Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

josé garcia

  • Tout schuss

    star 01.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Dans quelques jours notre pote Rosalie (Manon Valentin) va quitter Paris pour s'installer à Vierzon où son beau-père va ouvrir un cabinet de proctologie. Elle n'est pas vraiment enchantée à l'idée de déménager aussi va t-elle demandé à son père, le célèbre écrivain Max Salinger (José Garcia), de venir vivre avec lui. Malheureusement, Rosalie repart déçue et sous le coup de la colère emporte avec elle une clé USB contenant l'unique exemplaire du dernier livre de son père. Si Max veut récupérer son œuvre, il va devoir aller la récupérer auprès de sa fille qui est parie en classe de neige aux Contamines-Montjoie.

    01.jpg

    François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard se sont associés pour la réalisation de cette comédie qui, dès les premiers instants, se lance sur le hors-piste de l'humour. Tout schuss repose quasi exclusivement sur un José Garcia imprévisible et en l’occurrence l'acteur n'hésite pas à en faire des caisses. Son personnage rappelle un peu celui de John John dans People et, au cas où bous ne l'auriez pas compris, ceci est loin d’être un compliment. Quand Max n'est pas à l'écran, ses jeunes partenaires ont l'occasion de se mettre en avant mais là encore les blagues ne volent pas très hauts. Un film désolant, on espère juste que l'équipe de tournage aura bien profité des sports d'hiver.

     


    Il faut le voir pour : Penser à changer de dentifrice !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Fonzy

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Diego Costa (José Garcia), lorsqu’il était plus jeune, a fait de nombreux dons de sperme mais jamais il n’aurait imaginé ce qu’il vient d’apprendre. Un avocat vient en effet de lui apprendre que son sperme a été utilisé de façon excessive donnant naissance à 533 enfants dont 142 qui veulent aujourd’hui connaitre l’homme qui se cache derrière le pseudonyme de Fonzy. Un vrai choc pour Diego qui a déjà tellement de mal à s’assumer lui-même et qui doit notamment effacer une dette de 50 000 €. Coté vie sentimentale, ce n’est guère plus reluisant puisque sa relation avec Elsa (Audrey Fleurot) n’est pas au beau fixe d’autant qu’elle vient de luis révéler qu’elle est enceinte et qu’il sera donc papa … pour la 534ème fois !

    01.jpg

    Tout comme Le grand méchant loup, Fonzy est un remake d'un succès canadien Starbuck. C’est Isabelle Doval qui prend en charge la réalisation et qui n’a pas eu à chercher bien loin pour trouver son personnage principal puisque José Garcia n’est autre que son compagnon. L’intérêt d’un remake est déjà discutable (avec une version américaine conduit par le réalisateur québécois en approche) mais en plus de ça le film de Ken Scott est encore tout récent puisque sorti dans les salles françaises en milieu d’année 2012. Là encore ceux qui ne connaissent pas l’original prendront un semblant de plaisir par rapport à ceux connaissant déjà l’histoire qui préféreront faire l’impasse au risque de trouver le temps long face à cette comédie fadasse qui n’apporte vraiment rien.

     

    Il faut le voir pour : Rester poli avec les femmes policières (surtout si leurs pères les surveillent !).

     

    En savoir plus sur Starbuck ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Fonzy

    Fonzy au cinéma ? Chouette j'entends déjà le générique "Sunday, Monday, Happy Days.
    Tuesday, Wednesday, Happy Days" hopopop minute papillon rien à voir. Derrière ce nom se cache le remake français de l'excellent Starbuck

     

    Date de sortie : 30 Octobre 2013


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Insaisissables

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Ils se font appeler les Four Horsemen et viennent de livrer un spectacle extraordinaire à Las Vegas où ils ont tout simplement dévalisé une banque à Paris. Le public s’est ainsi partagé 3 millions d’euros mais l’affaire n’a pas échappé au F.B.I. ni à Interpol qui s’empressent d’arrêter Daniel Atlas, Merritt McKinney, Henley & Jack Wilder (Jesse Eisenberg, Woody Harrelson, Isla Fisher & Dave Franco). Difficile de les condamner pour un spectacle de magie ; Dylan Rhodes (Mark Ruffalo) le sait et il n’est pas au bout de ses peines car le quatuor a encore deux autres shows à assurer et ils promettent de nous en mettre encore plein les yeux. Pour l’aider dans son enquête, Dylan va recevoir l’aide d’Alma Dray (Mélanie Laurent) mais aussi celle de Thaddeus Bradley (Morgan Freeman) spécialiste de la magie.

    01.jpg

    Un braquage qui prend la forme d’un spectacle de magie, ce simple concept suffit pour s’intéresser à Insaisissables et puis derrière cette production américaine il y a le français Louis Leterrier. Déjà, il a la chance de bénéficier d’un splendide casting avec entre autres Michael Caine, Morgan Freeman ou encore Mark Ruffalo. Entre illusions optiques et diversions, le spectacle est assuré d’autant plus que coté action, on n’est pas en reste ; le réalisateur de L’incroyable Hulk ou Le choc des Titans récitant les gammes qu’il a apprise à Hollywood. Là où c’est moins brillant c’est cette romance attendue avec Mélanie Laurent qui fait davantage ralentir le film qu’autre chose autrement la magie opère et on a un excellent divertissement.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre quelques tours de magie !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Vive la France

    star 02.5.jpg

    2535282206.18.jpg

    Savez-vous qui a inventé la recette du taboulé ? Non, ce n’est certainement pas le Liban mais un petit pays d’Asie centrale appelé le Taboulistan. Personne n’en a jamais entendu parler et c’est pourquoi ce pays a décidé de se faire connaitre aux yeux du monde entier en planifiant un attentat contre la Tour Eiffel. Ce sont Feruz & Muzafar (Michaël Youn & José Garcia) qui ont été choisi pour accomplir cette mission divine et ils s’apprêtaient à détourner leur avion lorsqu’une grève des contrôleurs aériens est venu perturber leur plan. Ils se retrouvent ainsi à Figari, en Corse et cherchent à rejoindre Paris mais le chemin jusqu’à la capitale est long et leur réserve pas mal de surprises !

    01.jpg

    Michaël Youn s’est inspiré d’un véritable fait-divers où 2 terroristes ont atterri sans le couloir en Italie pour pondre son 2nd film. Pour l’occasion, il occupe la double casquette de réalisateur et de comédien en partageant l’affiche avec José Garcia ; un tandem qui s’annonçait explosif mais qui nous laisse clairement sur notre faim. Vive la France, c’est d’abord un road-trip de la Corse à Paris en passant par Marseille, l’occasion de proclamer l’amour de Youn envers son pays. Reste que si le voyage est plutôt plaisant, il manque franchement de folie pour prétendre nous éclater ; le trublion qu’on avait tant aimé à la télévision semble vraiment devenir tristement raisonnable avec le poids des années.

     

    Il faut le voir pour : Demander à faire le ménage à trois chez vous !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les Seigneurs

    star 01.5.jpg

    3502058702.102.jpg

    Ancienne gloire du football français, notre pote Patrick Orbéra (José Garcia) n’est désormais plus que l’ombre de lui-même. Il y a 10 ans, il était encore encensé tel un héros mais aujourd’hui il s’est noyé dans l’alcoolisme et pourrait bien perdre sa dernière bouée de sauvetage : sa fille Laura (Anne Suarez). Sans ressources, il n’a d’autres alternatives que d’accepter un poste d’entraineur à Molène en Bretagne, un club amateur qui se doit de briller en Coupe de France. En effet, la conserverie de l’ile est en effet menacée de fermeture et pour la sauver, cette équipe de foot doit faire rentrer de l’argent mais les joueurs sont loin d’être des seigneurs. Il va donc falloir avant tout recruter et Patrick va devoir faire jouer ses nombreuses relations pour tenter de sauver l’ile de Molène.

    01.jpg

    Sur la feuille de match c’est sur que Les Seigneurs d’Olivier Dahan laissait augurer du meilleur avec cette équipe de comiques galactiques. Seulement, une fois le coup d’envoi sifflé, le jeu proposé est d’une infinie tristesse où l’on se contente d’une succession de passes alors qu’on attend le moment où tout ce beau monde musclera son jeu. A quoi bon réunir cette troupe si c’est pour les laisser courir dans le vide, non seulement il n’y a aucune complicité entre eux mais même les scènes de match sont d’un profond ennui. La passion du ballon rond ne suffira pas pour que vous trouviez un quelconque intérêt à une comédie qui a davantage les allures d’une séance d’entrainement que d’un match officiel.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter un peu la Playstation, vous allez finir par devenir accro !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Madagascar 3, Bons baisers d’Europe

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Les jours passent et nos potes Alex, Marty, Gloria & Melman n’ont toujours pas de nouvelles des pingouins partis à Monte-Carlo. Le lion n’en peut plus de rester en Afrique à les attendre, décision est prise de les rejoindre pour ensuite s’envoler vers l’Amérique. Sans aucune discrétion, ces animaux vont provoquer une petite panique ce qui va alerter le Capitaine Chantal Dubois et sa patrouille. Les animaux elle connait bien puisqu’elle a toute une collection de trophées et la tête de ce lion serait le clou de sa collection. Poursuivis sans relâche, nos potes vont trouver refuge auprès d’un cirque avec comme prochaine destination Rome !

    01.jpg

    On les avait quittés dans les plaines d’Afrique mais notre quatuor d’animaux a toujours l’envie de retourner dans leur zoo. Madagascar 3, Bons baisers d’Europe nous embarque ainsi successivement à Monte-Carlo, Rome, Londres et puis New-York. Si ça démarre sur les chapeaux de roue et que certaines séquences vous promettent d’en voir de toutes les couleurs, ces nouvelles aventures manquent tout de même de magie. La surprise et l’exotisme des épisodes passés ne sont plus là, le dernier né des studios Dreamworks déroule son histoire sans trop de convictions mais les jeunes spectateurs s’en contenteront facilement. La saga arrive à bout de souffle !

     

    Il faut le voir pour : Continuer d’emmener vos enfants au cirque.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • La vérité si je mens 3

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Les affaires au Sentier ne sont plus ce qu’elles étaient et c’est pourquoi on retrouve désormais Eddie (Richard Anconina) et tous ses potes d’enfance à Aubervilliers où ils ont monté leur business. Là aussi, rien n’est facile car la communauté asiatique semble avoir la main mise mais les méthodes utilisées sont-elles réellement justes ? C’est la question qui se pose lorsqu’ils reçoivent coup sur coup une livraison de fausses montres suivi de la visite des inspecteurs de douane. Etrange coïncidence tout comme ce contrôle fiscal qui attend Patrick (Gilbert Melki) qui va devoir changer ses habitudes mais un mal pour un bien puisque sans s’y attendre, il va rencontrer le grand amour !

    01.jpg

    Yallah !! On ne l’attendait plus vraiment mais ça fait quand même bien plaisir de retrouver cette belle bande de potes, avec il faut le noter le retour de Vincent Elbaz dans le rôle de Dov, qui nous a tant fait rire. Difficile de trouver une véritable légitimité à La vérité si je mens 3 dont le scénario rappelle un peu trop celui de l’épisode précédent et des rôles féminins toujours aussi transparents. Le voyage de la joyeuse troupe en Chine aurait pu donner de beaux moments de comédie mais à peine a-t-on droit à un repas pas piqué des vers qui nous laisse clairement sur notre faim. Ce sont surtout les retrouvailles avec des personnages qu’on adore qui vous motivera (peut-être) à vous rendre dans les salles obscures.

     

    Il faut le voir pour : Se procurer une amulette marocaine !


    En savoir plus sur La vérité si je mens ?

    En savoir plus sur La vérité si je mens 2 ?


    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • La vérité si je mens 2

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Rien ne va plus dans le Sentier et notre pote Eddy (Richard Anconina) l’a compris à ses dépens et maintenant il souhaite développer son business auprès de la grande distribution. C’est en compagnie d’Yvan (Bruno Solo) qu’il est allé prospecter auprès de M. Vierhouten (Daniel Prévost), Directeur des achats de la chaine Euro Discount mais ce qu’il croyait être une belle opportunité va s’avérer être une belle arnaque. Pendant ce temps, Serge (José Garcia) a rencontré le grand amour en la personne de Chochona Boutboul (Elisa Tovati) mais pour la séduire, il a un peu enjolivé la vérité avec l’aide involontaire de son cousin Patrick (Gilbert Melki).

    01.jpg
    Avec le succès qu’a rencontré le premier épisode, il était presque naturel de voir apparaitre un second épisode et la bonne nouvelle c’est qu’on retrouve presque toute l’équipe. Presque oui car Vincent Elbaz laisse sa place à Gad Elmaleh en dehors de ça la bande potes est au complet et la vérité, la bonne humeur est toujours au rendez-vous ! Bon l’effet de surprise n’est plus là mais pour compenser on a droit à un Serge Benamou déchainé et qui éclipserait presque ses petits camarades. La vérité si je mens 2 est une comédie digne de son prédécesseur, le seul reproche c’est que les personnages féminins finissent par faire de la simple figuration.



    La scène à ne pas louper : Le passage sous le tunnel !


    En savoir plus sur La vérité si je mens ?

    En savoir plus sur La vérité si je mens 3 ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • La vérité si je mens

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Edouard Vuibert (Richard Anconina) est sur le point de se faire expulser. Au chômage, il ne lui reste que 200 francs pour vivre et n’a aucune solution à l’horizon. Alors qu’il voulait se refaire à un jeu de hasard, il atterrit dans la cour de Victor Benzakem (Richard Bohringer), un des grands patrons du sentier. Sur un malentendu, celui-ci pense qu’Edouard est juif et par solidarité lui offre un travail dans sa fabrique de tissu. Avec le temps, notre pote apprend les ficelles du métier et se crée de nombreuses relations qui vont lui permettre de lancer sa propre affaire ce qui risque de ne pas plaire à Victor. Une décision qui ne sera pas sans conséquence puisqu’en plus de cela il est tombé sous le charme de Sandra (Amira Casar), la fille de son ancien patron.

    01.jpg
    Succès surprise au box-office, La vérité si je mens est entré dans l’histoire du cinéma français grâce notamment à l’esprit de franche camaraderie qui régnait. Ancré dans la culture juive et communautaire du quartier populaire du sentier, Thomas Gilou a su constituer une vraie famille rassemblant tout de même Richard Anconina, Richard Bohringer, Vincent Elbaz, Bruno Solo, José Garcia et le regretté Elie Kakou. Généreux et drôle, on pourrait reprocher à cette comédie de tirer un peu trop sur les ficelles aisées de la caricature mais ça n’en reste pas moins un excellent film malgré le poids des années et qu’on a toujours plaisir à revoir.

     

    En savoir plus sur La vérité si je mens 2 ?

    En savoir plus sur La vérité si je mens 3 ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire