Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

serge riaboukine

  • La tour Montparnasse infernale

    cinéma, film, comédie, La tour Montparnasse infernale, charles nemes, Eric Judor, Ramzy Bedia, Marina Foïs, Serge Riaboukine, Michel Puterflam, Bô Gaultier de Kermoal, Peter Semler, Edgar Givry

    AFF.jpg

    Le week-end est là et la Tour Montparnasse se vide mais alors que la nuit s'est installée, notre pote Stéphanie (Marina Foïs) attend la visite de son oncle. Une importante réunion doit en effet avoir lieu mais elle sera brutalement interrompue par un groupe d'hommes armés menés par machin ou plutôt Michel (Serge Raboukine). Leur but est d'obtenir un code qui leur permettrait d'ouvrir un coffre renfermant pas moins de 50 millions de francs. Un plan bien pensé qui n'avait cependant pas prévu l'intervention d'Eric & Ramzy (Eric Judor & Ramy Bedia), 2 laveurs de vitres aussi imprévisibles qu'ils sont stupides.

    01.jpg
    Après avoir connu le succès avec leurs spectacles puis à la télévision, nos potes Eric & Ramzy se lancent dans l'aventure du cinéma. En toute logique, c'est avec une comédie qu'ils viennent faire les zigotos avec l'humour qu'on leur connaît (et que tout le monde n'apprécie pas forcément) avec ce mélange de Piège de cristal et de La tour infernale. Ce film de Charles Nemes repose entièrement sur ce duo intenable capable de prendre en otage une main ou encore de revisiter le combat Bruce Lee / Kareem Abdul-Jabbar. Si La tour Montparnasse infernale n'a rien de franchement irrésistible, il y a quand même des passages marrants ainsi que quelques dialogues qui restent dans les mémoires ; rien de plus qu'un petit amusement.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • La tour 2 contrôle infernale

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Nos potes Ernest Krakenkrick & Bachir Bouzouk (Eric Judor & Ramzy Bedia) sont d'émérites pilotes non ils sont les meilleurs, l'élite de notre nation ! Le problème c'est qu'après avoir passé un test particulièrement intense dans la centrifugeuse, leurs esprits se sont quelque peu ramollis. S'ils ne sont plus capables de piloter, on les a assigné au sol à l'aéroport d'Orly qui va être le théâtre d'une attaque terroriste. Un groupe appelé les Moustachious a en effet surgi et plongé tout l'aéroport dans un profond sommeil et ils ont en leur possession un appareil capable de prendre le contrôle des avions à distance. Pour contrecarrer leurs plans, il faudra donc compter sur Ernest & Bachir … ce qui n'est pas pour nous rassurer !

    01.jpg
    15 ans après La tour Montparnasse infernale, le duo de comiques est de retour avec un second épisode qui est en fait un prequel. On a ainsi l'occasion de découvrir les origines de nos héros ou plus exactement ce qui les a conduit à être aussi stupides. L'humour ras des pâquerettes qui a accompagné Eric & Ramzy est toujours là pour le plaisir des fans comme des plus fidèles détracteurs. La bonne idée reste d'avoir rappelé une partie du casting originel avec Marina Foïs et Serge Riaboukine auxquels s'invite le nouveau et surprenant Philippe Katerine. La tour 2 contrôle infernale est une comédie loin d’être raffinée qui vous réservera au mieux quelques sourires sauf si vous êtes allergiques à cet humour très particulier.

     

    Il faut le voir pour : Porter votre objet porte-bonheur, ça pourrait vous sauver la vie !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Je suis mort mais j’ai des amis

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Après leur concert, Jipé, Yvan & Wim (Jacky Lambert, Bouli Lanners & Wim Willaert) peuvent maintenant penser à leur prochaine tournée à Los Angeles ! Malheureusement, leur chanteur Jipé meurt soudainement or cet événement aussi tragique soit-il ne va pas remettre en cause leur départ. Ils vont d’abord récupérer les cendres de leur pote d’enfance - en empruntant gentiment l’urne à son frère - avant de préparer leur voyage. Une autre surprise les attend puisque lorsque toute la bande se rend à l’appartement de Jipé, ils y trouvent Dany (Lyes Salem), un militaire qui prétend être son petit-ami depuis 5 ans !

    01.jpg

    Rock’n’roll mon pote ! Les frères Guillaume & Stéphane Malandrin se sont de nouveau associés pour ce film assez imprévisible qui va nous emmener jusqu'à Los Angeles … enfin il y aura peut-être un léger détour ! On tombe immédiatement sous le charme de cette bande de potes menée par Bouli Lanners que l'on connaît bien mais aussi par un excellent Wim Willaert. Entre le vol pas très discret d’une urne, l'apparition du 5ème Beatles ou encore la dégustation d’un chili douteux ; on a vraiment pas l’occasion de s’ennuyer. Je suis mort mais j’ai des amis c’est donc une comédie barrée comme on les aime et qui mérite le coup d’œil.

     

    Il faut le voir pour : Demander s'il y a un Pete Best dans la liste des passagers avant de prendre l'avion !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Ablations

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Le matin se lève et Pastor (Denis Ménochet) se réveille totalement hagard. Il est allongé sur l’herbe, sans pouvoir se rappeler ce qui s’est passé ; il se souvient juste qu’il y a eu une fête la veille mais après ça c’est le trou noir. Il va très vite être inquiété par autre chose puisqu’il découvre que son dos arbore une cicatrice et après des examens approfondis avec sa pote Anna (Florence Thomassin), il apprend qu’on lui a volé un rein ! Cette affaire le tracasse et décide de garder le silence vis-à-vis de sa femme Léa (Virginie Ledoyen) et refuse d’avertir la police. Il va mener sa propre enquête pour tenter de découvrir qui a pu lui faire ça et la première chose sera de découvrir ce qui s’est passé durant cette soirée.

    01.jpg

    Un mec qui se réveille sans souvenirs et sans son rein ; c’était plutôt un bon point de départ pour un scénario imaginé par Benoit "Michael Kael" Délépine. Seulement, l’intérêt d’Ablations se perd rapidement car d’une part le mystère autour des voleurs d’organes est vite levé et puis on a beaucoup de mal à donner du crédit à un scénario qui finit par tourner au rocambolesque. De la même façon, on a beaucoup de mal à se laisser convaincre par le casting à commencer par la victime qu’est Denis Ménochet ou par des personnages comme le coach Poncreux. Cette première réalisation du jeune Arnold de Parscau prenait doucement le chemin d’un bon thriller mais on va dire qu’il y a eu pas mal de déviations.

     

    Il faut le voir pour : Vérifier votre dos quand vous rentrerez à la maison !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • 3 zéros

    aff.jpg

    Tibor Kovacs & Manu (Lorànt Deutsch & Samuel Le Bihan) se sont connus en prison et sont rapidement devenus des potes d’enfance. Tibor s’est retrouvé derrière les barreaux en raison de mauvaises fréquentations mais possède un vrai talent pour le football. Manu l’a bien compris et à leur sortie de prison, il va faire des pieds et des mains pour lui décrocher un contrat en or et c’est ainsi qu’il fait la connaissance d’Alain Colonna (Gérard Lanvin), célèbre agent basé désormais au Brésil. Ce dernier fait débuter Tibor dans un petit club de banlieue mais pour Manu, c’est du temps perdu, ce qu’il faut à son poulain c’est de la magie soit le PSG ! Hélas, tous deux vont vite apprendre que le monde footballistique est devenu un business où chacun cherche avant tout à tirer son profit personnel.

    01.jpg

    Tout d’abord précisons qu’il s’agit là d’une comédie signée Fabien Onteniente ce qui en fera fuir plus d’un ! Personnellement je maintiens haut et fort que son cinéma me fait rire et chose plus rare, ses films se laissent revoir non sans plaisir mais voici qu’arrive l’exception qui confirme la règle : 3 zéros. Difficile de ne pas voir combien cette comédie a pris un sacré coup de vieux décrivant le milieu du ballon rond comme un univers étincelant de paillettes (ce qui n’a pas cessé avec le poids des années). Le réalisateur a d’ailleurs convié de nombreuses vedettes comme Ronaldinho, Raï, Luis Fernandez ou encore Rolland Courbis pour quelques clins d’œil qui n’intéresseront que les footeux comme ce film très léger.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Nuit blanche

    aff.jpg

    Bien qu’ils aient préparé leur coup, nos potes Vincent & Manuel (Tomer Sisley & Laurent Stocker) ont du faire face à un imprévu mais au final ils ont réussi à piquer près de 10 kilos de cocaïne. Le seul problème c’est qu’on a reconnu Vincent et celui-ci reçoit vite un coup de fil de Marciano (Serge Riaboukine) qui veut récupérer sa came et qui a pour cela enlevé Thomas (Samy Seghir), le fils de Vincent. Sans hésiter, ce dernier décide d’aller rendre la drogue et il rejoint ainsi Le tarmac, une boite de nuit où la soirée s’annonce très longue. L’échange aurait pu se dérouler simplement mais le flic ripoux fait l’objet d’une enquête et dès lors rien ne va se passer comme prévu.

    01.jpg

    Notre pote Tomer Sisley troque le beau costume de milliardaire de Largo Winch pour celui d’un flic ripoux et ça donne un film assez plaisant. Nuit blanche nous invite à passer la soirée dans une boite, un huis-clos qui ne manque pas de rebondissements et de bonnes scènes d’action (incroyable tout ce qu’on peut faire dans une cuisine !) mais également avec un brin d’humour parfois trop répétitif. La nuit s’annonce donc plutôt bonne du moins dans la première heure, les derniers instants s’avèrent plus délicates pour le spectateur. Une désagréable impression de déjà-vu s’installe et fait s’envoler le plaisir qu’on avait jusqu’alors mais ça n’enlève rien au fait qu’on se laisse entrainer facilement dans l’aventure.

     

    Il faut le voir pour : Aller fouiller dans le plafond des toilettes des femmes, vous trouverez peut-être votre bonheur.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Jimmy Rivière

    cinéma,film,drame,jimmy rivière,guillaume gouix,béatrice dalle,hafsia herzi,teddy lussi-modeste,serge riaboukine

    C’est une étape importante pour notre pote Jimmy Rivière (Guillaume Gouix) qui vient tout juste d’être baptisé. En tant que nouveau chrétien, il a abandonné la boxe thaïlandaise mais manque de chance, c’est à ce même moment que Gina (Béatrice Dalle) est parvenue à lui organiser un grand combat. 6 mois qu’il attendait une telle opportunité mais désormais sa vie est pleinement dédiée à Dieu mais l’envie de remettre ses gants le démange. Malgré les nombreux avertissements de son entourage, il franchit la ligne interdite et remonter sur le ring ; il a besoin de la boxe pour exister. Sa relation avec Sonia (Hefsia Herzi) est elle aussi mal vue et la jeune femme se désespère de cette situation.

    cinéma,film,drame,jimmy rivière,guillaume gouix,béatrice dalle,hafsia herzi,teddy lussi-modeste,serge riaboukine

    C’est l’histoire d’un jeune homme à la recherche de son identité et qui trouve sur son chemin la voie tracée par notre seigneur. Dit comme ça le scénario a l’air assez candide et c’est vrai que parfois on a le sourire en coin notamment lors des messes. Le premier long-métrage de Teddy Lussi-Modeste est pour le moins atypique aussi bien par son sujet que par son contexte (le milieu des gens du voyage) et pique ainsi notre curiosité. Jimmy Rivière brille avant tout par le premier grand rôle de Guillaume Gouix entouré par des seconds rôles solides (en dehors d’Hafsia Herzi qui peine à retrouver son talent). Une ombre au tableau, l’histoire a tendance à se disperser et le spectateur finit alors par trouver le temps long ; à découvrir si l’occasion se présente.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de coucher avec les femmes si vous voulez qu’elle reste vierge pour le mariage !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire