Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Il était une fois, une fois

    star 03.jpg

    aff.jpg

    C’est avec plein d’espoir que Willy Vanderbrook (François-Xavier Demaison) débarque en France ; il a en effet rendez-vous pour un important rendez-vous qui pourrait lui ouvrir les portes de la conciergerie du prestigieux hôtel Westin Paris Vendôme. Malgré un CV impeccable, sa candidature n’est pas prise au sérieuse en raison de ses origines belges et cela il a bien du mal à l’accepter. Histoire de régler les comptes, il décide avec ses potes d’enfance Serge & Frank (Charlie Dupont & Jean-Luc Couchard) de retourner à l’établissement en se faisant passer cette fois pour un membre de la famille royale belge. Un subterfuge qui trompe tout le monde et même Jessica (Anne Marivin) mais lorsqu’elle découvre la vérité, elle s’en sert comme moyen de pression pour commettre un casse mémorable.

    01.jpg

    Nos voisins belges sont de nouveau à l’honneur et c’est bien évidemment à travers une comédie qu’ils viennent défendre leurs couleurs. Si on connait déjà bien Jean-Luc Couchard, on découvre un peu plus Charlie Dupont entourant le duo Marivin / Demaison dans un film où les blagues fusent avec quelques répliques bien senties. On notera également une succulente apparition en guest-star de Stéphane Bern, le spécialiste ès de la royauté. Au final, Il était une fois, une fois est une comédie tout ce qu’il y a de plus sympathique où l’ on retrouve un petit échantillon d'idées reçues pour mieux les tourner en dérision et qui saura vous faire passer un bon moment et vous donner la frite.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à reconnaitre les différents accents belges !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Les bronzés font du ski

    star 05.jpg

    aff.jpg

    Après des vacances idylliques au Club Med, c’est désormais à la montagne que Gigi, Nathalie, Christiane, Jérôme, Bernard, Jean-Claude & Popeye (Marie-Anne Chazel, Josiane Balasko, Dominique Lavanant, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Michel Blanc & Thierry Lhermitte) ont décidé de se réunir. Au programme : descente des pistes, fondue entre potes d’enfance ou encore une excursion inoubliable. Si des couples se sont formés, Popeye traverse quelques difficultés avec sa femme mais ça il vous l’expliquera mieux que moi quant à Jean-Claude il est à deux doigts de conclure ce qui ne l’empêche pas de tenter sa chance avec tout ce qui se présente. Après tout sur un malentendu, ça peut marcher !

    01.jpg 02.jpg 03.jpg

    Au spectateur il suffira d’entendre les premières mesures du célèbre générique de Pierre Bachelet pour s’imaginer descendre les pistes de ski, travailler son planter de baton ou encore déguster un bon vin chaud ! Dans la foulée de leurs pitreries au Sénégal, on retrouve avec bonheur toute la troupe du Splendid aux sports d’hiver et on a droit à une énorme avalanche de fous rires.  La suite est un exercice périlleux d’autant plus quand il s’agit d’une comédie mais Les bronzés font du ski relève avec brio le défi voire même le surpasse. On adore le couple sans gêne Nathalie / Bernard, les leçons de séduction de Jean Claude Dusse sans oublier le pauvre Bruno qui s’en prend plein la tronche. Parce qu’on ne se lassera jamais de le revoir et qu’on connait toutes les répliques par cœur, un film qui nous survivra.

     

    La scène à ne pas louper : La dégustation de la Foune à l’étalée et de la liqueur d’échalote !


    En savoir plus sur Les bronzés ?

    En savoir plus sur Les bronzés 3 - Amis pour la vie ?


    Découvre la réplique culte de Bernard & Jean-Claude !!

    Découvre la réplique culte de Jean-Claude Dusse !!

    Découvre la 2ème réplique culte de Jean-Claude Dusse !!

    Découvre la 3ème réplique culte de Jean-Claude Dusse !!

    Découvre la réplique culte de Jean-Claude & Popeye !!

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Ghost Rider : L'esprit de vengeance

    star 0.jpg

    aff.jpg

    Depuis qu’il a signé un pacte avec le diable, la vie de notre pote Johnny Blaze (Nicolas Cage) est devenu un véritable … enfer ! Pour tenter de se protéger de cela, il a décidé de s’exiler en Europe de l’Est mais un certain Moreau (Idris Elba) est parvenu à retrouver sa trace. Cela ne semble pas relever du hasard mais plutôt du destin puisqu’il va lui demander de venir en aide à un jeune garçon du nom de Danny (Fergus Riordan). Enfin ce n’est pas vraiment Johnny dont il est venu demander l’aide mais plutôt celle de son hôte maléfique, le terrible Ghost Rider ! En échange de ce service, Moreau promet à l’ancien cascadeur de le débarrasser à jamais de sa malédiction mais la mission ne s’annonce pas aussi facile qu’il ne le pensait.

    01.jpg

    De toutes les adaptations des comics Marvel, Ghost Rider est loin de figurer parmi les grands succès ; on le rangerait plutôt du coté des Quatres Fantastiques ou Daredevil. Certains pensaient qu’on pouvait difficilement faire pire que le premier volet et ils ont quand même réussi à le faire ! La seule scène un tant soit peu valable reste une impressionnante baston où le Rider dévaste tout un chantier mais en dehors de ça, c’est le néant. Déjà que Cage ne fait pas l’unanimité auprès des lecteurs de Marvel, il risque de les énerver encore plus puisqu’il surjoue à fond les manettes pour tenter de donner à son personnage un coté torturé mais parvient juste à déclencher les rires. Ghost Rider : L'esprit de vengeance est un échec total qui risque d’enterrer le personnage à moins de faire un reboot complet.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir comment le Ghost Rider fait pipi.


    En savoir plus sur Ghost Rider ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Voyage au centre de la Terre 2 : L’ile mystérieuse

    cinéma, film, action, aventure, comédie, voyage au centre la terre 2 - l'ile mystérieuse, Dwayne Johnson, Michael Caine, Josh Hutcherson,  luis guzman, vanessa hudgens, kristin davis, Anna Colwell, Stephen Caudill, Branscombe Richmond, Brad Peyton

    cinéma, film, action, aventure, comédie, voyage au centre la terre 2 - l'ile mystérieuse, Dwayne Johnson, Michael Caine, Josh Hutcherson,  luis guzman, vanessa hudgens, kristin davis, Anna Colwell, Stephen Caudill, Branscombe Richmond, Brad Peyton

    Les relations entre Sean (Josh Hutcherson) et son beau-père Hank (Dwayne Johnson) ne sont pas au beau fixe et c’est pour resserrer leurs liens qu’ils se sont envolés ensemble pour les Palaos. Le jeune garçon a en effet intercepté un message codé de son grand-père qui révèle que ce dernier a découvert l’ile mystérieuse qui fut évoqué dans les œuvres de Jules Verne. Difficile de trouver le moyen de s’y rendre mais ils finissent par se faire accompagner par Gabato (Luis Guzman) et sa fille Kailani (Vanessa Hudgens). L’arrivée sur l’ile est chaotique mais les surprises ne font que commencer car ils ont débarqué dans un lieu magique et vont croiser d’incroyables créatures mais un autre danger les guette.

    cinéma, film, action, aventure, comédie, voyage au centre la terre 2 - l'ile mystérieuse, Dwayne Johnson, Michael Caine, Josh Hutcherson,  luis guzman, vanessa hudgens, kristin davis, Anna Colwell, Stephen Caudill, Branscombe Richmond, Brad Peyton

    4 ans après nous avoir entrainés aux tréfonds de la terre, nous sommes conviés à une nouvelle aventure avec Voyage au centre de la Terre 2 : L’ile mystérieuse. Une production destinée à un public jeune comme en témoigne l’association entre Josh Hutcherson (déjà présent dans le précédent volet) & Vanessa Hudgens mais on notera toutefois les présences au générique de Dwayne "The Rock" Johnson, Michael Caine et Luis Guzman. A part ça rien de spécial, ce sont d’abord les enfants qui s’émerveilleront devant ces oiseaux géants, d’énormes lézards ou des abeilles en guise de Vélib’ et eux ne pointeront pas du doigt les faiblesses du scénario et le jeu souvent artificiel des acteurs.

     

    Il faut le voir pour : Travailler vos pectoraux.


    En savoir plus sur Voyage au centre de la Terre ?


    Exclusivité Ciné2909 : L'avant-première de Voyage au centre de la Terre 2 : L’ile mystérieuse à l'UGC de Paris Bercy !!

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Star Wars Episode 1 - La menace fantôme 3D

    star 02.jpg

    aff.jpg

    La planète Naboo est prise à la gorge par la Fédération du Commerce qui a organisé un blocus. Afin de désamorcer cette situation, Qui-Gon Jin & Obi Wan Kenobi (Liam Neeson & Ewan McGregor), 2 chevaliers Jedi, ont été envoyé en tant qu’émissaires mais les négociations vont tourner court. A peine sont-ils arrivés sur le vaisseau qu’ils sont attaqués de toute part mais ils parviennent à échapper au piège tendu et à rejoindre sur Naboo où la Reine Amidala (Natalie Portman) est en danger. Elle est en effet capturé par les soldats de la Fédération et ils veulent la forcer à signer un traité mais elle va parvenir à s’enfuir grâce à l’intervention des Jedi, ils prennent alors la direction de la planète Tatooine. C’est là que Qui-Gon fait la connaissance du jeune Anakin Skywalker (Jake Lloyd), une rencontre qui aura des répercussions sur l’avenir de la galaxie.

    01.jpg

    Voici donc le point de départ de la mythologie Star Wars, l’épopée la plus prolifique de l’histoire du cinéma. Evidemment, en tant que fan de l’univers inventé par George Lucas, on se réjouissait d’avance mais c’est là qu’il a fait son apparition : Jar Jar Binks !! Ce personnage plus que controversé est à l’image de Star Wars Episode 1 - La menace fantôme 3D à savoir destiné à faire marcher à plein régime la machine Marketing. Avec les progrès des effets spéciaux, le réalisateur a laissé son imagination fertile prendre vie mais à trop vouloir en faire il en oublie l’âme de sa saga. Il n’y a encore que le personnage de Dark Maul qui sauve un peu ce film mais il est tellement sous-exploité qu’on en finirait presque par l’oublier. On se laissera tenter parce qu’il s’agit de Star Wars mais ce n’est pas un épisode qui restera dans les mémoires.

     

    La version 3D : Qu’il est malin ce Lucas, après avoir ressorti sa première trilogie en version Edition spéciale, voilà qu’il s’empare du phénomène de la 3D pour se faire encore plus d’argent satisfaire les plus grands fans. Une version très artificielle, il n’y a aucune scène dans laquelle on ne se sent immergé pas même la course de Pod racers et c’est là qu’on se dit que l’attente ne valait pas vraiment la peine !

     

    Il faut le voir pour : Découvrir l’enfance de Dark Vador

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Max & Fletcher Reede -Menteur Menteur

    01.jpg

    Max Reede : La maîtresse dit que la vraie beauté est celle qui vient de l'intérieur. C'est vrai ?

    Fletcher Reede : Non non ça c'est des mensonges de bonnes femmes laides.

    Lien permanent Catégories : La réplique culte 0 commentaire
  • En secret

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Comme de véritables potes d’enfance, Atafeh & Shirin (Nikohl Boosheri & Sarah Kazemy) ne se quittent jamais et on les croise régulièrement dans les soirées de Téhéran. Si leur complicité saute aux yeux, tout le monde ignore cependant que ce qui les lie va bien au-delà de la simple amitié ; elles s’aiment profondément mais ne peuvent vivre cette passion au grand jour dans un pays encore très conservateur. Leur relation va changer avec le retour de Mehran (Reza Sixo Safai), frère d’Atafeh  qui a abandonnée la musique et consacre désormais son temps à la religion au point de devenir membre de la Police des mœurs.

    01.jpg

    On sait que la liberté d’expression est encore un doux mirage dans certains pays et un film comme En secret risque bien de provoquer quelques remous. Cette première réalisation de Maryam Keshavarz dépeint ainsi l’amour entre 2 femmes mais aussi et surtout expose en toile de fonds les répressions à l’encontre de la communauté gay. Derrière la scène de doublage d’Harvey Milk, on entrevoit ainsi la censure exercée dans le pays ; le bénéfice de certaines libertés est encore un bien long combat ! Si on est séduit par les 2 interprètes principales que sont Nikohl Boosheri & Sarah Kazemy en revanche le personnage de Mehran est à l’image d’un film manque d’un peu plus d’approfondissement. Ça reste toutefois une belle découverte.

     

    Il faut le voir pour : Improviser avec vos potes des doublages de film !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Burger Kill

    star 0.jpg

    aff.jpg

    Mackenzie (Leighton Meester) avait profité de l’absence de ses parents pour faire une petite fête avec ses potes d’enfance mais la soirée s’est transformée en une nuit d’horreur. C’est le lendemain à la télévision qu’elle apprend que des camarades ont disparu laissant derrière eux un véhicule immaculé de sang. Le plus étrange dans tout ça c’est qu’il semble qu’il y ait un esprit qui rode autour de Mackenzie et qui lui avait aussi indiqué quelques heures plus tôt les numéros de la plaque d’immatriculation de cette voiture. Alors qu’elle commence à flipper un peu, le meurtrier fait son apparition vêtu du costume du clown de la chaine de fast-food Hella Burger et là c’est le drame !

    01.jpg

    Très franchement, quand on voit le film on se demande vite s’il faut réellement le prendre au sérieux. Parce que d’une part, l’histoire est déjà bien ridicule mais cela on peut encore s’en accommoder et d’autre part, que ce soit en termes de réalisation ou de jeu d’acteur, Burger Kill fait plutôt croire à une grosse farce. Ajoutons à cela un doublage en version française consternante et nous voilà devant un joli navet assaisonné comme il le faut. L’horreur est donc bien au rendez-vous pour le spectateur car soyez certains qu’après avoir vu ce genre de films, vous risquez d’être dégoûté du cinéma pendant un bon moment.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • JC comme Jésus Christ

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Son nom est d’ores et déjà inscrit dans le Guinness book des records, à seulement 15 ans il fut récompensé par une Palme d’or suivi ensuite d’un César ; pas de doute Jean-Christophe Kern (Vincent Lacoste) est un génie ! Parce qu’il n’a rien à cacher, il a accepté qu’une équipe de tournage le suive au quotidien que ce soit auprès de sa famille ou durant le processus de création de son prochain film. Il a eu une révélation : faire un biopic musical sur le criminel Ducroux et de nombreuses stars se battent déjà pour obtenir ce rôle en or. Acclamé partout où il passe, JC garde tout de même les pieds sur Terre car pour lui rien ne vaut un bon bol de Miel Pops.

    01.jpg

    Première réalisation pour Jonathan Zaccaï qui tente le pari osé de se lancer dans le vrai-faux documentaire à la manière d’un Moi, Michel G, Milliardaire, Maitre du monde. Là encore nous allons à la rencontre d’un personnage très imbu de lui-même et l’occasion d’un nouveau grand rôle principal pour Vincent Lacoste dont on attendait la confirmation depuis qu’il a été révélé dans Les beaux gosses et qui n’a depuis fait qu’enchainer les seconds rôles. Si on accueille avec plaisir l’idée qui nous réserve quelques bons moments avec un humour parfois irrévérencieux comme la production de cette comédie musicale, sur la longueur JC comme Jésus Christ peine à trouver et maintenir le rythme. Sympa à voir mais encore faut-il que Lacoste ne vous laisse pas indifférent.

     

    Il faut le voir pour : Oublier les autres céréales et acheter des Miel Pops.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • El chino

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Il a hérité de la quincaillerie de son père et depuis notre pote Roberto De Cesare (Ricardo Darin) veille méticuleusement sur la boutique quitte à recompter un par un les boites de vis ! Un jour alors qu’il admirait les avions, il est le témoin d’un étrange incident ; un chinois est littéralement éjecté d’une voiture et Roberto tente de lui venir en aide mais cet homme ne parle pas un mot d’espagnol. Il trouve cependant une adresse tatouée sur son bras mais une fois rendu sur place, ils apprennent que celui qu’il recherche a déménagé. Après avoir pensé à le laisser au commissariat, Roberto change d’avis sur un coup de tête et n’est pas au bout de ses peines puisqu’il va devoir héberger cet étranger dont il finira par savoir qu’il se nomme Jun (Ignacio Huang).

    01.jpg

    La rencontre improbable fait toujours recette au cinéma et quand elle est aussi bien exécutée, on en redemande ! El chino c’est ainsi la réunion entre un homme solitaire avec ses manies hilarantes et un étranger sur lequel le ciel est tombé sur la tête et franchement on rit de bon cœur en leur compagnie. Si on adore l’air bougon de Ricardo Darin (héros du célèbre Dans ses yeux), il forme avec Ignacio Huang un très bon duo qui fonctionne à merveille dans cette comédie qui se construit à travers d’éternels préjugés et au déroulement certes classique apportant néanmoins une vraie fraicheur. Parce que je me suis marré et qu’à l’occasion j’ai envie de revoir cette excellente comédie, ça sera un beau Coup de cœur Ciné2909 !

     

    Il faut le voir pour : Changer votre vision des vaches !

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2012 1 commentaire