Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ary abittan

  • Les visiteurs - La Révolution

    star 01.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Pour nos potes Godefroy de Montmirail & Jacquouille la fripouille (Jean Reno & Christian Clavier), les voyages dans le temps sont loin d’être terminés ! Après le 20ème siècle, les voilà propulsés en 1793 où la Révolution française est en train de modeler une nouvelle société et ils doivent impérativement trouver un moyen de retourner à leur époque. Ils accumulent les ennuis puisqu’à peine arrivés, Godefroy et son fidèle valet sont pris pour des anglais et condamnés à la pendaison. Dans l’attente de leur exécution, ils vont faire la connaissance de Lorenzo Baldini (Ary Abittan) en compagnie duquel ils vont parvenir à prendre la fuite. Ils rejoignent alors Adélaïde de Montmirail (Karin Viard) qui est en train de prendre la fuite avec sa famille et tout ce beau monde va alors rejoindre Paris.

    02.jpg
    On ne pensait pas vraiment les revoir et pourtant 18 ans après Les visiteurs 2 : Les couloirs du temps, voilà que Godefroy & Jacquouille repointent le bout de leur nez. On retrouve également à leurs cotés Jean-Marie Poiré à la réalisation et on a envie de dire que rien n’a vraiment changé pas même les blagues. Les haleines fétides et l’odeur corporel de nos voyageurs du temps font toujours leurs effets, Clavier a l’occasion de se confronter à ses doubles et puis c’est à peu près tout ce que nous propose Les visiteurs - La Révolution. Les nouveaux visages comme Sylvie Testud, Karin Viard, Alex Lutz ou encore Franck Dubosc n’apportent strictement rien si ce n’est peut-être leurs noms à l’affiche mais évitons d’en faire une polémique ! Une fin ouverte laisse entrevoir un nouvel épisode mais qui en a réellement envie aujourd'hui ?

     


    Il faut le voir pour : Découvrir pourquoi on dit Hourra au lieu d'Hosanna !

     

    En savoir plus sur Les visiteurs ?

    En savoir plus sur Les visiteurs 2 : Les couloirs du temps ?

    En savoir plus sur Les visiteurs en Amérique ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Robin des bois, la véritable histoire

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Tout le monde connaît l'histoire de Robin des bois (Max Boublil), le Prince des voleurs qui prenait aux riches pour donner aux pauvres. Tout ça est bien beau mais la réalité est toute autre ! Accompagné de son pote d'enfance Tuck (Malik Bentalha), ils préfèrent en fait s'en prendre aux enfants, aux femmes ou aux infirmes pour se remplir les poches ! Robin a toutefois besoin de faire un gros coup s'il veut pouvoir racheter l'affaire d'Alfred (Patrick Timsit) qui lui propose de reprendre le Pussycat, un bar à prostituées dont le succès ne se dément pas. Le destin va lui donner un coup de pouce en lui faisant rencontrer le gang de Sherwood mené par Petit Jean (Ary Abittan).

    01.jpg

    Associés sur le film Les gamins, le réalisateur Anthony Marciano & Max Boublil poursuivent leur collaboration avec une nouvelle comédie. La légende du Prince des voleurs prend ainsi un sacré coup et on est bien loin du héros exemplaire tout comme on est aussi loin de se marrer. Robin des bois, la véritable histoire s'appuie sur un casting résolument jeune (Géraldine Nakache, Malik Bentalah, Ary Abittan, le duo Eric Metzger & Quentin Margot du Petit journal) mais aussi sur un humour plus souvent lourd que drôle. Les bonnes idées sont à l'image du courage de nos héros à savoir inexistant et on a donc une comédie loin de se montrer brillante. A oublier très vite !

     

    Il faut le voir pour : Vous poser des questions si les gens détournent la tête quand vous leur parlez.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Lorsque nos potes Marie & Claude Verneuil (Chantal Lauby & Christian Clavier) ont appris que leurs filles Isabelle, Ségolène & Odile (Frédérique Bel, Emilie Caen & Julia Piaton) allaient se marier ; ils étaient les parents les plus heureux au monde. Enfin ça c’était jusqu’à ce qu’ils rencontrent leurs gendres David, Rachid & Chao (Ary Abittan, Medi Sadoun & Frédéric Chau) ; un juif, un arabe et un chinois qui entre dans une famille catholique et surtout dans la petite ville de Chinon ça ne passe pas inaperçu ! Leur dernier espoir repose sur Laure (Elodie Fontan) qui va justement se marier avec Charles (Noom Diawara) qui est certes catholique mais qui est aussi noir !

    01.jpg

    Quelle que soit la couleur de notre peau, qu’importe notre religion car tout le monde aura le plaisir d’en prendre pour son grade ! Bien entendu, Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ? n’a rien de la comédie fine, est rempli de clichés et manque cruellement de profondeur mais c’est une forme d’humour adaptée pour dédramatiser mais surtout dénoncer le racisme. Le film de Philippe de Chauveron s’appuie aussi sur une sympathique brochette de jeunes comédiens entourant Chantal Lauby & Christian Clavier. Malgré son scénario hyper prévisible, on passe un excellent moment et les fous rires ne manquent pas et c’est bien là l’essentiel !

     

    Il faut le voir pour : Chanter la Marseillaise lors de la prochaine réunion de famille !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • La grande boucle

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Passionné de vélo depuis toujours, notre pote Francçois Nouel (Clovis Cornillac) se voit proposer une offre qu’il ne peut pas refuser : conduire la voiture de Sport 2000 durant le Tour de France. Le seul problème c’est qu’il avait prévu des vacances avec sa femme Sylvie (Elodie Bouchez) et son fils Thomas (Paul Granier) ce qui va provoquer une violente dispute. Non seulement il est viré de Sport 2000 mais Sylvie & Paul n’ont pas l’intention de sacrifier leurs vacances et décident de partir sans lui. Totalement désorienté, François noie son chagrin jusqu’à ce qu’une idée folle germe dans son esprit : faire le Tour de France avec un jour d’avance sur la véritable compétition.

    01.jpg

    Sachant que le Tour de France déchaine toujours autant les passions, une petite comédie autour du cyclisme paraissait être un bon moyen pour se détendre mais attention la pente descendante est très raide ! Personnages sans saveur, humour grotesque (le dopage à ce niveau aurait été apprécie) ; La grande boucle accumule les handicaps (et accessoirement aussi les placements de produits) surtout si, comme moi, vous n’êtes pas du tout client de ce sport. Une maigre consolation sera de voir la présence de quelques guests comme Nelson Montfort ou les champions français que sont Laurent Jalabert & Bernard Hinault sinon, c’est un film que vous risquez de voir à l’insu de votre plein gré !

     

    Il faut le voir pour : Profiter d’un Tour de France sans dopage !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Hôtel Normandy

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Depuis la mort de son compagnon, Alice (Héléna Noguerra) ne s’intéresse plus du tout aux hommes ce qui inquiète fortement ses potes d’enfance Pénélope & Isabelle (Anne Girouard & Frédérique Bel). En guise de cadeau d’anniversaire, elles décident de lui offrir un beau séjour à l’Hôtel Normandy à Deauville afin qu’elle puisse profiter de la Biennale d’art contemporain. Ce qu’elles ne lui ont pas dit c’est qu’elles ont demandé à un homme de la séduire mais leur plan ne va pas se dérouler comme prévu. Si Alice a bien rencontré quelqu’un ; Jacques (Eric Elmosnino) n’est pas l’homme qui était chargé de la séduire puisqu’il s’agit en fait d’Yvan (Ary Arbittan) … enfin pas tout à fait !

    01.jpg

    Gros quiproquo à Deauville où la princesse Hélène Noguerra va faire connaissance avec ses princes charmants. Charles Nemes (Au bistro du coin, Le séminaire …) nous a habitué à des comédies souvent peu raffinées et il perpétue la tradition avec Hôtel Normandy où on n’a pas vraiment envie de poser les valises. Entre la copine introvertie, celle nymphomane ou le séducteur gaffeur et relou ; on a des personnages qui sont bien à l’image du film à savoir poussif. On pourra juste se consoler avec un casting plutôt rafraîchissant qui, malgré leur générosité, ne parviennent pas à donner plus d’entrain à ce film qui arrache avec beaucoup de peine quelques sourires.

     

    Il faut le voir pour : Ramasser les peintures que vous pouvez trouver dans les poubelles, on ne sait jamais.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Chimpanzés

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    C’est au cœur d’une foret tropicale africaine que l’on vous invite aujourd’hui, un environnement majestueux, vierge de toute influence humaine. Vit ici une tribu de chimpanzés et parmi eux se trouve Oscar âgé de 3 mois qui découvre le monde dans les bras de sa mère. C’est elle qui subvient à ses besoins en cherchant notamment la nourriture tandis que son petit s’amuse à grimper aux arbres avec ses potes d’enfance. Méfiance toutefois car dans la jungle il n’y a pas que des amis et il y a un autre groupe de chimpanzés mené par Scar qui entend imposer sa loi. Un soir, la confrontation tant redoutée a lieu et laisse place à un terrible malheur qui affectera directement le pauvre Oscar.

    01.jpg

    Au même titre que les films d’animation chez Pixar, le documentaire est devenu une vraie tradition chez Disney sous l’estampille de sa filiale Disneynature. Après Félins, on plonge cette fois au cœur d’une foret avec d’attachants chimpanzés et notamment le héros Oscar dont on va suivre les aventures heureuses et malheureuses. On y est habitué ; il y a de magnifiques images qui nous laissent souvent béat d’admiration mais encore une fois difficile de retenir quelque chose de Chimpanzés. Si on s’amuse de certaines situations (il faut dire que la voix off est là pour ça !), on aurait apprécié de découvrir un peu plus le quotidien de ces animaux plutôt que cette pseudo-guerre qui sert de fil conducteur.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à casser des noix !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Vive la France

    star 02.5.jpg

    2535282206.18.jpg

    Savez-vous qui a inventé la recette du taboulé ? Non, ce n’est certainement pas le Liban mais un petit pays d’Asie centrale appelé le Taboulistan. Personne n’en a jamais entendu parler et c’est pourquoi ce pays a décidé de se faire connaitre aux yeux du monde entier en planifiant un attentat contre la Tour Eiffel. Ce sont Feruz & Muzafar (Michaël Youn & José Garcia) qui ont été choisi pour accomplir cette mission divine et ils s’apprêtaient à détourner leur avion lorsqu’une grève des contrôleurs aériens est venu perturber leur plan. Ils se retrouvent ainsi à Figari, en Corse et cherchent à rejoindre Paris mais le chemin jusqu’à la capitale est long et leur réserve pas mal de surprises !

    01.jpg

    Michaël Youn s’est inspiré d’un véritable fait-divers où 2 terroristes ont atterri sans le couloir en Italie pour pondre son 2nd film. Pour l’occasion, il occupe la double casquette de réalisateur et de comédien en partageant l’affiche avec José Garcia ; un tandem qui s’annonçait explosif mais qui nous laisse clairement sur notre faim. Vive la France, c’est d’abord un road-trip de la Corse à Paris en passant par Marseille, l’occasion de proclamer l’amour de Youn envers son pays. Reste que si le voyage est plutôt plaisant, il manque franchement de folie pour prétendre nous éclater ; le trublion qu’on avait tant aimé à la télévision semble vraiment devenir tristement raisonnable avec le poids des années.

     

    Il faut le voir pour : Demander à faire le ménage à trois chez vous !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Dépression et des potes

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Pour Talia & Franck (Gyselle Soares & Fred Testot), ces vacances à l’Ile Maurice aurait du être un avant-gout de paradis au lieu de quoi le couple n’a cessé de se disputer jusqu’à provoquer une inévitable rupture. Cette déception sentimentale va alors peu à peu tirer le jeune homme vers la dépression et quand il confie cela à ses potes d’enfance William, Benoit & Romain (Jonathan Lambert, Arié Elmaleh & Ary Abittan) ; ces derniers s’affolent un peu. Enfin, c’est surtout William qui devient clairement parano persuadé que Franck va vouloir mettre fin à ses jours ce qui n’est évidemment pas le cas. En tout cas, si jamais il a besoin de ses meilleurs amis, il pourra toujours compter sur eux !

    01.jpg

    Rien de plus indiqué pour sortir d’une dépression qu’une petite comédie mais encore faut-il que celle-ci réussisse à nous faire rire ! Alors que notre pote Fred Testot commence à broyer du noir après sa rupture, il se voit plus ou moins réconforté par sa bande d’amis qui vont eux aussi connaitre à leur tour cette période trouble. Tous les thèmes sont bons pour nous plonger dans la dépression ; le gars qui galère professionnellement parlant, l’autre incapable de trouver une relation stable ou encore celui qui souffre de ne pas pouvoir connaitre les joies de la paternité. Dépression et des potes fait donc office de fourre-tout autour d’un thème qui n’est qu’un faible alibi pour nous servir un énième film de potes à l’ambiance trop artificiel et aux gags éculés.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter d’utiliser des expressions dépassées !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • La fête des voisins

    aff.jpg

    Gardiens d'immeuble, notre pote Pierrot (David Haddad) se démène comme un fou pour que cette nouvelle édition de La fête des voisins soit un vrai moment convivial. Pas facile lorsqu'il a affaire avec la belle Rosalyne (Marie Lorna Vaconsin) qui, rongée par la solitude, a des tendances suicidaires ou encore ce vieux grincheux qu'est M. Castéla (Alain Floret). L'événement est d'autant plus important que le maire Christophe Davricourt (Philippe Stellaire) en personne est présent et c'est justement lui qui va faire basculer la soirée. Au détour d'un verre, il apprend à tous ses habitants que leur immeuble va prochainement être détruit et qu'ils seront tous relogés à Drancy.

    01.jpg

    La fête des voisins fête ses 10 ans cette année et, pour ceux qui ne connaissent pas le principe, est censée permettre de rapprocher les habitants d'un même immeuble. Il était assez curieux de se lancer dans un film à partir de ce simple événement et le réalisateur et comédien David Haddad aurait peut-être pu y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans un tel projet. C'est donc une comédie (si, si je vous le jure !) qui a davantage les allures d'un très mauvais sitcom avec les dialogues qui vont avec c'est-à-dire composés de jeux de mot désolant. A choisir entre aller au cinéma et passer un moment avec ses voisins, le choix ne se discute plus grâce à ce film.

     

    Il faut le voir pour : Faire attention à votre entourage qui prend le métro, ils ont peut-être des tendances suicidaires.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Tout ce qui brille

    aff1.jpg

    Potes d'enfance inséparables, Lila & Ely (Leïla Bekhti & Géraldine Nakache) trouvent le temps long dans leur banlieue à Puteaux. Quand vient la nuit, elles se parent de leurs plus beaux habits et tentent de s'incruster aux soirées mondaines de la capitale juste pour le fun. Seulement lorsque Lila tombe sur celui qu'elle pense être son prince charmant, l'amitié entre les 2 femmes est mise à rude épreuve. Lila profite de cette vie dont elle a toujours rêvé ce qui lui permet dans le même temps d'oublier l'espace d'un instant une déception familiale. Ely quant à elle, ne peut que constater le changement de comportement de son amie.

    02.jpg

    On l'a surtout aperçu au cinéma dans des seconds rôles ou bien encore dans des séries télévisées, Géraldine Nakache se lance dans l'aventure de la réalisation en compagnie d'Hervé Mimran. Un premier essai pour ces 2 novices plutôt prometteur malgré une histoire assez banale d'une banlieusarde qui se laisse séduire par les sirènes de la haute société. Tout ce qui brille se sauve grâce à un bon duo Géraldine Nakache / Leïla Bekhti et sans oublier l'excellente Audrey Lamy savoureuse dans son rôle ! Une comédie assez agréable à suivre mais certainement pas incontournable.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais traiter la mère de quelqu'un de caissière ... sauf si elle est effectivement caissière !

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire