Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

isabelle candelier

  • Sébastien - Libre et assoupi

    Salut, je m’appelle Sébastien (Baptiste Lecaplain) !

    2167860595.149.jpg

    01.jpgMes passions dans la vie c’est de rendre hommage à certaines femmes - on en reparlera plus tard - et puis surtout … ne rien faire ! Libre et assoupi ce sont 2 mots qui me correspondent bien. Une journée réussie pour moi c’est d’aller au parc et de manger tranquillement mes Pepitos.

     

    Seulement voilà, mes parents ne partagent pas ma conception des choses et ils m’ont en quelque sorte mis à la porte. Résultat, je me retrouve aujourd’hui à Paris pour partager un appartement avec ma pote d’enfance Anna (Charlotte Le Bon) et son colocataire Bruno (Félix Moati).

     

    02.jpgJ’ai vite trouvé mes marques même si la Marseillaise à 7 heures du matin, ça fait bizarre. En plus de ça, j’ai fait un grand pas en allant m’inscrire au RSA. Maintenant il faut juste que je leur prouve que je cherche du travail, d’ailleurs t’aurais pas des lettres de refus à me filer ?

     

    En savoir plus sur Libre et assoupi ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Toute première fois

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Il est en couple depuis 10 ans et la nuit dernière il a fait une grosse erreur. Jérémie (Pio Marmai) se réveille en effet dans le lit d’Adna (Adrianna Gradziel) et comprend que sa vie ne sera plus jamais la même d’autant que c’était sa toute première fois … avec une femme ! En effet, Jérémie vit avec Antoine (Lannick Gautry) et tout se passait bien, mieux que ça ils ont même décidé de se marier. C’est une grande nouvelle pour eux mais Jérémie se retrouve désormais assailli de doutes car il n’arrive pas à oublier Adna. Son pote d’enfance Charles (Franck Gastambide) lui conseille alors de la revoir pour mettre les choses au clair mais ça devient encore plus difficile pour le jeune homme.

    01.jpg

    Un coming-out à l’envers ; tel est le point de départ de cette comédie réalisée par le duo Noémie Saglio & Maxime Govare qui s’amuse avec certains clichés. On passe plutôt un bon moment en compagnie de la bande d’acteurs composée de Pio Marmai, Franck Gastambide, le couple sympathique Isabelle Candelier / Frédéric Pierrot sans oublier la très charmante Adrianna Gradziel et ses yeux dévastateurs. Si on reste suspendu à l’indécision du personnage de Jérémie, le reste est assez convenu notamment en ce qui concerne ce pote d’enfance qui finit par trouver l’amour. On ne n’ennuie pas devant Toute première fois mais en même temps il ne laissera pas un grand souvenir.

     

    Il faut le voir pour : Vérifier que le peintre n’est pas devant vous avant de critiquer ses œuvres !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Gemma Bovery

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Cela fait 7 ans que notre pote Martin Jourbert (Fabrice Lucchini) a quitté Paris pour s’installer en Normandie reprenant la boulangerie paternelle. Comme beaucoup d’autres citadins, il cherchait la paix et la tranquillité mais l’arrivée de nouveaux voisins allait tout bouleverser. C’est un couple d’anglais qui s’est installé en face de chez lui ; Charlie & Gemma Bovery (Jason Flemyng & Gemma Arterton) et immédiatement il a été subjugué par la jeune femme. Certes, elle est d’une beauté renversante mais surtout elle lui rappelle l’héroïne de sa jeunesse Madame de Bovary et pour Martin ce n’est certainement pas un hasard si elle s’est installée en Normandie là où même Flaubert a écrit son œuvre.

    01.jpg

    Si l’inspiration du titre de Flaubert est manifeste, il faut savoir qu’à la base il existe d’abord un roman graphique signé Posy Simmonds (à qui l’on doit déjà Tamara Drew) dont est adapté Gemma Bovery. Idée plutôt originale donc de donner une figure contemporaine à cette héroïne de romans du moins aux yeux d’un Fabrice Lucchini avec son éternel allure de pince-sans-rire. C’est donc un duo inattendu qu’il forme avec Gemma Arterton au charme dévastateur et le décalage entre ces deux personnages offre de beaux moments de réjouissances. Reste tout de même que la dernière demi-heure est moins enjouée malgré tout Anne Fontaine réussit à nous donner envie de découvrir ou redécouvrir le roman original à déguster avec un petit verre de Calva !

     

    Il faut le voir pour : Ne plus utiliser de mort aux rats !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Libre et assoupi

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Les études c’est bien gentil mais vient un moment où il faut trouver un travail et apprendre à voler de ses propres ailes mais ce ne semble pas être une priorité pour notre pote Sébastien (Baptiste Lecaplain). Ses parents n’entendent pas l’entretenir éternellement et le voilà donc parti sur Paris où il va pouvoir vivre en collocation avec sa pote d’enfance Anna & Bruno (Charlotte Le Bon & Félix Moati). Pour autant, Sébastien n’est pas décidé à chasser les petites annonces et se contente largement du RSA pour vivre tranquillement c’est-à-dire sans rien faire. Une journée réussie pour lui commence à 14H00 et le conduit au parc pour manger des Pepitos, peinardo comme un renardeau !

    01.jpg

    C’est la première réalisation pour notre pote Benjamin Guedj et c’est plutôt positif puisqu’on passe un bon petit moment devant Libre et assoupi. Là où c’est réussi c’est le casting avec ce trio de colocataires réellement attachants et plus particulièrement un Félix Moati irrésistible en slipiste engagé. C’est coté histoire qu’on pourra trouver à redire car c’est très léger ; le personnage de Sébastien et sa philosophie de vie manquent clairement de profondeur et ça peut parfois sonner creux. Il s’agit donc là d’une comédie assez simple qui ne va pas forcément attirer en masse les spectateurs, c’est assez sympathique mais pas non plus incontournable.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter d’espionner les journaux intimes, ça va se voir !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Belle comme la femme d’un autre

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    La prochaine étape pour nos potes Clémence & Gabriel (Zabou Breitman & Olivier Marchal) c’est le mariage mais la jeune femme a encore quelques doutes. Après un premier mariage qui a tourné au fiasco et aussi avec tous ces couples en crise qu’elle voit passer à son bureau de juge, elle est en proie à de nombreux doutes. C’est pour cela qu’elle a fait appel à l’agence Darling Trap qui se charge de tester la fidélité des hommes. La testeuse s’appelle Olivia (Audrey Fleurot) et c’est à la Réunion qu’elle va s’occuper du cas de Gabriel. Prise de remords, Clémence décide finalement d’interrompre l’expérience mais il semblerait bien qu’il soit déjà trop tard !

    01.jpg

    L’homme fidèle est-il une espèce en voie de disparition ? Il semblerait bien que oui au regard de ce second film de Catherine Castel et le moins que l’on puisse dire c’est que la gente masculine en prend pour son grade. Le scénario est propice à une série de quiproquos malheureusement Belle comme la femme d’un autre n’est pas loin de l’ennui sidéral. Lorsqu’ils ne sont pas totalement caricaturaux (M. Smith et son assistant), les personnages se montrent sans saveur et surtout l’humour semble lui aussi avoir succombé à de nombreuses infidélités. Une comédie sans idées et qu’on va ranger sur l’étagère des films à oublier ou ignorer au choix.

     

    Il faut le voir pour : Tester la chemise hawaïenne avec le costume !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Voie rapide

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    En couple avec Rachel (Christa Theret) avec qui il a donné naissance à Jennyfer (Kataryna Fernandes), Alex (Yohan Libéreau) est loin d’avoir pris ses responsabilités en tant que chef de famille. Il faut dire qu’il a une passion démesurée pour les voitures et bien évidemment la sienne dont il prend grand soin ce qui exaspère parfois sa compagne. Dès qu’il le peut, il passe son temps avec son pote d’enfance Max (Guillaume Saurrel) avec qui il partage la même passion alors que Rachel aimerait bien qu’il s’occupe davantage d’elle et de leur fille. Un  soir, alors qu’il rentre chez lui il percute quelqu’un et devant la panique s’enfuit sans lui porter secours. C’est un drame qui va totalement le transformer, la culpabilité le ronge au pont qu’il va chercher à rencontrer la mère de la victime.

    01.jpg

    Si vous n’êtes pas le genre de personne à rester sur le bord de la route alors vous connaissez forcément le phénomène du Tuning. Passion ou folie, chacun se fera son opinion à ce sujet mais l’un des risques que prenait Voie rapide était de tomber dans des clichés or derrière la belle carrosserie se dissimule une mécanique bien plus sophistiquée. Il faut réellement considérer la voiture non pas comme un objet sans âme mais comme un prolongement du personnage d’Alex, les dégâts physiques du véhicule témoignant des blessures qu’il subit. Rien à redire sur un casting impeccable avec les talents conjugués de Yohan Libéreau & Christa Theret pour un film qui fait bien plus que tenir la route !

     

    Il faut le voir pour : Penser à retaper votre voiture !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé

    star 02.5.jpg

    2167860595.61.jpg

    Mémé est morte ! C’est un sacré coup sur la tête pour notre pote Armand (Denis Podalydès) qui était chez son amante Alix (Valérie Lemercier) lorsqu’un appel téléphonique lui a annoncé la nouvelle. Encore bouleversé, il retourne ensuite à la pharmacie où il travaille avec sa femme Hélène (Isabelle Candelier) ; le couple cherche à se séparer mais entretient encore d’excellents rapports. Il lui faut maintenant organiser les funérailles de sa grand-mère et il est dirigé vers les services de Rovier Boubet (Michel Vuillermoz) qui lui propose notamment sa toute nouvelle formule Twilight ! Un autre problème se pose ; l’enterrement serait programmé Mercredi prochain or il avait promis à Julie (Lola Arnaud-Lefebvre), la fille d’Alix de faire un tour de magie à son anniversaire.

    01.jpg

    Bancs publics (Versailles rive droite) avait été une formidable surprise qui m’avait notamment permis de découvrir l’univers décalé de Bruno Podalydès. On retrouve avec grand plaisir le même ton dans la première demi-heure d’Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé mais par la suite cela disparait comme par magie. La comédie prend soudainement un tournant plus intimiste, mélancolique et surtout moins ironique ce qui nous fait un peu perdre nos marques tout en attendant vainement que l’étincelle reprenne. Séduisant avec son humour noir, il y a finalement une certaine déception à constater que le réalisateur n’ait pas réussi à trouver le bon équilibre pour nous charmer totalement.

     

    Il faut le voir pour : Surveiller les promotions des cercueils sur Internet !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire