Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gustave kervern

  • Saint amour

    star 03.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Alors que Bruno (Benoît Poelvoorde) souhaitait faire la route des vins en plein Salon de l’agriculture, il est rappelé à ses devoirs par son père Jean (Gérard Depardieu). Entre eux, le dialogue est difficile pour ne pas dire inexistant ; Bruno ne peut plus supporter la pression que lui met son père pour reprendre la ferme familiale. Après avoir descendu quelques verres, il finit par s'écrouler dans les bras de Jean qui décide alors de quitter le salon pour l'emmener faire une véritable route des vins. C'est ainsi que tous deux se retrouvent sur la banquette arrière du taxi conduit par Mike (Vincent Lacoste) pour un trajet qui s'annonce aussi long qu'arrosé !

     

    02.jpg

    Une route des vins en compagnie de Benoît Poelvoorde et Gérard Depardieu, rien que sur le papier cela promettait déjà de l’animation ! Les inséparables Benoit Délépine & Gustave Kervern nous convient ainsi à un road-trip en compagnie d’un père et de son fils qui avaient grand besoin de se retrouver. Si les verres se remplissent (et se vident) à vive allure, au cours de ce voyage défilent aussi de belles rencontres parfois étranges faisant la part belle aux femmes. Izïa Higelin, Chiara Mastroianni, Solène Rigot ou encore Céline Salette viennent ainsi faire tourner les têtes de nos routards alcoolisés. Saint Amour c’est donc une excellente comédie à déguster sans modération aucune. En vous souhaitant une bonne continuation !

     

    Il faut le voir pour : Commencer à vous préoccuper de la dette !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Asphalte

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Les habitants de l’immeuble n’avaient plus le choix, il fallait remplacer l’ascenseur seulement notre pote M. Sternkowitz (Gustave Kervern) n’en a pas l’utilité puisqu’il habite au 1er étage. Finalement, il n’aura pas à le payer mais s’engage aussi à ne pas l’utiliser ce qui risque d’être difficile puisqu’il va se retrouver dans un fauteuil roulant ! Dans les étages supérieurs, Charly (Jules Benchetrit) va faire connaissance avec sa nouvelle voisine Jeanne Meyer (Isabelle Huppert) qui s’avère être une ancienne comédienne. De son coté, Mme Hamida (Tassadit Mandi) va recevoir une drôle de visite, pas une rencontre du 3ème type mais presque.

    01.jpg

    Entre 2005 et 2010, il avait écrit Les chroniques de l'asphalte et c'est notre pote Samuel Benchetrit himself qui s'est chargé de l'adaptation. On a d’abord une sorte de film choral à l’échelle d’un petit immeuble de cité avant que des duos aussi atypiques qu’attachants ne se forment. Il y aura une tendresse particulière à l’encontre de la formidable Tassadit Mandi (elle m’éclate quand elle sort son "mange" à l’américaine) et de l’astronaute Michael Pitt. On s’amuse aussi en compagnie des deux autres tandems avec notamment les débuts remarqués de Jules Benchetrit, fils du réalisateur. Décalé et drôle, Asphalte est sans conteste une belle découverte !

     

    Il faut le voir pour : Ne pas hésiter à participer aux frais de l’ascenseur de votre immeuble !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Near death experience

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Notre pote Paul (Michel Houellebecq) était assis devant le 13 heures de TF1 lorsque sa famille est rentrée des courses. Il était pourtant bien seul et pour retrouver cette solitude, comme souvent, il enfourche son vélo. Après avoir parcouru quelques kilomètres, il continue sa route à pied sans but réel en s’abandonnant dans la nature. A 56 ans, cet homme se considère comme "obsolète " et se pose de nombreuses questions sur son existence. N’est-il pas temps pour lui de baisser le rideau plutôt que de se laisser ainsi dépérir ; de ses réflexions au passage à l’acte il n’y a qu’un pas qu’il pourrait bien franchir.

    01.jpg

    Entre quelques épisodes du Groland, le duo Benoit Delépine & Gustave Kervern ont trouvé le temps de signer leur 6ème collaboration au cinéma. Si vous avez un petit coup de déprime, ce n’est peut-être pas le film à vous conseiller puisqu’on y suit un homme totalement suicidaire. Le coup de maitre c’est d’avoir confié ce rôle à Michel Houellebecq qui a assurément la gueule de l’emploi (et qui semble imbattable au "Tu me tiens je te tiens par la barbichette"). Une fois encore, le duo propose un film très particulier où promenades au cœur de paysages montagneux se mêlent à des discussions avec des tas de pierres. Near death experience est assurément curieux mais accrocheur.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus laisser votre mari faire du vélo !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Dans la cour

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Ce n’est pas la grande joie actuellement pour notre pote Antoine (Gustave Kervern) qui a décidé de faire un break et se contente actuellement d’enchainer les petits boulots. Le voilà maintenant candidat pour décrocher un poste de gardien dans un immeuble parisien et malgré son manque d’expérience évident et son allure débonnaire, il a été pris ! Ce sont Mathilde (Catherine Deneuve) et son mari Serge (Féodor Atkine) qui ont décidé de le mettre à l’essai et Antoine ne manquera pas de travail. Entre M. Maillard (Nicolas Bouchaud) qui a toujours quelque chose à redire, l’endormi Stéphane (Pio Marmai) ou encore Mathilde totalement obsédé par les fissures de son appartement, il y a de l’animation !

    01.jpg

    On est plutôt habitué à le voir dans des seconds rôles et c’est donc assez surprenant de découvrir Gustave Kervern en haut de l’affiche et de surcroit avec Catherine Deneuve s’il vous plait ! Derrière ses atours de comédie, Dans la cour est en fait le portrait tendre et drôle d’un homme tombé dans une profonde dépression et qui va retrouver un semblant de vie au contact des habitants de cet immeuble. Si il y a bien quelques moments savoureux comme la visite de Mathilde, la reine des endives au jambon, dans son ancienne maison ; il y a aussi des personnages secondaires trop caricaturaux. Pierre Salvadori ne réussit pas à nous conquérir et n’est pas loin de nous plomber le moral.

     

    Il faut le voir pour : Surveiller les fissures sur vos murs !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Ouf

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Notre pote François (Eric Elmosnino) a comme qui dirait pété un plomb devenant particulièrement agressif envers sa femme Anna (Sophie Quinton). Il est même allé jusqu’à tenter de mettre le feu à l’immeuble où il habitait et c’est pour cette raison qu’il s’est retrouvé soigné dans un hôpital psychiatrique. Le temps a passé, il est désormais libre et va chercher à retrouver sa vie d’avant et pour ça il tente de convaincre Anna que tout va bien se passer pour eux. Son obsession va une nouvelle fois le conduire à être interné puisqu’il n’a rien trouvé de mieux que d’escalader la façade de son immeuble pour faire une surprise à son ex-femme. Le voilà encore enfermé mais tout espoir n’est pas perdu !

    01.jpg

    A quelques semaines d’intervalle de la sortie d’Happiness Therapy, débarque Ouf qui partage avec la comédie américaine quelques points communs. Les 2 films partent avec une base scénaristique identique mais ici on est bien moins gâté même si le tandem Sophie Quinton / Eric Elmosnino est assez séduisant. Ce qui est moins brillant c’est ce qui les entoure, une histoire inexistante et qui va trouver son apothéose dans ce champ de patates. Bien que le personnage de François parvient à nous faire décrocher tout au plus 2-3 sourires et qu’on a plaisir à voir Valeria Golino ou Luis Rego, on ne tarde pas à regretter que ce film manque paradoxalement d’une véritable folie.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de vomir sur les pigeons !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • le grand soir

    star 03.5.jpg

    2535282206.14.jpg

    A les voir ensemble, impossible de deviner que nos potes Not & Jean-Pierre (Benoit Poelvoorde & Albert Dupontel) sont frères. Ils sont aujourd’hui réunis pour célébrer l’anniversaire de leur mère mais leurs routes se séparent rapidement car ils ont 2 modes de vie totalement différents. Not est un punk dont le seul compagnon est son chien 8-6 tandis que Jean-Pierre a lui une vie plus rangée ; vendeur de matelas avec femme et enfant. Pourtant, ce dernier est actuellement sous pression car il n’a pas atteint ses objectifs de vente et doit se démener pour réaliser ses chiffres. Des efforts qui seront vains et qui vont le mener vers une toute autre voie guidé par son frère ravi de trouver un nouveau partenaire.

    01.jpg

    Ce dont on peut être sur en allant voir un film de l’intenable duo Delépine / De Kervern, c’est que ça ne ressemblera en rien à ce qu’on a pu voir. Autre grand atout avec Le grand soir ; la réunion de Poelvoorde & Dupontel qui sont totalement dans leur élément et qui ne manqueront pas de déclencher les rires dans la salle. On ne manquera pas non plus de souligner la participation remarquée d’une Brigitte Fontaine totalement allumée et la présence d’une guest-star dans la peau du devin. Pour faire évoluer sa galerie de personnages extravagants, il faut également un décor atypique et c’est donc au cœur d’un centre commercial fort en symbolique où nos 2 énergumènes font semer la pagaille. Une comédie inattendue et barrée !

     

    Il faut le voir pour : Surveiller attentivement vos yaourts lorsque vous faites vos courses !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Torpédo

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Un coup de fil a réveillé notre pote Michel Ressac (François Damiens) et la journée commence par une magnifique nouvelle ; il a été tiré au sort pour un diner avec le légendaire Eddy Merckx. Une En voilà une bien belle surprise d’autant plus que son père va prochainement fêter ses 82 ans, ce serait pour eux l’occasion de se réconcilier. Pour remporter son prix, Michel n’a qu’à se rendre avec sa famille chez Sofa life mais le problème c’est qu’il n’a personne pour l’accompagner. Le temps de réunir une femme et un fils à savoir Christine & Kevin (Audrey Dana & Cédric Constantin), le concours pour remporter la rencontre avec le célèbre cycliste a été déplacée à Brest !

    01.jpg

    C’est une chose que tout le monde a certainement vécu, ces fameux tirages au sort qui nous ont permis de décrocher un lot exceptionnel. On le sait, ce sont généralement de belles arnaques pour attirer des clients hautement crédules et en la matière notre pote François Damiens  n’est pas le dernier. Le résultat c’est Torpédo, une comédie qui ne remportera en aucun cas le maillot jaune mais qui saura simplement nous donner le sourire à travers ce trio improbable. Michel est un personnage qui ne peut que paraitre sympathique embarqué dans un road-trip au paysage un peu plat, quelques montées de col n’auraient pas été superflues !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de croire ce que vous dit Pascal Dumont !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Et si on vivait tous ensemble ?

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Pas facile de vieillir ! On se découvre des problèmes de mémoire, une santé de plus en plus défaillante ou alors on se sent parfois très seul. C’est à l’occasion de l’anniversaire de Claude (Claude Rich) que nos potes d’enfance Jeanne, Annie, Albert & Jean (Jane Fonda, Géraldine Chaplin, Pierre Richard & Guy Bedos) se sont réunis et qu’a été évoqué cette idée folle de vie en communauté. Cette proposition à priori fantaisiste va cependant devenir une réalité après l’hospitalisation d’Albert et le placement de Claude en maison de repos. Après tout, ils s’entendent tous très bien et il n’y aucune raison que cela se passe mal à moins peut-être qu’une histoire vieille de 40 ans ne vienne jeter le trouble.

    01.jpg
    Ce n’est pas parce qu’on est vieux qu’on va s’arrêter de vivre ! C’est un peu la philosophie de ce film porté par son casting 5 étoiles avec entre autre les 2 stars internationales que sont Jane Fonda & Géraldine Chaplin. Et si on vivait tous ensemble ? est la photographie d’une génération un peu perdu dans une société où les personnes âgées semblent plus une gêne qu’autre chose et qui sont ainsi confinées à l’isolement. On regrettera juste que le rythme ne soit pas un peu plus soutenu bien que la présence de Daniel Brühl apporte un brin de vigueur à l'ensemble. Drôle et parfois même mordant, voici une gentille comédie qu’on appréciera tout d’abord pour ses interprètes mais qui risque tout de même de vous plomber le moral quant à votre avenir !



    Il faut le voir pour : Economiser dès maintenant pour vous faire construire une piscine si vous souhaitez voir plus souvent vos petits-enfants.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Ni à vendre ni à louer

    cinéma, film, comédie, fim choral, Ni à vendre ni à louer, Jacques Gamblin, Maria de Medeiros, François Damiens, François Morel, Dominique Pinon, Arsène Mosca, Marie Kremer, Chantal Neuwirth, Catherine Hosmalin, Charles Schneider, Gustave Kervern, Vincent Martin , pascal rabaté, Stéphanie Pillonca, Patricia Franchino

    Les vacances à la mer, beaucoup en rêvent et c’est dans la région de Saint-Nazaire qu’on retrouve quelques potes d’enfance. Impossible de manquer le supermarché du coin peu achalandé mais où les codes barres sont faits maison et disposés avec grand soin. Attention si vous croisez les 2 golfeurs ! Ils n’en ont pas l’air comme ça mais ce sont de véritables pickpockets et ils ont une bien belle collection de portefeuilles. Pour d’autres, c’est l’occasion de se détendre que ce soit en faisant du camping avec sa grande famille ou bien en faisant une petite partie de Scrabble qui ne manque pas de sous-entendus. Ne vous étonnez pas non plus de voir un couple pourchasser un cerf-volant en voiture, il s’en passe vraiment de drôles de choses !

    cinéma, film, comédie, fim choral, Ni à vendre ni à louer, Jacques Gamblin, Maria de Medeiros, François Damiens, François Morel, Dominique Pinon, Arsène Mosca, Marie Kremer, Chantal Neuwirth, Catherine Hosmalin, Charles Schneider, Gustave Kervern, Vincent Martin , pascal rabaté, Stéphanie Pillonca, Patricia Franchino

    Pour son second long-métrage, Pascal Rabaté se lance  là dans quelque chose d’osé et d’étonnant puisque Ni à vendre ni à louer est un film choral et de surcroit quasiment dénué de dialogues. Déjà qu’il n’est pas facile de faire cohabiter une bonne quinzaine de personnages, ceux-ci ne s’expriment en effet qu’en onomatopée mais on s’en accommode rapidement. L’histoire se compose ainsi de plusieurs scénettes reposant sur la carte de l’humour et même si on n’est jamais submergé de rire, il y a bien quelques passages qui nous font décrocher un léger sourire. Nul doute que l’expérience du réalisateur en tant qu’auteur de bande dessinée lui a permis de mieux appréhender ce film curieux mais qui mérite qu’on s’y attarde.

     

    Il faut le voir pour : Rester sur vos gardes si vous passez près d’un terrain de golf !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Mammuth

    aff.jpg

    L'heure de la retraite a enfin sonné pour Serge (Gérard Depardieu) après 10 ans passés à dans une usine d'équarrissage de cochon. Après une grande fête d'adieu et un cadeau inoubliable, il doit cependant se pencher sur un autre problème : sa pension retraite. Serge a bourlingué et fait de nombreux boulots et pour obtenir une pension maximum, on lui demande de fournir des justificatifs sur ses précédents emplois. Poussé par sa femme, il n'a d'autres choix que de sortir du garage sa vieille moto, une Munch Mammuth et partir sur les routes retrouver ses anciens employeurs. Une virée qui va réveiller chez lui un douloureux souvenir.

    01.jpg

    Le duo Benoit Délépine / Gustave Kervern est de retour mais cette fois avec un géant du cinéma français puisque c'est Gérard Depardieu himself qui devient leur héros. L'esprit du Groland plane toujours et cela donne des scènes parfois insensées paradoxalement, Mammuth est certainement le film le plus abordable pour le grand public. Quel plaisir également de retrouver l'immense Depardieu dans un de ses plus meilleurs rôles, on se marre du début jusqu'à la fin -à condition d'apprécier l'humour si particulier du duo Délépine / Kervern- et vous auriez tort de vous priver de cette excellente comédie !

     

    Il faut le voir pour : Que les voleurs de téléphone portable fassent bien attention... enfin si on les retrouve !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire