Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

isabelle nanty

  • Les Tuche 2 - Le rêve américain

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Beaucoup de choses ont changé depuis que les Tuche sont devenus millionnaires notamment pour notre pote Coin-Coin ou plutôt Donald (Theo Fernandez). Il a quitté la maison familiale pour poursuivre ses études aux États-Unis et améliorer par la même occasion sa pratique de l'anglais. Un séjour qu'il a décidé de prolonger ce qui signifie qu'il fêtera son 16ème anniversaire loin de ses proches. C'était sans compter sur Cathy (Isabelle Nanty) qui décide d'organiser un voyage en Amérique avec tous les membres de la famille afin de faire une surprise à son fils. Pendant ce temps, Donald a fait la connaissance des parents de Jennifer (Alice Morel Michaud), sa petite-amie et il s'est retrouvé à inventer des histoires sur sa famille.

    01.jpg
    Vous reprendrez bien un peu de frites n'est ce pas ? Il a rencontré le succès dans les salles, notre pote Olivier Baroux remet donc le couvert avec cette famille de beaufs nourris à la pomme de terre et les exporte Outre-Atlantique. Si vous avez déjà eu l'occasion de voir le premier épisode, vous savez sans doute à quoi vous attendre et il n'y aura pas de surprises à ce niveau là ! Des personnages stéréotypés à l’extrême, un humour toujours aussi gras qui de temps à autre pourrait vous faire sourire (j'avoue m’être marré avec la réplique des "amishs de tes amishs sont mes amishs"); Les Tuche 2 - Le rêve américain est fidèle à son prédécesseur. Une comédie qu'on aime ou pas du tuche.

     

    Il faut le voir pour : Suivre l'exemple de Charles Ingalls !

     

    En savoir plus sur Les Tuche ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Les profs 2

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Il passait de somptueuses vacances à Austerlitz jusqu’au moment où notre pote Antoine Polochon (Pierre-François Martin Laval) a soudainement été enlevé. Emporté par un hélicoptère, il retrouve ses collègues professeurs qui vont se voir confier une mission de la plus haute importance. La Reine d’Angleterre (Vivienne Vermes) en personne les a choisi afin qu’ils dispensent tout leur précieux savoir à sa petite-fille cachée Vivienne (Gaia Weiss). Les professeurs vont ainsi passer une année dans le plus prestigieux des collèges anglais mais n’oublient pas pour autant leur devoir envers un élève qui a encore besoin d’eux ! C’est ainsi que Boulard (Kev Adams) débarque ...

    01.jpg

    Parce que le succès public était au rendez-vous avec le premier épisode, notre pote Pierre-François Martin Laval ne s’est pas privé pour lancer cette suite. On retrouve la même bande à l’exception de Christian Clavier certainement trop fainéant pour reprendre le rôle de Cutiro que Didier Bourdon remplace. Les profs 2 c’est une comédie à réserver aux fans inconditionnels de la bande dessinée de Pica & Eroc et/ou aux enfants de mois de 7 ans. Au-delà, il y a de fortes chances qu’on déplore humour qui ne vole pas très haut coincé entre les pets de notre pote Arnaud Ducret et les pitreries vite lassantes de Kev Adams.

     

    Il faut le voir pour : Demander à faire vos cours en ville !

     

    En savoir plus sur Les profs ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Les visiteurs

    star 04.jpg

    aff.jpg

    En l’an de grâce 1079, le Comte Godefroy de Montmirail (Jean Reno) vient de sauver la vie de son roi qui lui accorde ainsi le droit d’épouser Dame Frénégonde (Valérie Lemercier). C’est donc avec une certaine allégresse qu’il part retrouver sa bien-aimée mais la sorcière qu’il a capturée plus tôt va faire voler en éclat le bonheur qui lui tendait les bras. Empoisonné, le comte est victime d’hallucinations et pensant abattre un ours menaçant tue accidentellement le père de Frénégonde. Il doit alors faire appel au mage Eusebius (Pierre Vial) qui lui propose de remonter le temps et de dévier cette flèche mais une potion incomplète et Godefroy et son fidèle Jacquouille (Christian Clavier) se retrouvent propulsés en 1992 !!

    01.jpg 02.jpg 03.jpg

    Enorme succès lors de sa sortie en salles, Les visiteurs fait partie de ces comédies françaises que l’on prend toujours grand plaisir à revoir. Certes, techniquement on voit que le film de Jean-Marie Poiré vient lui aussi d’une autre époque mais l’essentiel réside dans son histoire originale et surtout ses succulents personnages. Entre Jean Reno, Christian Clavier et surtout une magnifique (et irremplaçable !) Valérie Lemercier avec son accent embourgeoisé ; le casting est un atout incontestable. Du rire, des répliques cultes, c’est assurément un incontournable et le seul regret c’est qu’on aura cherché à exploiter le succès de cet épisode à travers une suite peu inspirée et un remake américain tout simplement navrant.

     

    La scène culte à ne pas louper : Le bain de Godefroy & Jacquouille !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Les reines du ring

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Après 5 ans passés en prison, notre pote Rose (Marilou Berry) retrouve la liberté et espère désormais pourvoir reconstruire sa vie auprès de son fils qu’elle n’a pas vu grandir. Elle pouvait s’y attendre, les retrouvailles sont glaciales et pour tenter de capter son attention, Rose va se lancer dans un drôle de challenge : le catch ! Son fils tant un fan inconditionnel des superstars de la WWE, elle se dit qu’en faisant cela, elle pourrait recréer un lien avec lui. Elle sera entrainée par un ancien champion ; Richard Cœur de lion (André Dussolier) à condition qu’elle constitue une équipe. Pas besoin d’aller bien loin pour ça, ses collègues de chez Happy Market Colette, Jessica & Viviane (Nathalie Baye, Audrey Fleurot & Corinne Masiero) sont prêtes à monter sur le ring !

    01.jpg

    Du catch au cinéma, impossible pour moi de louper ça même si le résultat risquait de me laisser au tapis. Finalement Les reines du ring s’avère être une comédie plutôt divertissante qui certes, ne fait pas preuve de beaucoup de subtilités, mais sait enchainer les prises pour nous faire rire. Le casting est réussi avec notamment la très méchante Corinne Masiero ou encore une irrésistible Isabelle Nanty qui dévoile ses talents d’imitatrice. Le premier film de Jean-Marc Rudnicki part donc sur une bonne idée mais on peut regretter qu’il ne soit pas aller un peu plus loin dans le délire et plus particulièrement au niveau des scènes de combat qui manquent de percussion et donc de spectaculaire. Et puis une participation plus active de The Miz ou de CM Punk aurait été appréciée !

     

    Il faut le voir pour : Demander à votre mère de vous apprendre à catcher.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les profs

    cinéma,film,comédie,les profs,christian clavier,isabelle nanty,kev adams,pierre-françois martin-laval,françois morel,arnaud ducret,stéfi celma,raymond bouchard,dominique pinon,alice david

    aff.jpg

    12% de réussite au bac, c’est avec ce triste record que le lycée Jules Ferry est devenu l’établissement avec le plus haut taux d’échec de France. On a tout essayé même offrir aux élèves les meilleurs professeurs mais rien n’y fait ce qui a conduit à cette décision radicale : engager les pires professeurs. Ils doivent redresser la situation et atteindre un taux de réussite au bac d’au moins 50% sans quoi le lycée sera tout simplement condamné. Ils sont 7 et vont ainsi enseigner le français, la chimie ou le sport avec leurs méthodes personnelles et plutôt atypiques. Très vite, l’inquiétude des parents d’élèves se fait sentir en même temps que celle du Proviseur (Philippe Duclos) et les résultats du bac blanc sont loin d’être rassurants.

    01.jpg

    Beaucoup d’entre vous connaissent peut-être la bande dessinée crée par Erroc & Pica dont Pierre-François Martin Laval vient de signer l’adaptation. Devant Les profs, il est difficile de ne pas penser à des films cultes comme Les sous-doués ou P.R.O.F.S mais celui-ci ne connaitra pas la même consécration. Si on ne peut rien lui reprocher au niveau de la distribution où se détachent Isabelle Nanty qui manie la craie comme personne ou Arnaud Ducret seulement au niveau de l’humour tout ça reste assez scolaire. On s’amuse plutôt devant cette petite récréation mais il n’y a vraiment aucune scène qui restera dans nos mémoires. Pas de quoi vous donner envie de redoubler !

     

    Il faut le voir pour : Réviser la vie de Napoléon, c’est forcément le sujet de l’épreuve d’histoire au bac !

     

    En savoir plus sur Les profs 2 ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Cendrillon au Far West

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Bienvenue à Felicity City où règnent Felicity et ses 2 filles Harmony & Melody et si vous vous présentez devant elles, mieux vaut avoir sous la main un beau cadeau ! Des présents dont ne profite pas réellement notre pote Cendrillon considérée par sa belle-mère Felicity comme une vulgaire domestique mais la visite du prince Vladimir va changer beaucoup de choses. Alors que la marâtre essaie de le marier à l’une de ses filles ; le shaman Petite fumée qui a promis de veiller sur Cendrillon va la transformer afin qu’elle puisse assister au bal. La soirée se termine de façon brutale avec une bagarre générale dans le bar où notre belle héroïne va finir par perdre une dent que s’empresse de récupérer Vladimir.

    01.jpg

    C’est un mariage aussi curieux qu’il aurait pu donner un résultat plutôt intéressant si techniquement ou du moins du point de vue créatif ça avait suivi. C’est dur de s’imposer Cendrillon au Far West quand on a connu l’excellence des studios Blue sky ou Pixar. Non seulement ici les graphismes ne sont pas loin d’être laids mais en plus de ça la mise en scène manque cruellement de dynamisme au point qu’on a parfois l’impression que l’action se passe au ralenti. Quant à la transposition de l’univers de la célèbre héroïne de Charles Perrault ou des frères Grimm au Far West, elle s’est effectuée sans réelle volonté de nous proposer quelque chose d’original. Un film qui s’est vite transformé en citrouille flétrie.

     

    Il faut le voir pour : Essayer la Verveine !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Godefroy de Montmirail - Les visiteurs

    01.jpg


    Godefroy de Montmirail : Que trépasse si je faiblis !

    Lien permanent Catégories : La réplique culte 0 commentaire
  • Les infidèles

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    La fidélité dans un couple est-il un concept dépassé ? A en croire nos potes Fred & Greg (Jean Dujardin & Gilles Lellouche) oui car ces 2 hommes mènent sans remords une vie des plus dissolues. Ecumant les bars, boites de nuit et les hôtels ; pour eux l’infidélité est un besoin naturel chez l’homme alors quoi de plus normal que de le satisfaire ! Ils sont loin d’être les seuls concernés par ce sujet mais pour certains ça relève plus de la pathologie qu’autre chose. Demandez donc ce qu’en pense Marie-Christine (Sandrine Kiberlain), elle qui anime chaque jour des réunions d’infidèles anonymes.

    01.jpg

    Vaste sujet que l’infidélité que le duo Dujardin & Lellouche a cherché à dédramatiser avec la collaboration d’un collège de réalisateurs. Constitué de sketchs et de petites pastilles, Les infidèles se révèle vite inégale ; on est plus sensibles à l’interprétation comique du sujet, preuve certainement qu’il s’agit encore d’un sujet tabou, qu’aux tentatives d’Eric Lartigau ou de la scène de ménage préparée par Emmanuelle Bercot.  Si Le séminaire de Michel Hazanavicius se révèle sympathique, on réservera surtout les fous rires à l’excellente séquence Les infidèles anonymes d’Alexandre Courtes (avec un hilarant Guillaume Canet). Sympa mais pas de quoi nous donner d’y rester fidèle.

     

    Il faut le voir pour : Appeler tout de suite votre petit-ami ou votre mari et l’enfermer à la maison !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • 3 zéros

    aff.jpg

    Tibor Kovacs & Manu (Lorànt Deutsch & Samuel Le Bihan) se sont connus en prison et sont rapidement devenus des potes d’enfance. Tibor s’est retrouvé derrière les barreaux en raison de mauvaises fréquentations mais possède un vrai talent pour le football. Manu l’a bien compris et à leur sortie de prison, il va faire des pieds et des mains pour lui décrocher un contrat en or et c’est ainsi qu’il fait la connaissance d’Alain Colonna (Gérard Lanvin), célèbre agent basé désormais au Brésil. Ce dernier fait débuter Tibor dans un petit club de banlieue mais pour Manu, c’est du temps perdu, ce qu’il faut à son poulain c’est de la magie soit le PSG ! Hélas, tous deux vont vite apprendre que le monde footballistique est devenu un business où chacun cherche avant tout à tirer son profit personnel.

    01.jpg

    Tout d’abord précisons qu’il s’agit là d’une comédie signée Fabien Onteniente ce qui en fera fuir plus d’un ! Personnellement je maintiens haut et fort que son cinéma me fait rire et chose plus rare, ses films se laissent revoir non sans plaisir mais voici qu’arrive l’exception qui confirme la règle : 3 zéros. Difficile de ne pas voir combien cette comédie a pris un sacré coup de vieux décrivant le milieu du ballon rond comme un univers étincelant de paillettes (ce qui n’a pas cessé avec le poids des années). Le réalisateur a d’ailleurs convié de nombreuses vedettes comme Ronaldinho, Raï, Luis Fernandez ou encore Rolland Courbis pour quelques clins d’œil qui n’intéresseront que les footeux comme ce film très léger.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Incognito

    Salut !

    aff.jpg

    01.jpgOui, c’est bien moi Luka (Bénabar) le célèbre chanteur mais s’il vous plait ne me faites pas remarquer ! Je vais vous expliquer, vous voyez le mec là-bas ; il s’appelle Thomas (Jocelyn Quivrin) c’est un pote d’enfance et je pensais qu’il était mort.

     

    Entre-temps, j’ai trouvé dans mes affaires un carnet lui appartenant où il y avait toutes les chansons qui ont fait de moi la star d’aujourd’hui. Bon évidemment, je n’ai pas encore eu le courage de lui révéler la vérité mais comme il n’est de passage que pour quelques jours, je me suis dit que ce n’était peut-être pas nécessaire de l’embêter avec des détails.

     

    02.jpg

    Donc pendant quelques jours je dois faire profil bas et passer incognito auprès du grand public mais ça ne va pas être facile !

     

     

     

    En savoir plus sur Incognito ?

     

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire