Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

musical

  • Flashdance

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Le jour elle travaille sur un chantier de Pittsburgh et il faut attendre la nuit tombée pour découvrir la véritable Alexandra Owens (Jennifer Beals) ! En effet, c'est au Mawby's bar qu'elle peut s'exprimer librement à travers sa seule et unique passion : la danse ! Du talent elle en a indéniablement, il n'y a qu'à voir tous ces regards scotchés durant chacune de ses prestations, la seule chose qui lui manque c'est de la confiance. Alexandra n'a jamais eu l'occasion de fréquenter les écoles de danse et a tout appris seule. Lorsqu'elle se présente dans des concours, elle se sent dévalorisé face aux autres mais grâce à son entourage, ses rêves pourraient un jour se réaliser.

    01.jpg

    Classique des années 1980, c'est toutefois en 2015 que je découvre pour la première fois ce film d'Adrian Lyne (et produit par Don Johnson & Jerry Bruckheimer !) ; une précision qui a son importance quand a défilé devant mes yeux les Sexy Dance ou Street Dance. Flashdance a été l'un des précurseurs du genre puisqu'on retrouve le schéma maintenant bien connu de la jeune femme sympa, pas avare d'efforts, qui va tomber amoureuse bref tout ce qu'il faut pour s'attirer la compassion des spectateurs. Le plus décevant reste toutefois que visuellement c'est pauvre, on a que peu l'occasion de voir Jennifer Beals - ou du moins sa doublure - en action. Cela ne compense pas ses faiblesses mais le film a tout de même eu droit à une belle bande originale.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Argentina

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Une troupe s'est aujourd'hui réunie à Buenos Aires en Argentine dans le studio Galpon de la Boca. Il s'agit de chanteurs et de danseurs qui vont nous offrir un spectacle unique puisqu'ils vont proposer une démonstration des différents danses et chants qui font la richesse de leur pays. Les influences ont été diverses et sont ainsi nées la Zamba, la Copla, le Carnavalito ou encore la Tonada. Elles se dévoilent à travers de belles chorégraphies et accompagnées avec des percussions, un piano ou tout simplement une guitare. Prenez donc place pour ce spectacle musical qui vous fera sans aucun doute voyager !

    01.jpg

    Sur le papier, c'est une invitation à découvrir l'Argentine mais de manière originale puisque cela est fait ici sous un prisme artistique. Si Argentina constitue un spectacle plutôt plaisant, ce projet aurait cependant être bien plus intéressant s'il ne contentait pas d’enchaîner ces performances. En tant que spectateur, difficile d'identifier les nuances entre les différentes prestations ; on aurait apprécié un peu plus d'informations que les quelques lignes lâchés au début. Pas sur non plus que les noms de Mercedes Sosa & Atahualpa Yupanqui à qui sont rendus un hommage évoquent quelque chose pour tout le monde. S'il y a des moments moins captivants, voici une petite découverte de laquelle on ressort quand même un peu frustré.

     


    Il faut le voir pour : Arrêter de résumer l'Argentine au Tango !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • We are your friends

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    La gloire et la richesse, c’est ce qui fait rêver nos potes Cole, Mason, Ollie & Squirrel (Zac Efron, Jonny Weston, Shiloh Fernandez & Alex Shaffer) mais jusqu’à maintenant la chance ne leur a pas souri. S’ils s’en sortent c’est grâce au business de Mason et au talent de DJ de Cole. Ce dernier a d’ailleurs l’occasion d’aborder James (Wes Bentley), un grand nom dans le métier qui va le prendre sous son aile. Le jeune DJ montre un vrai potentiel mais doit avant tout apprendre à offrir un son plus authentique pour espérer conquérir le public. Dans le même temps, il va faire la connaissance de Sophie (Emily Ratajkowski) qui ne le laisse pas indifférent mais qui se trouve être la petite-amie de James !

    01.jpg

    Si les noms de Bob Sinclar ou David Guetta ne vous évoquent rien, il se pourrait que ce film n’est pas fait pour vous ! Au cours de ces dernières années, le DJ est devenu une icône de la fête jusqu'à susciter aujourd’hui de véritables vocations comme pour notre pote Zac Efron. Qui dit milieu de la nuit dit boites de nuits, filles sexy et consommation de drogues ; une vision caricaturale mais qu'on retrouve dans We are your friends. Au départ, le film pulse plutôt bien nous offrant même une petite leçon de DJ pour les nuls et puis d’un coup ça devient brusquement banal avec les mésaventures de Cole et sa romance. C'est divertissant mais ça ne va pas plus loin.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de demander au DJ de passer Drunk in love !!

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Pitch Perfect 2

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Surfant sur la vague de leur succès, les Bellas de Barden connaissent ce soir leur consécration puisque le Président des États-Unis en personne est là pour admirer leur performance. Seulement un petit incident impliquant Amy (Rebel Wilson) qui en aura mis pleine la vue et les voilà totalement au fond du trou ! En effet, le scandale prend des proportions inimaginables au point que le doyen de Barden doit prendre une sanction exemplaire en suspendant les Bellas. Seule solution pour elles : remporter les Championnats mondiaux qui vont se dérouler à Copenhague ! Un sacré challenge puisqu'aucune équipe américaine n'a remporté cette compétition et surtout les concurrents allemands de Das Sound Machine se montrent impressionnants.

    01.jpg

    Comme le titre ne l'indique pas, voici venir la suite de The Hit girls (et vous l'aurez compris Pitch Perfect en V.O.). On se replonge ainsi dans la compétition de chant A cappella et si le premier volet était vraiment sympa celui-ci se fond dans le moule de ces nombreux films de danse dont on a été abreuvé ces dernières années. Cela se traduit par un scénario expédié où le suspense sera de se demander si les Bellas battront les Das Sound Machine ; voilà de quoi vous tenir en haleine au moins 29,09 secondes. Le plus pénible dans tout ça c'est que coté humour ce n'est guère plus inspiré et le temps devient long entre chaque scène musicale. Pitch Perfect 2 c'est une suite loupée mais ça aura au moins permis à Elizabeth Banks de signer sa première réalisation, maigre consolation pour les spectateurs.

     

    Il faut le voir pour : Acheter l'album de Snoop Dogg pour célébrer les prochaines fêtes de Noël !


    En savoir plus sur The Hit girls ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Whiplash

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Si notre pote Andrew Neiman (Miles Teller) s’est inscrit au Conservatoire de Shaffer c’est parce qu’il sait qu’il s’agit là de la meilleur école de musique du pays. Son rêve est de devenir un jour un grand batteur, que son nom soit aussi connu que celui de son idole Buddy Rich. Avoir du talent est une chose, le cultiver par le travail en est une autre et Andrew va devoir redoubler d’efforts lorsqu’il intègre le groupe de Terence Fletcher (J.K. Simmons). Ce professeur est hautement respecté par ses élèves et si c’est un honneur de travailler avec lui, il faut aussi admettre qu’il a des méthodes d’apprentissage plutôt musclées !

    01.jpg

    Voilà un film qui donne une toute autre vision des batteurs ! Si la bande-originale (qui va certainement faire l’objet de nombreux téléchargements) est assurément le principal point fort de Whiplash, il ne faudrait pas non plus oublier J.K. Simmons qui se lâche totalement dans son rôle à travers ses (nombreux) coups de gueule. On aurait pu craindre à un moment que le scénario se contente de suivre le schéma classique du jeune prodige accompagné par le professeur bienveillant mais c’est là qu’on découvre des personnages qui ne manquent pas de nuances. Un faux feel-good movie rythmé par d’excellents morceaux de jazz duquel on ressort avec un certain panache, à découvrir !

     

    Il faut le voir pour : Ne plus jamais dire à quelqu’un qu’il a fait du bon boulot !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Geronimo

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    La tension règne dans le quartier depuis que la jeune Nil (Nailia Harzoune) s’est enfuie de son mariage afin de rejoindre Lucky (David Murgia), l’homme qu’elle aime réellement. Auprès de leurs familles respectives ceci est vécue comme une trahison et notamment pour les Turcs qui entendent bien laver leur honneur. Au milieu de tout ça, notre pote Geronimo (Celine Salette) tente tout ce qu’elle peut pour maintenir la paix comme sa mère l’avait fait avant elle. Elle a grandi ici et connaît tout le monde mais a bien conscience que Nil & Lucky courent un grave danger et que les choses pourraient vite dégénérer.

    01.jpg

    On n’est pas loin d’une version moderne et gitane de Roméo & Juliette puisqu’un couple tente de s’unir malgré la désapprobation de leurs communautés respectives. Ce qui se dégage très vite de Geronimo c’est l’énergie qui est insufflée par les interprètes et la mise en scène de Tony Gatlif s'illustrant parfois avec des phases de comédies musicales. Si Céline Salette est fidèle au talent qu’on lui connaît, il faut également rendre hommage au reste du casting composé en grande partie de comédiens amateurs donnant ainsi un cachet on ne peut plus authentique à l’histoire. Un film original et donc une belle découverte qui mérite qu’on lui porte attention !

     
    Il faut le voir pour : Apprendre à parler correctement à une dame sinon gare au coup de boule !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Get on up

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Son enfance fut très difficile ; d’abord abandonné par sa mère puis confié à sa tante Honey (Octavia Spencer), l’avenir de James Brown (Jamarion & Jordan Scott / Chadwick Boseman) semblait compromis. Pas si étonnant alors de le retrouver en prison pour avoir volé une veste mais c’est aussi là que son destin va s’écrire puisqu’il y rencontrera son pote d’enfance Bobby Byrd (Nelsan Ellis). Ce dernier étant venu chanter en compagnie de son groupe de gospel et c’est la musique qui va les réunir. Au fil des concerts, la personnalité de James Brown sans oublier ses pas endiablés va rapidement prendre le dessus et il va tout simplement s’envoler vers la gloire.

    01.jpg

    Il est Mister dynamite, le Parrain de la Soul ; appelez-le comme vous voudrez mais on sera tous d’accord pour dire que James Brown était un artiste prodigieux. Ce biopic signé Tate Taylor (et produit par son potes d’enfance Mick Jagger) revient donc sur son incroyable parcours en alternant récit au présent et au passé évitant ainsi à Get on up tout aspect linéaire. La prestation de Chadwick Boseman est époustouflante et surtout ses performances scéniques sont merveilleuses cependant on peut regretter que les zones d’ombre entourant la star n’aient pas été plus approfondis pour offrir un portrait plus nuancé.

     

    Il faut le voir pour : Rencontrer le Funk personnifié !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Battle of the year

    star 01.jpg

    aff.jpg

    Cela fait 15 ans que les Etats-Unis n’ont pas remporté le Battle of the year, ce concours mondial de Break Dance. Un comble pour ce pays où est née cette danse ! Pour Dante Graham (Laz Alonso), c’est tout simplement inacceptable et c’est pourquoi il va prendre les choses en main en allant chercher son pote d’enfance Jason Blake (Josh Holloway) pour entrainer l’équipe. Il est convaincu qu’il est l’homme de la situation même s’il a parfois des méthodes peu orthodoxes, il n’y a que lui qui pourra amener les Etats-Unis jusqu’au titre. Avant cela, il lui faudra trouver les Bboy qui seront capables d’impressionner le public mais le talent seul ne suffira pas, ils devront surtout se montrer capables de travailler en équipe.

    01.jpg

    Enième film de danse et donc énième concours avec en fond un léger sentiment patriotique pour animer ce groupe de boys band pardon de Bboy. Loin d’être la nouveauté de l’année, Battle of the year reprend sans aucune conviction une recette qui a déjà fait ses preuves. Des danseurs qui partent de rien et qui ne vivent que par leurs performances, un entraineur au fond du trou mais qui entrevoit le bout du tunnel ; tout est là pour rendre l’histoire belle. Passons au plus important, visuellement il y a bien quelques figures éblouissantes mais l’ensemble manque de panache pour réellement nous scotcher à l’écran. On prendra bien plus de plaisir à regarder des vidéos sur Internet que devant ce film.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que oui, on peut être juif et être un Bboy !!

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Inside Llewyn Davis

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    New York 1971. Llewyn Davis (Oscar Isaac) traverse une période difficile du point de vue financier et pour le moment il s’en sort en squattant les canapés de ses potes d’enfance. C’est encore le cas chez Jim & Jean (Justin Timberlake & Carey Mulligan) mais il va avoir une sacrée surprise en apprenant que cette dernière est enceinte. La mauvaise nouvelle c’est qu’il pourrait être le père et il n’avait vraiment pas besoin de ça actuellement. Son premier disque enregistré ne se vend pas du tout et avec un agent comme Mel (Jerry Grayson), il se demande s’il est vraiment entre de bonnes mains. Difficile pour lui de percer en solo surtout quand tout son entourage ne fait que lui rappeler son ancien partenaire Mike.

    01.jpg

    Pas toujours amateur du cinéma d’Ethan & Joel Cohen, je dois tout de même reconnaitre que cette fois le charme a agi. Avec Inside Llewyn Davis il est d’abord question de musique et nos oreilles sont là pour témoigner ; la bande originale est excellente et contribue au plaisir qu’on prend devant ce film. A travers ce portrait, on ne peut pas pousser non plus à coté de la performance d’Oscar Isaac (pour son premier grand rôle) à la fois égoïste et émouvant qui réussit à emporter le spectateur dans sa quête existentielle. En plus de ça, il est extrêmement bien accompagné avec Carey Mulligan, Justin Timberlake et le ténébreux Garrett Hedlund.

     

    Il faut le voir pour : Amener votre chat avec vous pour vos prochains voyages !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Metallica Through the never

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Ce soir tous les amateurs d’Heavy metal se sont donné rendez-vous pour ce concert unique et bien évidemment à guichets fermés de Metallica. A peine le show commencé, notre pote Trip (Dane DeHaan) est appelé pour une mission : récupérer un sac transporté par un camion qui est tombé en panne en plein cœur de la ville. Le voilà donc embarqué pour une drôle de soirée puisque non seulement il va avoir un accident de voiture mais il se passe également des choses bizarres dans les rues. Tandis que James Hetfield, Kirk Hammett, Robert Trujillo & Lars Ulrich enflamment le public ; Trip va devoir survivre au cœur d’une terrible guérilla urbaine.

    01.jpg

    Nothing else matters & Enter the sandman, ce sont certainement les 2 seuls titres que je dois connaitre sur l’immense répertoire de ce groupe culte formé depuis 1981. Metallica Through the never c’est avant tout un concert, une prestation donnée dans le cadre de ce film mais en plus de ça vient s’insérer une petite histoire menée par Dane DeHaan. Bon, je n’ai pas trop compris l’intérêt de ceci si ce n’est d’offrir quelques belles images d’illustrations mais en même temps ça coupe un peu la dynamique de l’évènement. Bien entendu, les fans de la première heure se jetteront pour admirer James Hetfield et ses compères.

     

    Il faut le voir pour : Profiter d’un bon concert au prix d’une place de ciné.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire