Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

franck dubosc

  • Les visiteurs - La Révolution

    star 01.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Pour nos potes Godefroy de Montmirail & Jacquouille la fripouille (Jean Reno & Christian Clavier), les voyages dans le temps sont loin d’être terminés ! Après le 20ème siècle, les voilà propulsés en 1793 où la Révolution française est en train de modeler une nouvelle société et ils doivent impérativement trouver un moyen de retourner à leur époque. Ils accumulent les ennuis puisqu’à peine arrivés, Godefroy et son fidèle valet sont pris pour des anglais et condamnés à la pendaison. Dans l’attente de leur exécution, ils vont faire la connaissance de Lorenzo Baldini (Ary Abittan) en compagnie duquel ils vont parvenir à prendre la fuite. Ils rejoignent alors Adélaïde de Montmirail (Karin Viard) qui est en train de prendre la fuite avec sa famille et tout ce beau monde va alors rejoindre Paris.

    02.jpg
    On ne pensait pas vraiment les revoir et pourtant 18 ans après Les visiteurs 2 : Les couloirs du temps, voilà que Godefroy & Jacquouille repointent le bout de leur nez. On retrouve également à leurs cotés Jean-Marie Poiré à la réalisation et on a envie de dire que rien n’a vraiment changé pas même les blagues. Les haleines fétides et l’odeur corporel de nos voyageurs du temps font toujours leurs effets, Clavier a l’occasion de se confronter à ses doubles et puis c’est à peu près tout ce que nous propose Les visiteurs - La Révolution. Les nouveaux visages comme Sylvie Testud, Karin Viard, Alex Lutz ou encore Franck Dubosc n’apportent strictement rien si ce n’est peut-être leurs noms à l’affiche mais évitons d’en faire une polémique ! Une fin ouverte laisse entrevoir un nouvel épisode mais qui en a réellement envie aujourd'hui ?

     


    Il faut le voir pour : Découvrir pourquoi on dit Hourra au lieu d'Hosanna !

     

    En savoir plus sur Les visiteurs ?

    En savoir plus sur Les visiteurs 2 : Les couloirs du temps ?

    En savoir plus sur Les visiteurs en Amérique ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Pension complète

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Notre pote François (Franck Dubosc) n'a qu'une seule obsession : obtenir sa première étoile au prestigieux Guide Michelin. Il est tellement absorbé par son travail de cuisinier qu'il finit par délaisser sa compagne Charlotte (Pascale Arbillot) qui elle rêve de devenir mère. Un soir, François reçoit la visite d'Alex (Gérard Lanvin) qui se trouve être l'ancien propriétaire du restaurant mais aussi le mari de Charlotte. Depuis 11 ans, tout le monde le croyait mort durant le tsunami en Thaïlande en 2004 mais le voilà prêt à récupérer ce qui lui appartenait. François va devoir garder un œil attentif sur ce nouveau rival tout en espérant que son restaurant soit enfin récompensé.

    01.jpg

    Un peu comme son compatriote Jean-François Richet avec Un moment d'égarement, il est d'abord étonnant de voir Florent Emilio Siri s'essayer à cette comédie qui est aussi un remake de La cuisine au beurre sorti en 1963. Au menu de cette Pension complète on a donc un duo Franck Dubosc / Gérard Lanvin qui vont s'affronter pour les yeux de la ravissante Pascale Arbillot. Ne vous attendez pas à saliver de l'autre coté de l'écran, la cuisine passe rapidement à l'arrière-plan comme beaucoup d'autres choses. L'humour est pour le coup trop classique, on regrette aussi que le personnage de Pascale incarnée par Audrey Dana se montre aussi discrète. Bref tout ça n'ouvre pas vraiment l'appétit et nous encouragerait plutôt à la diète !

     

    Il faut le voir pour : Vous méfier des personnes qui joignent leurs mains pendant qu'ils vous parlent !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Bis

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Ils se sont retrouvés à l'occasion d'un dîner dans la maison de campagne en Normandie et c'est une fin de soirée mélancolique pour nos potes Eric & Patrice (Fabian Wolfrom / Franck Dubosc & Antonin Chalon / Kad Merad). Alors qu'ils descendaient à la cave, ils font une chute brutale mais aussi extraordinaire puisqu'ils se réveillent nus et en 1986, quelques jours avant leurs résultats du bac. Cela paraît invraisemblable mais c'est une occasion unique pour Eric de revoir son Père (Gérard Darmon) tandis que Patrice se demande ce que deviendrait sa vie s'il n'avait pas épousé Caroline (Eden Ducourant / Alexandra Lamy) qu'il a justement rencontré à cette époque.

    01.jpg

    Dominique Farrugia à la baguette, Franck Dubosc et Kad Merad pour déclencher les rires ; on se disait que cette association ne pouvait échapper au succès. Au générique de fin de Bis, cette certitude a disparu pour laisser place à une belle déception. Déjà, on se montrera conciliant avec un scénario qui fait dans le recyclage et au dénouement écrit d'avance. Ça donne tout de même l'occasion de faire vibrer la fibre nostalgique de quelques spectateurs au détours de pubs télévisées, musiques ou produits emblématiques des années 1980. En dehors de la relation entre Eric et son père qui apporte un peu d'émotions, une comédie sans éclat qui ne tient pas ses promesses.

     

    Il faut le voir pour : Profiter de vos cheveux tant que vous le pouvez encore !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • SMS

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Après de nombreux travaux, notre pote Laurent (Guillaume de Tonquédec) pouvait pleinement profiter de sa belle maison avec sa femme Nathalie (Anne Marivin) et leur fils Milo (Timothé Vom Dorp). Dans l’idéal, c’est ce qu’il souhaitait sauf qu’aujourd’hui il y a de nombreuses fuites sur le toit et que cela annonce une journée plutôt intense pour ce père de famille. Alors qu’il marchait dans la rue avec Milo, il reçoit un SMS qui était en fait destiné à Nathalie et découvre ainsi qu’elle le trompe ! A peine le temps de réaliser cela et d’essayer de découvrir l’identité de l’expéditeur du message qu’il est victime d’une agression et son portable est dérobé. Après avoir tenté désespérément de le récupérer, Laurent découvre alors que son fils a disparu.

    01.jpg

    Ça démarre tambour battant et on se dit alors qu’on va passer un bon moment et puis sans qu’on s’y attende, subitement le coup de frein est donné et la sortie de route devient alors inévitable ! On reconnait que le réalisateur Gabriel Julien-Laferrière tente d’insuffler de l’énergie et du dynamisme à sa comédie à travers les flashbacks ou les interventions de la voix-off mais ce n’est pas avec ça qu’il va nous emballer. De la même façon, le personnage de Franck Dubosc qui aurait pu amener un second souffle n’apporte finalement rien si ce n’est du ridicule. En dépit de la sympathie éprouvée à l’égard du malheureux héros Guillaume de Tonguédec et de l’adorable bouille de Timothé Vom Dorp, il faut bien avouer que SMS est "Vrément PA T-Rible" !

     

    Il faut le voir pour : Toujours vérifier à qui vous envoyez vos SMS !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Marc - 10 jours en or

    Bonjour !

     

    2167860595.61.jpg

    01.jpgJe me présente, je suis Marc (Franck Dubosc) et vous ? Si je peux me permettre de vous donner un conseil Man propose une nouvelle gamme de chaussettes qui irait parfaitement bien avec ce caleçon !

     

    Le petit garçon ? Il s’appelle Lucas (Mathis Touré) et non ce n’est pas mon fils ! Regardez-moi, je suis bien trop pâlichon ! En fait c’est une histoire très compliquée, sa mère me l’a confié afin que je le raccompagne auprès de son père qui habite dans le Sud.

    02.jpg
    Un siège rehausseur ? Oui, on me l’a déjà dit … Mademoiselle, je vous abandonne, je vous laisse ma carte si vous avez besoin de quoi que ce soit. Vous savez, je dis souvent qu’il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous !

     

     

    En savoir plus sur 10 jours en or ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Barbecue

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Jusqu’à aujourd’hui notre pote Antoine (Lambert Wilson) a toujours eu une hygiène de vie ; il fait attention à ce qu’il mange, il fait du sport ce qui ne l’empêchera pas de faire un infarctus ! C’était bien la peine de se donner tout ce mal pour avoir des problèmes de santé à à peine 50 ans alors désormais il va profiter davantage de la vie. Pour les prochaines vacances il a d’ailleurs prévu avec ses potes d’enfance d’occuper une superbe propriété dans les Cévennes. Du repos, de la bonne bouffe, de l’alcool et de la rigolade ; c’est un beau programme mais ça va être aussi l’occasion pour Antoine de dire certaines vérités.

    01.jpg

    Qui dit Barbecue, dit forcément convivialité mais ici votre estomac ne sera pas totalement rassasié. Si la bonne humeur est eu rendez-vous, Eric Lavaine signe une nouvelle comédie populaire non sans reproches avec un casting riche mais avec des personnages bien caricaturaux avec une palme pour Jean-Michel alias Jérôme Commandeur. Ce n’est pas mieux du coté des femmes qui, en dehors de Florence Foresti, sont proches de la simple figuration. Finalement, on n’est pas totalement surpris que ce soit dans le bon comme dans le mauvais sens ; on a exactement le film qu’on attendait et c’est juste un petit divertissement sans grandes prétentions.

     

    Il faut le voir pour : Trouver la solution pour qu’on arrête de picorer les frites de votre assiette.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Fiston

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Depuis l’âge de 5 ans, notre pote Alex (Kev Adams) est fou amoureux de la magnifique Sandra (Nora Arnezeder) mais n’a jamais trouvé le courage d’avouer ses sentiments. Dès qu’il s’approche de la jeune femme, il ne se sent pas bien et se retrouve même à deux doigts de vomir, une situation qui ne peut plus durer. Sa mère Sophie (Valérie Benguigui) lui annonce en effet qu’ils vont prochainement déménager et Alex doit vite agir. Sandra est comme sa mère Monica (Héléna Noguerra), une femme difficile à séduire et un seul homme avait réussit cet exploit à l’époque ; un certain Antoine (Franck Dubosc). Alex va le harceler afin qui lui apprenne sa technique de drague et cela va commencer par … le nettoyage d’une voiture !

    01.jpg

    Avec la réunion de 2 noms de la scène comique française (Kev Adams & Franck Dubosc pour ceux qui sont largués !), on était en droit de s’attendre à se marrer un minimum. Une erreur classique malheureusement pour nous. Le réalisateur Pascal Bourdiaux qui signe son premier film est parvenu à nous pondre une comédie totalement insipide avec notamment des répliques d’une pauvreté affligeante. Finalement, ce ne sont pas des cours de séduction dont on a besoin ici mais il aurait fallu apprendre à nous faire rire. Ajouté à cela un scénario à peine téléphoné et on accouche d’un Fiston qui s’impose sans trop de difficultés comme un beau ratage !

     

    Il faut le voir pour : Demander la marque de la voiture de la fille que vous voulez séduire !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Boule & Bill

    star 02.jpg

    2167860595.86.jpg

    En ce beau Dimanche après-midi, Boule (Charles Crombez) se promenait avec ses Parents (Marina Foïs & Franck Dubosc) et au hasard des routes ils sont arrivés jusqu’aux portes de la SPA. Le petit garçon tombe alors sous le charme d’un cocker qu’il va adopter et baptiser Bill, son nouveau pote d’enfance mais un évènement va bouleverser la vie de cette famille. Le père de Boule souhaitait leur faire la surprise ; il a fait une demande de mutation qui a été acceptée et ils vont donc prochainement déménager à Paris ! Ils abandonnent leur belle maison pour un appartement au 11ème étage d’un immeuble et inutile de vous dire que ce n’est pas vraiment l’environnement idéal pour un chien !

    01.jpg

    On a tous un jour ou l’autre lu les aventures de ce célèbre duo puisque la bande-dessinée crée par Jean Roba existe tout de même depuis plus de 50 ans ! Elle ne pouvait donc pas échapper plus longtemps à la vague d’adaptation cinématographique mais on le sait, les expériences en la matière n’ont pas toujours été couronnées de succès. Boule & Bill ne sera pas l’exception qui confirme la règle car si on ne peut pas reprocher grand-chose au casting, c’est l’histoire ultra-conventionnelle et le manque d’idées qui rendent le film sans saveur. En plus de ça à l’écran c’est d’une tristesse ; ça manque de couleurs et tout simplement de vie le film est loin d’être wouf et ne risque pas de faire de vieux os.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de déranger vos voisins dépressifs !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les sorties du 27 février

    aff.jpg

    C’était il y a quelques jours, les Césars et les Oscars ont donc rendu leur verdict parmi les grands gagnants on retiendra Amour de Michael Haneke ou Argo de Ben Affleck mais personnellement je retiendrais surtout l’Oscar du meilleur film documentaire pour Sugar Man amplement mérité ! Passons maintenant à ce qui vous intéresse à savoir les sorties de la semaine avec d’abord l’adaptation d’une célèbre bande-dessinée. 54 ans qu’on lit leurs aventures nées de l’imagination de Jean Roba, Boule & Bill arrive au cinéma pour ce qui sera à n’en pas douter le rendez-vous familial de la semaine. Le petit Charles Crombez est sur le point d’adopter un cocker du nom de Bill et ils vont ainsi devenir d’inséparables potes d’enfance tout ça sous la supervision des parents Marina Foïs & Franck Dubosc.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Les sorties de la semaine, Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les Seigneurs

    star 01.5.jpg

    3502058702.102.jpg

    Ancienne gloire du football français, notre pote Patrick Orbéra (José Garcia) n’est désormais plus que l’ombre de lui-même. Il y a 10 ans, il était encore encensé tel un héros mais aujourd’hui il s’est noyé dans l’alcoolisme et pourrait bien perdre sa dernière bouée de sauvetage : sa fille Laura (Anne Suarez). Sans ressources, il n’a d’autres alternatives que d’accepter un poste d’entraineur à Molène en Bretagne, un club amateur qui se doit de briller en Coupe de France. En effet, la conserverie de l’ile est en effet menacée de fermeture et pour la sauver, cette équipe de foot doit faire rentrer de l’argent mais les joueurs sont loin d’être des seigneurs. Il va donc falloir avant tout recruter et Patrick va devoir faire jouer ses nombreuses relations pour tenter de sauver l’ile de Molène.

    01.jpg

    Sur la feuille de match c’est sur que Les Seigneurs d’Olivier Dahan laissait augurer du meilleur avec cette équipe de comiques galactiques. Seulement, une fois le coup d’envoi sifflé, le jeu proposé est d’une infinie tristesse où l’on se contente d’une succession de passes alors qu’on attend le moment où tout ce beau monde musclera son jeu. A quoi bon réunir cette troupe si c’est pour les laisser courir dans le vide, non seulement il n’y a aucune complicité entre eux mais même les scènes de match sont d’un profond ennui. La passion du ballon rond ne suffira pas pour que vous trouviez un quelconque intérêt à une comédie qui a davantage les allures d’une séance d’entrainement que d’un match officiel.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter un peu la Playstation, vous allez finir par devenir accro !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire