Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

carole bouquet

  • Une heure de tranquillité

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    C’était jusqu’à présent une journée totalement ordinaire et puis un heureux hasard va permettre à Michel Leproux (Christian Clavier) de dénicher un disque qu’il cherchait depuis longtemps. Dans l’excitation du moment, il ne pense maintenant qu’à une chose : rentrer chez lui et écouter cet album seulement il va y avoir quelques imprévus. Ça a d’abord commencé avec Elsa (Valérie Bonneton) avec qui il a une liaison et qui se trouve être la pote d’enfance de sa femme Nathalie (Carole Bouquet). En plus de ça, les travaux dans l’appartement ont déjà commencé et dans l’immeuble il va y avoir aussi de l’animation puisque c’est la fête des voisins !

    01.jpg

    Après la pièce de théâtre, l’évolution naturelle a porté Une heure de tranquillité à s’inviter au cinéma sous la direction de Patrice Leconte. Dans la peau de notre mélomane en quête de sérénité, on retrouve un Christian Clavier qui comme souvent fait dans l’excès. Accompagné de Carole Bouquet, Valérie Bonneton et Rossy De Palma, on regrette que ces actrices n’aient pas réellement le loisir de s’exprimer ce qui aurait pu égayer davantage cette comédie. Au lieu de ça, on a droit à une galerie de personnages bâtis sur des clichés (Maria, Sébastien, Léo, …) et donc sans saveur. Même la conclusion qui est censée être un beau moment d’émotions ne réussit pas à faire son effet, un film mené trop tranquillement.

     

    Il faut le voir pour : Éviter de rentre chez vous pour être tranquille !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Bienvenue chez les Rozes

    cinéma, film, comédie, Bienvenue chez les Rozes,  Carole Bouquet, Lorànt Deutsch, Michel Duchaussoy, Olivier Saladin, Yolande Moreau, Dominique Pinon, Jean Dujardin, André Wilms, Francis Palluau

    aff.jpg

    C’est sur une route située en plein milieu d’une foret qu’on a découvert un véhicule de police abandonné ainsi que les corps sans vie de 2 officiers. Manquent à l’appel les 2 prisonniers qu’ils transportaient sans doute les responsables de ce malheur mais l’histoire est bien plus complexe. Pour l’heure retrouvons MG &  Gilbert (Jean Dujardin & Lorànt Deutsch), nos 2 évadés qui se savent recherchés et qui vont donc devoir se planquer en attendant que les choses se calment un peu. C’est ainsi qu’ils se retrouvent coincés chez les Rozes, une famille vraiment pas comme les autres !  Bien que pris en otage, Béatrice (Carole Bouquet), son mari Daniel (André Wilms) et leur fille Magali (Clémence Poésy) ne semblent vraiment pas paniqués par la situation.

    01.jpg

    On est d’accord, Bienvenue chez les Rozes ne laissera pas un souvenir impérissable aux spectateurs mais il dispose d’une certaine originalité. Francis Palluau, pour sa première et unique réalisation à ce jour, donne un caractère assez loufoque à cette cavale à l’image de cette famille qui rende nos 2 ravisseurs plus nerveux qu’ils ne les rassurent. Quelques éléments assez marrants baignent dans une atmosphère à prendre absolument au 2nd degré, dommage que cet aspect n’ait pas été un peu plus marqué. On sera par contre bien moins convaincu par le duo Dujardin/Deutsch bien loin d’être étincelant. De bonnes idées disséminées dans cette comédie un peu brouillonne et loin de s’avérer indispensable.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • Mauvaise fille

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Parfois notre pote Louise (Izïa Higelin) se dit qu’elle aurait aimé grandir dans une famille normale. Entre Alice (Carole Bouquet), une mère qui n’a jamais su assumer ses responsabilités et Georges (Bob Geldof), un père rock star perpétuellement en tournée ; elle a du grandir très vite. Aujourd’hui, Louise est une jeune femme épanouie en couple avec Pablo (Arthur Dupont) et ils viennent d’apprendre qu’ils attendaient un heureux évènement. Alors que cette nouvelle devrait la rendre folle de joie bien au contraire elle est rongée par un sentiment de culpabilité car sa mère est gravement malade au point de lui cacher cette grossesse.

    01.jpg

    Qui mieux que le propre compagnon de Justine Lévy pouvait adapter son roman et c’est donc l’occasion pour Patrick Mille pour se lancer dans la réalisation. Bien que son scénario se révèle un peu plat, on concédera que Mauvaise fille possède un certain charme qu’il doit essentiellement à son actrice principale Izïa Higelin. La chanteuse fait des premiers pas remarqués au cinéma apportant dans ses bagages une spontanéité qu’on accueille avec plaisir. Pour le reste, il y a quelques couacs comme ces quelques passages où passé et présent se confondent qui nous font un peu perdre pied ou encore cette scène du repas de réveillon  qui sonne faux. Pas inoubliable.

     

    Il faut le voir pour : Mieux comprendre pourquoi certaines femmes veulent changer de gynéco !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Impardonnables

    aff1.jpg

    En s’installant dans la région de Venise, notre pote Francis (André Dussollier) cherchait un endroit calme pour l’écriture de son prochain livre. C’est Judith (Carole Bouquet) qui lui déniche une petite maison isolée et cette belle femme ne laisse pas notre écrivain indifférent si bien qu’un an et demi plus tard, on les retrouve vivant sous le même toit. Ils reçoivent la visite d’Alice (Mélanie Thierry), la fille de Francis ainsi que sa petite fille Vicky (Zoé Duthion) mais leur séjour va prendre une tournure assez dramatique. Sans raison apparente, Alice quitte la maison sans donner aucunes nouvelles ; Judith elle pense la retrouver chez Alvise (Andrea Pergolesi), fils d’aristocrates en perdition et qui se livre à de menus trafics. A la surprise générale, elle ne s’y trouve pas et Francis est de plus en plus inquiet et va voir apparaitre d’autres préoccupations.

    01.jpg

    Impardonnables se présente comme un thriller prenant son point de départ avec la disparition mystérieuse d’Alice et qui va ensuite s’ouvrir vers d’autres intrigues mettant notamment en valeur le personnage de Judith. Pour les spectateurs qui ne connaissent pas le roman de Philippe Djian dont ce film est l’adaptation, il pourrait y avoir une certaine déception dans le dénouement de l’histoire dont on pouvait attendre un peu plus de surprise. Reste que le dernier Téchiné possède d’autres atouts afin de nous séduire avec tout d’abord le duo Bouquet / Dussolier vraiment impeccable mais aussi à travers cette peinture de la ville de Venise dans lequel nous sommes littéralement absorbés. Un film que l’on découvrira davantage pour ces interprètes que pour son scénario qui tombe un peu à plat.

     

    Il faut le voir pour : Faire le coup de la panne à Venise, ça a quand même plus de classe !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Protéger et servir

    Bonjour mademoiselle !

    aff1.jpg

    theodore3.JPGJe suis l’inspecteur Kim Houang (Clovis Cornillac) mais appelez-moi Kim ! Ah non, ce n’est pas chinois, je suis vietnamien enfin j’ai été adopté par un couple de restaurateurs vietnamiens avant que ceux-ci disparaissent dans un accident de voiture.

     

    Trêve de bavardages, revenons-en à ce qui nous amène ici ; moi et mon collègue et meilleur pote d’enfance Michel (Kad Merad). Nous enquêtons sur la série d’attentats qui visent les Galeries réunies, c’est Madame Letellier (Carole Bouquet) elle-même qui a demandé à ce que nous prenions cette affaire en main !

     

    02.jpg

    Tenez, je vous laisse ma carte si vous avez la moindre information appelez moi ou si vous préférez vous pouvez passer chez moi, j’habite 7 rue Gambetta à Suresnes car je sais que les commissariats sont assez intimidants. Une dernière chose, je peux utiliser votre téléphone, mon portable n’a plus de batterie ?

     

    En savoir plus sur Protéger et servir ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Libre échange

    aff.jpg

    Le soir du 15ème anniversaire de son mariage, Jocelyne (Julie Depardieu) s’est vue mettre à la porte de la maison par son mari. Même si ce dernier la trompe ouvertement, elle est convaincue que leur couple peut retrouver sa passion d’antan mais pour ce soir elle va devoir se trouver un toit pour dormir. C’est ainsi qu’elle rencontre Marthe (Carole Bouquet), une prostituée qui aimerait bien tourner la page et pourquoi pas en empochant un joli pactole. C’est son frère Carl (Serge Gisquière) qui lui a soufflé une idée folle ; piéger Ménar (Philippe Magnan), Directeur du Conseil Européen. Leur plan est simple ; il faut mettre la main sur une femme capable de le charmer et de récupérer les preuves afin de le faire chanter. Cette femme ils l’on trouvé ce sera Jocelyne !

    01.jpg

    Même si j’apprécie énormément notre chère Carole Bouquet, il faut bien se rendre à l’évidence que ce Libre échange a tout le potentiel nécessaire pour concourir au titre de navet de l’année. Déjà le scénario a de quoi nous laisser quelque peu circonspect et malheureusement, les premiers ressentis s’avèrent exacts sur la durée, c’est bel et bien une comédie loupée ! L’interprétation est dans l’ensemble assez pauvre avec une mention toute particulière à Serge Gisquière (à l'image de sa réalisation); à partir de là, on ne peut plus que subir ce navet. Si vous êtes vraiment adepte de l’échange, commencez déjà par choisir un autre film si vous ne voulez pas gâcher votre journée.

     

    Il faut le voir pour : Inviter de jolies femmes dans votre chambre pour … qu’elles passent l’aspirateur !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Protéger et servir

    aff.jpg

    Inséparables potes d'enfance, Kim Houang & Michel Boudriau (Clovis Cornillac & Kad Merad) bossent ensemble dans la police, une nouvelle pas très rassurante quand on les voit en action ! Alors que Kim tente désespérément de séduire les belles femmes qu'il croise tout en prenant soin de l'état de ses finances, Michel lui consacre sa vie à Dieu. Parallèlement à cela, une grande affaire secoue les médias, des attentats contre les magasins Les galeries réunies effraient les français et l'Etat n'a pas l'intention de céder au chantage de ces terroristes. Aussi improbable que cela puisse paraitre, ce sont Kim & Michel qui vont être en charge de cette enquête complexe.

    01.jpg

    Au secours, ils nous protègent ! 2 flics complètement à la masse se retrouvent donc chargés d'une enquête d'une importance capitale et avec beaucoup de chance ils vont bien sur parvenir à tout régler. Une histoire pas très passionnante mais qui se distingue par l'humour crétin du film qui vient redonner un peu de vigueur à Protéger et servir. Poussant la caricature au maximum et n'ayant jamais peur de faire dans l'absurde pour nous faire rire, cette comédie devrait vous faire passer un bon moment à condition d'apprécier le style très particulier de l'humour. Quelques baisses de rythme mais dans l'ensemble je me suis bien marré, sympa à voir avec des potes.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir la raison pour laquelle on vous propose si souvent des tic tac, des mentos, des chewing-gums...


    Découvrez le film Dans la peau du héros !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Je vais te manquer

    aff.jpg

    A l’aéroport de Roissy, c’est un chassé-croisé permanent. Des millions de personnes transitent chaque année là-bas. Une femme qui vit ses dernières heures, une jeune célibataire qui désespère de trouver l’âme sœur et qui veut refaire sa vie au Canada ou un père divorcé qui regrette de ne pas voir davantage sa petite fille. Des histoires comme celles-ci font le quotidien de ce lieu insolite où les destins peuvent parfois basculer une simple rencontre. Ils s’appellent Julia, Lila, Marcel ou Olivier (Carole Bouquet, Anne Marivin, Pierre Arditi, Patrick Mille) et ils vont tous en faire l’expérience et leur vie ne sera plus jamais la même.

    01.jpg

    Dans le cadre d’une première réalisation, Amanda Sthers se confronte au difficile exercice du film choral en prenant en fil rouge la rencontre mélodramatique de Julia & Marcel. Autour deux, les personnages secondaires ont des histoires plus légères faisant passer Je vais te manquer à d’autres registres comme le conte de fée ou le burlesque. Ce mélange de genre n’est malheureusement pas bien maitrisé et plutôt que de venir enrichir le film, cela a davantage l’effet de le parasiter. On finit par se retrouver avec quelque chose d’un peu trop banal donc à moins d’être vraiment en manque …

     

    Il faut le voir pour : Tirer la langue aux femmes, ça peut marcher.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Si c'était lui

    a57eeb9b1cbf55a6de56d3af42d42074.jpg

    Depuis qu’il a tourné le dos à son père, Valentin Bernier (Marc Lavoine) a connu de nombreuses galères, aujourd’hui encore il est dans une situation des plus précaires. Heureusement, il a réussi à se faire prêter cet appartement pour 3 mois ce qui lui laisse un peu de répit mais il semble qu’il n’est pas vraiment le bienvenu au sein de l’immeuble. Au premier regard, Hélène (Carole Bouquet), écrivaine reconnue, sentait que cet homme allait lui attirer des ennuis d’autant plus que son fils Jérémy (Jean Senejoux) en a fait son modèle. Issus de milieux sociaux que tout oppose, ils vont pourtant se rapprocher.

    e4126dadac397debbaa30fca3b828238.jpg

    Si c’était lui a la bonne idée de sortir du moule des comédies sentimentales habituelles dans une version plus contemporaine de La belle et le clochard. On s’amuse de voir le personnage de Valentin plein de nervosité et bien loin de l’image du playboy qu’incarne habituellement Marc Lavoine. Soulignant les préjugés auxquels nous sommes soumis quotidiennement, ce message devient hélas vite accessoire laissant place au développement de l’histoire entre les 2 héros. Le duo Carole Bouquet (toujours aussi resplendissante) / Marc Lavoine fonctionne merveilleusement bien aidé par la facétieuse Florence Foresti et tout cela contribue à la bonne humeur communicative de ce film. Une bonne surprise qui mérite sa chance !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter d’utiliser votre ascenseur.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire