Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour l'éternité - Page 5

  • Les temps modernes

    aff1.jpg

    Une nouvelle journée de travail commence à l’usine Electro Steel Corp et tous les ouvriers se pressent pour pointer et rejoindre leurs postes de travail. Parmi eux, se trouve notre pote Charlot (Charlie Chaplin) chargé d’une mission délicate : serrer les boulons à un rythme effréné ! Il faut dire que le Président (Al Ernest Garcia) n’hésite pas à augmenter la cadence lorsqu’il considère que cela traine un peu. Une intensité qui va finir par rendre notre pote ouvrier complètement fou si bien qu’il va terminer sa journée à l’hôpital. A peine remis de ses émotions, il va ensuite se retrouver involontairement à la tête d’une manifestation avant d’être arrêté par la police. Après son petit séjour en prison, il est relâché et va alors rencontrer une gamine (Paulette Goddard) qui trainait dans la rue dont il va tomber amoureux.

     01.jpg   02.jpg   03.jpg

    Un classique du cinéma ! Les temps modernes est par ailleurs souvent cité en référence dans les cours d’économie puisqu’il épinglait avec une grande dérision le principe de la division du travail et ses effets aliénants. Outre cette célèbre scène de la chaine d’assemblage, c’est également une photographie de la société de l’époque où les machines se substituaient au travail humain et lançait les premières heures de la productivité de masse. Chaplin surprend en réalisant un film quasi-muet alors qu’à l’époque le cinéma parlant était alors devenu monnaie courante. Il est à noter que ce film marque également la dernière apparition du personnage de Charlot et paradoxalement c’est la première fois qu’on entend sa voix lorsqu’il entonne la célèbre chanson de Léo Darniderff, Je cherche après Titine.

     

    La scène à ne pas louper : La machine à déjeuner !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Blanche-Neige et les sept nains

    aff1.jpg

    Lorsque la Reine interroge son miroir magique pour connaitre la plus belle femme du Royaume, elle ne s’attendait certainement pas à ce que la réponse soit Blanche-Neige. Courroucée par cette révélation, elle charge son valet de la tuer ce qui lui permettra ainsi de devenir la plus belle des reines. Au dernier moment, le valet ne peut exécuter l’ordre qu’on lui a donné et invite Blanche-Neige à s’enfuir dans la foret où elle finira par trouver refuge dans une maison désordonnée. Avec l’aide des animaux, elle va rafraîchir cette maison qui en avait bien besoin et puis, terrassée de fatigue, elle s’écroule de sommeil dans ces drôles de petits lits. Quelle surprise lorsqu’à son réveil elle se voit accueillie par 7 adorables nains qui vont l’adopter sans la moindre hésitation …enfin à part notre pote Grincheux !

    03.jpg    01.jpg    02.jpg

    Considéré par beaucoup comme la référence ultime de l’œuvre de Walt Disney, Blanche-Neige et les sept nains est surtout son premier film d’animation, celui qui allait changer à jamais le paysage cinématographique. A l’époque de sa sortie, peu de gens croyaient possible qu’un simple dessin animé parvienne à séduire les spectateurs mais 70 ans plus tard on ne peut que s’incliner devant cette adaptation magique du conte des Frères Grimm. Outre ses qualités esthétiques, la bande originale a également une place toute particulière puisque se graveront dans nos mémoires le célèbre Heigh-ho des sept nains mais également le désormais classique Un jour mon prince viendra. Un œuvre immense et incontournable qui a posé les fondations d’un genre.

     

    La scène à ne pas louper : Le ménage de la maison des 7 nains.

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • The crow

    aff1.jpg

    Nos potes Shelly Webster & Eric Draven (Sofia Shinas & Brandon Lee) devaient se marier mais à la veille de leur union, T-Bird (David Patrick Kelly) et sa bande se sont invités chez eux. Ils étaient simplement venus pour les effrayer mais la soirée bascule dans l’horreur ; Eric est projeté par la fenêtre de son loft et atterrit 6 étages plus bas. Shelly quant à elle est agressée physiquement et sexuellement, évacuée à l’hôpital elle succombera à ses blessures après avoir longuement lutté pour rester en vie. Un an a passé depuis cette tragédie et T-Bird et ses sbires n’ont jamais été inquiété pour leurs actes mais désormais ils vont devoir rester sur leurs gardes car un homme les poursuit. Il s’agit d’Eric revenu d’outre-tombe pour accomplir sa vengeance !

     

    cinéma, film, culte, action, fantastique, adaptation, the crow, Brandon Lee, Michael Wincott, Ernie Hudson, David Patrick Kelly, Angel David, Rochelle Davis, Michael Massee, Bai Ling, Laurence Mason, Bill Raymond, alex proyas      cinéma, film, culte, action, fantastique, adaptation, the crow, Brandon Lee, Michael Wincott, Ernie Hudson, David Patrick Kelly, Angel David, Rochelle Davis, Michael Massee, Bai Ling, Laurence Mason, Bill Raymond, alex proyas     cinéma, film, culte, action, fantastique, adaptation, the crow, Brandon Lee, Michael Wincott, Ernie Hudson, David Patrick Kelly, Angel David, Rochelle Davis, Michael Massee, Bai Ling, Laurence Mason, Bill Raymond, alex proyas

    Difficile de croire que ce film fête déjà ses 15 ans bien tassés. Le réalisateur Alex Proyas a signé l’une des meilleures adaptations de comics qui n’a franchement pas à rougir face aux super productions actuelles. The crow nous marque d’abord par l’atmosphère sombre et underground et on se dit même sur certaines images qu’il a du inspirer des œuvres comme le Sin city de Robert Rodriguez. On ne peut pas non plus oublier son interprète principal, Brandon Lee puisqu’il s’agit, à notre grand malheur, de son tout dernier rôle. Mort pendant le tournage, le fils du dragon restera pour l’éternité dans nos mémoires comme le meilleur interprète du personnage crée par James O’Barr.

     

    La scène à ne pas louper : Eric qui s’invite à la table des gangsters.

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Grease

    aff.jpg

    Sandy Olsson & Danny Zuko (Olivia Newton John & John Travolta) se sont rencontrés à la plage et ce fut le coup de foudre immédiat hélas l’été s’achève et arrive le temps des adieux. Sandy doit retourner en Australie et leur histoire aurait pu s’arrêter là mais lors de la rentrée scolaire au lycée de Rydell, Danny va avoir la grande surprise de retrouver l’amour de sa vie seulement il a une image à défendre. Paré de son blouson en cuir noir et de sa banane soigneusement coiffé, il ne peut pas révéler ses sentiments devant ses potes d’enfance et doit jouer à contrecœur les bad boys. Mais l’amour va avoir raison de sa fierté et lorsque Sandy passe du temps avec un autre garçon, Danny sent la jalousie monter en lui.

      01.jpg  02.jpg 03.jpg

    Ce film a beau avoir fêté ses 30 ans d’existence en 2008, il restera l’une des meilleures comédies musicales de l’histoire du cinéma. Regorgeant de tubes comme Summer nights, Look at me, I'm Sandra Dee ou encore You’re the one that I want ; il est impossible de voir Grease sans sentir monter en soi l’envie de se trémousser. Et puis surtout, à l’époque il nous confirmait que John Travolta, tout juste sorti du succès de La fièvre du samedi soir, était un danseur hors-pair. Il y a aussi cette ambiance kitsch à souhait : blousons noirs, cheveux gominés qui nous font voyager dans le temps et il n’y aura que cette course de voitures qui aura vraiment pris un coup de vieux. Un chef d’œuvre qui restera dans nos mémoires pour l’éternité !

     

    La scène à ne pas louper : Le relooking de Sandy et son pantalon en cuir !


    Découvrir Summer Nights & You're the one that I Want dans

    Quand la Musique fait son cinéma ?

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Taram et le chaudron magique

    aff.jpg

    Selon d’anciennes légendes, il existe quelque part dans ce monde un chaudron renfermant d’incroyables pouvoirs. Bien décidé à s’en emparer et à faire renaitre son armée de guerriers, le maléfique Seigneur des ténèbres cherche à mettre la main dessus mais il ignore encore où se trouve ce précieux artefact. Pendant ce temps, au royaume de Prydain, on retrouve notre pote Taram, un jeune garçon impétueux qui n’a qu’une envie ; rejoindre l’armée pour combattre les forces du Seigneur des ténèbres. Son mentor Dallben essaye tant bien que mal de tempérer ses ardeurs et va lui confier une importante mission : protéger Tirlir ! Ce cochon a en effet un pouvoir incroyable ; prédire l’avenir mais également révéler où se trouve le chaudron magique et ce don pourrait bien lui attirer des ennuis.

        03.jpg      02.jpg      01.jpg

    J’ai de vagues souvenirs de ce film d’animation que j’avais découvert dans les salles obscures à l’époque mais je ne me rendais pas compte combien l’atmosphère y était sombre pour une production estampillée Disney. C’est une chose plutôt rare puisqu’on y découvre un Seigneur des ténèbres assez effrayant et cherchant à ressusciter une armée de morts-vivants, on est donc bien loin des contes de fée qu’on nous a servi depuis. Il se murmure même que les studios Disney ont renié cette œuvre qui n’est pourtant pas dénué de qualités. Outre son animation, c’est également la richesse de l’univers des romans de Lloyd Chudley Alexander que l’on retrouve à travers une brochette de personnages comme Gurki ou encore les fées (si vous avez l’œil attentif, vous reconnaitrez même la Fée clochette). Taram et le chaudron magique est, certes à réserver à des enfants avertis, mais n’en est pas moins un film d’animation magnifique !

     

    La scène à ne pas louper : Le combat entre Taram et le Seigneur des ténèbres.

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Reservoir dogs

    aff.jpg

    Le coup avait été préparé minutieusement à l’initiative de Joe Cabot (Lawrence Tierney) et de son fils Eddie (Chris Penn). Ils n’avaient qu’à braquer un diamantaire, se retrouver au point de rendez-vous et refourguer la marchandise mais c’est un désastre total. Ce sont d’abord Mr. White & Mr. Orange (Harvey Keitel & Tim Roth) qui atteignent la planque mais ils sont loin d’être indemnes. Orange est salement touché, une balle au ventre et il se vide de son sang, s’il n’est pas rapidement soigné il risque de crever. Ils sont vite rejoints par M. Pink (Steve Buscemi) qui a réussi à s’échapper aux flics et qui est convaincu qu’il y a une balance au sein de leur bande, reste à découvrir de qui il s’agit !

    01.jpg 02.jpg 03.jpg

    Harvey Keitel, Steve Buscemi, Michael Madsen, Tim Roth & Chris Penn ; un casting qui laisse rêveur d’autant plus lorsqu’on sait qu’il s’agit là de la 1ère réalisation de Quentin Tarantino. L’enfant terrible d’Hollywood va marquer le cinéma de son empreinte avec Reservoir dogs, un huis-clos totalement déjanté avec des personnages non moins déments. On entrevoit déjà tout le talent de Tarantino que ce soit à travers son prologue improbable posant un débat sur les œuvres de Madonna, ses répliques mémorables et cette célèbre scène de l’oreille sur fonds de "Stuck in the middle with you" dont on ne se lasse pas de revoir. C’est ce qu’on appelle un classique !

     

    La scène à ne pas louper : Le face à face entre Mr. Pink & Mr. White.

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Bambi

    aff.jpg

    Un nouveau jour se lève dans la foret et tous les animaux se réveillent tout doucement mais un évènement va vite les réunir : la naissance du nouveau petit prince ! Un jeune faon du nom de Bambi fait ses premiers dans la foret sous les regards émerveillés de ses nouveaux potes d’enfance. Les jours passent et Bambi découvre les secrets de cet immense foret et ses habitants où il est rapidement adopté par Pan Pan le lapin, Fleur le putois ou encore la si belle Féline. Il découvre également le plaisir de se promener dans la magnifique prairie hélas, il va également apprendre qu’il n’est pas à l’abri de nombreux dangers et notamment de celui qu’on appelle l’homme.

     02.jpg 01.jpg 03.jpg

    C’est en revoyant aujourd’hui Bambi que je me rends réellement compte comment ce dessin animé de Walt Disney doit être considéré comme un véritable chef d’œuvre du 7ème art. Bambi c’est avant tout l’histoire de la vie, un cycle qui se traduit au gré des saisons et qui débute notamment par la naissance de notre héros. Il faut savoir que la production de Bambi fut maintes fois retardée et qu’entre-temps on a pu découvrir un autre chef d’œuvre du nom de Fantasia. On retrouve une certaine influence puisque Bambi s’apparente pratiquement à un spectacle animé servi par une bande originale particulièrement soignée, les dialogues y sont minimalistes afin également de restituer au mieux l’univers animalier de l’histoire. Un must de l’animation.

     

    La scène à ne pas louper : Les premiers pas de Bambi.

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • A toute épreuve

    aff.jpg

    Hong-Kong est devenu la plaque tournante d’un gigantesque trafic d’armes que les policiers tentent désespérément de démanteler. L’inspecter Tequila (Chow Yun Fat) bosse sur cette affaire mais son empressement cause parfois de sérieux ennuis comme cette fusillade provoquée dans un salon de thé où est mort un de ses potes d’enfance. Bien décidé à faire régner la loi, il fera absolument tout son possible pour mettre la main sur le principal suspect Johnny Wong (Anthony Wong). Durant son enquête, il se retrouve confronté à un homme appelé Tony (Tony Leung) qui lui a étrangement laissé la vie sauve alors qu’il aurait pu l’exécuter.

     

     a.jpg   b.jpg   c.jpg

    John Woo dans toute sa splendeur. Pour les nombreux spectateurs déçus par le passage du réalisateur à Hollywood, voilà le film qui saura les réconcilier. On retrouve évidemment son acteur fétiche, Chow Yun Fat au top de sa forme formant avec Tony Leung un duo mémorable. Marque de fabrique de Woo, les gunfights ne manquent pas et surtout il y a des scènes complètement démentes avec comme apothéose un hôpital complètement ravagé. Malgré le poids des années A toute épreuve c’est du lourd, une œuvre indispensable pour les amateurs de films d’action bref un classique quoi !

     

    La scène à ne pas louper : La fusillade dans le salon de thé !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Toy story 2

    aff1.jpg

    Woody se faisait une joie de pouvoir enfin passer un moment privilégié avec son pote Andy mais ce dernier, au cours d’un jeu, défait par mégarde une des coutures du cow-boy. Avec le bras ballant, le jouet est laissé sur l’étagère et c’est la mort dans l’âme qu’il voit son maitre quitter la maison. Le pire est à venir car Woody se fait par la suite volé par un vendeur de jouets peu scrupuleux et c’est à cette occasion que le cow-boy découvre ses véritables origines. Il était le héros d’une série télévisée où il avait pour compagnons Wendy, Pil Poil et Papi Pepite ; la collection de jouets désormais réunie elle s’apprête à être vendue à un musée au Japon !

     01.jpg 002.jpg 03.jpg

    Devenu la carte de visite officielle des studios Pixar, il était impensable de ne pas revoir Woody, Buzz et tous les jouets qui ont fait le bonheur de millions de spectateurs. 4 ans se sont écoulés entre les 2 épisodes et cela se ressent notamment au niveau de la qualité des images qui s’est affiné, des décors plus détaillés. Outre les progrès technologiques et donc visuels du film, on retrouve bien entendu de nouveaux jouets faisant leur apparition et nous replongeant dans notre enfance. Pas de doute, la magie opère de nouveau avec Toy story 2, film d’animation indispensable pour les amateurs du genre.

     

    La scène à ne pas louper : Le combat entre Buzz l’éclair et … Buzz l’éclair !

     

    En savoir plus sur Toy story ?

    En savoir plus sur Toy Story 3 ?


    Découvrez le film Dans la peau du héros !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Toy Story

    aff1.jpg

    Comme tous les enfants de son âge, le petit Andy s’amuse comme un fou avec tous ses jouets mais il y a une chose qu’il ignore : lorsqu’ils sont seuls tous ces jouets prennent vie ! Une véritable bande de potes d’enfance qui prennent un plaisir fou à divertir le garçon avec néanmoins la crainte que celui-ci finisse par se lasser d’eux. En plein préparatif pour leur déménagement, la famille d’Andy a décidé d’avancer sa fête d’anniversaire, un évènement qui effraie les jouets car synonyme de nouvel arrivant dans leur cercle. Woody, le chouchou du petit depuis le jardin d’enfant est particulièrement fébrile notamment lorsqu’il voit débarquer Buzz l’éclair, le nouveau jouet à la mode.

      03.jpg 02.jpg theodore3.JPG

    Ce n’est pas trop de dire que Toy Story a révolutionné le cinéma d’animation car il est le premier film à avoir utilisé les images de synthèse. C’était en 1999 et depuis les dessins animés traditionnels ont peu à peu déserté les salles obscures. A cette même époque, on découvre les premiers pas du studio Pixar qui nous ont depuis gratifiés de toutes les merveilles que l’on connait. Pour en revenir à Toy Story, c’est le film familial par excellence faisant le bonheur des petits mais aussi des plus grands qui verront leurs souvenirs remonter à la surface devant M. Patate ou les soldats verts. Un film d’animation culte et intergénérationnel qu’on reverra toujours avec le plus grand plaisir !

     

    La scène à ne pas louper : La découverte des jouets mutants de Sid !


    Découvrez le film Dans la peau du héros !


    En savoir plus sur Toy Story 2 ?

    En savoir plus sur Toy Story 3 ?

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire