier et le plus vite sera encore le mieux !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Der Samurai

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Un loup rôde non loin d'un petit village allemand. Notre pote Jakob Wolski (Michel Diercks) qui est policier le traque et pour le tenir à l'écart il a déposé un sac de viande au milieu de la foret. Un soir, il reçoit un coup de fil étrange concernant un colis que Jakob a récupéré à son bureau et c'est une longue nuit qui va commencer pour lui. Grâce à l'adresse indiquée sur le colis, il retrouve un homme travesti qui l'a appelé plus tôt et lorsque celui-ci ouvre le paquet, il en sort un impressionnant sabre ! Alors que le cri du loup se fait de nouveau entendre, le policier doit maintenant se lancer à la poursuite de ce Samouraï (Pit Bukowski) qui fait de nombreux dégâts mais aussi beaucoup de corps sans têtes.

    01.jpg

    Bizarre, c'est le mot qui caractérise le mieux ce long-métrage allemand et passé un premier moment où la curiosité fait son effet, on finit hélas par espérer une conclusion prématurée. Un flic qui se lance à la poursuite d'une mec en robe blanche et qui sabre tout ce qui bouge devant lui, ça a quand même de quoi nous interloquer. Sorti de nulle part, c'est en fait le personnage incarnée par Pit Bukowski qui suscite essentiellement des interrogations auxquelles ont n'aura pas forcément des réponses. On concédera que Der Samurai nous embarque dans une atmosphère très particulière à laquelle beaucoup de spectateurs auront du mal à adhérer !

     

    Il faut le voir pour : Se méfier des mecs en robe qui traîne le soir surtout si ils ont un sable à la main.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire