Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chloë grace moretz

  • Nos pires voisins 2

    star 02.5.jpg

    AFF1 (3).jpg

    La maison est vendue ! Nos potes Kelly & Mac Radner (Rose Byrne & Seth Rogen) ainsi que leur fille Stella (Elise & Zoey Vargas) vont pouvoir déménager mais pas tout de suite. Si l'achat de leur nouvelle maison est déjà réglé, la vente de leur premier foyer sera officielle dans seulement 30 jours. C'est la durée de leur compromis et si au cours de ce délai rien n'a été signalé, ils pourront boucler leurs valises. Manque de chance, la maison d'à côté vient de trouver de nouveaux occupants à savoir Shelby, Beth & Nora (Chloë Grace Moretz, Kiersey Clemons & Beanie Feldstein) qui veulent créer leur sororité. Les ennuis ne s’arrêtent pas là puisqu'elles vont être coachées par une vieille connaissance du nom de Teddy Sanders (Zac Efron) !

    02.jpg

    On prend les mêmes et on recommence ! Pas de doute, les scénaristes de Nos pires voisins 2 n'auront pas eu à gamberger bien longtemps ; la fraternité qui avait traumatisé Rose Byrne & Seth Rogen est simplement remplacée par une sororité. Le casting accueille à cette occasion notre pote Chloë Grace Moretz qui va venir animer le quotidien de la famille Radner et prouver aussi que les filles ne sont pas forcément plus sages. Une comédie en mal d'originalité, l'humour ne recule devant rien mais est vraiment très poussif si bien que tout ça peine à réellement nous divertir. Ça fera partie de ces suites purement commerciales et donc qu'on préférera oublier au plus vite !


    Il faut le voir pour : Ranger vos "jouets" si vous ne voulez pas que vos enfants s'amusent avec !

     

    En savoir plus sur Nos pires voisins ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • La 5ème vague

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    C'était une journée banale pour notre pote Cassie Sullivan (Chloë Grace Moretz) qui assistait à son entraînement de football puis c'est arrivé. La nouvelle fait rapidement le tout du monde : un vaisseau spatial survole les États-Unis et on ignore tout des intentions de leurs occupants. La crainte et l'incompréhension s'emparent de la population jusqu'au moment où une vague électro-magnétique neutralisent tout forme d'énergie sur la planète. Il s'agit là de la première vague. D'autres vont suivre avec une ampleur grandissante et durant lesquelles un drame va frapper la vie de Cassie.

    01.jpg


    Adaptation du roman homonyme écrit par Rick Yancey, La 5ème vague nous ressort la recette connue de l'envahissement alien avec des intentions peu pacifiques. On reconnaîtra que c'est plutôt malin d'avoir découpé cette invasion en vagues mais à l'écran cela ne donne pas grand chose en dehors d'un petit raz-de-marée. Le reste du film ne se montre pas beaucoup plus convaincant ; notre pote Chloë Grace Moretz joue les survivantes tout en trouvant le temps d'admirer les superbes abdos d'Evan Walker. Une saga calibrée pour les adolescents qui ne fera pas beaucoup de vagues où, bien entendu, on n'échappe pas à une fin ouverte et frustrante en attendant les éventuelles suites.

     

    Il faut le voir pour : Vous assurer que votre petit frère a bien son nounours !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Dark Places

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    C’était il y a 30 ans, en 1985 dans une ferme du Kansas que la vie de notre pote Libby Day (Sterling Jerins / Charlize Theron) a basculé. Sa mère et ses deux sœurs ont été tuées et le plus horrible est que le coupable n’est autre que son propre frère Ben (Tye Sheridan / Corey Stoll). Ce dernier a ainsi été condamné à la prison depuis ce crime tandis que Libby s’efforce de continuer à vivre grâce aux dons qu’elle a reçus mais aujourd’hui ce pactole a fondu comme neige au soleil. Elle en est réduite à accepter une invitation rémunérée au Kill Club réunissant des amateurs de fait-divers et ceux-ci sont convaincus de l’innocence de Ben dans cette affaire.

    01.jpg

    C’est notre pote Gilles Paquet-Brenner qui a hérité de ce projet avec l’adaptation du roman écrit par Gillian Flynn, auteure du génial Gone Girl. Dark Places revient sur un événement dramatique qui aura décimé une famille à travers l’enquête menée par la seule rescapée. C’est donc un ballet entre présent et images du passé qui vient à la fois nous présenter les différents protagonistes - donc les éventuels suspects - et alimenter le suspense. Un casting efficace couplé à une intrigue qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement final grâce à quelques révélations ; pas de doute ce thriller tient largement ses promesses.

     

    Il faut le voir pour : Essayer de garder de bons rapports avec vos frères et sœurs !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Equalizer

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Notre pote Robert McCall (Denzel Washington) vit à Boston où il a un quotidien plutôt routinier entre son boulot chez Home Mart et le dinner où il apprécie sa tasse de thé avec un bon livre. C’est d’ailleurs là qu’il fait la connaissance de Teri (Chloë Grace Moretz), une prostituée qui rêve d’une autre vie. Un soir, Robert apprend que la jeune femme a été sévèrement battue par les hommes qui l’exploitent et il entend bien rendre justice à sa manière. Ce règlement de comptes ne passe pas inaperçu et il ne tarde pas à avoir à ses trousses un certain Teddy (Marton Csokas) qui lui aussi a des méthodes assez musclées !

    01.jpg

    Le duo Antoine Fuqua / Denzel Washington se reforme à l’occasion de cette adaptation puisqu’à l’origine Equalizer est une série télévisée datant des années 1980. Reprenant le concept bien connu du Vigilante, le personnage de Robert séduit par son attitude d’ange gardien stoïque en toutes circonstances mais aussi par le mystère qui entoure son passé. Rythmé par des scènes d’action efficaces et en particulier le final dans le magasin mais aussi parsemé de quelques bonnes notes d’humour, que demander de plus ? Voilà typiquement le film dont on se délecte  avec son paquet de pop-corn.

     

    Il faut le voir pour : Faire votre liste de livres !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Si je reste

    star 01.5.jpg

    AFF.jpg

    Avec des parents fans de rock, on se disait que notre pote Mia Hall (Chloë Grace Moretz) allait devenir une grande guitariste et contre toute attente elle choisira … le violoncelle. C’est un instrument avec lequel elle se sent en parfaite harmonie et c’est d’ailleurs en la regardant jouer que le beau Adam (Jamie Blackley) est tombé sous son charme. Malgré le fait que Mia manque de confiance en elle, l’amour ne tardera pas à les réunir même si leur avenir s’annonce compliqué. A la tête de son groupe, Adam est pris par ses tournées tandis que sa petite-amie va tenter sa chance auprès de la prestigieuse école de Juilliard. Un évènement dramatique va toutefois venir tout bouleverser.

    01.jpg

    Le succès de Si je reste en librairie a conduit le roman de Gayle Forman vers la consécration cinématographique confiée aux bons soins de R.J. Cutler. L’évènement dramatique frappant notre héroïne arrive assez rapidement et laisse ensuite place aux nombreuses séquences de flashback qui vont construire l’histoire. En dehors de cette particularité, difficile de trouver des qualités à un film qui ne fait que réutiliser une recette déjà trop bien connue. Si le couple Chloë Grace Moretz / Jamie Blackley se montre charmant, ils incarnent aussi des personnages bien trop lisses pour nous séduire. Préparez les kleenex ; il y aura donc ceux qui pleureront avec le film et d’autres sur ce film.

     

    Il faut le voir pour : Préparer une playlist si un jour vous tombez dans le coma !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Si je reste

    A 17 ans, Chloë Grace Moretz va vivre un véritable drame puisqu'elle sera victime d'un accident de la route avec sa famille. Elle se retrouve alors entre la vie et la mort, Si je reste c'est l'adaptation de Gayle Forman.

    Date de sortie : 17 Septembre 2014.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Carrie, la vengeance

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Déjà que notre pote Carrie White (Chloë Grace Moretz) n’est pas une fille très populaire, elle est désormais la risée de tout le lycée. La faute à une vidéo que Chris (Portia Doubleday) a pris un malin plaisir à diffuser sur Internet et qui n’a franchement aucun remord à humilier sa camarade. Carrie vient en effet d’avoir ses règles et se souviendra de ce jour puisqu’en devenant une femme, elle se découvre également des pouvoirs télékinésiques. Un moment que redoutait sa mère Margaret (Julianne Moore) convaincue d’avoir enfanté la fille du diable et ça ne fait que commencer ! Pendant ce temps, Sue (Gabriella Wilde) culpabilise après ce qu’elle a fait et cherche à se faire pardonner auprès de Carrie en lui offrant une soirée inoubliable au bal de promo.

    01.jpg

    Sorti en 1976, le film de Brian De Palma a pris un peu la poussière c’est pourquoi le roman de Stephen King a droit à une seconde jeunesse avec ce reboot. A priori, à l’évocation d’un tel projet, la première réaction serait de fuir à toutes jambes mais quand on sait que Julianne Moore partie et la réalisatrice Kimberly Peirce (Boys don’t cry) sont de la partie, ça a quand même de quoi éveiller la curiosité. Un espoir de courte durée car déjà l’histoire ne fonctionne plus vraiment vu qu’on en a soupé des films avec des lycées américains et leurs traditionnels bals de promo (sans oublier l’équipe de lacrosse ! ). D’autre part, Chloë Grace Moretz n’arrive pas à convaincre avec parfois quelques scènes où elle surjoue. Carrie, la vengeance est, malgré sa mise à jour, tout simplement dépassé .

     

    Il faut le voir pour : Transformer votre placard en salle des prières !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Carrie, la vengeance

    Nouveau remake à l'horizon puisque la Hitgirl Chloë Grace Moretz va nous faire frissonner avec Carrie, la vengeance ! Le film de Brian De Palma datant quand même de 1976, les producteurs américains se sont dit qu'il était temps de dépoussiérer un peu tout ça et puis si ça peut faire rentrer de l'argent dans les caisses...

    Date de sortie : 04 Décembre 2013.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Kick-Ass 2

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Qui l’eût crut, l’apparition du héros Kick-Ass semble avoir fait des émules puisque les rues de New York sont désormais surveillées par de nombreux justiciers masqués. Notre pote Dave Lizewski (Aaron Johnson) a encore du mal à y croire d’autant plus qu’il va rejoindre un groupe nommé Justice Forever. Au même moment, Chris D’Amico (Christopher Mintz-Plasse) ne digère pas le fait d’avoir perdu son père explosé au bazooka et fomente un plan pour assouvir sa vengeance. Celui qui s’est fait connaitre sous le pseudonyme de Red Mist se fait désormais appeler Motherfucker et recrute les plus grands tueurs pour partir à la chasse de Kick-Ass !

    01.jpg

    Après un premier volet plutôt réussi, les fans du comics crée par le tandem Mark Millar & John Romita Jr. (publié chez nous chez Panini Comics si ça vous intéresse) attendaient de pied ferme le retour du pas si super héros. On se montre d’abord enthousiastes à retrouver Kick-Ass et l’incontournable Hit Girl dans leurs nouvelles aventures mais au fil des minutes c’est une certaine monotonie qui vient s’installer. Bien sur il y a quelques scènes d’action pas avares en hémoglobine et des moments plus "funs" mais ce qu’il en ressort c’est qu’on fait plus dans la surenchère qu’autre chose. A l’instar du premier épisode, Kick-Ass 2 est une adaptation bien trop sage (il est passé où le final à Times Square ?) pour nous emballer totalement.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de croiser le "Sick stick" !


    En savoir plus sur Kick-Ass ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Dark Shadows

    star 03.jpg

    aff.jpg

    1972 à Collinsport dans le Maine. Notre pote Vicky Winters (Bella Heathcote) vient tout juste d’arriver, elle a été engagée par la famille Collins afin de devenir la nouvelle préceptrice du petit David (Gulliver McGrath). Si leur demeure apparait majestueuse, il manque clairement d’entretien mais il faut dire que la famille n’a plus son prestige d’antan. En voyant cela, certains pourraient se retourner dans leur tombe et c’est notamment le cas de Barnabas Collins (Johnny Depp), un vampire qui se retrouve libéré après 196 ans de sommeil. Sa malédiction il la doit à Angelique Bouchard (Eva Green), une sorcière qui n’a pas supporté d’être rejeté par l’homme qu’elle aimait et non seulement il va devoir apprendre à notre époque mais aussi aider ses descendants à redorer leur blason.

    01.jpg

    Une sorcière, un vampire et même un loup-garou ; notre pote Tim Burton ne risquait pas de se sentir dépaysé en adaptant la série homonyme des années 1960. Embarqué dans cette nouvelle aventure, il compte une fois encore sur Johnny Depp grimé en suceur de sang associé à une Eva Green plus femme fatale que jamais. Un cocktail fantastique et morbide assez alléchant au départ  mais l’intrigue fait vite du sur-place et certains personnages comme Elizabeth & Carolyn apparaissent clairement sous-exploités. A défaut de réussir à nous émerveiller, Dark Shadows parvient tout simplement à nous amuser pendant 1H50 mais ne fera pas date dans la filmographie de ce réalisateur à l’imaginaire fantasmagorique.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir la marque de Méphisto !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire