Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pierre-françois martin-laval

  • Gaston Lagaffe

    star 02.jpg

    AFF1 (3).jpg

    De retour après 2 semaines de vacances, notre pote Prunelle (Pierre-François Martin-Laval) n’a pas idée de ce qui l’attend. En effet, en son absence, Au petit coin a accueilli un nouvel employé qui n’est pas passé inaperçu ; un certain Gaston Lagaffe (Théo Fernandez) ! Ce dernier a vite pris ses repères en aménageant les bureaux afin d’en faire le moins possible et surtout trouver le temps nécessaire pour dormir. La patience de Prunelle a ses limites si bien qu’il décide rapidement de se séparer de cet énergumène mais un quiproquo va venir tout changer. Dans le même temps, l’avenir d’Au petit coin est à un tournant puisque le puissant De Maesmaker (Jérôme Commandeur) veut racheter cette start-up au succès grandissant.

    01.jpg

    Après Les Profs, notre pote Pierre-François Martin-Laval s’attaque maintenant à un monument de la Bande Dessinée avec le plus célèbre des fainéants né sous la plume d’André Franquin. Dès le départ, c’est donc un projet extrêmement risqué que d’adapter les aventures de Gaston Lagaffe sur le grand écran (rappelons d’ailleurs qu’il y a déjà eu l’officieux Fais gaffe à la gaffe ! en 1981) et le résultat risque de rester en travers de la gorge des fans de la première heure. Si visuellement, on s’attache à rester fidèle à l’œuvre originale (avec notamment un Théo Fernandez assez convaincant) ; cette comédie ne se contente que de mettre en image, sans réel enthousiasme et de manière souvent poussive, certaines des gaffes de notre héros. Le générique nous achève et forcément à ce moment-là la seule chose qui nous vient à l’esprit c’est « M’enfin !! »

     

    Il faut le voir pour : Vous faire passer pour le fils / la fille du patron !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2018 0 commentaire
  • Léonie - Les vacances de Ducobu

    Cher journal,

     

    2167860595.46.jpg

    cinéma, film, comédie, Les vacances de Ducobu,  elie semoun, joséphine de meaux, helena noguerra, pierre-françois martin-laval, bruno salomone, françois viette, juliette chappey, philippe de chauveronÇa y est l’école est finie et ce sont les grandes vacances qui commencent et je sens que ça va être long ! Pour ne pas perdre trop de temps, j’ai pris avec moi plein de livres afin de réviser mais j’en aurais peut-être pas beaucoup l’occasion car le destin a fait que Ducobu (François Viette) et son père passent les vacances avec nous.

     

    Ce n’est évidemment pas avec ce tricheur que je vais pouvoir réviser mes tables de multiplication, lui s’est plutôt passionné pour un soi-disant trésor caché par un pirate. Depuis qu’il en a entendu parler, il ne rêve que de le retrouver mais pour ça, il lui faudrait un bateau.

     

    cinéma, film, comédie, Les vacances de Ducobu,  elie semoun, joséphine de meaux, helena noguerra, pierre-françois martin-laval, bruno salomone, françois viette, juliette chappey, philippe de chauveronLe club Mickey de la plage organise d’ailleurs des Olympiades où le gagnant remportera un superbe drakkar noir gonflable. S’il est décidé à le gagner, moi je suis aussi déterminée à être la première partout alors il va falloir qu’il me batte !

     

    Léonie (Juliette Chappey)

     

    En savoir plus sur Les vacances de Ducobu ?

    En savoir plus sur L'élève Ducobu ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Les profs

    cinéma,film,comédie,les profs,christian clavier,isabelle nanty,kev adams,pierre-françois martin-laval,françois morel,arnaud ducret,stéfi celma,raymond bouchard,dominique pinon,alice david

    aff.jpg

    12% de réussite au bac, c’est avec ce triste record que le lycée Jules Ferry est devenu l’établissement avec le plus haut taux d’échec de France. On a tout essayé même offrir aux élèves les meilleurs professeurs mais rien n’y fait ce qui a conduit à cette décision radicale : engager les pires professeurs. Ils doivent redresser la situation et atteindre un taux de réussite au bac d’au moins 50% sans quoi le lycée sera tout simplement condamné. Ils sont 7 et vont ainsi enseigner le français, la chimie ou le sport avec leurs méthodes personnelles et plutôt atypiques. Très vite, l’inquiétude des parents d’élèves se fait sentir en même temps que celle du Proviseur (Philippe Duclos) et les résultats du bac blanc sont loin d’être rassurants.

    01.jpg

    Beaucoup d’entre vous connaissent peut-être la bande dessinée crée par Erroc & Pica dont Pierre-François Martin Laval vient de signer l’adaptation. Devant Les profs, il est difficile de ne pas penser à des films cultes comme Les sous-doués ou P.R.O.F.S mais celui-ci ne connaitra pas la même consécration. Si on ne peut rien lui reprocher au niveau de la distribution où se détachent Isabelle Nanty qui manie la craie comme personne ou Arnaud Ducret seulement au niveau de l’humour tout ça reste assez scolaire. On s’amuse plutôt devant cette petite récréation mais il n’y a vraiment aucune scène qui restera dans nos mémoires. Pas de quoi vous donner envie de redoubler !

     

    Il faut le voir pour : Réviser la vie de Napoléon, c’est forcément le sujet de l’épreuve d’histoire au bac !

     

    En savoir plus sur Les profs 2 ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Le magasin des suicides

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    La vie ne mérite plus d’être vécue, la société trouve désormais son réconfort dans la mort et le suicide est devenu un vrai sport national. Il y a certaines règles à respecter et notamment vous seriez bien avisés d’éviter de mourir sur la voie publique sous peine d’avoir une grosse amende ! Non, si vous manquez d’inspirations alors une visite dans le magasin des suicides s’impose. Maison familiale depuis 1854 et actuellement tenue par Lucrèce & Mishima Tulache, avec cette boutique vous trouverez sans aucun doute votre malheur. Une corde pour se pendre, un poison pour vous foudroyer ou un fusil pour se faire sauter la cervelle ; le choix est vaste. La naissance d’Alan va venir bouleverser l’équilibre de cette famille, avec son éternel sourire il respire la joie de vivre, quelle honte !

    01.jpg

    Après une carrière aussi remplie que celle de Patrice Leconte, c’est une bonne surprise que de le voir s’atteler à une adaptation de l’œuvre de Jean Teullé et surtout sous la forme d’un premier film d’animation. Les graphismes par leur particularité apportent un indéniable atout qui fait mieux passer la pilule d’une animation assez rigide. Reste maintenant un contenu bien léger avec des séquences musicales peu inspirées notamment dans le texte et une naïveté ambiante qui vous pousserait presque au suicide. Le magasin des suicides est donc plutôt divertissant mais on ne passera pas l’éternité dessus !

     

    Il faut le voir pour : Trouver un cadeau bien original pour vos meilleurs ennemis !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • RRRrrrr !!!

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Il y a bien longtemps à l’âge de Pierre où nos ancêtres ont fait leurs premiers pas. Il existe différentes tribus parmi lesquelles se trouvent les Cheveux sales qui cherchent par tous les moyens de s’emparer d’un produit miraculeux : le shampooing ! Afin d’obtenir ce trésor, le chef (Gérard Depardieu) décide d’envoyer sa fille Guy (Marina Foïs) chez les Cheveux propres qui possèdent le shampooing et où un évènement exceptionnel vient d’avoir lieu. Un homme aurait assassiné un autre homme qui serait en fait une femme et dont les orifices ont été cousus. Les indices laissés sur place tendent à prouver que le crimier serait muni d’un gourdin et qu’il a suivi des cours de couture ; à Pierre & Le blond (Pierre-François Martin-Laval & Jean-Paul Rouve) de démasquer le coupable.

    01.jpg

    RRRrrrr !!! fera date dans l’histoire de la comédie française … mais comme le plus grand flop du réalisateur Alain Chabat ! Pourtant l’association entre l’ex-Nul et toute la troupe des Robins des bois promettait de nous offrir de bonnes tranches de rigolades. Avec son humour très primitif basé sur des jeux de mots quand même bien pourris (donc parfaits pour moi) et des situations lorgnant sur le ridicule (Ah cette partie de biche-volley !), le film réussit bien à nous faire sourire mais l’ensemble parait bien désuni. Les idées jaillissent de tous les cotés mais il n’y a rien de véritablement construit si bien qu’on a plutôt l’impression d’avoir devant nous une succession de scénettes. C’est sur ce n’est pas le meilleur travail du réalisateur mais on se marre quand même bien.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Les vacances de Ducobu

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Pour notre pote Ducobu (François Viette), on n’a rien inventé de plus cool que les grandes vacances ! Son père Hervé (Pierre-François Martin-Laval) a d’ailleurs trouvé la destination idéale : un camping où se rendent par le plus grand des hasards Adeline Gratin (Helena Noguerra) et sa fille Léonie (Juliette Chappey). Pas sur que cela emballe notre jeune cancre surtout lorsqu’il s’agit de se lever à l’aube pour aller visiter les musées régionaux ! Pourtant, il va se passionner pour l’histoire d’un pirate et d’un trésor qui serait caché sur l’ile des Crocs maudits hantée par un monstre ; le Pours mi-porc, mi-ours. Les vacances sont pleines de surprises pour nos écoliers qui vont avoir le bonheur (ou le malheur) de croiser sur leur route les professeurs Rateau & Latouche (Joséphine de Meaux & Elie Semoun).

    01.jpg

    Nouvelles aventures de notre pote Ducobu, le héros de bande-dessiné avec quelques changements au casting puisque c’est maintenant François Viette qui enfile le costume piqué aux Dalton. Pef prend également le rôle du père mais pour le reste on retrouve l’équipe du premier épisode. Il n’y a grand-chose à en dire, Les vacances de Ducobu réunit le cocktail idéal pour servir de divertissement aux enfants. De l’humour toujours très potache, un léger brin d’aventures et un Latouche plus maladroit et jaloux que jamais ; ça n’a rien de très original mais cela semble encore fonctionner. Evidemment au-delà de 12 ans, rien ne garantit que vous ressortiez de la salle avec la banane !

     

    Il faut le voir pour : Toujours garder la banane !

     

    En savoir plus sur L'élève Ducobu ?

     

    Découvre le film Dans la peau de Léonie !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • La vérité si je mens 2

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Rien ne va plus dans le Sentier et notre pote Eddy (Richard Anconina) l’a compris à ses dépens et maintenant il souhaite développer son business auprès de la grande distribution. C’est en compagnie d’Yvan (Bruno Solo) qu’il est allé prospecter auprès de M. Vierhouten (Daniel Prévost), Directeur des achats de la chaine Euro Discount mais ce qu’il croyait être une belle opportunité va s’avérer être une belle arnaque. Pendant ce temps, Serge (José Garcia) a rencontré le grand amour en la personne de Chochona Boutboul (Elisa Tovati) mais pour la séduire, il a un peu enjolivé la vérité avec l’aide involontaire de son cousin Patrick (Gilbert Melki).

    01.jpg
    Avec le succès qu’a rencontré le premier épisode, il était presque naturel de voir apparaitre un second épisode et la bonne nouvelle c’est qu’on retrouve presque toute l’équipe. Presque oui car Vincent Elbaz laisse sa place à Gad Elmaleh en dehors de ça la bande potes est au complet et la vérité, la bonne humeur est toujours au rendez-vous ! Bon l’effet de surprise n’est plus là mais pour compenser on a droit à un Serge Benamou déchainé et qui éclipserait presque ses petits camarades. La vérité si je mens 2 est une comédie digne de son prédécesseur, le seul reproche c’est que les personnages féminins finissent par faire de la simple figuration.



    La scène à ne pas louper : Le passage sous le tunnel !


    En savoir plus sur La vérité si je mens ?

    En savoir plus sur La vérité si je mens 3 ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Une folle envie

    aff.jpg

    C’est en dévalant les pistes de ski que nos potes Rose & Yann (Olivia Bonamy & Clovis Cornillac) sont tombés amoureux et ils sont désormais prêts à passer une étape supplémentaire. Il est temps pour eux d’avoir un bébé et ils vont tout mettre en œuvre pour y arriver ; dès que l’occasion se présente et quel que soit le lieu ils n’arrêtent pas de faire l’amour. Après avoir essayé toutes les positions du Kâma-Sûtra, le couple n’y arrive toujours pas et tente de découvrir l’origine de ce blocage. Peut-être est-ce du aux problèmes familiaux de Yann ou encore de la fausse couche qu’a vécu Rose alors qu’elle n’avait encore que 16 ans.

    01.jpg

    Etape indispensable à tous ceux qui veulent bâtir une famille, la naissance d’un enfant est parfois un chemin de croix pour certains couples. Un sujet particulièrement grave que le réalisateur Bernard Jeanjean a vécu et a voulu dédramatiser en adoptant la forme d’une comédie légère, beaucoup trop légère ! Pas plus séduits que ça par le duo Bonamy / Cornillac, on sourit timidement à leurs frasques mais on est bien loin d’avoir Une folle envie d’en découvrir davantage. Un thème intéressant mais qui se perd à travers un long-métrage sans inspiration, un film qui se laisse voir mais certainement pas indispensable pour les amateurs de ciné.

     

    Il faut le voir pour : Eviter les déjeuners chez les beaux-parents.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • King Guillaume

    aff.jpg

    Tout le royaume de Guerreland est en émoi, leur souverain Cyril John Delagny (Rufus) vit ses dernières heures et il n’y a point d’héritier. Du moins c’est ce que tout le monde pensait car il y a bien longtemps,  le roi a eu une aventure avec la seule touriste de l’ile et de cette relation est né Guillaume (Pierre-François Martin-Laval). Voilà donc le prochain roi de Guerreland mais il faut vous préciser que l’ile est en fait minuscule, n’abrite rien d’autre que des ruines et ah si une cabine téléphonique ! Alors que Guillaume reste bien circonspect par la nouvelle, sa femme Magali (Florence Foresti), enceinte de jumeaux s’imagine déjà sur le trône.

    02.jpg

    L’ancien Robin des bois Pierre-François Martin-Laval que l’on appelle plus communément Pef nous revient après avoir déjà fait ses preuves avec Essaye-moi. Là encore il réussit à transposer son esprit candide dans ce film qui tient essentiellement le coup grâce au dynamisme apporté par le duo Pef / Florence Foresti.  Pour cette dernière, il s’agit de son premier grand rôle au cinéma dans un registre qui lui est parfaitement adapté. King Guillaume est plutôt sympa avec cependant des seconds rôles (Pierre Richard / Isabelle Nanty) sous-exploités et un dénouement des plus prévisibles.

     

    Il faut le voir pour : Espérer vous aussi devenir un jour roi

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire