Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Brothers

    aff.jpg

    Tout les sépare et pourtant Sam & Tommy (Tobey Maguire & Jake Gyllenhaal) sont frères. Le premier est un militaire reconnu, marié avec 2 enfants et fait la fierté de son père ancien militaire lui aussi. Tommy lui sort tout juste de prison après avoir tenté de braquer une banque ; il est un peu paumé et cherche un but à sa vie. Pendant ce temps, Sam doit repartir en mission en Afghanistan mais au cours d'une mission, son hélicoptère s'écrase le laissant pour mort. En réalité, il a été fait prisonnier en compagnie de Joe Willis (Patrick Flueger) mais tout le monde l'ignore. Aux Etats-Unis, Tommy en voulant prendre soin de sa la famille de son frère se rapproche petit à petit de Grace (Natalie Portman), la femme de Sam.

    01.jpg

    On est dans la même mouvance que des films comme Dans la vallée d'Elah ou Grace is gone, à savoir qu'on s'intéresse sur les ravages psychologiques et familiaux provoqués par la guerre. Brothers revient sur le retour de ces soldats élevés au rang de héros nationaux sans réellement considérer les horreurs qu'ils ont pu vivre. Remake du film danois homonyme, on se laisse vite séduire par la double interprétation convaincante de Maguire & Gyllenhaal sans oublier la belle Natalie Portman. On peut juste regretter certains traits un peu trop caricaturaux des personnages notamment celui de Sam un peu trop parfait au début à mon gout. A part ça, c'est bon petit film à découvrir sur un sujet qui semble intarissable.

     

    Il faut le voir pour : Surveiller votre frère de plus près.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Une exécution ordinaire

    aff.jpg

    On dit qu'elle possède d'étranges pouvoirs concentrés dans ses mains et pouvant apaiser les maux. Pas étonnant donc de voir les patients défiler dans le cabinet d'Anna (Marina Hands) ce qui n'est pas sans susciter la jalousie de ses confrères médecins. Un jour, elle est arrêtée puis conduite auprès d'un certain Joseph Staline (André Dussolier). A cette époque, on soupçonnait les médecins juifs d'avoir fomenté un complot si bien que Staline fit arrêter les docteurs juifs à commencer par ceux de son entourage. Il a entendu parler des pouvoirs d'Anna et l'a fait venir à son chevet afin qu'elle puisse le soigner dans le plus grand des secrets. Elle est ainsi obligée de mentir à son propre mari Vassili (Edouard Baer) afin de pouvoir le protéger.

    01.jpg

    Certes la transformation d'André Dussolier est admirable mais il ne suffit pas d'un simple costume et d'un peu de maquillage pour incarner celui qui fut la dictature emblématique de la Russie. Il y a un manque de charisme évident et son rapport avec le personnage d'Anna est trop fade ce qui finit par rendre son interprétation assez anodine jusqu'à frôler à certains moments le ridicule. Sans compter que le couple Edouard Baer/Marina Hands n'est pas non plus très crédible ce qui n'arrange en rien les affaires d'Une exécution ordinaire. Les premières minutes attisent notre curiosité mais on finit vite par trouver le film véritablement laborieux.

     

    Il faut le voir pour : Essayer d'être plus discrets quand vous essayez de faire un enfant !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Protéger et servir

    aff.jpg

    Inséparables potes d'enfance, Kim Houang & Michel Boudriau (Clovis Cornillac & Kad Merad) bossent ensemble dans la police, une nouvelle pas très rassurante quand on les voit en action ! Alors que Kim tente désespérément de séduire les belles femmes qu'il croise tout en prenant soin de l'état de ses finances, Michel lui consacre sa vie à Dieu. Parallèlement à cela, une grande affaire secoue les médias, des attentats contre les magasins Les galeries réunies effraient les français et l'Etat n'a pas l'intention de céder au chantage de ces terroristes. Aussi improbable que cela puisse paraitre, ce sont Kim & Michel qui vont être en charge de cette enquête complexe.

    01.jpg

    Au secours, ils nous protègent ! 2 flics complètement à la masse se retrouvent donc chargés d'une enquête d'une importance capitale et avec beaucoup de chance ils vont bien sur parvenir à tout régler. Une histoire pas très passionnante mais qui se distingue par l'humour crétin du film qui vient redonner un peu de vigueur à Protéger et servir. Poussant la caricature au maximum et n'ayant jamais peur de faire dans l'absurde pour nous faire rire, cette comédie devrait vous faire passer un bon moment à condition d'apprécier le style très particulier de l'humour. Quelques baisses de rythme mais dans l'ensemble je me suis bien marré, sympa à voir avec des potes.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir la raison pour laquelle on vous propose si souvent des tic tac, des mentos, des chewing-gums...


    Découvrez le film Dans la peau du héros !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Les chèvres du pentagone

    aff2.jpg

    C'est par dépit amoureux que notre pote Bob Wilton (Ewan McGregor) a rejoint l'armée et aujourd'hui il se retrouve en Afghanistan. C'est là-bas qu'il fait la connaissance de Lyn Cassady (Georges Clooney), un nom qui ne lui est pas tout à fait inconnu. Il y a quelques temps, lorsque Bob était encore journaliste, il avait interviewé un homme qu'il croyait fou. Selon ce dernier, l'armée américaine dissimulerait certaines recherches et aurait dans ses rangs des soldats développant d'impressionnants pouvoirs psychiques. Lyn fait parti de ceux-là, sa puissance lui aurait même permis de tuer ... une chèvre !

    02.jpg

    Après avoir vaincu Dark Vador et ses sombres desseins, les Jedi sont de retour pour s'en prendre à de pauvres chèvres !  Vous comprendrez mieux en allant voir cette comédie qui à partir d'un sujet plus ou moins sérieux mais véridique - l'étude des pouvoirs de la psyché humaine- nous invite à vivre des situations rocambolesques. Il y a d'excellentes idées dans Les chèvres du pentagone avec cet humour second degré qui fait parfois mouche mais le film a du mal à tenir sur la longueur. Un rythme haché qu'on mettra sur le compte sur l'inexpérience du réalisateur Grant Heslov qui tourne là son premier film.

     

    Il faut le voir pour : Prendre garde au Dim Mak !!

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Planète 51

    aff.jpg

    La vie suivait tranquillement son cours sur la Planète 51 jusqu'à ce qu'un évènement vienne bousculer l'histoire. Un vaisseau spatial a atterrit dans le jardin de Lem et une étrange créature en est sorti ; un humain qui va faire la découverte du siècle ! Non content d'avoir mis le pied sur une nouvelle planète, cet astronaute qui se fait appeler Chuck Baker ne s'attendait pas à trouver des êtres vivants. Pris de panique, il prend la poudre d'escampette tandis que les forces armées de la Planète 51 se mettent sur le pied de guerre. Ils sont convaincus que Chuck est venu envahir leur monde et Lem va donc devoir faire de son mieux pour renvoyer son nouveau pote d'enfance sur Terre.

    01.jpg

    Un film d'animation qui s'annonçait prometteur mais qui laisse vite place à la déception sauf bien sur pour les enfants qui trouveront le tout plutôt amusant. Les spectateurs plus avisés esquisseront un sourire et seront sensibles aux nombreuses références aux classiques de la Science-fiction (Star Wars/ Alien / E.T. ....). Il y a également ce coté rétro plutôt sympa pour construire ce nouveau monde pas si éloigné du notre. Le gros point faible de Planète 51 reste finalement son histoire trop basique et desservi par un manque évident de rythme qui le rend très anodin. A peine distrayant, ça ne restera pas dans les mémoires.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir que les extra-terrestres existent et ... c'est nous !

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Sumô

    aff.jpg

    Malgré toute sa bonne volonté, Herzl (Itzik Cohen) n'y arrive pas ! Impossible pour lui de perdre du poids, c'est même tout le contraire ; en 2 mois il a pris 13 kgs ce qui n'est pas très bon pour le club de régime qu'il fréquente. Comme si cela ne suffisait pas, son physique n'est pas très apprécié à la cafétéria où il travaille et pour sauver sa fierté, il n'a pas d'autres choix que de présenter sa démission. Pour aider en aide à sa mère financièrement il doit cependant vite retrouver un job et c'est ainsi qu'il devient plongeur dans un restaurant japonais. C'est là qu'il va entendre parler des sumos, ces lutteurs obèses et considérés comme des demi-dieux au Japon.

    01.jpg

    Qui aurait pensé voir un jour au cinéma des sumos en plein cœur d'Israël ? C'est ça la magie du 7ème art qui va exaucer votre vœu avec une sympathique comédie qui vient dénoncer la dictature du physique que nos sociétés sont capables de nous infliger. Oui on peut être heureux tout en étant obèse et sans ressembler tous à des tops modèles, Sumô cherche ainsi à réhabiliter la personne face à son physique. Une petite leçon de tolérance assez drôle mais au scénario un peu trop mince pour nous satisfaire pleinement. Les amateurs de cinéma se laisseront aller à cette curieuse découverte.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre de nouveau que Fumer tue surtout quand vous sortez sur le balcon !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Le refuge

    aff.jpg

    Certains couples vivent d'amour et d'eau fraiche ; Mousse & Louis (Isabelle Carré & Melvil Poupaud) tournent eux plutôt à l'alcool et la drogue. Et puis un jour c'est le drame, de la cocaïne mal coupée provoque une overdose chez le couple et seule la jeune femme parvient miraculeusement à échapper à la mort. A l'hôpital, elle apprend alors qu'elle est enceinte de 8 semaines. Au départ, elle ne sait pas vraiment si elle a l'intention de garder ce bébé ; quant à la famille de Louis, elle a fait savoir qu'un avortement serait préférable. Quelques mois plus tard, Paul (Louis-Ronan Choisy) le frère de Louis va rendre visite à Mousse qui s'est retirée dans une maison à la campagne. Son ventre est arrondi, elle a gardé l'enfant.

    01.jpg

    Après avoir donné naissance à un ange dans Ricky, François Ozon continue d'explorer la maternité passant à un tout autre registre. Isabelle Carré campe une junkie qui doit faire face d'une part à la disparition de son compagnon et d'autre part à une grossesse inattendue. Le refuge est un film simple, sans artifices décrivant le terrible combat d'une femme contre ses propres démons. Minimaliste, le réalisateur dresse un portrait émouvant en grande partie grâce à son actrice principale Isabelle Carré resplendissante. En revanche, son déroulement assez lent pourrait rester en travers de la gorge de certains d'entre vous.

     

    Il faut le voir pour : Faire attention aux mecs qui fantasment sur les femmes enceintes.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • In the air

    aff.jpg

    Licencier des employés est une tache ingrate et difficile d'autant plus qu'on ne sait jamais comment va réagir la personne qui est en face de vous. C'est pour cela qu'on fait appel à des professionnels comme Ryan Bingham (George Clooney). Il débarque et fait le ménage pour vous et ce dans les 4 coins des États-Unis. C'est simple, il passe sa vie dans les avions ce qui n'est pas pour le déplaire lui qui a une obsession particulière : cumuler les miles pour atteindre le chiffre astronomique de 10 millions. Seulement quand dans sa boite, une nouvelle recrue du nom de Natalie Keener (Anna Kendrick) arrive et propose de révolutionner le métier en proposant la visio-conférence, il ne tarde pas à réagir.

    01.jpg

    Destination le 7ème ciel en compagnie de George Clooney, un programme alléchant pour le public féminin (et certainement pour quelques hommes aussi) et tout cela sous la conduite de Jason Reitman. Le personnage de Ryan semble avoir été écrit pour Clooney, playboy obsédé par les miles mais qui se met à s'interroger sur la superficialité de sa vie intime. In the air nous met d'abord face à la dure réalité sociale qu'est le licenciement avec un certain cynisme avant de basculer tout doucement vers un récit plus romancé. Cette seconde partie fait perdre beaucoup d'intérêt à cette comédie agréable mais pas indispensable.

     

    Il faut le voir pour : Vérifier votre solde de miles

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • La princesse et la grenouille

    aff.jpg

    Tania se tue au travail espérant un jour pouvoir économiser assez d'argent pour ouvrir le restaurant dont elle rêvait avec son père mort à la guerre. Ce n'est pas tous les jours facile et elle est parfois obligée de faire des sacrifices pour y arriver mais le jeu en vaut la chandelle. Lors d'une soirée organisée par sa pote d'enfance Charlotte, elle tombe nez à nez avec une grenouille qui parle et prétendant être le prince Naveen. Le méchant maitre des ombres Facilier lui a jeté un sort et Naveen demande alors à Tania de bien vouloir lui donner un baiser pour retrouver son apparence normale comme il est dit dans les contes de fée. Le seul problème dans cette histoire c'est que la jeune femme se retrouve à son tour transformée en grenouille !

    01.jpg

    Une production Disney qui crée l'évènement car ce film d'animation signe le retour du bon vieux dessin animé à l'ancienne, technique abandonnée depuis La ferme se rebelle. Pour le coup, on a également procédé à une petite révolution en mettant en scène pour la première fois une héroïne afro-américaine (l'effet Obama sans doute). Concernant La princesse et la grenouille en lui-même, vous pouvez évidemment faire confiance aux studios de la souris aux grandes oreilles pour ravir les nos chers bambins. On évitera de trop insister sur quelques fausses notes comme l'aspect un peu trop enfantin de certains passages et on préférera souligner la très marrante Charlotte et la très belle mise en scène des ombres du méchant de service.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de dire que les grenouilles sont baveux, c'est du mucus !

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 1 commentaire
  • Océans

    aff.jpg

    Appelée la Planète bleue, la Terre est composée à  70 % de mers et d'océans mais qu'est ce qu'un océan ? Vaste question auquel nous, simples hommes, ne pouvons répondre aisément car c'est tout un univers qui se trouve dans les profondeurs océaniques. Les espèces maritimes pullulent que ce soit des tortues, des dauphins, des crabes ou encore des raies ; c'est un écosystème immensément riche. Hélas, l'apparition de l'homme, sa soif de découverte mais surtout son irresponsabilité vis-à-vis de la planète mène parfois des espèces à leurs disparitions. Si rien ne change, ce sont seulement dans les musées que l'on pourra découvrir la faune et la flore maritime.

    01.jpg

    La vague des documentaires sur la préservation de l'environnement n'a pas fini de déferler mais si ce combat est noble, il ne faut pas tomber dans l'excès. Océans est visuellement très beau et les caméras de Jacques Perrin & Jacques Cluzaud ont capturé de magnifiques images mais il n'y a rien d'autre dans ce documentaire. Ah si une petite parenthèse pour culpabiliser un peu l'homme mais sinon on voit défiler des créatures parfois atypiques sans connaitre leurs noms. On sort donc de la salle comme si on avait passé 1h30 devant un aquarium géant, bref ça ferait juste bel effet pour votre fond d'écran d'ordinateur.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de prendre la mer pour une poubelle.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire