Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Une histoire américaine

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Il n'a pas réfléchi très longtemps, notre pote Vincent (Vincent Macaigne) a décidé de se rendre à New York pour y retrouver celle qu'il aime. Malheureusement pour lui, Barbara (Kate Moran) semble elle avoir tiré un trait sur leur histoire et s'est même engagé dans une nouvelle relation. Ce n'est pas ce genre de détail qui va faire perdre espoir à Vincent qui essaie de tromper sa solitude dans les bars et c'est là qu'il fera la connaissance de Sofie (Sofie Rimestad). Ils vont passer un petit moment ensemble et cette danoise va même l'accompagner dans sa tentative (désespérée ?) pour reconquérir Barbara.

    01.jpg

    N'est-ce pas une belle preuve d'amour que de voir un homme traverser l'Atlantique pour vous rejoindre ? Si cet acte apparaît plutôt romantique, notre pote Vincent Macaigne a plutôt la dégaine du looser et bien qu'il soit systématiquement éconduit, il garde au fond de son cœur une étincelle qui le rend finalement attachant. Le seul souci c'est qu'Une histoire américaine se repose uniquement sur cette prestation même si le duo formé avec Sofie Rimestad donnait un nouvel élan. On n'est pas plus convaincu par le personnage de Louise dont on s'interroge sur l'utilité dans ce film qui aura du mal à ne pas faire tomber le spectateur dans l'ennui.

     

    Il faut le voir pour : Éviter de demander une femme en mariage devant son petit-ami, ça risque de créer un malaise.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Dusty Crophopper - Planes

    Bonjour,

     

    2167860595.117.jpg

    01.jpgEuh je m’appelle Dusty Crophopper et je cherche l’aéroport JFK. En fait, je me suis qualifié pour le grand rallye du tour du ciel. Oui je sais ; je ne suis qu’un épandeur mais j’en avais assez de tourner en rond au-dessus des champs !

     

    Je suis fait pour la vitesse et je vais le prouver à tout le monde ! Bien sur, face à moi il y aura des champions comme le Bulldog ou le triple champion Ripslinger mais je ne vais pas me laisser faire.

     

    02.jpgPour être à la hauteur des autres concurrents j’ai fait appel à Skipper Riley avec lequel je me suis durement entrainé. Je suis bien décidé à donner le meilleur de moi-même mais je dois aussi vous avouer une chose ; j’ai le vertige !!

     

     

    En savoir plus sur Planes ?

    En savoir plus sur Planes 2 ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Cinquante nuances de Grey

    star 01.5.jpg

    AFF.jpg

    Pour rendre service à sa pote d'enfance Kate (Eloise Mumford), Anastasia Steele (Dakota Johnson) a accepté de se rendre à Seattle pour mener une interview. C'est ainsi qu'elle va faire la connaissance de Christian Grey (Jamie Dornan), un homme d'affaire de 27 ans à qui tout semble sourire et ce sera une rencontre déterminante pour cette jeune étudiante. Déjà très troublée durant l'entretien, Ana a du mal à le chasser de son esprit et cela semble réciproque puisque Christian réapparaît soudainement dans la boutique où elle travaille. C'est ainsi que leur relation commence et elle s'annonce tumultueuse car cet homme va révéler avoir des goûts assez particuliers.

    01.jpg

    Que celui qui n'a pas entendu parler du succès littéraire de E.L. James prennent 29 coups de fouets (et je sais que certains vont apprécier). Porté à l'écran par Sam Taylor-Johnson, inutile de préciser que Cinquante nuances de Grey était attendu au tournant et en voyant le film on peut quand même se demander pourquoi. En fait, on aurait tout aussi bien pu lui donner le titre de Cinquante clichés pour romance à l'eau de rose parce qu'entre le beau gosse riche, qui sait jouer du piano, piloter un hélico et la jeune étudiante maladroite, qui manque de confiance on a droit à un festival. Les quelques scènes sulfureuses qui ont fait la réputation de l’œuvre pourraient être choquantes si on retournait 20 ans en arrière, aujourd'hui en 2015 c'est comme le film ; plutôt anecdotique.

     

    Il faut le voir pour : Réaménager votre salle de jeux et pas question d'y remettre votre X-Box !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Un village presque parfait

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Autrefois, Saint-Loin-La-Mauderne était un village prospère mais de mauvais choix et la crise sont passés par là. Aujourd'hui les habitants sont obligés d'aller en ville pour trouver du travail mais notre pote Germain (Didier Bourdon) n'entend pas baisser les bras aussi facilement. Il est parvenu à obtenir une aide de Bruxelles afin de financer l'ouverture d'une Scop mais avant cela le village doit se doter d'un médecin pour au moins 5 ans. Bien sur, les candidatures ne se bousculent pas au portillon mais ils réussiront tout de même à attirer Maxime (Lorànt Deutsch), reste maintenant à le convaincre de rester ce qui est loin d’être gagné !

     

    01.jpg

    Stéphane Meunier, ce nom doit forcément vous dire quelque chose (enfin surtout pour les amateurs de foot!) puisqu'il s'agit du réalisateur du documentaire Les yeux dans les bleus qui s'intéressait à la consécration des Bleus en 1998. Il signe ainsi sa première incursion au cinéma avec Un village presque parfait qui est en fait le remake d'un succès canadien La grande séduction. L'histoire est plutôt simple et aussi très prévisible rappelant un peu le schéma utilisé dans Bienvenue chez les Ch'tis sans pour autant abuser des bons sentiments. Une comédie simple sans prises de risques qui permet de passer un bon moment de détente.


    Il faut le voir pour : Vous mettre au cricket !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Birdman

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Son avenir se joue dans les prochains jours, notre pote Riggan Thomson (Michael Keaton) a décidé d'adapter Raymond Carver à Broadway, Oui vous avez bien lu, l'interprète culte du célèbre super-héros Birdman monte sur les planches pour relancer sa carrière mais c'est loin d’être évident. Alors que la grande première se rapproche à grands pas, l'un de ses interprètes principaux se retrouve hors-course après avoir reçu un projecteur sur la tête, ce qui n'est pas forcément une grande perte. Il sera vite remplacé par Mike Shiner (Edward Norton), comédien talentueux et populaire mais aussi très imprévisible !

    01.jpg

    Non ce film au titre trompeur n'est pas là pour concurrencer les blockbusters de chez Marvel & DC, bien au contraire ! Déjà, on saluera le retour au premier plan de Michael Keaton, le Batman de la saga de Burton dans un rôle qui semble écrit pour lui. La réalisation du mexicain Alejandro González Iñárritu va elle aussi vous interpeller car Birdman est en fait constitué d'un plan séquence. Si on ne peut que saluer la performance des acteurs (avec un sacré casting) dans cet exercice particulier, pour le spectateur ça reste tout de même assez éprouvant lorsque cela s'étend sur 2H. Un film qui vous entraîne malgré tout irrémédiablement dans sa douce folie.

     

    Il faut le voir pour : Essayer d'aller voir autre chose que les films de super-héros au cinéma !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Jupiter : Le destin de l'univers

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Notre pote Jupiter Jones (Mila Kunis) mène une vie plutôt banale à Chicago où elle travaille comme femme de ménage. Comment croire alors qu'elle possède du sang royal extraterrestre ! C'est pourtant ce qui va lui être révélé lorsqu'elle est sauvée par Caine Wise (Channing Tatum) et commence alors pour Jupiter une incroyable aventure qui va la conduire jusqu'aux confins de l'univers. Non seulement elle apprend que nous ne sommes pas seuls dans l'univers mais en plus de cela, la galaxie appartient à une dynastie ancestrale aujourd'hui représentée par Kalique, Titus & Balem Abrasax (Tuppence Middleton, Douglas Booth & Eddie Redmayne).

    01.jpg

    Après l'ambitieux Cloud Atlas, Lana & Andy Wachowsky se lancent encore dans un grand projet avec ce space-opera. On a mis les petits plats dans les grands avec Jupiter : Le destin de l'univers ; c'est un véritable spectacle visuel qui se dévoile avec un écran souvent inondé d'effets spéciaux. Là où on s'interrogeait un peu plus c'est au niveau de l'histoire faussement complexe qui hélas ne se montre pas à la hauteur. On est content pour Mila Kunis qui a le loisir d'essayer de belles robes et Channing Tatum se montre efficace quand il faut passer à l'action (même torse nue) mais on ne retiendra pas beaucoup plus de ce pop-corn movie qui fait passer un bon moment.

     

    Il faut le voir pour : Vous dire que vous avez certainement du sang royal si vous ne vous êtes jamais fait piquer par une abeille.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • 9-9-81

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Bangkok en Thaïlande. L'agitation règne dans cette immeuble où une jeune femme vêtue de sa robe de mariée s'est jetée dans le vide, La victime se nomme Vipavee (Patitta Attayatamavitaya) et tout le monde a du mal à croire à ce qui s'apparente être un suicide bien que récemment elle traversait une période difficile, Alors qu'elle est sur le point de se marier, Vipavee a rencontré Kong (Setthasitt Limkasidej) par l'intermédiaire de sa pote d'enfance Nong (Malivan Taribon) et ce couple va terminer la soirée ensemble. Cet amant va devenir une véritable obsession et il n'est peut-être pas étranger au drame qui s'est déroulé.

    01.jpg

    C'était plutôt un projet intéressant que celui proposé par 9-9-81 puisque le film est décomposé en 9 parties confiées à 9 réalisateurs différents ; le résultat final aurait pu être un malin patchwork si la diversité avait était au rendez-vous. On avait un petit espoir lorsque s'immiscent quelques images animées dans le second segment mais ça disparaît aussi vite que c'est apparu. Avec ça, il y également une histoire générale qui n'a rien d'extraordinaire, chaque nouvelle partie introduit un personnage pour alimenter l'intrigue mais peu se révèlent réellement intéressants. Si vous voulez vous faire peur, vous risquez plutôt d’être frappé par l'ennui.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Le prix à payer

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Évasions fiscales, inégalité des richesses en croissance constante ; ce sont autant de sujets qui reviennent régulièrement dans notre actualité. C'est un constat édifiant qu'il faut aujourd'hui dresser ; l'Etat-providence qui assurait depuis longtemps la prospérité de tous s'est tout simplement démantelé aux dépens des citoyens. On le sait, les grands groupes internationaux n'hésitent pas à jouer avec le flou réglementaire pour multiplier les filiales dans des paradis fiscaux. Comment expliquer autrement que les îles Caïman, territoire de plus de 40 000 habitants brasse chaque année des milliards de dollars...

    01.jpg

    Inspiré d'un livre écrit par Brigitte Alepin, ce documentaire réalisé par Harold Crooks pointe du doigt le phénomène d'évitement fiscal et ses répercussions sur la vie citoyenne. L'argumentation présentée par Le prix à payer se construit à travers divers témoignages de la part d'acteurs à la fois économique, politique ou tout simplement citoyen. Des interventions dans l'ensemble plutôt compréhensibles pour le spectateur lambda et qui nous éclairent sur les enjeux économiques qui se déroulent actuellement. Sujet captivant qui nous laissera encore un peu plus perplexe sur le monde dans lequel on vit !

     

    Il faut le voir pour : Éviter de trop acheter en ligne !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Sébastien - Libre et assoupi

    Salut, je m’appelle Sébastien (Baptiste Lecaplain) !

    2167860595.149.jpg

    01.jpgMes passions dans la vie c’est de rendre hommage à certaines femmes - on en reparlera plus tard - et puis surtout … ne rien faire ! Libre et assoupi ce sont 2 mots qui me correspondent bien. Une journée réussie pour moi c’est d’aller au parc et de manger tranquillement mes Pepitos.

     

    Seulement voilà, mes parents ne partagent pas ma conception des choses et ils m’ont en quelque sorte mis à la porte. Résultat, je me retrouve aujourd’hui à Paris pour partager un appartement avec ma pote d’enfance Anna (Charlotte Le Bon) et son colocataire Bruno (Félix Moati).

     

    02.jpgJ’ai vite trouvé mes marques même si la Marseillaise à 7 heures du matin, ça fait bizarre. En plus de ça, j’ai fait un grand pas en allant m’inscrire au RSA. Maintenant il faut juste que je leur prouve que je cherche du travail, d’ailleurs t’aurais pas des lettres de refus à me filer ?

     

    En savoir plus sur Libre et assoupi ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Les jours venus

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Dans sa 61ème année mais à toujours 60 ans, notre pote Romain Goupil (Romain Goupil) doit commencer à songer à sa retraite. Il a même pris les devants en ce qui concerne ses obsèques mais ce réalisateur réfléchit aussi à son prochain film dont il a déjà trouvé l'idée. L'histoire serait centrée sur une caméra provoquant des catastrophes mais Romain éprouve les pires difficultés à développer le récit. Et puis il faut dire également qu'il doit s'occuper de l'association de la Cité qu'il préside avec Marie (Marina Hands) et s'inquiète également de l'opération de son père qui pourrait perdre la vue.

    01.jpg

    Voilà un film très décalé de la part de notre pote Romain Goupil où fiction et réalité s’enchevêtrent. Ceci est d'autant plus vrai que Les jours venus présentent également des images très intimes du réalisateur puisque issues de vidéos provenant de son passé à Sarajevo. Ces séquences extrêmement personnels nous laissent dubitatifs car on se demande ce qu'elles peuvent apporter à l'histoire de ce film en plein montage. Il y a aussi cet humour particulier teinté d'un esprit un peu donneur de leçon qui ne plaira pas à tout le monde. En dépit de quelques rares scènes plutôt marrantes, l’essentiel de ce film a toutes les chances de vous laisser indifférent.

     

    Il faut le voir pour : Faire attention aux pianos quand vous marchez dans la rue !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire