Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cyril gueï

  • Joséphine s'arrondit

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    La vie est belle pour notre pote Joséphine (Marilou Berry) qui habite depuis maintenant 2 ans avec Gilles (Mehdi Nebbou). La seule ombre au tableau pour elle c’est que sa sœur Diane (Vanessa Guide) vit à leurs crochets et que la jeune femme n’est plus l’ombre d’elle-même depuis son mariage sabordé. Les choses vont vite s’accélérer pour Joséphine lorsqu’elle se rend compte qu’elle est enceinte ! Une grossesse qui fait le bonheur de tout son entourage mais qui l’emballe beaucoup moins ; elle angoisse à l’idée de devenir mère mais ses potes d’enfance Sophie & Cyril (Sarah Suco & Cyril Gueï) sont là pour la réconforter.

    01.jpg

    L’héroïne crée par Pénélope Bagieu a droit à de nouvelles aventures et pas n’importe lesquelles puisqu’elle va traverser l’étape particulière de la grossesse. Marilou Berry incarne toujours ce personnage mais prend une dimension particulière sur ce film puisqu’elle récupère le siège de réalisatrice pour sa toute première expérience. Cela n’entraîne pas une révolution pour autant ; on reste dans la même veine que le premier épisode et on notera quelques bonnes idées comme ce dialogue entre les 2 chialeuses que sont Joséphine et sa pote Sophie. Une comédie girly et même si Joséphine s'arrondit ça reste un (très) léger divertissement.

     

    Il faut le voir pour : Vous poser des questions si votre femme préfère le coca-light au vin !

     

    En savoir plus sur Joséphine ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Seb - Les Francis

    Salut !

     

    2167860595.151.jpg

    01.jpgMoi c’est Seb (Thomas VDB). Je suis DJ, en fait mon de scène c’est DJ Alpha ça te dit rien ? Non, bon … Je viens d’arriver en Corse. En fait avec mes potes Medi & Willy (Medi Sadoun & Cyril Gueï) on a décidé d’accompagner Jeff (Lannick Gautry).

     

    Son grand-père vient de mourir et il lui a confié qu’un secret de famille l’attendait dans le village de Fozzano et c’est pour ça qu’on est là. En fait on s’est arrêté dans une boite de nuit et c’est là que nos problèmes ont commencé et c’est un peu de ma faute.

     

    02.jpgEn fait j’avais repéré la belle Vanina (Alice David) et il semblerait que j’ai un peu énervé son frère Dumé (Thierry Neuvic) qui cherche maintenant à nous faire la peau.  Bref c’est la galère pour nous. Tiens au fait, t’as pas un peu de weed à fumer ? Après la trifouille des flics, j’ai plus rien !

     

     

     

    En savoir plus sur Les Francis ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Les Francis

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Son grand-père l’a élevé et c’est pourquoi à sa mort, Jeff (Lannick Gautry) fut particulièrement touché mais il peut compter sur le soutien de ses potes d’enfance Medi, Seb & Willy (Medi Sadoun, Thomas VDB & Cyril Gueï). Avant de mourir, son grand-père lui a confié une photo en lui demandant de se rendre en Corse, dans le village de Fozzano où un secret familial lui sera alors révélé. C’est ainsi que cette bande de 4 potes prennent la direction de l’ile de beauté mais leur séjour ne va pas se passer comme ils l’avaient espéré. La faute à Seb qui accumule les gaffes et qui va finir par provoquer l’ire d’un certain Dumé (Thierry Neuvic) convaincu que ces Francis a fait du mal à sa sœur Vanina (Alice David).

    01.jpg

    Au premier abord, c’est un nouveau film de potes d’enfance donc une comédie destinée à nous changer un peu les idées. Seulement pour sa première réalisation Fabrice Begotti patine sacrément car Les Francis ne dispose d’aucuns atouts pour nous faire rire. Le cause principale à tout ça, c’est d’abord le quatuor formé par Lannick Gautry, Medi Sadoun, Thomas VDB & Cyril Gueï avec lequel on ne ressent aucune osmose et sans cela, ça part sur de mauvais rails. De plus, il faudra faire abstraction des gros clichés sur nos amis corses (une pensée évidemment au personnage de Dumé) pour supporter une comédie qui n’aura comme seul mérite de nous faire découvrir un peu les jolis paysages de l’ile.

     

    Il faut le voir pour : Vous méfier de la trifouille la prochaine fois que vous irez en Corse !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Grigris

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Le jour, on le connait comme étant Souleymane (Souleymane Débé) et on peut le croiser dans la boutique de son beau-père Ayoub (Marius Yelolo) où il s’occupe de la couture et de la photographie. En revanche une fois la nuit tombée, tout le monde l’acclame par son surnom ; Grigris enflamme les pistes de danse ! Il a un style unique car il a ce qu’on appelle une jambe morte, un handicap dont il a su tirer profit pour se faire connaitre. Son quotidien bascule lorsqu’Ayoub tombe gravement malade et pour le guérir, Souleymane doit réunir près de 700 000 francs CFA. Une somme qu’il n’a pas à sa disposition ce qui l’oblige à chercher du travail et c’est ainsi qu’il s’adresse à Moussa (Cyril Gueï) mais leur collaboration va mal se terminer.

    01.jpg

    C’est la curiosité qui prime quand on découvre ce thriller qui nous vient du Tchad et si l’on peut faire preuve d’une certaine clémence ; il faut quand même reconnaitre que Souleymane Débé n’est pas un acteur ! Clairement, il se révèle bien plus expressif à travers son corps et ses chorégraphies que les quelques répliques qu’il assène machinalement et ce jeu beaucoup trop amateur (rappelons tout de même que c’est son premier rôle) finit bien évidemment par plomber le film. En même temps, le scénario hyper convenu aurait tout aussi bien s’en occuper tout seul et quand tout ça s’accumule et bien il est difficile de ne pas zapper ce Grigris malgré les talents de danseur de son interprète principal.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à danser !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les reines du ring

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Après 5 ans passés en prison, notre pote Rose (Marilou Berry) retrouve la liberté et espère désormais pourvoir reconstruire sa vie auprès de son fils qu’elle n’a pas vu grandir. Elle pouvait s’y attendre, les retrouvailles sont glaciales et pour tenter de capter son attention, Rose va se lancer dans un drôle de challenge : le catch ! Son fils tant un fan inconditionnel des superstars de la WWE, elle se dit qu’en faisant cela, elle pourrait recréer un lien avec lui. Elle sera entrainée par un ancien champion ; Richard Cœur de lion (André Dussolier) à condition qu’elle constitue une équipe. Pas besoin d’aller bien loin pour ça, ses collègues de chez Happy Market Colette, Jessica & Viviane (Nathalie Baye, Audrey Fleurot & Corinne Masiero) sont prêtes à monter sur le ring !

    01.jpg

    Du catch au cinéma, impossible pour moi de louper ça même si le résultat risquait de me laisser au tapis. Finalement Les reines du ring s’avère être une comédie plutôt divertissante qui certes, ne fait pas preuve de beaucoup de subtilités, mais sait enchainer les prises pour nous faire rire. Le casting est réussi avec notamment la très méchante Corinne Masiero ou encore une irrésistible Isabelle Nanty qui dévoile ses talents d’imitatrice. Le premier film de Jean-Marc Rudnicki part donc sur une bonne idée mais on peut regretter qu’il ne soit pas aller un peu plus loin dans le délire et plus particulièrement au niveau des scènes de combat qui manquent de percussion et donc de spectaculaire. Et puis une participation plus active de The Miz ou de CM Punk aurait été appréciée !

     

    Il faut le voir pour : Demander à votre mère de vous apprendre à catcher.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Joséphine

    star 02.jpg

    aff.jpg

    A 29 ans et quatre quart, notre pote Joséphine (Marilou Berry) n’a pas encore trouvé le prince charmant et pourtant elle fait tout pour. Forcément, quand sa petite sœur Diane (Alice Pol) lui apprend qu’elle va prochainement se marier, elle se sent un peu vexée et ça va la pousser à faire une grosse bêtise. Pour éviter de se faire voler la vedette, Joséphine annonce ainsi devant toute sa famille qu’elle va elle aussi se marier avec un chirurgien et qu’elle par vivre au Brésil. C’est exactement là que la galère commence pour elle puisqu’elle va s’empêtrer dans le mensonge jusqu’à se retrouver en salle d’embarquement pour le Brésil !

    01.jpg

    On pourrait croire que Joséphine est une lointaine cousine de Bridget Jones mais c’est avant tout une héroïne de bande-dessinée. Née sous la plume de Pénélope Bagieu, elle a donc droit à une adaptation cinématographique peu passionnante puisque la réalisatrice Agnès Obadia essaie tant bien que mal de faire du neuf avec du vieux. La bonne bande de potes (avec évidemment dans le tas un mec gay car il faut qu’un mec soit gay pour être le pote d’une femme), l’homme idéal qui est planté juste devant son nez et bien sur une héroïne qui n’a pas son pareil pour se retrouver embarquée dans des situations ahurissantes. C’est de la comédie romantique en conserve qu’on nous sert.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus laisser votre mec aller promener le chien !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • La fleur de l’âge

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    C’est sur un lit d’hôpital que notre pote Gaspard Dassonville (Pierre Arditi) retrouve son père Hubert (Jean-Pierre Marielle) dont la santé décline. Ce dernier ne peut plus vivre seul et impossible de lui trouver une place dans une maison de repos aussi vient-il s’installer chez son fils. Gaspard manque toutefois de temps avec son travail d’animateur à la télévision et il essaie donc de trouver une personne qui pourrait aider son père au quotidien. Les candidats se succèdent jusqu’au jour où Zana Kotnic (Julie Ferrier) se présente devant Hubert et elle seule semble convenir à ce vieux grincheux d’autant qu’elle ne laisse pas non plus insensible Gaspard.

    01.jpg

    Déjà qu’avec un tel titre, le film de Nick Quinn ne risquait pas d’attirer les jeunes ceux-ci ne le seront pas non plus avec cette histoire bien trop convenue. Aussi sympathique et talentueux que soit Jean-Pierre Marielle, son personnage de vieux ronchon on le connait que trop bien et il n’y apporte pas grand-chose d’autre. On peut en dire autant du rôle incarné par Julie Ferrier, Zana est censée être quelqu’un de solaire mais elle peine réellement à nous éblouir. Très vite, le temps parait donc long avec La fleur de l’âge puisque cette prétendue comédie ne parvient que trop rarement à nous faire rire et encore moins à nous faire passer un bon moment.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à bien choisir vos melons !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Mains armées

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Une vague de violents braquages frappent la France actuellement laissant derrière eux de nombreuses victimes. Les criminels sont munis de véritables armes de guerre dérobés à l’OTAN et écoulées aux bons soins d’une filière serbe très bien organisée. Le Commissaire Lucas Skali (Roschdy Zem) et son équipe se chargent de cette enquête qui va les mener à Paris où serait entreposé ce stock d’armes. Les circonstances l’amènent à prendre contact avec Maya Dervin (Leila Bekhti)qui travaille aux Stups mais qui est aussi sa fille ! Entre les deux, c’est loin d’être l’amour fou car Lucas n’a jamais assumer son rôle de père et Maya de son coté ne lui a jamais pardonné son absence.

    01.jpg
    C’est un retour aux sources pour le réalisateur Pierre Jolivet, son unique film policier étant également sa première œuvre à savoir Strictement personnel. Mené par le duo Roschdy Zem / Leila Bekhti, Mains armées nous catapulte au cœur d’une enquête de grande envergure avec en arrière-plan des retrouvailles familiales bien particulières. Arrestations, filatures, indics et aussi quelques arrangements à l’amiable sont de la partie mais coté action c’est plutôt discret. Quant à la relation entre ce père et sa fille, elle ne se résume qu’à de trop brèves échanges qui manquent de réellement nous convaincre.

     

    Il faut le voir pour : Demander à vos enfants ce qu’ils écoutent comme musique.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • La brindille

    aff.jpg

    Etudiante en arts, notre pote Sarah (Christa Theret) travaille actuellement comme stagiaire dans une galerie et espère décrocher un contrat. Pour cela, elle ne ménage pas ses efforts et ne rechigne pas à faire des heures supplémentaires mais à trop en faire elle finit par s’évanouir de fatigue. Une fois remise sur pieds, elle apprend qu’elle ne sera pas gardée au terme de son stage mais surtout des examens complémentaires lui apprennent qu’elle est enceinte de 6 mois ! C’est un coup de massue pour la jeune femme qui n’est pas prête à devenir mère et sa première réaction est d’ailleurs de vouloir avorter. Cependant, au vu de l’avancée de sa grossesse, la seule solution qui s’offre désormais à elle et de mettre cet enfant au monde sous X.

    01.jpg

    Beaucoup la présentent déjà comme le digne successeur de Sophie Marceau et sa carrière en prend effectivement le chemin. Après avoir interprété la tumultueuse adolescente de Lol, elle n’a pas hésité à se lancer dans rôles autrement plus décalés comme Le village des ombres ou Mike et c’est encore le cas avec ce dernier film. La brindille suite le parcours d’une jeune femme forcée de mettre au monde un enfant, une grossesse qu’elle tient à ignorer et ce jusqu’au moment de l’accouchement. S’il n’y a rien à reprocher à l’actrice, on est beaucoup moins convaincu par son personnage qui ne parvient jamais réellement à susciter l’empathie du spectateur. Cela donne alors au film une légèreté qui peut s’avérer aussi agréable que décevante.

     

    Il faut le voir pour : Acheter un test de grossesse pour votre copine.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire