Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

louise bourgoin

  • Les chevaliers blancs

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Move for kids est une ONG basée en Afrique qui accueille les orphelins de moins de 5 ans. Notre pote Jacques Arnault (Vincent Lindon) et son équipe sont là pour leur offrir un toit, de la nourriture, des soins, un accès à l’éducation et ce pour une dizaine d’années. Du moins il s’agit là du discours officiel car en réalité Move for kids a en fait 1 mois pour trouver des enfants orphelins qui seront par la suite ramenés en France où ils seront placés en famille d’accueil. Évidemment, peu de gens sont au courant du véritable projet et les premiers jours s’avèrent délicats pour Jacques car il peine à recueillir les orphelins.

    01.jpg

    C’est une affaire qui a eu un retentissement médiatique incroyable ; l’association L’arche de Zoé avait sans le vouloir fait la une des journaux à la fin de l’année 2007. Leur intention initial était pourtant noble puisqu’il s’agissait de trouver une famille à de jeunes enfants orphelins mais dans les faits cela s’est vite mué en naufrage avant de créer un véritable incident diplomatique. Le réalisateur Joachim Lafosse s'inspire donc de cet événement dramatique avec un long-métrage prenant du début à la fin et bénéficiant en plus d’un impeccable casting de Vincent Lindon à Valérie Donzelli en passant par Reda Kateb. Les chevaliers blancs est tout simplement un excellent film dont il serait dommage de passer à côté !

     

    Il faut le voir pour : Éviter d’énerver les militaires américains.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Je suis un soldat

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Cela fait des mois qu’elle a perdu son job et qu’elle déploie son énergie à en trouver un autre, notre pote Sandrine (Louise Bourgoin) est désormais obligée de quitter son appartement. Forcée de retourner vivre chez sa mère Martine (Anne Benoit), elle apprend que sa sœur Audrey (Nina Meurisse) et son mari Tony (Nathanaël Maïni) se sont eux aussi installés temporairement dans la maison familiale. L’argent ne tombant pas du ciel, Sandrine accepte d’aller travailler pour son oncle Henri (Jean-Hugues Anglade) qui s’occupe d’un chenil. Ce n’est pas un boulot très excitant mais cela va lui permettre de gagner beaucoup d’argent car l’activité d'Henri n’est pas toujours très légale.

    01.jpg
    C’est d’abord le constat d’une triste réalité ; la vie d’une famille empêtrée dans les difficultés financières. On découvre ensuite le quotidien d’un chenil peu recommandable et attention aux âmes sensibles car on est loin de l’esprit 30 millions d’amis. Si vous êtes un amoureux des chiens, il n’est pas impossible que quelques images vous donnent mal au cœur en les voyant être traités comme une vulgaire marchandise. Je suis un soldat est un drame social prenant qui malheureusement met en lumière cette propension de l’être humain à piétiner la morale pour ses intérêts personnels. La distribution est excellente de Louise Bourgoin à Jean-Hugues Anglade en passant par Anne Benoit, à découvrir.

     


    Il faut le voir pour : Vous mettre tout nu pour séduire mais faites attention, on peut aussi vous arrêter pour ça !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Duo d’escrocs

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Bien que divorcés, Kate & Richard (Emma Thompson & Pierce Brosnan) sont restés en bons rapports mais à une semaine de leur retraite, ils découvrent qu’on leur a joué un bien mauvais tour. La société de Richard a été victime d’une escroquerie qui lui a couté toutes ses économies mais aussi celles de ses employés. L’ex-couple décide alors de demander des explications et se rendent aussitôt à Paris afin d’y rencontrer Vincent Kruger (Laurent Lafitte), homme d’affaires sans scrupules. Pas de surprises, ils se font éconduire et ils ont désormais besoin d’un autre plan : dérober un bijou estimé à plus de 10 millions de dollars ! Pour cela, ils vont devoir faire appel à leurs potes d’enfance Penelope & Jerry (Celia Imrie & Timothy Spall) pour organiser leur coup !

    01.jpg

    Avec la réunion d’Emma Thompson et de Pierce Brosnan, on aurait pu espérer que le réalisateur Joel Hopkins se sente inspiré pour nous proposer une sympathique comédie au lieu de ça le spectateur se sent escroqué ! Il faut dire qu’avec un scénario d’une telle banalité et au dénouement tellement écrit d’avance ça ne risquait déjà par de faire des merveilles mais ajoutez à cela un niveau d’humour au plus bas et vous obtenez Duo d’escrocs. Ce ne sont pas non plus les présences de Louise Bourgoin & Laurent Lafitte qui y changeront quoi que ce soit. Tout est poussif et si vous cherchez vraiment à rigoler alors le mieux c’est encore d’aller voir ailleurs !

     

    Il faut le voir pour : Vous assurer que votre colocataire n’est pas en conversation sur Skype avant de faire certaines choses !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Duo d'escrocs

    Bien que nos potes Emma Thompson & Pierce Brosnan ne forment plus vraiment un couple, c'est ensemble qu'ils se rendent à Paris avec un objectif bien précis : récupérer leur retraite et pour cela ils projettent de voler un collier. Duo d'escrocs c'est une comédie à laquelle participeront également Laurent Lafitte & Louise Bourgouin.

    Date de sortie : 02 Juillet 2014.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Tirez la langue, mademoiselle

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Nos potes Boris & Dimitri (Cédric Khan & Laurent Stocker) sont frères et travaillent également ensemble comme médecins. Ils s’occupent d’un cabinet médical dans le 13ème arrondissement de Paris et sont particulièrement appréciés par leurs différents patients. Un soir, ils sont appelés auprès de la jeune Alice (Paula Denis) qui souffre de diabète et qui ne se sentait pas très bien. Chaque soirée, elle est seule attendant le retour de sa mère Judith (Louise Bourgoin) qui travaille dans un bar. Les 2 médecins vont veiller plus régulièrement sur Alice mais ils sont dans le même temps tous deux tombés sous le charme de sa mère qui a toutes les chances de provoquer une sacrée pagaille entre les 2 médecins.

    01.jpg

    Comme le titre ne semble pas l’indiquer ; Tirez la langue, mademoiselle met en scène un triangle amoureux avec comme particularité d’avoir non seulement 2 frères mais aussi 2 médecins comme prétendants. Cédric Khan & Laurent Stocker forment ainsi un duo plutôt original et qui attire tout de suite la sympathie du spectateur par leur proximité avec leurs patients. L’histoire quant à elle prenant place dans une petite communauté, on a parfois l’impression d’avoir devant nous un film choral mais ça ne suffit pas pour nous emballer. Une comédie romantique signée Axelle Ropert qui est loin de déchainer les passions et qui a toutes les chances de tomber dans l’oubli.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de travailler avec votre frère (sauf s’il est déjà marié) !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • La religieuse

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Dès son adolescence, notre pote Suzanne (Pauline Etienne) a su qu’elle n’aimerait qu’un homme et un seul : Dieu. Alors que ses 2 grandes sœurs ont choisi le mariage, elle décide de rentrer dans les ordres mais avec le temps viennent les premiers doutes qui vont par la suite se transformer en certitudes : elle veut retrouver une vie normale ! Malgré les volontés de ses parents, Suzanne quitte ainsi le couvent et c’est à son retour chez elle que sa mère lui dévoile une stupéfiante vérité. Un bouleversement tel qu’elle acceptera de reprendre ses habits de sœur mais l’attendent encore de nombreuses épreuves.

    01.jpg

    Déjà l’heure est à la confession, la religion est certainement un des thèmes qui me désintéressent le plus alors le film de Guillaume Nicloux partait déjà sur de mauvaises bases. Inspiré d’un roman de Denis Diderot, on y suite le parcours de la jeune Suzanne qui est par ailleurs magnifiquement interprété par Pauline Etienne rendant ainsi La religieuse un peu plus digeste. En dehors de cette petite lueur de lumière c’est un portrait qui, même s’il ne suscite pas l’ennui, a de quoi laisser indifférent même si les apparitions d’Isabelle Huppert & Louise Bourgoin viennent apporter un peu d’animation. Tout simplement un film qui m’échappe déjà par son sujet.

     

    Il faut le voir pour : Prendre une religieuse à la prochaine visite à la boulangerie !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • L’amour dure trois ans

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Son premier mariage s’est soldé par un véritable fiasco et notre pote Marc Marronnier (Gaspard Proust) n’a eu d’autres choix que d’augmenter à son tour les statistiques du divorce. Il ne fallait donc surtout plus parler d’amour à cet écrivain et pourtant c’est ce même thème qui va inspirer son futur succès en librairie L’amour dure trois ans. Son livre dresse un constat plutôt pessimiste des relations sentimentales et si vous deviez demander l’avis d’Alice (Louise Bourgoin), elle irait même jusqu’à vous dire que l’auteur de ce bouquin fait preuve d’une misogynie maladive. On comprend mieux pourquoi  Marc qui s’est épris d’elle fait tout pour lui cacher sa véritable identité mais la vérité finira bien par éclater au grand jour !

    01.jpg
    On le voyait déjà partout et voilà qu’il se décide de se lancer dans la carrière de réalisateur, Frédéric Beigbeider signe là une comédie sentimentale hélas sans grande passion. Difficile d’imposer sa patte dans un genre déjà bien encombré, l’écrivain tente bien quelques fantaisies mais rien qui ne permette à l’adaptation de son roman hautement autobiographique de marquer nos esprits. Il s’est trouvé un bon alter-ego en la personne de Gaspard Proust même si celui-ci se laisse parfois effacer par ses camarades de jeu d’un casting assez hétérogène. L’amour dure trois ans ne réussit donc pas à nous séduire outre-mesure, on dira juste que pour une première réalisation ça tient la route pour notre pote Beigbeider.



    Il faut le voir pour : S’interroger sur votre couple avant de fêter votre 3ème anniversaire !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Un heureux évènement

    aff.jpg

    C’est en louant des films que notre pote Barbara (Louise Bourgouin) a rencontré Nicolas (Pio Marmaï) et le coup de foudre fut immédiat. Devenus totalement inséparables, le couple filait le parfait bonheur et un jour ils se sont sentis prêts à former une famille. Vint alors le moment où Barbara pouvait annoncer qu’elle attendait un enfant ; 9 mois de bonheur mais quand même 9 mois sans clopes, alcool, charcuterie ou fromages ! Déjà que la grossesse va être difficile à supporter, il ne faudrait pas non plus qu’elle ait sa mère Claire (Josiane Balasko) sur le dos mais celle-ci va vite découvrir son secret à son grand regret. Et puis quand leur enfant voit le jour, Barbara & Nicolas se rendent compte qu’on ne s’improvise pas parents et que leur relation va être soumise à de nombreuses tensions.

    01.jpg

    Ce qui est sur c’est que tout le monde ne va pas se sentir concerné par le dernier film de Rémi Bezançon puisqu’il s’attarde sur un moment magique de la vie d’une femme ; la grossesse et la naissance d’un enfant. De ce postulat de départ, le réalisateur aurait pu se contenter de dresser une gentille comédie tout ce qu’il y a de plus simple mais il choisit au contraire de traiter le sujet avec une extrême authenticité. Du bonheur d’être enceinte au fameux baby blues, il n’y a qu’un pas et c’est Louise Bourgoin, qui a largement gagné ses galons de comédienne, qui en fait l’amère expérience formant avec Pio Marmaï un couple parfait. Certaines mères se reconnaitront dans ce portrait, pour les autres c’est l’occasion de découvrir tout autrement ce que l’on considérait alors comme Un heureux évènement.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter les sites de rencontres et aller louer un film !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • L'autre monde

    aff.jpg

    Alors qu'ils s'étaient abrités de tous regards pour échanger leur premier baiser, Marion & Gaspard (Pauline Etienne & Grégoire Leprince-Ringuet) ont été surpris par la sonnerie d'un portable oublié. Celui-ci appartient à une dénommée Sam (Louise Bourgoin) et le jeune couple intercepte par la suite un SMS dans lequel un rendez-vous est donné. Pris de curiosité, ils décident de s'y rendre incognito et de suivre Sam jusqu'à arriver dans une clairière isolée où ils vont faire une macabre découverte. Ils découvrent Sam et son ami enfermés dans la voiture et tentant de se suicider mais heureusement l'intervention de Marion & Gaspard permettra de sauver la vie de la jeune femme.

    01.jpg

    Une fois encore, ce n'est pas avec L'autre monde que la réputation des jeux vidéo sera redorée puisque le réalisateur Gilles Marchand nous invite à pénétrer dans un monde virtuel et du danger qu'il peut représenter. Le film joue donc sur cette confusion entre  monde réel et virtuel mais l'univers de Black Hole n'est pas très chatoyant, c'est à l'image du film c'est-à-dire fade dans son ensemble. Dommage car cette nouvelle génération de comédiens comme Grégoire Leprince-Ringuet, Pauline Etienne ou encore Pierre Niney méritent qu'on braque un peu plus (et un peu mieux) les projecteurs sur eux.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais fouiller dans les portables qui ne vous appartiennent pas !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Sweet valentine

    aff.jpg

    Ivan (Vincent Elbaz) est un petit truand qui vit de kidnapping mais son dernier plan a mal tourné. Résultat le voilà en fuite en compagnie de Sonia (Vanessa David) ; une femme qu'il a rencontré quelques heures plus tôt et qui a participé sans le savoir à un enlèvement. Dans quelques jours, Ivan doit se rendre en Pologne pour régler une histoire mais avant cela, il doit trouver de l'argent. Quant à Sonia ; il aimerait bien s'en débarrasser mais comme il n'a pas de permis, il est obligé d'impliquer la jeune femme dans toutes ses combines.

    01.jpg

    On ne sait pas trop à quoi s'attendre quand on entre dans la salle et quand on n'en sort qu'on est toujours aussi dubitatif. Ça commence comme une légère comédie puis ça se transforme en une sorte de road-trip où Vincent Elbaz essaye de régler ses problèmes financiers. Les rencontres atypiques s'enchaînent et il y a souvent des moments de solitude, des errements que l'on mettra sur le compte de la première réalisation d'Emma Lucchini. Sweet valentine n'a pas assez de charmes pour réellement nous convaincre, copie à revoir !


    Il faut le voir pour : Ne plus répondre aux sondages dans la rue.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire