Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour l'éternité - Page 2

  • Monstres et Cie

    star 04.5.jpg

    aff.jpg

    Monstropolis est une vile où vivent tous les monstres et leur principale source d’énergie ce sont les cris des enfants. Lorsque ces chers bambins s’endorment, des monstres surgissent dans leur chambre afin de provoquer des cris et collecter ainsi l’énergie dont ils ont besoin. Le meilleur en la matière est sans conteste Jacques P. Sullivent accompagné de son pote d’enfance Bob Razowski ; ce duo explose tous les records. C’est un travail qui n’est pas sans risques puisqu’il faut absolument éviter tout contact avec ces enfants ou avec le moindre objet de leur monde. Monstropolis va être plongé dans la panique lorsqu’ils apprennent qu’une petite fille a accidentellement rejoint leur monde et Sulli & Bob se retrouvent ainsi dans un sacré pétrin !

    01.jpg 02.jpg 03.jpg

    Des monstres cachés dans le placard ou sous le lit, on a tous connu ça lorsqu’on était enfant ; Monstres et Cie utilise habilement ces croyances populaires pour ce nouveau succès signé par les studios Pixar. On découvre avec un réel plaisir cet univers monstrueux avec une galerie de personnages allant du colosse à fourrure au perfide caméléon en passant par l’incontournable Bob Razowski ! Surtout celle qui me fait toujours autant craquer c’est la toute mignonne Bouh qui parvient à effrayer tout ce beau monde et qui a bien du mal à tenir en place. Beau, drôle et touchant, c’est un film d’animation incontournable aussi bien pour les petits que pour les grands !

     

    La scène à ne pas louper : La course-poursuite au milieu des millions de portes !


    En savoir plus sur Monstres Academy ?

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Shining

    cinéma,film,épouvante-horreur,thriller,jack nicholson,shelley duvall,danny lloyd,scatman crothers,barry nelson,philip stone,joe turkel,anne jackson,stanley kubrick

    aff.jpg

    C’est désormais officiel, notre pote Jack Torrance (Jack Nicholson) s’est entendu avec le directeur de l’hôtel Overlook et va résider dans l’établissement le temps de quelques mois jusqu’à sa réouverture pour la nouvelle saison. Cet écrivain va pouvoir profiter d’un lieu somptueux et unique pour trouver l’inspiration et il sera accompagné par sa femme Wendy (Shelley Duvall) et son fils Danny (Danny Lloyd). Cette aventure plutôt excitante au départ va prendre une tournure dramatique puisqu’au bout de quelques semaines, le comportement de Jack est devenu inquiétant ; l’homme est même parfois agressif. Danny aussi agit bizarrement et l’influence de Tony, son ami imaginaire n’a jamais été aussi prégnante et les choses ne vont pas s’améliorer avec le temps.

     01.jpg 02.jpg 03.jpg

    En adaptant la nouvelle de Stephen King, Stanley Kubrick se doutait-il qu’il allait marquer le paysage cinématographique ? Pas la peine de mâcher ses mots, Shining est un chef d’œuvre indispensable pour tous les amateurs de cinéma et une si ce n’est LA référence du film d’épouvante. Non seulement le scénario est fascinant, hypnotique mais en plus de ça Jack Nicholson livre une de ses plus belles performances sans oublier son fils Danny Lloyd qui a quand même de drôles de fréquentations. Sorti en 1980, ce classique à la réalisation bien plus complexe qu’il n’y parait, n’a pas pris une ride ; la tension est omniprésente chez le spectateur et on en redemande !

     

    La scène à ne pas louper : L’entrée fracassante de Jack dans la salle de bain !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Alien, la résurrection

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Même dans la mort, le Lieutenant Ellen Ripley (Sigourney Weaver) ne parvient pas à trouver le repos ! 200 ans après avoir péri sur Fiorina 161, une équipe de scientifiques de l’USM Auriga est enfin parvenu un clone parfait avec un objectif bien particulier : récupérer la reine alien qui sommeillait dans son corps. Au même moment, le vaisseau spatial Betty est à l’approche; à son bord 7 mercenaires venu dans un but bien précis mais ils ignorent qu’ils viennent de pénétrer en enfer ! Les scientifiques ont déjà donné naissance à 12 aliens et pensaient avoir les capacités de les contenir mais c’est mal les connaitre, ils parviennent à s’échapper. Ripley va devoir reprendre les armes mais depuis qu’elle a enfanté la reine elle n’est plus la même ; elle a en effet développé de drôles d’aptitudes.

    01.jpg 02.jpg 03.jpg

    Sans chauvinisme aucun, on peut déjà être fier que Jean-Pierre Jeunet se soit vu proposer de participer à l’aventure Alien. Succédant à des réalisateurs prestigieux, il devait tout de même avoir une certaine pression sur les épaules mais relève de belle manière le défi hollywoodien. Plus forte que la mort, Sigourney Weaver est plus présente que jamais et plutôt 8 fois qu’une ! On redécouvre le personnage qui apparait plus détaché conséquence de son évolution inattendue qui va même redéfinir la créature légendaire. Un épisode qui remet l’action au centre des débats avec notamment une belle scène sous-marine, il n’y a que cette humanisation de l’alien qui peut nous laisser un peu perplexe autrement Alien, la résurrection tient ses promesses.

     

    La scène à ne pas louper : La découverte des clones de Ripley.


    En savoir plus sur Alien, le huitième passager ?

    En savoir plus sur Aliens, le retour ?

    En savoir plus sur Alien 3 ?

    En savoir plus sur AVP : Alien Vs Predator ?

    En savoir plus sur Alien Vs Predator Requiem ?

    En savoir plus sur Prometheus ?


    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Alien 3

    star 04.jpg

    aff.jpg

    Placée en hypersommeil, Ripley (Sigourney Weaver) n’imaginait pas un instant un épilogue aussi douloureux. Notre pote est en effet la dernière survivante de l’USS Sulaco sur lequel un incendie s’est déclaré provoquée par la présence d’un Alien. Une capsule de secours s’est donc détachée et a fini par s’écraser sur Fiorina 161 où seule Ripley a peu être sauvée. Cette planète est en fait une prison de haute sécurité où ne sont détenus que des hommes ayant commis les pires atrocités et la présence d’une femme ne passe pas inaperçu. Ce sera pourtant le cadet de leurs soucis lorsqu’ils apprendront qu’un Alien se promène également dans le complexe et qu’ils n’ont aucune arme pour le neutraliser.

    03.jpg 02.jpg 01.jpg

    La valse des réalisateurs continue et c’est cette fois David Fincher qui s’attaque à la saga Alien avec d’emblée un film au ton bien différent. L’atmosphère y est à la fois plus violente et dans le même temps plus spirituel à l’image de ces prisonniers convertis à la gloire de Dieu. Un monde brutal qui se traduit également par le sort réservé à la pauvre Ripley et qui va jusqu’à se manifester à travers son apparence physique. Pas forcément l’épisode le plus impressionnant du point de vue de l’action mais incontestablement celui qui arrive à se démarquer du reste et qui reflète le mieux les inspirations de son réalisateur. Un épisode qui sera accompagné de son lot de controverses tant chez les fans que chez Fincher lui-même qui ira jusqu’à renier Alien 3.

     

    La scène à ne pas louper : Le saut de l’ange de Ripley !


    En savoir plus sur Alien, le huitième passager ?

    En savoir plus sur Aliens, le retour ?

    En savoir plus sur Alien, la résurrection ?

    En savoir plus sur AVP : Alien Vs Predator ?

    En savoir plus sur Alien Vs Predator Requiem ?

    En savoir plus sur Prometheus ?

     

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Aliens, le retour

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    57 ans ! C’est le temps durant lequel notre pote Ripley (Sigourney Weaver) a dérivé dans l’espace après s’être miraculeusement échappé de la monstrueuse créature qui a décimé l’équipage du Nostromo. Difficile pour elle de reprendre une vie normale après un tel traumatisme d’autant plus que la Compagnie la tient en partie responsable de ce désastre. Ajoutez à cela qu’elle apprend que la planète LV- 426 sur laquelle elle a rencontré ces fameux Aliens est désormais habitée et les avertissements lancés par Ripley n’y changeront rien. Du moins c’était vrai jusqu’à ce que les communications avec la planète soient soudainement coupées, on la prend maintenant au sérieux et l’invite à prendre part à une expédition accompagné d’une escouade de Marines.

    01.jpg 02.jpg 03.jpg

    Exit Ridley Scott, c’est maintenant James Cameron qui reprend en main le destin de notre pote Ripley et il prend un malin plaisir à la replonger dans la gueule du loup ou plutôt devrais-je dire des Aliens ! Après avoir fait tomber l’équipage du Nostromo, c’est désormais un groupe de Marines surentrainés qui entrent en action contre rien moins qu’une armada de créatures assoiffées de sang. Dans la lignée du précédent épisode, le célèbre réalisateur d’Avatar sait installer le suspense et la tension du spectateur ne peut que frétiller au son de ce détecteur de mouvements. Le personnage de Ripley se dévoile un peu plus mais surtout devient la véritable héroïne de la saga avec notamment la scène de la libération de Newt d’anthologie. Aliens, le retour ne nous ménage pas en termes d’action et ça c’est pas pour nous déplaire !

     

    La scène à ne pas louper : La confrontation entre Ripley et la reine des Aliens.


    En savoir plus sur Alien, le huitième passager ?

    En savoir plus sur Alien 3 ?

    En savoir plus sur Alien, la résurrection ?

    En savoir plus sur AVP : Alien Vs Predator ?

    En savoir plus sur Alien Vs Predator Requiem ?

    En savoir plus sur Prometheus ?

     

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Alien, le huitième passager

    star 04.jpg

    aff.jpg

    Au cœur de l’espace, un vaisseau spatial du nom du Nostromo se dirige vers la Terre mais les occupants sont réveillés de leur profond sommeil car une anomalie a été détectée. Selon leur ordinateur de bord Maman ; une transmission d’origine inconnue a été captée et Dallas (Tom Skerritt) et son équipage doivent y jeter un œil, un devoir qui ne réjouit pas tout le monde. Alors qu’ils posent le pied sur la planète LV-426, cette mission de reconnaissance tourne au désastre lorsque Kane (John Hurt) est attaqué par une mystérieuse créature. Alors que Ripley (Sigourney Weaver) avait refusé de le rapatrier dans le vaisseau, le reste de l’équipage ne se pose pas la question, une imprudence qui va leur couter cher !

    01.jpg 02.jpg 03.jpg

    Sur certains aspects il est indéniable que le chef-d’œuvre de Ridley Scott peut prêter à sourire mais Alien, le huitième passager a bel et bien marqué le cinéma américain. Ce qui n’a par contre pas pris une ride, c’est bien le design de la créature signé Hans Ruedi Giger qui en impose toujours autant ; un élément loin d’être un simple détail dans le succès de la saga. On ne peut pas non plus oublier le rôle de la vie de Sigourney Weaver, Ripley est devenu une icône en devenant la première héroïne véritable d’un film d’action à une époque où cela est loin d’être une évidence. Pour toutes ces raisons, tout amateur du 7ème art ne pourrait faire l’impasse sur cette œuvre qui allait se poursuivre à travers une saga inoubliable.

     

    La scène à ne pas louper : La naissance de l’Alien !


    En savoir plus sur Aliens, le retour ?

    En savoir plus sur Alien 3 ?

    En savoir plus sur Alien, la résurrection ?

    En savoir plus sur AVP : Alien Vs Predator ?

    En savoir plus sur Alien Vs Predator Requiem ?

    En savoir plus sur Prometheus ?

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Les bronzés font du ski

    star 05.jpg

    aff.jpg

    Après des vacances idylliques au Club Med, c’est désormais à la montagne que Gigi, Nathalie, Christiane, Jérôme, Bernard, Jean-Claude & Popeye (Marie-Anne Chazel, Josiane Balasko, Dominique Lavanant, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Michel Blanc & Thierry Lhermitte) ont décidé de se réunir. Au programme : descente des pistes, fondue entre potes d’enfance ou encore une excursion inoubliable. Si des couples se sont formés, Popeye traverse quelques difficultés avec sa femme mais ça il vous l’expliquera mieux que moi quant à Jean-Claude il est à deux doigts de conclure ce qui ne l’empêche pas de tenter sa chance avec tout ce qui se présente. Après tout sur un malentendu, ça peut marcher !

    01.jpg 02.jpg 03.jpg

    Au spectateur il suffira d’entendre les premières mesures du célèbre générique de Pierre Bachelet pour s’imaginer descendre les pistes de ski, travailler son planter de baton ou encore déguster un bon vin chaud ! Dans la foulée de leurs pitreries au Sénégal, on retrouve avec bonheur toute la troupe du Splendid aux sports d’hiver et on a droit à une énorme avalanche de fous rires.  La suite est un exercice périlleux d’autant plus quand il s’agit d’une comédie mais Les bronzés font du ski relève avec brio le défi voire même le surpasse. On adore le couple sans gêne Nathalie / Bernard, les leçons de séduction de Jean Claude Dusse sans oublier le pauvre Bruno qui s’en prend plein la tronche. Parce qu’on ne se lassera jamais de le revoir et qu’on connait toutes les répliques par cœur, un film qui nous survivra.

     

    La scène à ne pas louper : La dégustation de la Foune à l’étalée et de la liqueur d’échalote !


    En savoir plus sur Les bronzés ?

    En savoir plus sur Les bronzés 3 - Amis pour la vie ?


    Découvre la réplique culte de Bernard & Jean-Claude !!

    Découvre la réplique culte de Jean-Claude Dusse !!

    Découvre la 2ème réplique culte de Jean-Claude Dusse !!

    Découvre la 3ème réplique culte de Jean-Claude Dusse !!

    Découvre la réplique culte de Jean-Claude & Popeye !!

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Pretty Woman

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Fraichement séparé de sa petite-amie, notre pote Edouard (Richard Gere) avait bien besoin de se changer les idées et c’est pourquoi il a roulé sans trop réfléchir. Perdu au cœur de Los Angeles, il parvient à trouver de l’aide auprès de Vivian (Julia Roberts), une prostituée qui a désespérément besoin d’argent pour payer son loyer. Edouard est séduit par la spontanéité de la jeune femme et décide ainsi de l’engager pendant 1 semaine pour qu’elle lui tienne compagnie. Ce sera une vraie bouffée d’air frais pour cet homme d’affaire mais avoir une prostituée dans sa chambre d’hôtel fait beaucoup parler et Vivian éprouve beaucoup de difficultés à se faire respecter.

    03.jpg 02.jpg 01.jpg

    C’est l’un des couples de l’histoire du cinéma, Julia Roberts & Richard Gere ont séduit des millions de spectateurs dans un film plutôt inattendu. Difficile en effet de croire que ce Cendrillon des temps modernes mettant en scène une prostituée allait faire un tel carton ! Le rôle de Vivian n’était pas à proprement parler une affaire et Julia Roberts aura eu le nez creux puisqu’il s’agit à n’en pas douter d’un de ses plus grands rôles. Couple emblématique, une belle histoire d’amour ; pas la peine de chercher plus loin, Pretty Woman est juste l’une des références en matière de comédie sentimentale et il suffira d’entendre les premières notes de l’air de Roy Orbison pour s’y replonger.

     

    La scène à ne pas louper : Le shopping de Vivian !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Ghost

    star 04.jpg

    aff.jpg

    Un nouvel appartement pour ouvrir une nouvelle page de leur vie, Molly & Sam (Demi Moore & Patrick Swayze) voient le bonheur leur tendre les bras. Le destin est malheureusement bien cruel car au cours d’une soirée, le couple fait une mauvaise rencontre et Sam perd la vie victime d’une arme à feu. Commence alors une drôle d’expérience pour cet homme puisque son esprit est resté parmi nous ; il voit tout ce qui se passe mais lui reste invisible aux yeux de tous. Par chance, une certaine Oda Mae Brown (Whoopi Goldberg), une voyante aux talents discutables, parvient à entendre ses paroles er avec son aide, il va tenter de communiquer de nouveau avec Molly car un danger la guette.

    01.jpg   02.jpg   03.jpg

    Même s’il a pris quelques rides, Ghost est et restera un classique du cinéma qui fera à coup sur verser quelques larmes aux plus sensibles d’entre vous. Outre le fait qu’il a suscité l’envie chez beaucoup d’entre nous de se mettre à la poterie, c’est l’osmose entre Demi Moore & le regretté Patrick Swayze qui a su séduire des millions de spectateurs. L’occasion de voir aussi Whoopi Goldberg jouer les entremetteuses, la caution humoristique du film qui présente tout de même certains aspects assez sombres comme l’intervention de ces esprits qui emportent les mauvaises âmes. Ne serait-ce que pour réécouter la célèbre chanson d’Unchained Melody, voilà une œuvre qui restera pour l’éternité dans nos esprits.

     

    La scène à ne pas louper : La séance de poterie entre Molly & Sam. (Voir la Vidéo)

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Les sous-doués

    star 04.jpg

    aff.jpg

    C’est intolérable ! Une fois encore le Cours Louis XIV de Versailles est la risée de la France affichant un taux d’admission au bac de 0%. Lucie Jumaucourt (Maria Pacôme), proviseur de cet établissement est bien décidée à redresser la barre quitte à employer la manière forte. L’année scolaire ne sera donc pas de tout repos pour les bacheliers même si Bébel (Daniel Auteuil) et sa bande sont bien décidés à ne pas se laisser faire. Ils vont tout mettre en œuvre pour glander tranquillement. Tout ça était vrai jusqu’à un évènement inattendu qui va les pousser à obtenir leur baccalauréat et ce par n’importe quel moyen !

    03.jpg  02.jpg  01.jpg
    Alors c’est sur ce n’est pas une comédie exempte de toutes reproches mais elle est restée culte pour toute une génération de spectateurs par la richesse de ses gags. C’est un peu comme si on retrouvait la bande des Bronzés en salle de classe et chaque rediffusion à la télévision fait aujourd’hui encore des millions d’heureux. Comment ne pas éclater de rire devant ces cancres et surtout face à l'imagination débordante dont ils font preuve pour passer les épreuves du bac ; des idées qui en ont peut-être inspiré certains d’entre vous ! Les sous-doués sont donc sans aucun doute entrés dans la légende du cinéma français, une référence en termes de comédie à mes yeux en tout cas.



    La scène à ne pas louper : La machine à claques !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire