Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hubert deschamps

  • Le roi et l’oiseau

    star 04.jpg

    aff.jpg

    Au royaume de Takicardie, tous les désirs de Charles Cinq et Trois font Huit et Huit font Seize sont des ordres et si jamais vous avez le malheur de le contrarier, vous risquez de passer à la trappe ! Il s’est mis en tête qu’il épouserait la belle bergère mais celle-ci n’a d’yeux que pour le gentil ramoneur et ce joli couple tente ainsi de s’échapper du château. Malgré l’aide précieuse de l’oiseau, ils ne peuvent échapper à la police personnelle du roi ainsi qu’à ce robot gigantesque. Alors que la bergère accepte bien malgré elle d’épouser le roi ; le ramoneur et l’oiseau sont assignés à des travaux forcés mais vont vite trouver un moyen de s’échapper.

    01.jpg

    Si Le roi et l’oiseau est un film d’animation qui a vu le jour en 1980, il faut savoir qu’une première version était déjà sortie en 1953 sous le titre La Bergère et le Ramoneur inspiré du conte d'Hans Christian Andersen. Tout ça ne nous rajeunit pas et malgré le poids des années, le plaisir est au rendez-vous devant l’œuvre crée conjointement par Jacques Prévert & Paul Grimault. Même si les dessins peuvent paraitre désuets aujourd’hui, l’animation et l’aspect parfois décalé donnent tout son charme à ce film et prouvent pourquoi il est considéré comme le fleuron du cinéma français. Un classique tout simplement.

     

    Il faut le voir pour : Faire attention où vous marchez, les trappes s’ouvrent rapidement !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les sous-doués en vacances

    star 01.jpg

    aff.jpg

    Le destin réserve parfois de drôles de surprises comme en témoigne l’histoire entre Claudine & Bebel (Grace De Capitani & Daniel Auteuil). Ils devaient tous deux se rendre aux Seychelles mais leur voyage est tombé à l’eau ce qui leur a permis de se rencontrer et ce fut le coup de foudre immédiat. Engagés pour tester la Love machine en vue de créer le prochain tube du célèbre chanteur Memphis (Guy Marchand), ils filaient le parfait amour jusqu’à ce que Bebel soit piégé. Coureur de jupons insatisfait, Memphis a jeté son dévolu sur Claudine et il est prêt à tout pour l’avoir même à l’engager comme traductrice et l’amener en voyage à Saint-Tropez.

    01.jpg

    Alors si c’est toujours un véritable plaisir de revoir leurs premières aventures, ce second épisode on aurait préféré qu’il ne voit pas le jour. Ça nous aurait peut-être privé de ce méga-tube qu’est Destinée interprété par un Guy Marchand au taquet en mode séducteur, seul lot de consolation de cette comédie poussive. Il y avait déjà une douce folie dans Les sous-doués, ici elle est encore plus exacerbée à l’image d’un pauvre Togo qui se retrouve avec une jambe plus courte que l’autre. Malheureusement, les joies des retrouvailles tournent vite courts devant Les sous-doués en vacances qui enchaine les situations rocambolesques où les rires laissent souvent place à une certaine consternation.


    En savoir plus sur Les sous-doués ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Les sous-doués

    star 04.jpg

    aff.jpg

    C’est intolérable ! Une fois encore le Cours Louis XIV de Versailles est la risée de la France affichant un taux d’admission au bac de 0%. Lucie Jumaucourt (Maria Pacôme), proviseur de cet établissement est bien décidée à redresser la barre quitte à employer la manière forte. L’année scolaire ne sera donc pas de tout repos pour les bacheliers même si Bébel (Daniel Auteuil) et sa bande sont bien décidés à ne pas se laisser faire. Ils vont tout mettre en œuvre pour glander tranquillement. Tout ça était vrai jusqu’à un évènement inattendu qui va les pousser à obtenir leur baccalauréat et ce par n’importe quel moyen !

    03.jpg  02.jpg  01.jpg
    Alors c’est sur ce n’est pas une comédie exempte de toutes reproches mais elle est restée culte pour toute une génération de spectateurs par la richesse de ses gags. C’est un peu comme si on retrouvait la bande des Bronzés en salle de classe et chaque rediffusion à la télévision fait aujourd’hui encore des millions d’heureux. Comment ne pas éclater de rire devant ces cancres et surtout face à l'imagination débordante dont ils font preuve pour passer les épreuves du bac ; des idées qui en ont peut-être inspiré certains d’entre vous ! Les sous-doués sont donc sans aucun doute entrés dans la légende du cinéma français, une référence en termes de comédie à mes yeux en tout cas.



    La scène à ne pas louper : La machine à claques !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire