Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

philippe harel

  • Bienvenue au gîte

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Nos potes Caroline & Bertrand (Marina Foïs & Philippe Harel) ont décidé de se lancer un grand défi en quittant la vie parisienne pour s’occuper d’un gîte qu’ils ont racheté à Sophie (Sylvie Lachat). Les voilà ainsi installés en Provence et propriétaires de l’Apurimac mais à leur arrivée ils ont la mauvaise surprise de constater que Sophie s’est enfuie avec un homme dans les Balkans alors qu’elle devait assurer la transition. Heureusement pour Caroline & Bertrand qu'Angélique (Annie Grégorio) a su prendre le relais et c’est donc elle qui va leur enseigner les rudiments de la vie au gîte. Les débuts sont donc difficiles surtout qu’ils apprennent en plus qu’un autre gîte se trouve en ville mais celui-ci ne devrait pas représenter une trop grande concurrence.

    01.jpg

    Un couple de parisiens qui décident de s’installer en province pour reprendre un gîte, un scénario relativement simple pour un film qui ne l’est pas moins. On ne peut pas dire que l’on s’étouffe de rires avec Bienvenue au gîte (les seuls moments où j’ai vraiment rigolé sont avec le Père Robert) mais paradoxalement on ne peut pas dire qu'on s’ennuie non plus. On apprécie le duo Marina Foïs / Philippe Harel et surtout le sacré boxon qui règne autour d’eux avec des gays, des scouts, des anciens toxicos ou encore des mamies qui ne peuvent pas se passer de leurs micro-ondes. Une comédie qui ne laissera pas des souvenirs impérissables avec des personnages bien trop stéréotypés et un humour aux abonnés absents !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Les randonneurs

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Un petit trek dans le Gers ; ce n’est pas vraiment le programme idéal pour des vacances pour nos potes Mathieu (Vincent Elbaz) et son frère Louis (Philippe Harel) mais ils sont quand même là ! Bon, c’est vrai, ils ne sont venus que dans l’espoir de passer du temps avec Bernadette (Marine Delterme) hélas celle-ci a du renoncer au voyage à la dernière minute. Toujours est-il qu’ils sont maintenant sur place en compagnie de Cora (Karin Viard) et de Nadine (Géraldine Pailhas). Leur guide s’appelle Eric (Benoit Poelvoorde) et c’est aussi accessoirement le copain de Cora bien qu’il soit déjà marié et père de 2 enfants. Cette marche est l’occasion de découvrir de somptueux paysages et ils ne s’ennuieront pas !

    01.jpg

    Il n’a peut-être pas la stature d’une comédie culte toujours est-il qu’on prend un certain plaisir à voir et revoir ce film de Philippe Harel également présent devant la caméra. Les randonneurs séduit d’abord par son scénario simple mais efficace ; un trek dans le paysage montagneux corse qui offre une bouffée d’air frais aux spectateurs. Et puis il y a évidemment le groupe de potes d’enfance mené par un Benoit Poelvoorde à l’aise dans ses chaussures de randonnée sauf quand il se perd. La bande constituée par Géraldine Pailhas, Karin Viard, Philippe Harel & Vincent Elbaz fonctionne parfaitement à l’écran au point qu’ils se réuniront 10 ans plus tard dans Les randonneurs à Saint-Tropez.

     

    En savoir plus sur Les randonneurs à Saint-Tropez ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • Une folle envie

    aff.jpg

    C’est en dévalant les pistes de ski que nos potes Rose & Yann (Olivia Bonamy & Clovis Cornillac) sont tombés amoureux et ils sont désormais prêts à passer une étape supplémentaire. Il est temps pour eux d’avoir un bébé et ils vont tout mettre en œuvre pour y arriver ; dès que l’occasion se présente et quel que soit le lieu ils n’arrêtent pas de faire l’amour. Après avoir essayé toutes les positions du Kâma-Sûtra, le couple n’y arrive toujours pas et tente de découvrir l’origine de ce blocage. Peut-être est-ce du aux problèmes familiaux de Yann ou encore de la fausse couche qu’a vécu Rose alors qu’elle n’avait encore que 16 ans.

    01.jpg

    Etape indispensable à tous ceux qui veulent bâtir une famille, la naissance d’un enfant est parfois un chemin de croix pour certains couples. Un sujet particulièrement grave que le réalisateur Bernard Jeanjean a vécu et a voulu dédramatiser en adoptant la forme d’une comédie légère, beaucoup trop légère ! Pas plus séduits que ça par le duo Bonamy / Cornillac, on sourit timidement à leurs frasques mais on est bien loin d’avoir Une folle envie d’en découvrir davantage. Un thème intéressant mais qui se perd à travers un long-métrage sans inspiration, un film qui se laisse voir mais certainement pas indispensable pour les amateurs de ciné.

     

    Il faut le voir pour : Eviter les déjeuners chez les beaux-parents.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Les randonneurs à Saint-Tropez

    aff.jpg

    Depuis que nos potes d’enfance Coralie, Nadine, Louis & Mathieu (Karin Viard, Géraldine Pailhas, Philippe Harel & Vincent Elbaz) se sont rencontrés lors d’une randonnée, ils ne se sont plus jamais quitté. Quand arrivent les vacances, c’est l’occasion de se retrouver et de passer du bon temps pour oublier les tracas du quotidien. Cette année, ils ont décidé de partir du coté de Sainte-Maxime et profiter ainsi du soleil de la cote. Par le plus grand des hasards, ils vont retrouver Eric (Benoit Poelvoorde), le guide qu’ils avaient rencontré en Corse 10 ans auparavant et accessoirement l’ex de Nadine. C’est qu’il en a fait du chemin depuis la randonnée devenant ainsi un mec plein aux as.

    02.jpg

    Réaliser la suite d’un film est toujours un exercice délicat qui laisse souvent place à de la déception. Le premier bon point avec Les randonneurs à Saint-Tropez, c’est d’avoir réussi à réunir le casting originel et … c’est à peu près tout ! Inutile de tergiverser, pour une comédie on s’ennuie ferme et les retrouvailles tourne donc vite à la mauvaise surprise. Karin Viard tente bien de nous amuser tandis que Pailhas, Elbaz & Harel semblent totalement absent. Même Poelvoorde se remet dans la peau d’Eric sans trop y croire. On va donc tout faire pour oublier rapidement cet épisode qui n’aurait jamais du voir le jour et on préfèrera revoir Les randonneurs pour passer du bon temps.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre le geste qui sauve si quelqu’un avale une arête !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire