Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La clé des champs

    aff.jpg

    Il (Simon Delagnes) est un garçon d’un naturel plutôt discret et timide, pour tout vous dire il préfère largement la compagnie des animaux à celle des enfants de son âge. C’est dans une maison située en pleine campagne qu’il vit, un lieu qui recèle de trésors et au cours d’une de ses promenades il va faire ainsi une autre magnifique découverte : une mare ! Dès lors, cet endroit va devenir son nouveau terrain de jeu, un lieu où son imagination vagabonde entre le vol des libellules, le croassement des rainettes ou encore le ballet des tritons. Cet havre de paix qu’il souhaitait conserver secret va cependant être découvert par une petite fille qu’il ne connait pas du tout mais à qui il va donner le nom d’Iris (Lindsey Henocque).

    01.jpg

    Si on ne peut pas le définir précisément, La clé des champs lorgne davantage vers le documentaire plutôt que le film. On a ainsi droit à la découverte de la faune et de la flore qui entourent une mare, l’occasion de voir défiler des grenouilles, carpes ou bien des araignées d’eau. Alors qu’on aurait largement pu se contenter d’une voix off pour nous présenter ces différentes espèces, il a fallu que le film s’embarrasse de ses 2 enfants qui n’apportent mais alors strictement rien. Sans compter qu’on est loin d’être ébahi par ce qui nous est présenté, comme pour combattre un ennui prévisible ces animaux sont mis en scène par des bruitages qui deviennent vite insupportables ou encore la surface de l’eau utilisé maladroitement pour faire jouer le reflet. Sortez vous promener dans la foret ce sera plus enrichissant pour vous !

     

    Il faut le voir pour : Remplacer les prochaines vacances à la mer par des vacances à la mare ! Bon ok, c’est nul c’est la dernière de l’année !!

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • L’irlandais

    aff.jpg

    Il est flic mais surtout il est irlandais ! C’est vrai que notre pote Gerry Boyle (Brendan Gleeson) est un homme plutôt atypique et quand une affaire de meurtres surgit dans un petit village non loin de Galway, il se dit que les ennuis ne font que commencer. Déjà, on lui colle dans les pattes un collègue Aidan MCBride (Rory Keenan) dont il se passerait volontiers et puis quelques temps après ce n’est rien moins que Wendell Everett (Don Cheadle), agent du FBI qui fait son apparition. Celui-ci est en effet à la recherche de Clive Cornell (Mark Strong) et de ses sbires impliqués dans une grosse affaire de drogues estimées à 500 millions d’euros (oui, un demi-milliard !). Qu’ils le veuillent ou non, Gerry & Wendell vont devoir s’entraider pour résoudre leurs affaires respectives dont ils découvrent un lien intéressant.

    01.jpg

    C’est vrai que c’est un duo qu’on aurait eu du mal à imaginer ; un irlandais pure souche au verbe aiguisé et au parler franc avec un agent américain plutôt habitué aux courbettes. L’irlandais réserve ainsi quelques bons moments soulevant quelques sourires et d’ailleurs il semble impératif de le voir en Version Originale où même là vous risquez de passer à coté de quelques références. Il n’est ici pas question de retrouver un duo à la Rush Hour, Gleeson accapare l’attention avec son personnage bourru mais cette comédie a tout de même du mal à trouver son rythme de croisière. Ce sont les spectateurs à la recherche d’un peu de fraicheur qui sauront se contenter d’un film loin de pouvoir s’imposer mais dans l’ensemble plutôt sympathique.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que les saisies de drogues sont toujours surévalués.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Les émotifs anonymes

    Bonjour, je m’appelle Angélique (Isabelle Carré) et je suis émotive !

    a.jpgTenez, je vous ai apporté une boite de chocolats, servez-vous ! J’ai toujours aimé le chocolat et d’ailleurs j’ai même fait mes études pour assouvir cette passion mais tout ne s’est pas passé comme je l’espérais.

     

    Dès que le regard des gens se portent sur moi, je perds tous mes moyens ce qui m’a causé beaucoup de soucis aussi bien dans ma vie privée que professionnelle. Aujourd’hui, je viens d’être engagée comme Commerciale pour une fabrique de chocolat.

     

    b.jpgC’est une véritable catastrophe ! Comment je vais pouvoir vendre leur chocolat alors que j’ose à peine parler en public ? Non, vraiment il faut que j’en parle à Jean-René (Benoit Poelvoorde) mais ce qui m’a intrigué c’est que lui aussi se comporte de manière étrange.

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Les boloss

    aff.jpg

    Le lycée appartient désormais au passé et en attendant de rentrer à la fac, les vacances d’été débutent. Cela démarre plutôt mal pour Simon (Joe Thomas) qui se fait plaquer par Carli (Emily Head), une rupture qu’il a vraiment du mal à encaisser. Pour lui remonter le moral, ses potes d’enfance Will & Jay (Simon Bird & James Buckley) organisent un voyage à Malia en Crète où le programme s’annonce festif avec de l’alcool et du sexe !  Du moins c’est ce qu’ils s’imaginaient. Débarqués dans un vieil hôtel délabré, le paradis qu’on leur avait promis n’est pas vraiment le même où ils ont atterri et puis drôle de hasard ; il se trouve que Carli est aussi à Malia !

    01.jpg

    Alors que le grand écran attend le retour des héros d’American pie, les amateurs d’humour pipi-caca pourront se mettre sous la dent ce lointain cousin britannique adapté d’une série télévisée. Le principe est le même à savoir une bande de mecs (avec des similitudes parfois frappantes comme cette ressemblance entre Simon Bird & Jason Biggs) partant en vacances pour s’offrir du bon temps arrosé de quelques bouteilles d’alcool et de leçons de séduction particulières. Ceux qui ne sont pas allergiques à cet humour graveleux peuvent prétendre à passer un bon moment mais au bout d’1 heure on a quand même fait le tour du sujet. On aurait toutefois aimé que Les boloss ne se contente pas d’être une pâle copie de la saga américaine.

     

    Il faut le voir pour : Trouver une bonne planque pour vos billets … mais la place est limitée !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Alvin et les Chipmunks 3

    aff.jpg

    L’heure des vacances a sonné pour Dave (Jason Lee) et ses potes. Rien de tel pour se détendre qu’une belle croisière où calme et volupté deviennent vos compagnons de route oui mais ça c’était sans compter sur Alvin ! Ce tamia est vraiment intenable et Dave va même devoir faire des courbettes auprès du capitaine du bateau pour sauver les meubles mais tout ça n’a pas l’air de calmer les ardeurs d’Alvin. Alors qu’il était sous le coup d’une punition, il décide de transformer cela en funition !! Il parvient ainsi à dégoter un cerf-volant qui va lui servir de parachute ascensionnel seulement le vent souffle particulièrement fort. Le résultat était prévisible et voilà que les Chipmunks et les Chipettes sont emportés et atterrissent sur une ile déserte.

    01.jpg

    2 secondes, c’est le temps qu’il faudra au film pour lancer sa première chansonnette. Si vous avez vu les épisodes précédents alors vous savez déjà le supplice / plaisir (à vous de rayer la mention inutile) qui vous attend c’est-à-dire une compilation de récents tubes remixés à la sauce Chipmunks. Au programme du Lady Gaga, Destiny’s child, LMFAO ou encore Katy Perry pour mettre de l’ambiance dans ce Koh-Lanta version rongeurs. Il est évident que seuls les enfants de moins de 7 ans prendront leur pied devant Alvin et les Chipmunks 3 et ceux qui doivent jouer les accompagnateurs feraient bien de vérifier qu’ils ont bien emporté leurs boules quiès pour éviter de ressortir de la salle avec un méchant mal de crane.

     

    Il faut le voir pour : Conserver bien précieusement les colliers de pâtes de vos enfants ; ça pourrait vous dépanner si jamais vous échouez sur une ile déserte.

     

    En savoir plus sur Alvin et les Chipmunks ?

    En savoir plus sur Alvin et les Chipmunks 2 ?

    En savoir plus sur Alvin et les Chipmunks - A fond la caisse ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Happy new year

    aff.jpg

    C’est la dernière journée de l’année 2011 et tout New-York s’est mis sur son 31 pour célébrer comme il se doit l’évènement. A Times Square, la foule se presse dès les premières heures pour assister aux festivités avec notamment un super concert de Jensen (Jon Bon Jovi) sans oublier bien sur la traditionnelle boule. Il y a donc beaucoup de pression sur les épaules de Claire (Hilary Swank) chargée de tout organiser et elle commence à paniquer quand la fameuse boule tombe en panne ! Pendant ce temps, Ingrid (Michelle Pfeiffer) est en train de parcourir les 4 coins de la ville en compagnie de Paul (Zac Efron), un coursier qu’elle a engagé afin de l’aider à réaliser toute une liste de résolutions avant l’arrivée de 2012 !

    01.jpg

    Après avoir célébré la fête des amoureux avec Valentine’s day, Gary Marshall le fameux réalisateur de Pretty Woman remet le couvert avec la nouvelle année à venir. Si l’évènement a changé, la recette du film reste elle identique à savoir une pluie de stars comme Katherine Heigl, Sarah Jessica Parker, Ashton Kutcher ainsi que des vedettes du petit écran comme Sophia VergaraLea Michele, Sarah Paulson ou encore Alyssa Milano. Ça brille donc beaucoup mais on ne peut pas en dire autant du scénario d’une banalité affligeante ; Happy new year est un insignifiant film choral dont on a soigneusement travaillé l’emballage pour mieux nous le vendre. A la limite, à voir pour digérer vos repas de fêtes mais rester chez vous pour faire la sieste c’est tout aussi bien !

     

    Il faut le voir pour : Ne pas oublier de fêter la nouvelle  …. Ba quoi on sait jamais vous aviez peut-être oublié !

     

    En savoir plus sur Valentine’s day ?

    En savoir plus sur Joyeuse fête des mères ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • A dangerous method

    aff.jpg

    Leur première rencontre fut celle d’un médecin avec son patient. Le Docteur Carl Jung (Michael Fassbender) est psychanalyste et a été amené à soigner Sabina Spielrein (Keira Knightley) qui souffre de crises d’hystérie mais la jeune femme cache également des talents insoupçonnés. On s’aperçoit en effet que malgré la maladie, elle développe un sens de l’observation et de l’analyse particulièrement aiguisé qui la destine à devenir à son tour une grande psychanalyste. Alors que les années passent, Sabrina & Carl sont restés en d’excellents rapports et si à certains regards elle est encore considérée comme la patiente du médecin, leur relation va prendre un chemin bien plus passionné ! Un témoin privilégié va d’ailleurs assister à la naissance de ce couple, un certain Sigmund Freud (Viggo Mortensen).

    01.jpg

    David Cronenberg à la caméra, un trio de comédiens composé de Keira Knightley, Viggo Mortensen & Michael Fassbender ; on se dit donc qu’on ne peut pas être déçu et c’est justement là qu’on a une énorme et surtout mauvaise surprise. C’est sur que je ne m’attendais pas à ce que A dangerous method me fasse frissonner de plaisir mais alors de là à mourir d’ennui ! Ce film c’est 90% de dialogues qui n’auront que peu d’intérêt pour le commun des mortels et il vous faudra prendre votre mal en patience avant de voir défiler le générique de fin. Si la performance de Knightley parvient pendant un temps à capter notre attention, on en vient vite à l’occulter tant le film nous endort.

     

    Il faut le voir pour : Choisir une méthode plus douce !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Mission : Impossible - Protocole fantôme

    aff.jpg

    L’opération est un succès, l’agent Ethan Hunt (Tom Cruise) vient d’être libéré d’une prison russe grâce aux actions coordonnées de Jane & Benji (Paula Patton & Simon Pegg). A peine est-il libre qu’il reçoit déjà une autre mission : dérober des documents confidentiels en plein cœur du Kremlin bref une partie de plaisir pour lui. Tout se déroulait comme ils l’avaient planifié jusqu’au moment où ils sont interrompus par un intrus et le piège se referme autour d’eux. Une terrible explosion ravage le bâtiment et tout porte à croire que c’est l’équipe Mission Impossible qui est responsable de ce désastre. Alors que les relations entre les Etats-Unis et la Russie deviennent tout de suite plus tendus, Ethan et ses potes ne peuvent plus compter que sur eux-mêmes pour empêcher une nouvelle catastrophe.

    01.jpg

    Décidément, Ethan Hunt est vraiment increvable puisque ce Mission : Impossible - Protocole fantôme constitue le 4ème épisode de la franchise. La valse des réalisateurs continue - ce qui en même temps revitalise chaque fois la saga - et c’est Brad Bird qui succède à J.J. Abrams . Encore peu connu, il est le papa des Indestructibles ou de Ratatouille chez Pixar et Tom Cruise n’a pas peur de prendre des risques en lui confiant les rênes de son tout premier film live. Résultat quelques scènes aussi surréalistes qu’impressionnantes comme l’escalade de la plus haute tour du monde te la course-poursuite en pleine tempête de sable à Dubaï. Même si tout n’est pas parfait, on a le divertissement qu’on attendait, Bird gagne ses galons de réalisateur et la saga prouve qu’elle a encore de beaux jours devant elle alors la question désormais c’est who’s next derrière la caméra ?

     

    Il faut le voir pour : Trouver un moyen efficace de descendre un immeuble lorsque l’ascenseur ne fonctionne est en panne.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Une journée en enfer - (Die Hard 3)

    cinéma, film, action, Une journée en enfer, die hard 3, Bruce Willis, Jeremy Irons, Samuel L. Jackson, Colleen Camp, Larry Brygman, Anthony Peck, Nick Wyman, Sam Phillips, John McTiernan

    C’est une journée comme les autres qui semble se profiler à New-York, du moins cela était vrai jusqu’à cette explosion ! Un magasin a été soufflé faisant de nombreuses victimes et la police est sur les dents jusqu’à ce qu’un certain Simon (Jeremy Irons) revendique cette attaque. Sa demande est particulière puisqu’il réclame la présence de John McClane (Bruce Willis) ! C’est avec un mal de crane horrible qu’on retrouve ce dernier et il va vite devoir se remettre d’aplomb car une mission l’attend et s’il ne la remplit pas une autre bombe pourrait exploser. Il doit donc se promener en plein cœur du quartier d’Harlem en arborant un panneau tout ce qu’il y a de plus provoquant et rien ne garantit qu’il puisse s’en sortir vivant.

    cinéma, film, action, Une journée en enfer, die hard 3, Bruce Willis, Jeremy Irons, Samuel L. Jackson, Colleen Camp, Larry Brygman, Anthony Peck, Nick Wyman, Sam Phillips, John McTiernan  cinéma, film, action, Une journée en enfer, die hard 3, Bruce Willis, Jeremy Irons, Samuel L. Jackson, Colleen Camp, Larry Brygman, Anthony Peck, Nick Wyman, Sam Phillips, John McTiernan  cinéma, film, action, Une journée en enfer, die hard 3, Bruce Willis, Jeremy Irons, Samuel L. Jackson, Colleen Camp, Larry Brygman, Anthony Peck, Nick Wyman, Sam Phillips, John McTiernan

    J’ai une affection particulière pour cet épisode que je ne me lasserais jamais de revoir. Il faut dire que ça commence de manière tonitruante avec en bande originale le Summer in the city de The loovin’ Spoonful qui rythme le quotidien new-yorkais interrompu soudainement par l’explosion du magasin, j’adore !! Le charme légendaire de McClane fait ensuite le reste d’autant plus qu’il se trouve un camarade de jeu en la personne de Samuel L. Jackson, le syndrome L’arme fatale sans doute, mais c’est surtout le personnage de Simon génialement interprété par Jeremy Irons qui est subjuguant. Embarqué en même temps que nos héros, on est en plein jeu de piste avec des énigmes disséminées aux 4 coins de la grosse pomme mais je vous rassure l’action ne manque pas !  Une journée en enfer - (Die Hard 3) c’est THE film d’action que tout bon spectateur se doit d’avoir vu au moins une fois dans sa vie.

     

    La scène à ne pas louper : L’explosion dans le métro.


    En savoir plus sur Piège de cristal (Die Hard) ?

    En savoir plus sur 58 minutes pour vivre (Die Hard 2) ?

    En savoir plus sur Die Hard 4 - Retour en enfer ?

    En savoir plus sur Die Hard : Belle journée pour mourir ?

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • La délicatesse

    aff.jpg

    Ils formaient un beau couple et avaient vraiment tout pour être heureux hélas Nathalie (Audrey Tautou) a vu son bonheur s’échapper lorsque son mari François (Pio Marmaï) est mort brutalement au cours d’un accident. Cela fait désormais 3 ans que ce drame a eu lieu et la jeune femme s’est depuis réfugié dans le travail pour surmonter cette terrible épreuve. Cette obstination lui a d’ailleurs permis d’obtenir une belle promotion lui permettant désormais de disposer de son propre groupe de travail parmi lequel se trouve Markus (François Damiens). Cet homme à l’allure banal va entrer de manière surprenante dans la vie de Nathalie et très vite cette relation va susciter de nombreuses réactions dans leur entourage.

    01.jpg

    David Foenkinos signe avec l’aide de son frère Stéphane l’adaptation de son propre roman, La délicatesse réunit donc un couple plutôt improbable personnifié à merveille par Audrey Tautou & François Damiens. C’est tout d’abord avec une grande tristesse qu’on découvre le désastreux destin de Nathalie plongée dans une détresse qui poussera certains d’entre vous à sortir les mouchoirs. Par la suite, les larmes laissent progressivement place aux rires ; on est attendri par la bonhomie du personnage de Markus et il y a une certaine mélancolie qui accompagne la naissance de ce nouveau couple. Par son histoire à la fois simple et donc tellement humaine, c’est un film qui nous touche et qui en séduira plus d’un !

     

    Il faut le voir pour : Aller voir votre patronne pour s’occuper du 114 !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire