Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Je suis mort mais j’ai des amis

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Après leur concert, Jipé, Yvan & Wim (Jacky Lambert, Bouli Lanners & Wim Willaert) peuvent maintenant penser à leur prochaine tournée à Los Angeles ! Malheureusement, leur chanteur Jipé meurt soudainement or cet événement aussi tragique soit-il ne va pas remettre en cause leur départ. Ils vont d’abord récupérer les cendres de leur pote d’enfance - en empruntant gentiment l’urne à son frère - avant de préparer leur voyage. Une autre surprise les attend puisque lorsque toute la bande se rend à l’appartement de Jipé, ils y trouvent Dany (Lyes Salem), un militaire qui prétend être son petit-ami depuis 5 ans !

    01.jpg

    Rock’n’roll mon pote ! Les frères Guillaume & Stéphane Malandrin se sont de nouveau associés pour ce film assez imprévisible qui va nous emmener jusqu'à Los Angeles … enfin il y aura peut-être un léger détour ! On tombe immédiatement sous le charme de cette bande de potes menée par Bouli Lanners que l'on connaît bien mais aussi par un excellent Wim Willaert. Entre le vol pas très discret d’une urne, l'apparition du 5ème Beatles ou encore la dégustation d’un chili douteux ; on a vraiment pas l’occasion de s’ennuyer. Je suis mort mais j’ai des amis c’est donc une comédie barrée comme on les aime et qui mérite le coup d’œil.

     

    Il faut le voir pour : Demander s'il y a un Pete Best dans la liste des passagers avant de prendre l'avion !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Les bêtises

    cinéma, film, comédie, les bêtises,  	Jérémie Elkaïm, Sara Giraudeau, Jonathan Lambert, Rose Philippon, Alice Philippon, Anne Alvaro, Alexandre Steiger, Jacques Weber, Frédéric Pierrot, Béatrice de Staël

    cinéma, film, comédie, les bêtises, Jérémie Elkaïm, Sara Giraudeau, Jonathan Lambert, Rose Philippon, Alice Philippon, Anne Alvaro, Alexandre Steiger, Jacques Weber, Frédéric Pierrot, Béatrice de Staël

    Il est né le 3 Février 1979 et les quelques jours passés dans les bras de sa mère seront les seuls contacts que notre pote François (Jérémie Elkaïm) aura eu avec elle. Aujourd'hui âgé de 35 ans, il a effectué des recherches pour la retrouver mais elle de son coté ne souhaite pas faire la connaissance de ce fils qu'elle avait abandonné. Malgré tout, François se débrouille pour obtenir son adresse et se rend ainsi dans le village d'Andlau. Son arrivée coïncide avec une fête d'anniversaire organisé par Fabrice (Jonathan Lambert) pour les 60 ans de son père André (Jacques Weber). Pour pouvoir entrer en toute discrétion - enfin il faut le dire vite – François va se faire passer pour un serveur et rencontrer ainsi sa mère Élise (Anne Alvaro) !

    cinéma, film, comédie, les bêtises,  	Jérémie Elkaïm, Sara Giraudeau, Jonathan Lambert, Rose Philippon, Alice Philippon, Anne Alvaro, Alexandre Steiger, Jacques Weber, Frédéric Pierrot, Béatrice de Staël

    Si Pierre Richard devait avoir un successeur, nul doute que notre pote Jérémie Elkaïm alias François se positionnerait en bonne place dans la course. Il enchaîne en effet les gaffes et quand on ajoute à cela son parcours personnel, cela rend ce personnage extrêmement attachant auprès du spectateur. Le film réalisé à deux mains par les sœurs Alice & Rose Philippon s'appuie avant tout sur le burlesque et cela fonctionne plutôt bien notamment dans l'association du héros avec Sonia, la fille aux hoquets. Les bêtises c'est donc une comédie qui n'a pas de grandes prétentions si ce n'est celle de nous faire passer un petit moment agréable et on s'en contentera volontiers.

     

    Il faut le voir pour : Réfléchir à deux fois avant de prendre un serveur en "extra" !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Le Petit Prince

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Parce que l'entretien d'admission à l'Académie Werth ne s'est pas passé comme prévu, place au plan B ! C'est ainsi que mère et fille emménagent dans une nouvelle maison située dans le quartier de l'Académie rendant ainsi l'admission de la petite écolière obligatoire. Il reste toutes les vacances d'été pour se mettre à niveau et sa mère lui a préparé un programme assez chargé matérialisé par un impressionnant tableau. Ce qui n'était pas prévu c'est que la petite fille se trouve un nouvel ami et plus exactement le vieux voisin d'à coté qui possède rien moins qu'un avion dans son jardin ! En passant du temps avec lui, elle va découvrir une incroyable histoire ; celle du Petit Prince.

    01.jpg

    Le célèbre conte de l'aviateur Antoine de Saint-Exupéry prend vie dans ce film d'animation de Mark Osborne et le résultat final est assez mitigé. On peut en fait décomposer Le Petit Prince en 2 parties. L'une présente une histoire moderne réalisée en images de synthèse et introduisant la seconde visuellement magnifique animée en Stop motion. A partir de là un certain déséquilibre s'installe puisque les aventures de cette petite fille n'ont que peu d’intérêt et occupent la majeure partie du film. Ça reste néanmoins un bon divertissement qui trouvera écho auprès des spectateurs qui ont grandi avec ce conte ou auprès des enfants qui découvrent peut-être cette histoire.

     

    Il faut le voir pour : Se dire que finalement le cahier de vacances c'est un peu léger comme programme de révision !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Gallows

    star 01.5.jpg

    AFF.jpg

    En 1993 au lycée de Béatrice dans l'état du Nebraska, un drame a marqué les esprits. Lors d'une représentation de la pièce The gallows par les élèves, un incident technique a provoqué la mort du jeune Charlie Grimmille (Jesse Cross) qui a été pendu. Des années plus tard, la pièce s’apprête à revivre et nous sommes à la veille de la représentation ce qui ne rassure pas du tout Reese (Reese Mishler). Ce dernier n'est pas vraiment à l'aise dans le rôle d'August et ne se serait peut-être pas lancé dans le théâtre si ce n’était pour les beaux yeux de Pfeifer (Pfeifer Brown). Voyant la galère dans laquelle il s'est mis, son pote d'enfance Ryan (Ryan Shoos) propose de venir cette nuit afin de détruire les décors et ainsi annuler le spectacle.

    01.jpg

    Bénis soient ces jeunes lycéens qui malgré qu'ils soient poursuivis par un tueur masqué ou qu'ils aient une jambe cassée ont toujours ce réflexe de tout filmer. Qu'avons nous au programme de Gallows ? Un lycée hanté, une caméra et un téléphone portable pour nous servir un énième film façon found-footage et des personnages à la durée de vie limitée. Rien de bien nouveau à l'horizon en somme si ce n'est peut-être l'utilisation de 2 caméras donnant ainsi l'occasion aux réalisateurs Travis Cluff & Chris Lofing de balancer une même scène avec un point de vue différent. Le reste est on ne peut plus classique ; ça crie, ça pleure, ça coure dans tous les sens et donc les images suivent et parfois ça montre aussi le joli décolleté de Cassidy parce que ça fait pas de mal !

     

    Il faut le voir pour : Demander à vos enfants de faire autre chose que du théâtre !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • La rage au ventre

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Il l'a fait ! Notre pote Billy Hope (Jake Gyllenhaal) est sacré Champion du monde mi-lourd consacrant un incroyable parcours pour cet orphelin qui a grandi à Hell's Kitchen. A la conférence de presse suivant cette victoire, il est interpellé par Miguel "Magic" Escobar (Miguel Gomez) qui aimerait l'affronter sur le ring et lui ravir son titre. Si Billy est prêt à relever le défi, sa femme Maureen (Rachel McAdams) pense elle qu'il a besoin de repos et de penser un peu plus à leur fille Leila (Oona Laurence). Cependant, alors qu'il assistait à un gala de charité, le boxeur va voir sa vie totalement bouleversé par un dramatique accident.

    01.jpg

    Si vous recherchez de la testostérone, l'odeur de la transpiration mêlé à celui du sang alors La rage au ventre devrait bien vous plaire ! Ce n'est pas forcément le scénario qui réussira à nous décrocher un uppercut puisqu'on retrouve le schéma assez banal du héros au fond du trou qui va devoir se relever. On appréciera bien plus la belle performance offerte par Jake Gyllenhaal qui s'est forgé pour l'occasion un physique impressionnant donnant ainsi lieu à des scènes de combat bien musclées. A défaut de se montrer original, le film d'Antoine Fuqua a suffisamment de punch pour nous rassasier.

     

    Il faut le voir pour : Écouter votre femme plus souvent !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Nos futurs

    star 03.jpg

    AFF1.jpg

    Alors qu'une journée de travail se termine pour Yann (Pierre Rochefort), à son retour à la maison il découvre sur sa télé quelques photos faisant ressurgir de nombreux souvenirs. Tout ceci a en fait était mis en scène par sa femme Estelle (Mélanie Bernier) qui lui a fait la surprise d'organiser une fête pour son anniversaire. C'est un geste qui a beaucoup touché Yann et il est encore bouleversé d'avoir revu le visage de son pote d'enfance Thomas (Pio Marmai) et dès le lendemain il tente de le recontacter. Coup de chance, celui-ci a conservé le même numéro de téléphone et les retrouvailles s'organisent très vite. Thomas reste fidèle à lui-même avec sa petite chambre de bonne, sa mobylette ou encore son boulot chez Burger Forever !

    02.jpg

    Un petit bain dans le passé ne fait jamais de mal et paradoxalement à son titre, Nos futurs respire la nostalgie à plein nez. On suit ainsi nos potes d'enfance Pierre Rochefort & Pio Marmai dans leur entreprise improbable de reconstituer une boum qui aura marqué un tournant dans leurs vies. Si on se plonge avec un certain plaisir dans le partage des souvenirs de ce duo bien complémentaire, le film de Rémi Bezançon ne montre pas beaucoup de subtilités. Difficile en effet de ne pas deviner la conclusion de l'histoire et l'émotion qu'elle est censé apporter s'envole un peu ; ça nous laisse tout de même un film plaisant.

     

    Il faut le voir pour : Vous faire une raison ; si vous terminez vos soirées à 0H30, vous êtes vieux !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Pitch Perfect 2

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Surfant sur la vague de leur succès, les Bellas de Barden connaissent ce soir leur consécration puisque le Président des États-Unis en personne est là pour admirer leur performance. Seulement un petit incident impliquant Amy (Rebel Wilson) qui en aura mis pleine la vue et les voilà totalement au fond du trou ! En effet, le scandale prend des proportions inimaginables au point que le doyen de Barden doit prendre une sanction exemplaire en suspendant les Bellas. Seule solution pour elles : remporter les Championnats mondiaux qui vont se dérouler à Copenhague ! Un sacré challenge puisqu'aucune équipe américaine n'a remporté cette compétition et surtout les concurrents allemands de Das Sound Machine se montrent impressionnants.

    01.jpg

    Comme le titre ne l'indique pas, voici venir la suite de The Hit girls (et vous l'aurez compris Pitch Perfect en V.O.). On se replonge ainsi dans la compétition de chant A cappella et si le premier volet était vraiment sympa celui-ci se fond dans le moule de ces nombreux films de danse dont on a été abreuvé ces dernières années. Cela se traduit par un scénario expédié où le suspense sera de se demander si les Bellas battront les Das Sound Machine ; voilà de quoi vous tenir en haleine au moins 29,09 secondes. Le plus pénible dans tout ça c'est que coté humour ce n'est guère plus inspiré et le temps devient long entre chaque scène musicale. Pitch Perfect 2 c'est une suite loupée mais ça aura au moins permis à Elizabeth Banks de signer sa première réalisation, maigre consolation pour les spectateurs.

     

    Il faut le voir pour : Acheter l'album de Snoop Dogg pour célébrer les prochaines fêtes de Noël !


    En savoir plus sur The Hit girls ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Pixels

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Notre planète vient de subir une attaque aussi foudroyante qu'incroyable puisque la base de Guam a été la cible de vaisseaux issus … du jeu vidéo Galaga ! Fort heureusement, Will Cooper (Kevin James) a dans sa jeunesse passé beaucoup de temps dans les salles d'arcade et il se trouve qu'il est aussi le Président des États-Unis. Pour l'aider à gérer cette crise, il a fait appel à son pote d'enfance Sam Brenner (Adam Sandler), un champion des jeux vidéos d'antan et ils vont apprendre qu'une nouvelle attaque est sur le point d'avoir lieu. Il faut en fait remonter en 1982 durant les Championnats du monde de jeu vidéo pour comprendre ce qu'il s'est passé. A cette époque, une cassette a été expédié dans l'espace et les extraterrestres ont interprété cela comme une déclaration de guerre.

    01.jpg

    Il faut déjà aimer les jeux vidéos et (ça me fait un peu mal de le dire) avoir un âge assez avancé pour apprécier pleinement Pixels. Pac-Man, Space Invaders ou encore Donkey Kong ; ce sont là des noms qui vont sans aucun doute faire vibrer la fibre nostalgique de certains spectateurs. Ce projet n'aurait pas vu le jour sans un français ; Patrick Jean avait en effet diffusé sur Internet en 2010 un court-métrage homonyme rendant hommage à ces icônes du jeu-vidéo. Inutile de se mentir, si vous avez eu l'occasion de le voir, il est inutile de tenter l'aventure avec cette adaptation cinématographique à laquelle le réalisateur Chris Columbus n'apporte rien. Qui sait dans 20 ans on aura peut-être droit à un remake avec Candy Crush ou Nathan Drake ?

     

    Il faut le voir pour : Se brosser les dents plus souvent, on ne sait jamais quelles rencontres vous allez faire ...

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Der Samurai

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Un loup rôde non loin d'un petit village allemand. Notre pote Jakob Wolski (Michel Diercks) qui est policier le traque et pour le tenir à l'écart il a déposé un sac de viande au milieu de la foret. Un soir, il reçoit un coup de fil étrange concernant un colis que Jakob a récupéré à son bureau et c'est une longue nuit qui va commencer pour lui. Grâce à l'adresse indiquée sur le colis, il retrouve un homme travesti qui l'a appelé plus tôt et lorsque celui-ci ouvre le paquet, il en sort un impressionnant sabre ! Alors que le cri du loup se fait de nouveau entendre, le policier doit maintenant se lancer à la poursuite de ce Samouraï (Pit Bukowski) qui fait de nombreux dégâts mais aussi beaucoup de corps sans têtes.

    01.jpg

    Bizarre, c'est le mot qui caractérise le mieux ce long-métrage allemand et passé un premier moment où la curiosité fait son effet, on finit hélas par espérer une conclusion prématurée. Un flic qui se lance à la poursuite d'une mec en robe blanche et qui sabre tout ce qui bouge devant lui, ça a quand même de quoi nous interloquer. Sorti de nulle part, c'est en fait le personnage incarnée par Pit Bukowski qui suscite essentiellement des interrogations auxquelles ont n'aura pas forcément des réponses. On concédera que Der Samurai nous embarque dans une atmosphère très particulière à laquelle beaucoup de spectateurs auront du mal à adhérer !

     

    Il faut le voir pour : Se méfier des mecs en robe qui traîne le soir surtout si ils ont un sable à la main.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Ant-Man

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Libéré après 3 années de prison, Scott Lang (Paul Rudd) a bien du mal à se relancer. Difficile en effet pour lui de trouver du boulot et s'ajoute à ça les difficultés à voir sa fille Cassie (Abby Ryder Fortson) ; il n'en fallait pas plus pour qu'il retombe dans le crime. Grâce à un plan de son pote d'enfance Luis (Michael Peña), il entend parler d'un coup qui pourrait rapporter gros. En réalité, ce qu'il trouvera n'est autre qu'un drôle de costume mais la plus grande surprise reste à venir puisque celui-ci va lui permettre de rétrécir à la taille d'une fourmi ! Il est alors contacté par le propriétaire de la maison qu'il a cambriolé et celui qui a crée le costume : Hank Pym (Michael Douglas).

    01.jpg

    C'est un projet qui aura suscité de nombreux doutes ; d'abord confié aux mains d'Edgar Wright le réalisateur s'est finalement désisté pour laisser sa place à Peyton Reed. Ant-Man est certes un film de super-héros issu de la maison Marvel, elle détonne par rapport aux autres grosses productions. Si l'action est bien présente, elle passe toute de même au second plan face au personnage maladroit qu'est Scott Lang et Paul Rudd avait le profil idéal. Pour le coté spectaculaire, on ira plutôt voir ses (futurs) collègues Avengers mais pour se divertir et se marrer un peu, il a beau être minuscule il fait quand même le job !

     

    Il faut le voir pour : Se rappeler que ce n'est pas la taille qui compte (et en même temps ça me rassure) !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire