Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marina foïs

  • La tour Montparnasse infernale

    cinéma, film, comédie, La tour Montparnasse infernale, charles nemes, Eric Judor, Ramzy Bedia, Marina Foïs, Serge Riaboukine, Michel Puterflam, Bô Gaultier de Kermoal, Peter Semler, Edgar Givry

    AFF.jpg

    Le week-end est là et la Tour Montparnasse se vide mais alors que la nuit s'est installée, notre pote Stéphanie (Marina Foïs) attend la visite de son oncle. Une importante réunion doit en effet avoir lieu mais elle sera brutalement interrompue par un groupe d'hommes armés menés par machin ou plutôt Michel (Serge Raboukine). Leur but est d'obtenir un code qui leur permettrait d'ouvrir un coffre renfermant pas moins de 50 millions de francs. Un plan bien pensé qui n'avait cependant pas prévu l'intervention d'Eric & Ramzy (Eric Judor & Ramy Bedia), 2 laveurs de vitres aussi imprévisibles qu'ils sont stupides.

    01.jpg
    Après avoir connu le succès avec leurs spectacles puis à la télévision, nos potes Eric & Ramzy se lancent dans l'aventure du cinéma. En toute logique, c'est avec une comédie qu'ils viennent faire les zigotos avec l'humour qu'on leur connaît (et que tout le monde n'apprécie pas forcément) avec ce mélange de Piège de cristal et de La tour infernale. Ce film de Charles Nemes repose entièrement sur ce duo intenable capable de prendre en otage une main ou encore de revisiter le combat Bruce Lee / Kareem Abdul-Jabbar. Si La tour Montparnasse infernale n'a rien de franchement irrésistible, il y a quand même des passages marrants ainsi que quelques dialogues qui restent dans les mémoires ; rien de plus qu'un petit amusement.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • La tour 2 contrôle infernale

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Nos potes Ernest Krakenkrick & Bachir Bouzouk (Eric Judor & Ramzy Bedia) sont d'émérites pilotes non ils sont les meilleurs, l'élite de notre nation ! Le problème c'est qu'après avoir passé un test particulièrement intense dans la centrifugeuse, leurs esprits se sont quelque peu ramollis. S'ils ne sont plus capables de piloter, on les a assigné au sol à l'aéroport d'Orly qui va être le théâtre d'une attaque terroriste. Un groupe appelé les Moustachious a en effet surgi et plongé tout l'aéroport dans un profond sommeil et ils ont en leur possession un appareil capable de prendre le contrôle des avions à distance. Pour contrecarrer leurs plans, il faudra donc compter sur Ernest & Bachir … ce qui n'est pas pour nous rassurer !

    01.jpg
    15 ans après La tour Montparnasse infernale, le duo de comiques est de retour avec un second épisode qui est en fait un prequel. On a ainsi l'occasion de découvrir les origines de nos héros ou plus exactement ce qui les a conduit à être aussi stupides. L'humour ras des pâquerettes qui a accompagné Eric & Ramzy est toujours là pour le plaisir des fans comme des plus fidèles détracteurs. La bonne idée reste d'avoir rappelé une partie du casting originel avec Marina Foïs et Serge Riaboukine auxquels s'invite le nouveau et surprenant Philippe Katerine. La tour 2 contrôle infernale est une comédie loin d’être raffinée qui vous réservera au mieux quelques sourires sauf si vous êtes allergiques à cet humour très particulier.

     

    Il faut le voir pour : Porter votre objet porte-bonheur, ça pourrait vous sauver la vie !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Bienvenue au gîte

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Nos potes Caroline & Bertrand (Marina Foïs & Philippe Harel) ont décidé de se lancer un grand défi en quittant la vie parisienne pour s’occuper d’un gîte qu’ils ont racheté à Sophie (Sylvie Lachat). Les voilà ainsi installés en Provence et propriétaires de l’Apurimac mais à leur arrivée ils ont la mauvaise surprise de constater que Sophie s’est enfuie avec un homme dans les Balkans alors qu’elle devait assurer la transition. Heureusement pour Caroline & Bertrand qu'Angélique (Annie Grégorio) a su prendre le relais et c’est donc elle qui va leur enseigner les rudiments de la vie au gîte. Les débuts sont donc difficiles surtout qu’ils apprennent en plus qu’un autre gîte se trouve en ville mais celui-ci ne devrait pas représenter une trop grande concurrence.

    01.jpg

    Un couple de parisiens qui décident de s’installer en province pour reprendre un gîte, un scénario relativement simple pour un film qui ne l’est pas moins. On ne peut pas dire que l’on s’étouffe de rires avec Bienvenue au gîte (les seuls moments où j’ai vraiment rigolé sont avec le Père Robert) mais paradoxalement on ne peut pas dire qu'on s’ennuie non plus. On apprécie le duo Marina Foïs / Philippe Harel et surtout le sacré boxon qui règne autour d’eux avec des gays, des scouts, des anciens toxicos ou encore des mamies qui ne peuvent pas se passer de leurs micro-ondes. Une comédie qui ne laissera pas des souvenirs impérissables avec des personnages bien trop stéréotypés et un humour aux abonnés absents !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Papa ou Maman

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Après 15 ans de mariage et donné naissance à Mathias, Emma & Julien (Alexandre Desrousseaux, Anna Lemarchand & Achille Potier) ; ils ont décidé de divorcer ! C’est une décision mûrement réfléchie pour nos potes Florence & Vincent (Marina Foïs & Laurent Lafitte) reste le plus difficile : annoncer la nouvelle à leurs enfants. Au même moment, les futurs ex-époux se voient offrir une opportunité de carrière intéressante ; Florence pourrait être envoyée au Danemark tandis que Vincent rejoindrait une mission humanitaire. Que deviennent les enfants au milieu de tout ça ? Si au départ une garde partagée avait été envisagée, les événements vont basculer les choses et désormais aucun des deux parents ne souhaite avoir la garde en vue de leur évolution professionnelle et c’est une guerre qui est sur le point de débuter.

    01.jpg

    Bien sur le divorce des parents est loin d’être un sujet marrant c’est pourquoi il faut considérer Papa ou Maman avec beaucoup de second degré. Ceci d’autant plus que nos potes Marina Foïs & Laurent Lafitte n’y vont pas de main morte quand il s’agit de jouer les parents irresponsables ce qui garantit pour le spectateur quelques bonnes tranches de rires. Voilà un duo avec lequel on ressent une complicité évidente ce qui fait que ce film signé Martin Bourboulon fonctionne magnifiquement bien et s’impose comme un vrai et bon divertissement. Sans avoir les atouts d’une grande comédie, on s’amuse avec ce pendant parental de Génial, mes parents divorcent.

     

    Il faut le voir pour : Choisir si vous préférez votre père ou votre mère, c’est pourtant pas compliqué !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • La ritournelle

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Et encore une nouvelle victoire pour notre pote Xavier (Jean-Pierre Darroussin), cet agriculteur sait prendre soin de ses vaches qui le lui rendent bien. De son coté, sa femme Brigitte (Isabelle Huppert) est préoccupée par les plaques rouges apparaissant sur sa poitrine ce qui va la pousser à prendre rendez-vous chez un dermatologue. Elle quitte ainsi sa Normandie pour 2 jours mais en arrivant dans la capitale, elle cherche d’abord à revoir Stan (Pio Marmaï), un jeune homme qu’elle a rencontré quelques jours auparavant lors d’une soirée donnée chez ses voisins. La petite bergère semble avoir envie d’aventures et Xavier va l’apprendre bien malgré lui.

    01.jpg

    Si notre pote Marc Fitoussi s’est lancé dans une comédie romantique avec La ritournelle, il le fait de façon plutôt décalé puisque les héros sont ici un couple d’agriculteurs. De là on assiste au besoin de fraicheur d’une délicieuse Isabelle Huppert, un sentiment de liberté qui ne pouvait pas mieux prendre forme que par un voyage dans la ville lumière. Derrière cette légèreté apparente, l’histoire prend une tournure différente avec une révélation sur le couple Brigitte / Xavier traitée avec une grande pudeur. Il ne faut pas se mentir ce n’est pas le film qui va forcément attirer les spectateurs mais une fois qu’on est devant le charme agit malgré de toutes petites longueurs.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à différencier le Rumsteack du Tournedos mais pas la peine d’en faire un esclandre !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • 100% cachemire

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Même s’ils ont chacun de leur coté un travail passionnant et qu’ils vivent confortablement, il y a un grand vide à combler pour Aleksandra & Cyrille (Valérie Lemercier & Gilles Lellouche) : un enfant ! Ils ont donc décidé d’en adopter un et se sont rapprochés d’une association plaçant des enfants russes. C’est ainsi - et aussi grâce à une grosse enveloppe - qu’ils ont obtenu la garde du petit Alekseï (Samatin Pendev) et cette nouvelle famille peut désormais profiter de leur bonheur. Enfin pas tout à fait puisque le petit garçon est renfermé sur lui-même et la barrière de la langue n’arrange rien. Alors qu’elle se réjouissait à l’idée d’être mère, Aleksandra commence sérieusement à déchanter.

    01.jpg

    Quatrième film de Valérie Lemercier et cela ne pouvait être autre chose qu’une comédie cependant on n’est convaincu qu’à 29.09% par celle-ci. Evoquons d’abord une réalisation sans relief et pire encore qui parait franchement vieillotte ce qui n’arrange pas les choses puisque s’il y a tout de même quelques gags qui fonctionnent, ce n’est pas la franche rigolade. 100% cachemire peut également se révéler étrange à l’image de cette conclusion qui nous laisse de marbre. Quant au couple Lemercier / Lellouche, il est vraiment très loin d’être irrésistible d’autant plus que leur coté bourgeois les rend vite antipathiques. On dirait bien que le cachemire promis est en fait une belle contrefaçon.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas donner de chocolats à la liqueur à votre chien !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Boule & Bill

    star 02.jpg

    2167860595.86.jpg

    En ce beau Dimanche après-midi, Boule (Charles Crombez) se promenait avec ses Parents (Marina Foïs & Franck Dubosc) et au hasard des routes ils sont arrivés jusqu’aux portes de la SPA. Le petit garçon tombe alors sous le charme d’un cocker qu’il va adopter et baptiser Bill, son nouveau pote d’enfance mais un évènement va bouleverser la vie de cette famille. Le père de Boule souhaitait leur faire la surprise ; il a fait une demande de mutation qui a été acceptée et ils vont donc prochainement déménager à Paris ! Ils abandonnent leur belle maison pour un appartement au 11ème étage d’un immeuble et inutile de vous dire que ce n’est pas vraiment l’environnement idéal pour un chien !

    01.jpg

    On a tous un jour ou l’autre lu les aventures de ce célèbre duo puisque la bande-dessinée crée par Jean Roba existe tout de même depuis plus de 50 ans ! Elle ne pouvait donc pas échapper plus longtemps à la vague d’adaptation cinématographique mais on le sait, les expériences en la matière n’ont pas toujours été couronnées de succès. Boule & Bill ne sera pas l’exception qui confirme la règle car si on ne peut pas reprocher grand-chose au casting, c’est l’histoire ultra-conventionnelle et le manque d’idées qui rendent le film sans saveur. En plus de ça à l’écran c’est d’une tristesse ; ça manque de couleurs et tout simplement de vie le film est loin d’être wouf et ne risque pas de faire de vieux os.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de déranger vos voisins dépressifs !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les sorties du 27 février

    aff.jpg

    C’était il y a quelques jours, les Césars et les Oscars ont donc rendu leur verdict parmi les grands gagnants on retiendra Amour de Michael Haneke ou Argo de Ben Affleck mais personnellement je retiendrais surtout l’Oscar du meilleur film documentaire pour Sugar Man amplement mérité ! Passons maintenant à ce qui vous intéresse à savoir les sorties de la semaine avec d’abord l’adaptation d’une célèbre bande-dessinée. 54 ans qu’on lit leurs aventures nées de l’imagination de Jean Roba, Boule & Bill arrive au cinéma pour ce qui sera à n’en pas douter le rendez-vous familial de la semaine. Le petit Charles Crombez est sur le point d’adopter un cocker du nom de Bill et ils vont ainsi devenir d’inséparables potes d’enfance tout ça sous la supervision des parents Marina Foïs & Franck Dubosc.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Les sorties de la semaine, Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • RRRrrrr !!!

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Il y a bien longtemps à l’âge de Pierre où nos ancêtres ont fait leurs premiers pas. Il existe différentes tribus parmi lesquelles se trouvent les Cheveux sales qui cherchent par tous les moyens de s’emparer d’un produit miraculeux : le shampooing ! Afin d’obtenir ce trésor, le chef (Gérard Depardieu) décide d’envoyer sa fille Guy (Marina Foïs) chez les Cheveux propres qui possèdent le shampooing et où un évènement exceptionnel vient d’avoir lieu. Un homme aurait assassiné un autre homme qui serait en fait une femme et dont les orifices ont été cousus. Les indices laissés sur place tendent à prouver que le crimier serait muni d’un gourdin et qu’il a suivi des cours de couture ; à Pierre & Le blond (Pierre-François Martin-Laval & Jean-Paul Rouve) de démasquer le coupable.

    01.jpg

    RRRrrrr !!! fera date dans l’histoire de la comédie française … mais comme le plus grand flop du réalisateur Alain Chabat ! Pourtant l’association entre l’ex-Nul et toute la troupe des Robins des bois promettait de nous offrir de bonnes tranches de rigolades. Avec son humour très primitif basé sur des jeux de mots quand même bien pourris (donc parfaits pour moi) et des situations lorgnant sur le ridicule (Ah cette partie de biche-volley !), le film réussit bien à nous faire sourire mais l’ensemble parait bien désuni. Les idées jaillissent de tous les cotés mais il n’y a rien de véritablement construit si bien qu’on a plutôt l’impression d’avoir devant nous une succession de scénettes. C’est sur ce n’est pas le meilleur travail du réalisateur mais on se marre quand même bien.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Maman

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Sandrine (Mathilde Seignier) n’a pas sauté au plafond lorsqu’elle a appris par sa sœur Alice (Marina Foïs) que leur mère s’apprêtait à emménager à Paris et pour cause cela fait 20 ans qu’elles ne s’étaient pas revu ! Paulette (Josiane Balasko) - mais ne l’appelez surtout pas comme ça - a en effet décidé de monter à la capitale après sa rupture mais ce retour soudain dans la vie de ses filles va causer plus de problèmes qu’autre chose. La première réunion de famille se solde par une nouvelle dispute et le départ précipité de Sandrine et ses 2 fils. Plus tard, lorsque les esprits se sont calmés ; Paulette se voit invitée à déjeuner par ses filles mais ceci n’est en fait qu’une excuse car celles-ci vont en fait la kidnapper et demander quelques explications.

    01.jpg

    Traitant de la relation Mère / Fille, Maman trouvera certainement un plus grand écho auprès du public féminin d’autant plus que la réalisatrice Alexandra Leclère y a imprimé une touche très personnelle. Impossible de passer à coté de ce magnifique trio d’actrices avec les 2 caractères forts que sont Josiane Balasko & Mathilde Seignier et une extraordinaire Marina Foïs qui n’est pas en reste lorsqu’elle pète les plombs ! On est par contre moins convaincu par le face à face entre les filles et leur mère ; il n’y a pas véritablement d’explications sur leurs relations conflictuelles comme si  on avait un peu survolé le thème essentiel du film. Un point faible qui retire beaucoup et l’on devra donc se contenter de l’admirable interprétation des comédiennes pour constituer le cœur de ce long-métrage.

     

    Il faut le voir pour : Être bien content de ne pas avoir besoin de kidnapper votre mère pour lui parler !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire