Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

woody allen

  • Avant-Première Magic in the moonlight avec les présences d'Emma Stone & Colin Firth

    Yo à tous !!

    Ce Jeudi 11 Septembre, nous avions rendez-vous à l'UGC Bercy afin d'accueillir Emma Stone & Colin Firth pour l'Avant-Première de Magic in the moonlight qui sortira le 22 Octobre prochain. Un film loin d'être anodin puisqu'il s'agit du dernier Woody Allen.

    DSC08084.JPG

    Il y avait donc du monde pour accueillir les 2 vedettes et si vous souhaitez découvrir en exclusivité et en vidéo leur arrivée, rendez-vous sur le Facebook de Ciné2909 à l'adresse suivante : https://www.facebook.com/cine2909

     

    Et un petit like pour le blog me ferait aussi bien plaisir !

    Lien permanent Catégories : Exclusivités 0 commentaire
  • Apprenti gigolo

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    C’est en discutant avec sa dermatologue que Murray (Woody Allen) a découvert que celle-ci cherchait à expérimenter un ménage à trois avec sa compagne. Ne demandez pas pourquoi mais il a immédiatement pensé à son pote d’enfance Fioravante (John Turturro), plutôt à l’aise avec les femmes et qui en plus aurait bien besoin d’argent. Ainsi s’organise son premier rendez-vous avec cette dermatologue, le Docteur Parker (Sharon Stone) qui souhaite effectuer un premier test avant le grand soir. Il semble que cela a été concluant au point que Fioravante va devenir un homme très convoité auprès des dames.

    01.jpg

    C’est le plus vieux métier du monde et c’est donc avec un scénario assez original que John Turturro signe son 5ème film en tant que réalisateur. Conviant un casting féminin qui ne manque pas de charme avec Vanessa Paradis, Sharon Stone & Sofia Vergara ; Apprenti gigolo éprouve bien du mal à nous faire monter au 7ème ciel. La faute principalement au tandem Turturro / Paradis qui n’apporte pas réellement la touche d’émotions à un film qui finirait presque par devenir un show assuré par Woody Allen. Evidemment avec tout ça il ne faudra pas vous étonner de parfois rencontre l’ennui au lieu du plaisir promis.

     

    Il faut le voir pour : Commencer à vous poser des questions si votre femme ramène beaucoup de fleurs à la maison !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Blue Jasmine

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Il n’ya encore pas si longtemps, notre pote Jasmine (Cate Blanchett) menait la belle vie auprès de son mari Hal (Alec Baldwin). Habituée alors au luxe, le choc est rude lorsqu’elle apprend qu’elle a épousé un homme volage doublé d’un escroc. Désormais ruinée et seule, elle traverse une période difficile et espère se remettre à flot auprès de sa sœur Ginger (Sally Hawkins) qui vit à San Francisco. Ces 2 sœurs ont été adoptées et ont connu des trajectoires totalement opposées puisque Ginger n’a pas eu une vie aussi faste. Malgré tout, elle est heureuse de revoir enfin Jasmine qui elle ne pense qu’à descendre les verres de Vodka-Martini pour oublier tous ses soucis.

    01.jpg

    Retour aux Etats-Unis et c’est cette fois dans les rues de San Francisco que notre pote Woody Allen pose ses caméras pour dresser le portrait de ces 2 sœurs totalement opposées. Une nouvelle fois, il met en scène 2 magnifiques comédiennes d’abord avec une Sally Hawkins pleine de vie mais surtout avec une Cate Blanchett en dépressive éblouissante. Son histoire on la découvre à travers des flashbacks rendant le contraste entre la femme qu’elle était et celle qu’elle est devenue encore plus flagrant. Bien entendu, Blue Jasmine ne dispose pas de la magie et de la poésie d’un Minuit à Paris toujours est-il que le réalisateur new yorkais nous régale une fois de plus, de quoi voir la vie en bleue !

     

    Il faut le voir pour : Planquer vos bouteilles de Vodka !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Blue Jasmine

    Comme à chaque fois le nouveau film de Woody Allen sera attendu et ce Blue Jasmine sera porté par la belle Cate Blanchett.

     

    Date de sortie : 25 Septembre 2013


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • To Rome with love

    star 02.5.jpg

    3502058702.81.jpg

    Tous les chemins mènent à Rome dit-on, il est donc normal que naissent de nombreuses histoires au cœur de cette ville historique. Ce n’est pas notre pote Hayley (Alison Pill) qui vous dira le contraire, elle qui a rencontré l’homme de sa vie lors d’une promenade à la Fontaine de Trévi. Leur mariage sera bientôt célébré et à cette occasion Phyllis & Jerry (Judy Davis & Woody Allen), les parents de la jeune femme arrivent en Italie. Rome a également une place particulière pour notre pote John (Alec Baldwin), lui qui y a vécu durant sa jeunesse et pour qui ce retour est l’occasion de revivre une de ses plus belles mais également douloureuses expériences à travers Jack (Jesse Eisenberg). Et puis il y a Leopoldo (Roberto Benigni), romain pur souche et qui va passer du jour au lendemain de l’anonymat à la plus complète célébrité.

    01.jpg

    On y a droit chaque année, le nouveau Woody Allen et nous embarque cette fois dans la capitale romaine pour un voyage peu enthousiasmant. C’est qu’on a du mal à trouver l’osmose entre les différentes histoires ; autant celles de Roberto Benigni ou Fabio Armiliata sont amusantes autant celle de Jesse Eisenberg finit par agacer par le jeu souvent excessif de l’acteur. Avec Minuit à Paris, le célèbre réalisateur avait su dévoiler les charmes immergées de la capitale française, avec To Rome with love il se contente d’une carte postale peu chatoyante. Parce que c’est du Allen, le film trouvera sans difficulté aucune son habituel public mais il est bien loin d’avoir rendu sa meilleure copie.

     

    Il faut le voir pour : Continuer de chanter sous la douche, vous pourriez devenir la prochaine nouvelle star !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Les sorties du 04 Juillet

    aff.jpg

    Les fans de Marvel avaient coché la date depuis l’annonce du reboot de la saga Spider-man. Ils se jetteront sur The amazing Spider-man pour découvrir de nouveau les aventures de Peter Parker incarné par Andrew Garfield accompagné d’Emma Stone tandis que Marc Webb prend lui le siège de réalisateur à Sam Raimi.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Les sorties de la semaine 0 commentaire
  • Woody Allen : a documentary

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    C’est dans les rues de Brooklyn qu’a grandit notre pote Allen Stewart Königsberg celui que le monde entier apprendra à connaitre sous le nom de Woody Allen ! Alors que ses camarades de classe s’engagent dans des carrières de médecin ou d’avocat, lui va construire sa réputation en écrivant des blagues. Il débute ainsi par être publié et très vite son potentiel comique séduit et le propulse sur le devant de la scène où ses premiers pas sont hésitants mais sa carrière est lancée. Après avoir participé à l’écriture du film Quoi de neuf, Pussycat ?, il devient ensuite réalisateur et en 1969 sort son tout premier long-métrage : Prends l’oseille et tire-toi.  40 ans plus tard, Woody Allen continue de séduire les spectateurs comme en témoigne le succès rencontré par son dernier film Minuit à Paris.

    01.jpg

    Que l’on connaisse ou non le réalisateur, Woody Allen : a documentary est justement là pour nous présenter une incroyable carrière jalonnée de succès mais aussi de déroutes. Biographie tout ce qu’il y a de plus chronologique, c’est l’occasion également de revoir quelques extraits de ses plus grands films de quoi vous donner envie de (re-)découvrir les œuvres comme Bananas, Manhattan ou Annie Hall. Un hommage qui se complète avec tous les artistes qui ont eu l’opportunité de travailler avec lui et qui ne manquent pas de louanges à son égard sans oublier les muses que sont Diane Keaton ou Mia Farrow. Un documentaire qui traine parfois en longueur mais incontournable pour les fans et instructif pour ceux qui connaissent peu ou pas l’homme et sa riche filmographie.

     

    Il faut le voir pour : Ressortir votre vieille machine à écrire, elle peut encore servir !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Minuit à Paris

    aff.jpg

    Sur le point de se marier Inez & Gil (Rachel McAdams & Owen Wilson) se sont offert une belle escapade à Paris. Pour Gil qui est en train d’écrire un livre, cette ville est un véritable émerveillement et il aurait sans doute mieux apprécié ce voyage s’ils n’avaient pas croisé Carol & Paul (Nina Arianda & Michael Sheen), un couple de potes d’enfance légèrement prétentieux. Après une soirée bien arrosée, il décide de faire cavalier seul et déambule dans les rues parisiennes jusqu’à se perdre et c’est là qu’il est invité à monter dans une vieille voiture. Il n’a pas fini d’être étonné puisqu’en fait il va retourner dans les années 1920 et rencontrer ses maitres à penser que sont Ernest Hemingway (Corey Stoll) ou encore Zelda & Scott Fitzgerald (Alison Pill & Tom Hiddleston).

    020.jpg

    Après New York, Barcelone ou encore Londres, Woody Allen pose ses caméras dans la capitale française comme on ne l’a jamais vu (A moins que vous fêtiez prochainement vos 100 ans). A travers son héros Gil, le réalisateur nous propose en effet un voyage dans le temps avec des rencontres improbables avec Hemingway, Picasso, Matisse ou encore Salvador Dali. Plus que le charme de la ville, Minuit à Paris capture la richesse du patrimoine culturel français tout en proposant un avis pertinent sur la nostalgie de chacun. Voilà encore un beau voyage auquel nous convie Allen et vous serez forcément transportés !

     

    Il faut le voir pour : Aller vous promener à Paris sous la pluie.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu

    aff1.jpg

    Alfie (Anthony Hopkins) ne veut plus vieillir, notre pote s'est réveillé un jour avec la volonté de croquer la vie à pleines dents. Il change complètement sa vie en quittant notamment sa femme Helena (Gemma Jones) qui se retrouve en pleine dépression et qui aurait bien du mal à tenir le coup sans le soutien indéfectible de sa fille Sally (Naomi Watts). Elle aussi a bien des soucis puisque son mari Roy (Josh Brolin) est un écrivain en panne d'inspiration depuis le succès de son 1er livre. Tandis que Sally a trouvé un boulot dans une galerie d'art et craque pour son nouveau patron, Roy lui fait connaissance avec la nouvelle voisine Dia (Freida Pinto) avec qui il n'hésite pas à flirter.

    02.jpg

    Pas besoin de vivre des centaines d'années pour avoir plusieurs vies, chacune des relations amoureuses sont autant d'existences tel est le message de notre pote Woody. Comme toujours le casting a une part importante que ce soit Naomi Watts, Antonio Banderas, Freida Pinto ou encore Anthony Hopkins ; il y a du beau monde ! Comédie sentimentale façon film choral, Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu n'est pas la meilleure réalisation de l'américain (loin de là) mais ça reste un divertissement tout à fait honorable.

     

    Il faut le voir pour : Mettre des rideaux à vos fenêtres.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Whatever Works

    aff.jpg

    Il n’y vraiment que dans la solitude que notre pote Boris Yelnikoff (Larry David) ne trouve réellement son bonheur. En d’autres circonstances, il est d’humeur exécrable trouvant toujours quelque chose à redire et médisant l’humanité toute entière. Alors qu’il rentrait chez lui un soir, il tombe sur Melody (Rachel Evan Hood) qui vient d’arriver à New York pour commencer une nouvelle vie. Après quelques jérémiades, Boris finit par accepter de l’héberger quelques jours le temps qu’elle puisse se trouver un logement. Finalement, ce que l’on pensait inimaginable se produit ; la jeune femme est séduite par ce vieux grincheux !

    01.jpg

    Après sa petite virée du coté de Barcelone, Woody Allen revient sur ses terres d’origines à New York et c’est plutôt une bonne nouvelle ! Loin d’avoir le charme de Javier Bardem, notre nouveau héros compense ses carences physiques par un délicieux cynisme où nous spectateurs prenons un malin plaisir à rire. Et puis comment passer sous silence la délicieuse ingénue qu’est Evan Rachel Wood tout simplement irrésistible formant avec Larry David un couple bien atypique. Un très bon cru donc même si sur la fin le gout s’atténue un peu mais Whatever Works mérite bien qu’on aille y jeter un œil !

     

    Il faut le voir pour : Eviter de vous jeter de la fenêtre pour vous suicider, ça ne marche pas à tous les coups !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire