Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

trine dyrholm

  • Someone you love

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Thomas Jacob (Mikael Persbrandt) est chanteur et compositeur, il connait le succès depuis ces dernières années et est de retour au Danemark. C’est en fait à la demande de sa productrice et pote d’enfance Molly (Trine Dyrholm) qu’il est revenu dans son pays afin d’y enregistrer son prochain album. La seule famille qui lui reste ici est sa fille Julie (Birgitte Hjort Sørensen) avec qui les relations sont glaciales et son petit-fils Noah (Sofus Rønnov). Alors que Julie était venue une nouvelle fois réclamer de l’argent, elle revient par la suite pour annoncer à son père qu’elle doit suivre une cure de désintoxication de 6 semaines. N’ayant personne d’autres sur qui compter, elle va lui confier la garde de Noah.

    01.jpg

    Avec Someone you love, nous avons le portrait de Thomas Jacob ; musicien qui a construit sa carrière et son succès aux dépens de sa vie privée. Il devra quitter sa tenue d’artiste solitaire pour enfiler celle moins confortable de père et grand-père et cela s’accompagne d’une remise en question évidemment attendu. Il est certain que le scénario ne propose rien pour surprendre le spectateur et on se contentera donc d’un tandem Mikael Persbrandt / Sofus Rønnov est en parfaite osmose. Quant à la réalisation de la danoise Pernille Fischer Christensen, si elle évite le piège du mélo facile elle ne parvient pas non plus à transcender cette histoire.

     

    Il faut le voir pour : Demander à votre femme de ménage de parler moins fort !!

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Love is all you need

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Pendant longtemps notre pote Ida (Trine Dyrholm) a combattu son cancer et elle pourrait très bientôt voir le bout du tunnel. C’est une nouvelle rassurante mais une mauvaise surprise l’attend puisqu’en rentrant des courses, elle surprend son mari en compagnie d’une autre femme et qui plus est une de ses collègues de travail. Sacré choc qu’il va falloir rapidement mettre de coté puisqu’ils doivent partir en Italie afin de célébrer le mariage de leur fille Astrid (Molly Blixt Egelind) avec Patrick (Sebastian Jessen). Tout naturellement, Ida s’apprête à prendre l’avion seule ce qui est loin de la rassurer mais un léger accrochage va lui permettre de rencontrer Philip (Pierce Brosnan) qui s’avère être le père de Patrick.

    01.jpg

    Derrière ce titre un peu ronflant se dissimule une comédie dramatique qui met un peu de temps à démarrer mais finalement assez sympathique. La cadre enchanteur dans lequel nous amène l’histoire y est aussi pour beaucoup puisqu’au fil des minutes on finit par s’évader à travers cette ambiance qui sent bon les vacances. Sans compter la présence de convives plus ou moins bienvenus apportant également un peu d’animation dans cette somptueuse propriété où les couples se font et se défont. N’oublions pas enfin la comédienne Trine Dyrholm dont le charme agir aussi bien sur Pierce Brosnan que sur les spectateurs qui passeront un bon moment avec Love is all you need et c’est déjà pas mal !

     

    Il faut le voir pour : Acheter des citrons pour la maison.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Royal affair

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Fin du 18ème siècle. Alors qu’elle n’a jamais eu l’occasion de quitter l’Angleterre, Caroline Mathilde (Alicia Vikander) est devenue souveraine du Danemark. On a en effet arrangé son mariage avec le roi Christian VII (Mikkel Boe Folsgaard) et si elle avait au départ l’espoir de rencontrer un homme d’exception, la réalité la ramène vite sur terre. Il est vrai que Christian est un drôle d’énergumène et certains diraient même qu’il est fou. C’est pour cela qu’on lui adjoint un médecin personnel et son choix va se porter sur Johann Struensee (Mads Mikkelsen) qui deviendra également un vrai pote d’enfance. Son influence sur le roi est telle qu’elle va permettre au Danemark d’entrer de plein pied dans une nouvelle ère mais le médecin va également se faire remarquer en entretenant une relation avec Caroline.

    01.jpg

    L’histoire de la monarchie danoise ne figure pas forcément dans nos centres d’intérêts mais cette reconstitution historique mérite bien un coup d’œil. Déjà la présence de Mads Mikkelsen est un gage de qualité d’autant plus qu’il est en charmante compagnie avec la belle Alicia Vikander mais tous deux se font voler la vedette par Mikkel Boe Folsgaard dans le rôle de ce roi excentrique. Que ce soit à travers ses actions ou bien même sa façon de s’exprimer, on croirait ce personnage tout droit sorti d’une comédie ce qui fait donne à Royal affair une vraie identité. Une belle distribution, une histoire captivante mais aussi drôle ; c’est vraiment une bonne découverte qui nous change des reconstitutions trop souvent poussiéreuses.

     

    Il faut le voir pour : Commencer à s’intéresser à l’Histoire du Danemark !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Revenge

    aff.jpg

    C’est une période extrêmement difficile pour notre pote Christian (William Jøhnk Nielsen) qui vient de perdre sa mère emportée par un cancer. Ce drame l’a conduit à retourner vivre au Danemark en compagnie de sa grand-mère. Son père lui, brille par son absence ne cessant de voyager dans le cadre de son travail. Le jeune garçon découvre ainsi une nouvelle école et il va rapidement se rapprocher d’Elias (Markus Rygaard) considéré par toute la classe comme la tête de turc. Lorsque celui-ci est pris à parti par certains de ses camarades, Christian est le premier à intervenir quitte à prendre lui aussi quelques coups. Cependant, il n’a pas l’intention de devenir une nouvelle victime et va utiliser une méthode musclée pour obtenir le respect.

    01.jpg

    Revenge nous arrive précédé d’une belle réputation puisqu’il s’agit ni plus ni moins de l’Oscar du meilleur film étranger décerné par Hollywood. On connait assez peu la réalisatrice danoise Susanne Bier et on s’intéressera davantage à sa carrière après la découverte de ce magnifique long-métrage. Le sujet est fort - la vengeance est ses contrecoups - mais surtout il est magnifié par les performances de Mikael Persbrandt et surtout de William Jøhnk Nielsen fascinant en garçon obsessionnel. Prenant de la première à la dernière minute, c’est donc une excellente surprise qui mérite amplement le Coup de cœur Ciné2909 !

     

    Il faut le voir pour : Ne plus laisser vos enfants jouer avec des feux d’artifice.

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2011 0 commentaire