Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

george clooney

  • Ave, César !

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Grand studio de cinéma, Capitol Pictures est dirigé d’une main de maître par Eddie Mannix (Josh Brolin) et il n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer devant tous les problèmes rencontrés. Récemment, il a appris que son comédien vedette Baird Whitlock (George Clooney) s’était volatilisé alors qu’il était en plein tournage d’Ave, César ! Une disparition qui n’inquiète pas plus que cela Eddie puisque l’acteur est réputé pour avoir une bonne descente et, par le passé, on l’a déjà retrouvé après une bonne cuite. Ce n’est qu’un peu plus tard qu’il apprendra que Whitlock a en fait était kidnappé et qu’une demande de rançon de 100 000 dollars a été formulée.

     

    02.jpg

    Nouvelle comédie pour les frères Ethan & Joel Coen qui, pour l’occasion, retrouvent pas mal de potes parmi lesquelles Frances McDormand, George Clooney ou encore Josh Brolin. Cette plongée dans les studios de cinéma offre ainsi l’occasion pour les spectateurs de visiter les coulisses des différents plateaux de tournage. Une leçon de diction prodiguée par Ralph Fiennes et un Channing Tatum qui dévoile ses talents de danseur de claquettes ; à part ces quelques moments qui nous font esquisser un sourire, difficile de se satisfaire d’Ave, César ! Tout ce beau monde semble s’amuser dans cette grande cour de récréation mais cette joie n’est, à notre plus grand regret, pas vraiment communicative.

     

    Il faut le voir pour : Demander à vos enfants de ne pas faire des lassos avec leurs spaghettis !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • A la poursuite de demain

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Pour que son père conserve son travail, notre pote Casey (Britt Robertson) est prête à tout même si pour cela elle doit défier la loi. Il n'est donc pas étonnant de la retrouver au poste de police et c'est là qu'elle découvre un mystérieux pin's parmi ses affaires. Mystérieux parce que dès que Casey le touche, elle se retrouve dans un autre monde futuriste. Avec l'aide de son petit frère Nathan (Pierce Gagnon), elle cherche à en apprendre plus sur ce pin's ce qui va la conduire dans un magasin situé à Houston. Alors qu'elle pensait déjà vivre de drôles d'aventures, elle va se rendre compte que ce n'est que le débit avec l'apparition d'Athena (Raffey Cassidy), une petite fille loin d’être ordinaire !

    01.jpg

    Derrière les caméras on retrouve Brad Bird, l'ancien de chez Pixar qui a su convaincre avec son Mission : Impossible - Protocole fantôme. A la poursuite de demain est un projet ambitieux du coté de chez Disney (adaptation d'une attraction du parc !) au point que le réalisateur déclinera même l'invitation de relancer la franchise Star Wars mais il se consolera avec un gros clin d’œil. L'univers futuriste a de quoi nous faire rêver mais en dehors d'une visite en métro, d'envolées en jet-pack ou de quelques robots ; on reste finalement sur notre faim. Ça reste un film Disney qui tente de plaire au plus large des publics même si pour les plus jeunes ça risque d’être un peu lourd.

     

    Il faut le voir pour : Fouiller dans vos anciens Pin's !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Monuments men

    star 03.jpg

    aff.jpg

    1944. Les forces alliées se rassemblent et la victoire ne semble plus n’être qu’une question de temps mais notre pote Frank Stokes (George Cloooney) est lui préoccupé par le sort réservé aux œuvres d’art par les allemands. Adolf Hitler a pour ambition de faire construire un immense musée dans sa ville natale en Autriche et a par conséquent besoin de le remplir. Ce sont ainsi des milliers de peintures, statues ou encore des livres qui sont subtilisés par ses soldats et c’est là qu’entre en scène Frank et ses Monuments men. Leur mission est de retrouver la trace de ces trésors et surtout de les restituer aux vrais propriétaires mais la guerre n’est pas achevée et le danger reste omniprésent.

    01.jpg

    Si vous êtes un adepte des musées alors voilà un film que vous ne pouvez pas manquer ! A l’initiative de George Clooney réalisateur mais aussi acteur sur ce coup, c’est un bel hommage aux Monuments men qui est offert ici ; des hommes qui auront risqué leur vie pour l’amour de l’art. Bénéficiant d’un casting riche et séduisant, le récit est assez vivant par sa construction par petites touches portées par des binômes avec une préférence pour la paire Bill Murray / Bob Balaban. Voilà donc un bon film porté essentiellement par son scénario passionnant et qui lève un voile important sur un évènement historique méconnu.

     

    Il faut le voir pour : Prévoir une prochaine visite aux musées !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Gravity

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Une station orbitale située à plus de 600 km au-dessus de la Terre. Le Docteur Ryan Stone & Matt Kowalski (Sandra Bullock & George Clooney) sont actuellement en mission et se trouvent en dehors de leurs vaisseaux lorsqu’ils se font surprendre par les débris d’un satellite russe qui vient d’être détruit. Dans un premier temps, Ryan est submergée de panique puisqu’elle se retrouve éjectée en train de dériver dans l’espace et elle a complètement perdu de vue son collègue mais heureusement Matt a su garder son sang froid pour la secourir. Le répit ne sera que de courte durée car abandonnés dans l’espace, ils ne maitrisent rien et leur niveau d’oxygène diminue de façon dangereuse.

    01.jpg

    Chef-d’œuvre annoncée et donc attendue de pied ferme, Gravity est effectivement une expérience hors du commun qu’il faut vivre, dans la mesure du possible, dans des conditions optimales (et éventuellement renforcé par la 3D). Ce n’est qu’à ce prix-là que le spectateur pourra réellement se retrouver immergé dans cet océan d’étoiles où règne le silence ou encore trembler d’angoisse en compagnie d’une Sandra Bullock partant à la dérive et qui pour le coup porte sur ses épaules la réalisation d’Alfonso Cuarón. Reste toutefois qu’on a un scénario simpliste qui n’est pas loin de s’apparenter au vide spatial, difficile avec tout ça de le considérer comme un film ordinaire. Sans pour autant être exceptionnel, une fois devant ce spectacle on ne décroche pas.

     

    Il faut le voir pour : Avoir la tête dans les étoiles !

    Lien permanent 0 commentaire
  • Gravity

    Qui n'a pas rêvé un jour d'aller dans l'espace ? Ce serait merveilleux de pouvoir d'observer la Terre à 598 kilomètres d'altitude mais pour Sandra Bullock & George Clooney ce rêve va se transformer en cauchemar après un incident où ils seront livrés à eux-mêmes dans Gravity.

    Date de sortie : 23 Octobre 2013.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • The descendants

    cinéma, film, comédie, drame, The descendants, George Clooney, Shailene Woodley, Amara Miller, Nick Krause, Patricia Hastie, Kim Gennaula, Karen Kuioka Hironaga, Kaui Hart Hemmings, Matthew Lillard, Alexander Payne

    cinéma, film, comédie, drame, The descendants, George Clooney, Shailene Woodley, Amara Miller, Nick Krause, Patricia Hastie, Kim Gennaula, Karen Kuioka Hironaga, Kaui Hart Hemmings, Matthew Lillard, Alexander Payne

    Notre pote Matt King (George Clooney) n’est pas vraiment le père de famille idéal et ce rôle il va pourtant devoir l’assumer après l’accident de sa femme Elizabeth (Patricia Hastie). Cela fait plusieurs jours maintenant qu’elle est plongée dans un profond coma et malheureusement, plus rien ne pourra la sauver. Devant ce drame, il veut réunir sa famille et c’est accompagné de sa fille Scottie (Amara Miller) qu’il va récupérer sa cadette Alexandra (Shailene Woodley) qui avait été envoyée en pension. Cette dernière s’était violemment disputée avec sa mère lors des dernières vacances de Noel pour une raison qu’ignorait totalement Matt ; sa femme avait un amant, un certain Brian Speer (Matthew Lillard).

    cinéma, film, comédie, drame, The descendants, George Clooney, Shailene Woodley, Amara Miller, Nick Krause, Patricia Hastie, Kim Gennaula, Karen Kuioka Hironaga, Kaui Hart Hemmings, Matthew Lillard, Alexander Payne

    Portrait d’une famille disloquée qui va resserrer ses liens autour d’un évènement dramatique, The descendants offre un vrai rôle de composition pour notre pote George Clooney. Ce n’est pas pour autant qu’il faut passer sous silence les belles interprétations de ses "filles" Amara Miller et notamment une admirable Shailene Woodley, un trio qui compose un socle solide pour le film. On est également immédiatement séduit par cette atmosphère décalée prônée dès les premières minutes en situant cette histoire dramatique dans l’archipel d’Hawaï. On n’est certainement pas devant quelque chose d’extraordinaire mais on passe clairement un bon moment mêlant avec habilité humour et tendresse.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de vous moquer de ceux qui portent des chemises hawaïennes !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Les marches du pouvoir

    aff.jpg

    L’avenir des Etats-Unis est en marche. Nous sommes en plein cœur de la course à l’investiture démocrate et le débat entre les 2 candidats que sont le Gouverneur Mike Morris (Georges Clooney) & Ted Pullman sera décisif dans la course à la Présidence.  Les résultats dans l’Ohio seront déterminantes et au sein des 2 camps, chacun s’active pour faire pencher la balance du coté de son candidat. Mike peut compter sur le soutien indéfectible de son directeur de campagne Paul (Philip Seymour Hoffman) mais aussi de Stephen (Ryan Gosling) véritable prodige de la communication. Alors que les prochaines heures s’annoncent décisives, Stephen reçoit un appel de Tom Duffy (Paul Giamatti), responsable de la campagne de Pullman et qui va tenter de le convaincre de changer de camp.

    01.jpg

    La sortie de ce film à 1 an des prochaines élections présidentielles aux Etats-Unis est-elle un hasard, on ne peut pas en être si sur surtout quand c’est Georges "What else ?" Clooney himself qui joue les réalisateurs. Les marches du pouvoir décrit les coulisses d’un système d’élection un peu complexe que par chez nous ce qui n’empêche pas un film intense porté par l’autre beau gosse en vogue à savoir Ryan Gosling. Manipulations et mensonges se mêlent à l’honnêteté et les bonnes volontés prônées par nombre de discours politiques, on n’est plus véritablement surpris par ces dérives et cela ne va pas aller en s’améliorant ! Un thriller politique très bien mené et qui nous prépare à une année 2012 qui s’annonce riche dans ce domaine.

     

    Il faut le voir pour : Laisser vos stagiaires tranquille !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • The american

    aff1.jpg

    Les suédois ont retrouvé sa trace, Jack (Georges Clooney) a été obligé de trouver refuge en Italie après avoir effacé ses traces. A Rome, il contacte Pavel (Johan Leysel) qui l’envoie dans un petit village discret où il sera en sécurité. Il se fait alors appeler Edward et prétend être un photographe mais son arrivée est vite remarquée notamment auprès du Père Benedetto (Paolo Bonacelli). Pavel le contacte de nouveau pour lui confier une mission ; il doit fournir une arme à une jeune femme ; Mathilde (Thekla Reuten). Tandis qu’il rassemble toutes les pièces pour monter cette arme, il se lie avec Clara (Violante Placido), une prostituée qu’il fréquente régulièrement.

     

    02.jpg

     

    A priori, on s’attend à ce que The american soit un bon petit film d’action au regard de son scénario : un tueur à gages débusqué doit se réfugier dans un petit village italien. Le réalisateur Anton Corbijn prend tout le monde à contrepied car s’il y a bien quelques scènes où Clooney fait jouer ses muscles et abat quelques assaillants, on est beaucoup plus proche d’un portrait du personnage. Si son passé et notamment celui qui le lie à ces fameux suédois ne nous est pas dévoilé, Jack/Edward reste entouré de mystères. La solitude semble être sa seule compagne jusqu’à une rencontre providentielle, un film intimiste loin de coller à l’image qu’il renvoie et qui risque donc de ne pas satisfaire tous les spectateurs.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas oublier de prendre votre flingue quand vous allez pique-niquer.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • In the air

    aff.jpg

    Licencier des employés est une tache ingrate et difficile d'autant plus qu'on ne sait jamais comment va réagir la personne qui est en face de vous. C'est pour cela qu'on fait appel à des professionnels comme Ryan Bingham (George Clooney). Il débarque et fait le ménage pour vous et ce dans les 4 coins des États-Unis. C'est simple, il passe sa vie dans les avions ce qui n'est pas pour le déplaire lui qui a une obsession particulière : cumuler les miles pour atteindre le chiffre astronomique de 10 millions. Seulement quand dans sa boite, une nouvelle recrue du nom de Natalie Keener (Anna Kendrick) arrive et propose de révolutionner le métier en proposant la visio-conférence, il ne tarde pas à réagir.

    01.jpg

    Destination le 7ème ciel en compagnie de George Clooney, un programme alléchant pour le public féminin (et certainement pour quelques hommes aussi) et tout cela sous la conduite de Jason Reitman. Le personnage de Ryan semble avoir été écrit pour Clooney, playboy obsédé par les miles mais qui se met à s'interroger sur la superficialité de sa vie intime. In the air nous met d'abord face à la dure réalité sociale qu'est le licenciement avec un certain cynisme avant de basculer tout doucement vers un récit plus romancé. Cette seconde partie fait perdre beaucoup d'intérêt à cette comédie agréable mais pas indispensable.

     

    Il faut le voir pour : Vérifier votre solde de miles

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Seth Gecko - Une nuit en enfer

    01.jpg

     

     

    Seth Gecko : Everybody be cool, you…be cool !

     

     

     

    En savoir plus sur Une nuit en enfer ?

    Lien permanent Catégories : La réplique culte 0 commentaire