Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tania

  • La princesse et la grenouille

    aff.jpg

    Tania se tue au travail espérant un jour pouvoir économiser assez d'argent pour ouvrir le restaurant dont elle rêvait avec son père mort à la guerre. Ce n'est pas tous les jours facile et elle est parfois obligée de faire des sacrifices pour y arriver mais le jeu en vaut la chandelle. Lors d'une soirée organisée par sa pote d'enfance Charlotte, elle tombe nez à nez avec une grenouille qui parle et prétendant être le prince Naveen. Le méchant maitre des ombres Facilier lui a jeté un sort et Naveen demande alors à Tania de bien vouloir lui donner un baiser pour retrouver son apparence normale comme il est dit dans les contes de fée. Le seul problème dans cette histoire c'est que la jeune femme se retrouve à son tour transformée en grenouille !

    01.jpg

    Une production Disney qui crée l'évènement car ce film d'animation signe le retour du bon vieux dessin animé à l'ancienne, technique abandonnée depuis La ferme se rebelle. Pour le coup, on a également procédé à une petite révolution en mettant en scène pour la première fois une héroïne afro-américaine (l'effet Obama sans doute). Concernant La princesse et la grenouille en lui-même, vous pouvez évidemment faire confiance aux studios de la souris aux grandes oreilles pour ravir les nos chers bambins. On évitera de trop insister sur quelques fausses notes comme l'aspect un peu trop enfantin de certains passages et on préférera souligner la très marrante Charlotte et la très belle mise en scène des ombres du méchant de service.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de dire que les grenouilles sont baveux, c'est du mucus !

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 1 commentaire