Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pierre richard

  • Gus petit oiseau, grand voyage

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Une première feuille est tombée annonçant la prochaine arrivée de l'Automne. L'heure est donc venue pour Darius et sa famille de partir en migration vers l'Afrique mais une attaque de chats va venir tout bouleverser. Alors que Darius se retrouve très mal en point, un petit oiseau jaune tente de voler à son secours. Cet oiseau rêve de découvrir le monde mais paradoxalement a bien trop peur de quitter son nid douillet. Sa pote d'enfance Cox va ainsi le pousser à voler de ses propres ailes en le convaincant de guider toute la famille de Darius vers l'Afrique mais il n'a pas vraiment le sens de l'orientation. C'est donc un long voyage plein de surprises qui commence pour tous ces oiseaux !

    01.jpg

    Film d'animation franco-belge, visuellement Gus petit oiseau, grand voyage évoque un peu les Drôles d'oiseaux de chez Triggerfish Animation. On a donc des graphismes qui sont dans l'ensemble plutôt plaisants même si on ne va pas s'émerveiller devant l'écran comme on le ferait pour les grands studios. Reste ensuite une histoire qui sur le chemin de l'Afrique (et il sera long) fait passer le spectateur par Paris, la ville lumière et qui va aussi précipiter nos héros dans de drôles de situations qui amuseront surtout les enfants. Un film d'animation sans grandes prétentions qui devrait faire le bonheur des plus petits mais passé un certain age, le charme bat de l'aile !

     

    Il faut le voir pour : Apprendre qu'un oiseau peut se perdre en plein vol !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Mes héros

    star 02.jpg

    2535282206.21.jpg

    C’est par un appel téléphonique de la Police que notre pote Maxime (Clovis Cornillac) a appris que sa mère Olga (Josiane Balasko) a été placée en garde à vue à Bordeaux à la suite d’une petite altercation. Dès qu’il apprend cela, cet ambulancier se précipite pour la sortir de là, l’occasion pour lui aussi de prendre ses distances vis-à-vis de Stéphanie (Anne Charrier), la mère de ses 2 enfants avec qui sont apparues quelques tensions. Arrivé en Gironde, Maxime va avoir la surprise d’apprendre que sa mère fait partie d’un réseau d’entraide et veut accueillir Tiemoko (Ibrahim Burama Darboe), un enfant dont la mère sans papiers a été arrêtée.

    01.jpg

    C’est un couple mythique que l’on retrouve dans ce film d’Eric Besnard, les cinéphiles avertis auront deviné que je fais allusion à Josiane Balasko & Gérard Jugnot. Duo infernal dans la saga des Bronzés, ils se glissent dans la peau d’un vieux couple passant leur temps à se chamailler et au milieu duquel se trouve Cornillac qui remet toute sa vie en question. Reste que la principale histoire de Mes héros reste celle du petit Ibrahim Burama Darboe et elle est malheureusement loin d’être mise en valeur à travers ce discours moralisateur assez insupportable. En fait les seuls bons moments restent cette chasse aux champignons et surtout le coin pique-nique !

     

    Il faut le voir pour : Mettre des pompons sur vos chaussons.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Le retour du grand blond

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Le plan mis en place par le Colonel Toulouse (Jean Rochefort) pour se débarrasser de Milan fut donc une réussite complète, une trop grande réussite même ! 3 mois après ces évènements, il est convoqué par Le ministre (Jean Bouise) qui a entendu parler des exploits de cet espion plus connu sous le nom du grand blond et aimerait lui confier une mission. Toulouse se trouve dans une situation inconfortable et va tenter d’étouffer cela en faisant éliminer le pauvre François Perrin (Pierre Richard) qui est actuellement en train de roucouler avec Christine (Mireille Darc) sous le soleil brésilien. Alors qu’on prépare déjà les funérailles de Perrin, le Capitaine Cambrai (Michel Duchaussoy) s’intéresse de près à cette affaire convaincu que le grand blond est tout sauf un espion.

    01.jpg

    Il s’est fait passer bien malgré lui pour un super agent secret, notre pote François Perrin fait son come-back à peine 2 ans après Le grand blond avec une chaussure noire. Sa paire est toujours dépareillée si ce n’est que cette fois c’est une chaussure rouge (dont s’inspirera le remake américain) et on retrouve la plupart des personnages du précédent volet. On retrouve d’ailleurs bien d’autre chose comme le célèbre générique, un thème musical qui va être décliné à toutes les sauces mais aussi Maurice et son éternel survêtement bleu ou encore Christine avec sa robe échancrée dans le dos. Bref Le retour du grand blond sent le réchauffé mais on se laisse encore charmer par un Pierre Richard irrésistible quand il s’agit de jouer les faux agents !

     

    En savoir plus sur Le grand blond avec une chaussure noire ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Le grand blond avec une chaussure noire

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Quelque part aux Etats-Unis, un homme a été arrêté et suspecté de trafic de drogue mais d’après ses dires il aurait seulement agit dans le cadre d’une mission des autorités françaises. A peine de retour de vacances, Louis Toulouse (Jean Rochefort), chef des services secrets est le premier surpris par ces déclarations du moins le fait-il croire car il se sait espionné par son propre adjoint Milan (Bernard Blier) qu’il suspecte immédiatement. Il décide alors d’organiser un piège : un homme providentiel devrait faire son apparition pour régler cette histoire mais il ne s’agit que d’un subterfuge. Pour tromper Milan et son équipe, il va désigner un inconnu ; le grand blond avec une chaussure noire soit un certain François Perrin (Pierre Richard) qu’il va faire passer pour un agent secret.

    01.jpg

    Il n’y a réellement que la présence de Pierre Richard qui donne un véritable intérêt à cette comédie d’Yves Rovert et pourtant Le grand blond avec une chaussure noire a su, avec les années passant, conquérir un fidèle public. Et puis son générique à la flute de pan signé Vladimir Cosma a également contribué à marquer nos mémoires (tout comme la robe de Mireille Darc !). Il suffit bien souvent de voir apparaitre le comédien pour déclencher les sourires et si besoin est c’est sa légendaire maladresse qui prend ensuite le relais. Quelques bonnes idées sont dispersées tout au long du film mais jamais de quoi nous rendre hilares juste de quoi passer un bon moment. Si vous recherchez les fous rires, vous ne trouverez certainement pas chaussure à votre pied mais on s’y sent quand même à l’aise !


    En savoir plus sur Le retour du grand blond ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Et si on vivait tous ensemble ?

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Pas facile de vieillir ! On se découvre des problèmes de mémoire, une santé de plus en plus défaillante ou alors on se sent parfois très seul. C’est à l’occasion de l’anniversaire de Claude (Claude Rich) que nos potes d’enfance Jeanne, Annie, Albert & Jean (Jane Fonda, Géraldine Chaplin, Pierre Richard & Guy Bedos) se sont réunis et qu’a été évoqué cette idée folle de vie en communauté. Cette proposition à priori fantaisiste va cependant devenir une réalité après l’hospitalisation d’Albert et le placement de Claude en maison de repos. Après tout, ils s’entendent tous très bien et il n’y aucune raison que cela se passe mal à moins peut-être qu’une histoire vieille de 40 ans ne vienne jeter le trouble.

    01.jpg
    Ce n’est pas parce qu’on est vieux qu’on va s’arrêter de vivre ! C’est un peu la philosophie de ce film porté par son casting 5 étoiles avec entre autre les 2 stars internationales que sont Jane Fonda & Géraldine Chaplin. Et si on vivait tous ensemble ? est la photographie d’une génération un peu perdu dans une société où les personnes âgées semblent plus une gêne qu’autre chose et qui sont ainsi confinées à l’isolement. On regrettera juste que le rythme ne soit pas un peu plus soutenu bien que la présence de Daniel Brühl apporte un brin de vigueur à l'ensemble. Drôle et parfois même mordant, voici une gentille comédie qu’on appréciera tout d’abord pour ses interprètes mais qui risque tout de même de vous plomber le moral quant à votre avenir !



    Il faut le voir pour : Economiser dès maintenant pour vous faire construire une piscine si vous souhaitez voir plus souvent vos petits-enfants.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Cinéman

    aff.jpg

    Il s’appelle Régis Deloux (Franck Dubosc) et jusqu’à présent il n’était qu’un simple professeur de la banlieue de Montreuil sous bois. Pourtant, il possède un don particulier ou du moins il a entre ses mains un objet magique : la broche de Sissi alias Viviane Cook (Lucy Gordon). C’est Pierre Richard en personne qui lui a appris qu’il suffisait d’un simple baiser sur la broche pour se retrouver propulsé dans un film de cinéma. Sa mission est de sauver Viviane qui a été enlevée par l’ignoble Douglas Craps (Pierre-François Martin Laval) et qui la promène de films en films. De Pour une poignée de dollars à Robin des bois, Régis va vivre des aventures passionnantes.

    01.jpg
    L’univers du cinéma est immensément riche et on s’attendait donc à un bel hommage placé sous le signe du rire de la part de Yann Moix. Une fois qu’on se retrouve devant le film, on se dit alors que Cinéman est tout simplement une aberration ; un cauchemar pour tout bon spectateur qui se respecte. Passe encore le scénario ridiculement expéditif mais cette pseudo comédie nous gave pendant 1H30 avec ses gags très lourdauds et Dubosc en fait des tonnes ce qui tape rapidement sur les nerfs. Rarement une comédie française n’aura été aussi consternante et donc vous aurez compris qu’il vaut mieux aller voir un vrai film de cinéma.



    Il faut le voir pour : Rêver de pouvoir un jour entrer dans les films pour détruire celui-ci !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Victor

    aff.jpg

    C’est en rentrant un jour chez elle qu’Alice (Sara Forestier) a fait la connaissance de Victor (Pierre Richard), un de ses voisins de pallier. Ce vieil homme vit seul entouré uniquement de ses livres et il va bientôt être expulsé et se retrouver à la rue. Apprenant qu’Alice est stagiaire chez Global, un grand magazine people, il lui demande un service très particulier : publier une annonce qui demande à ce qu’il soit adopté. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, le magazine est inondé par les réponses favorables provoquant un succès allant au-delà des espérances si bien qu’un concours va même être organisé avec 150 000 euros à la clé.

    01.jpg
    Pas évident de sortir indemne de cette séance tant on est abasourdi par la niaiserie scénaristique de ce film. Le réalisateur Thomas Gilou s’est embourbé dans une histoire grotesque aussi invraisemblable que la portée philosophique d’un article de magazine people. Une farce ridicule dans laquelle les Sara Forestier, Clémentine Célarié & Lambert Wilson coulent en même temps que le navire. On se demande ce que vient faire Pierre Richard dans cette galère car même si le comédien a su conserver la sympathie des spectateurs ce n’est pas avec Victor qu’il va les attirer en salles. La vérité si je mens !



    Il faut le voir pour : Adopter un grand-père !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • King Guillaume

    aff.jpg

    Tout le royaume de Guerreland est en émoi, leur souverain Cyril John Delagny (Rufus) vit ses dernières heures et il n’y a point d’héritier. Du moins c’est ce que tout le monde pensait car il y a bien longtemps,  le roi a eu une aventure avec la seule touriste de l’ile et de cette relation est né Guillaume (Pierre-François Martin-Laval). Voilà donc le prochain roi de Guerreland mais il faut vous préciser que l’ile est en fait minuscule, n’abrite rien d’autre que des ruines et ah si une cabine téléphonique ! Alors que Guillaume reste bien circonspect par la nouvelle, sa femme Magali (Florence Foresti), enceinte de jumeaux s’imagine déjà sur le trône.

    02.jpg

    L’ancien Robin des bois Pierre-François Martin-Laval que l’on appelle plus communément Pef nous revient après avoir déjà fait ses preuves avec Essaye-moi. Là encore il réussit à transposer son esprit candide dans ce film qui tient essentiellement le coup grâce au dynamisme apporté par le duo Pef / Florence Foresti.  Pour cette dernière, il s’agit de son premier grand rôle au cinéma dans un registre qui lui est parfaitement adapté. King Guillaume est plutôt sympa avec cependant des seconds rôles (Pierre Richard / Isabelle Nanty) sous-exploités et un dénouement des plus prévisibles.

     

    Il faut le voir pour : Espérer vous aussi devenir un jour roi

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Essaye-moi

    Bonjour,

     

    medium_aff.278.jpg

    medium_01.244.jpgJacqueline (Julie Depardieu), tu es magnifique ! Tu me reconnais ? C’est moi Yves-Marie (Pierre-François Martin Laval) ! Tu te souviens quand on avait 9 ans, tu avais juré craché de devenir ma femme le jour où je voyagerais dans les étoiles.

     

    Cela fait 24 ans aujourd’hui et je suis devenu cosmonaute alors on va pouvoir se marier comme prévu ! Ah…tu vas te marier dans 15 jours mais alors ta promesse…

     

    medium_02.79.jpgBon écoutes, tu disais toujours qu’il fallait goûter avant de dire non alors j’ai une idée : essaye-moi ! Comme ça si tu n’arrives pas à me supporter pendant 24 heures, je disparais de ta vie ; nan, je rigole !

     

    En Résumé : Très bonne comédie française que nous livre là notre pote PEF. Certains souligneront la niaiserie débordante du personnage mais on rit tellement durant le film qu’on finit par occulter cet aspect. Essaye-moi nous offre également une belle brochette de personnages et l’on retiendra notamment les excellents Pierre Richard & Isabelle Nanty. Une première réalisation qui fourmille d’idées, on dit bravo et on est impatient de savoir ce que PEF nous réserve pour la suite !

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire